Nouvelle-vague n°136 janvier 2008
Nouvelle-vague n°136 janvier 2008
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°136 de janvier 2008

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : La Plage

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 20

  • Taille du fichier PDF : 2,3 Mo

  • Dans ce numéro : Massilia Sound System.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
#136 : NOUVELLES : : 06 : La résistance musicale face à l'obscurantisme des groupuscules d'extrême droite niçois s'organise : suite à l'annulation abusive d'un concert de rap qui devait se dérouler à Nice, le label hip hop Zone Rouge a réuni, sur un même morceau, 27 MC's, tous issus des Alpes-Maritimes pour protester haut et fort contre cette décision dictée par une logique discriminatoire. Une réponse courageuse et nécessaire, à soutenir sur www.zonerouge.net : téléchargez le clip et signez la pétition. Mail : infozonerouge@yahoo.fr. Web : www.zone-rouge.net. : 13 : L'association Leda Atomica Musique propose une formation conventionnée AFDAS pour acteurs et chanteurs. C'est un moyen de travailler des techniques de base, de développer l'attitude professionnelle et la personnalité de l'artiste ainsi que de découvrir de nouveaux styles musicaux. Elle se déroulera du 7 janvier au 30 juin 2008. ✆ 04 96 12 09 80. : 13 : C'est avec grande tristesse que nous apprenons le décès de Philippe Jazarin de la Machine à Coudre à Marseille, le 29 novembre dernier. Programmateur d'un endroit culte proche du Cours Julien, Philippe avait cette capacité de faire des plateaux rock pointus et accessible en même temps. Un acteur important de la scène musicale marseillaise disparaît. : PACA : Phonopaca réitère