Nouvelle-vague n°137 février 2008
Nouvelle-vague n°137 février 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°137 de février 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 24

  • Taille du fichier PDF : 7,5 Mo

  • Dans ce numéro : Syd Matters.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
#137 T.A.F. En une douzaine d'année, l'association Tout A Fond (TAF) est devenue l'une des structures les plus efficaces en matière de promotion et de diffusion du rock sous toutes ces formes sur la région montpelliéraine. La TAF : un nom judicieusement choisit pour une structure qui continue de « rouler « sa « bosse « à grande vitesse. On pourrait presque classer l'histoire de la TAF dans le registre du conte pour ados. Bon ok presque, disons plutôt celle d'un rêve concrétisé. Le genre d'histoire que les membres de l'asso, à l'ère grisonnante, pourront fièrement conter à leur petits enfants au coin de la cheminée, avec en substance un discours façon « tu vois mon petit, on est parti de pas grand chose, mais avec un peu de « taf «, et pas mal de motivation, on arrive à tout ». Comme dans tout bon conte qui se respecte donc, on commencera par un classique « il était une fois «. Il était fois une bande d'amis qui jouait régulièrement dans des groupes différents sur Montpellier. Puis la bande se sépare pour des raisons diverses et variées, chacun s'éloigne de la ville avant d'y revenir quelques années plus tard, en 1995. « Avant, Montpellier était une ville en ébullition, mais à notre retour, il n'y avait plus rien à Montpellier, il y avait un gros passage à vide, un changement de génération, les punk se mettaient à écouter de la techno, etc. » confie Fyfy, président et membre fondateur de l'asso. Face à cette désertification de cafés/concerts, la fameuse bande entend bien mettre son grain de sel. L'association se fonde en 1996 et déniche un hangar en périphérie de Montpellier. La salle sert de locaux de répétitions et de lieux d'exposition, mais se voit contrainte de fermer, « victime « d'un succès croissant avec près de 1000 adhérents. La TAF multiplie ensuite les contacts partout en France et organise de plus en plus de concerts via un système d'échanges entre groupes avec d'autres associations. Tout à fond ? Tout à fait ! En 1999, l'asso installe ses locaux de répétitions dans une nouvelle salle proche de Montpellier, à St Jean de Vedas. Quelques concerts clandestins s'organisent, et le nom de Secret Place commence à circuler. Depuis, le nom de la salle est resté, la TAF y a toujours une partie de ses quartiers, et ses activités continuent de se développer à pleine allure. La TAF continue « à fond, à fond, à fond » — pour reprendre la célèbre marionnette « guignolistique « — mais sans finir dans le bac à sable à chaque virage, loin s'en faut. Aujourd'hui, la structure c'est 4 salariés, une salle de concert de 260 places et pas moins 1431 adhérents (oui, c'est précis). À cela s'ajoute 3 salles de répétitions pour 62 groupes (Fanga, Stevo's Teen, Illegal Process…), un studio d'enregistrement, le mégazine Le Tafeur (interviews, chronique de disques et news) le label indépendant Be Fast (Washington Dead Cats, Palavas Surfers, Lazybones, One More Season…), et pas moins d'une quarantaine de concerts programmés pour les 4 mois à venir (Guerilla Poubelle, Mother Superior, Alec Empire, etc.). Une programmation à 95% rock(s) (co-produite en partie avec plusieurs associations de la région) qui n'oublie pas de mettre en évidence la scène locale avec « systématiquement une formation programmée Turbo AC’s Secret Place par soirée ». Autosuffisante, la structure ne bénéficie d'aucune aide subventionnée (hormis des contrats de travail aidés, et récemment, une enveloppe généreuse de 500 euros en provenance de la Mairie de Montpellier, véridique…), se contentant de sponsors privés pour seule aide extérieure (Converse notamment). Les finances ne sont donc pas toujours reluisantes, mais la TAF tient en place de belle manière, droite dans ses bottes, et continue encore et encore d'avancer, notamment avec la rénovation toute récente de la salle et l'aménagement d'un bar en extérieur. Douze ans maintenant que Fyfy et les autres continuent de faire venir la fine fleur de la scène rock indé, punk rock, hardcore… « sur une scène où règne respect et bonne ambiance, mais où tu ne peux pas t'endormir… », et qui le font avec un plaisir non dissimulé parce que « faire venir des groupes comme Parabellum dans une telle salle, c'était un peu un rêve ». Une histoire qu’on espère voir perdurer encore longtemps. ✍ Matthieu Bescond TAF (bureau) - 4, rue Levat - 34000 Montpellier. ✆ 0950 23 37 81. Secret Place - Zone Industrielle de la Lauze - 25, rue Saint Exupery - 34430 Saint Jean de Vedas. Web : www.myspace.com/toutafond. Mail : tafeur@gmail.com.
❐ CROCH & TRYOLÉ (autoproduit) Lauréat du prix « Envie d'agir « 2007, Croch & Tryolé est un spectacle musical pour enfants. Deux chatons musiciens livrés à eux-mêmes affrontent le monde extérieur dans l'espoir de retrouver Mamie Minou, personnage susceptible de les adopter. De fil en aiguille, les chatons sont forcément confrontés à une série de situations et personnages en tout genre. En alternant théâtre et chansons avec cohérence, les sept comédienschanteurs livrent ici un conte musical où les notes, simples et délicates, épousent des mots justement choisis pour dégager un univers à part entière. De quoi captiver un jeune public sans le moindre doute. ★★★ Mail : juliensigalas@msn.com. Web : http://crochetryole.free.fr. ✆06 67 87 31 84. ❐ COBSON (autoproduit) Après Here we come, un deuxième EP 5 titres aux influences rock 90's clairement identifiables, où morceaux emmenés nourris de distorsions alternaient avec des passages plus aériens et mélodiques, Cobson remet le couvert avec trois nouveaux titres. En attendant l'album à venir, le trio montpelliérain (guitares/batterie, pas de basse) démontre que Here we come était loin d'être un coup d'épée dans l'eau avec un son qui gagne encore en maturité, notamment via le chant d'Anna, davantage prenant que ce qu'il ne l'était déjà, mais aussi grâce à des arrangements et des constructions créatives, qui font sans le moindre mal « oublier « l'absence de basse. À suivre de près. ★★★★ ✉ Arnica Montanna Management - 10, rue de la Providence 34000 Montpellier. Mail : arnicamontana@gmail.com. Web : www.cobsontheband.com. ✆ 06 16 03 46 88. : NOUVELLES : : REGION : Le portail musical communautaire zicmeup.com lance son Zic- MeUp Tour, un concours chant et musique ouvert à tous, avec à la clé 30000 euros de dotations. Une fois inscrites, les formations passent par une étape de présélections effectuées directement sur le site par l'équipe de ZicMeUp et par les internautes via un système de vote. Viennent ensuite les phases de sélections sur scène avec une finale programmée pour la région PACA le 13/05 au Palais de la Méditerranée à Nice. Inscriptions directement sur le site Web de la structure. Web : www.zicmeup.com : AILLEURS : Are You Listening ?, mouvement né aux Etats-Unis en soutien aux artistes indépendants, a désormais son relais en France. Moyennant une cotisation de 10 euros à l'année, l'association propose aide à la promotion et soutien continu aux formations « enfouies au fond du système », parce que « avant d'être un produit, la musique est un art ». Web : www.areyoulistening.fr. Mail : contact@areyoulistening.fr ❐ MARIE STONE J’aspire à ça (autoproduit) Marie Stone aspire à la chanson. Inspirée, la chanteuse livre treize morceaux en duo sur un socle voix/piano/guitares, auquel s'ajoute de temps à autre une basse, une batterie, des percussions, ou une viole de gambe, quelques invités ponctuels (flûte traversière, violon…), et un peu de programmation. Malgré une toile sonore correctement tissée, des textes bien écrits et fouillés sur les « inévitables « thématiques du genre, l'amour, le temps qui passe, la solitude, etc., on regrette des intonations vocales trop poussées avec un chant qui s'envole parfois trop haut et qui mériterait sans doute de gagner en sobriété, en retenue, avec un timbre peut-être plus velouté. ★★ ✉ Marie Stone c/o Marie-Pierre Filloux - 8, rue de la Prud'Homme 83110 Sanary sur Mer. Mail : mpfilloux@yahoo.fr. Web : www.mariestone.com. ✆ 04 94 74 10 85. ❐ I.M.O.D.I.U.M Sur les fougères (autoproduit) Imodium présente un premier EP de 7 titres. À l'image du morceau intitulé Ne vomis pas partout, Imodium annonce la couleur et met les pieds dans le plat (si j'ose dire) avec un punk grunge aux incursions ska. Le jeune trio monégasque à l'ossature classique (guitare/basse/batterie) distille un son plutôt bien ficelé, malgré une qualité d'enregistrement moyenne, et même s'il reste incontestablement des progrès à faire, notamment au niveau des arrangements, avec des constructions parfois un peu bancales. ★★ ✉ Kevin Pimblett - 4, avenue des Anciens Combatants d'AFN 06320 Cap d'Ail. Mail : maximemarquet@gmail.com. Web : www.myspace.com/imodiumlegroupe. ✆ 06 62 84 42 77. ✍ Matthieu Bescond : AILLEURS : Le festival lyonnais des Nuits Sonores renouvelle l'opération Démos Sonores. Jusqu'au 19/04, les artistes appartenant au registre des musiques électroniques et indépendantes uniquement peuvent envoyer leurs démos (2 morceaux de production personnelle ; s'ils contiennent des samples, le précisez dans les crédits des morceaux ; envoi d'une bio avec visuels) à l'équipe du festival. Dix d'entre elles seront sélectionnées puis présentées à des professionnels pendant le festival. ✉ Arty-Farty/Démos Sonores - 1, rue Ravat 69002 Lyon. Mail : mixmove@nuitssonores.com. ✆ 04 78 27 59 29. : AILLEURS : Les associations du réseau Animafac lancent un appel à projet en vue de la deuxième édition des Prémonitoires, Printemps de la Création Etudiante. Le but est de mettre en valeur les initiatives artistiques du monde étudiant via une campagne de labellisation et de communication ouverte à tous les étudiants réunis en associations, et qui présenteront un événement au printemps. Règlement complet et formulaires d'inscriptions (clôture fixée au 24/02) sur le site Web du réseau. + d’infos sur



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :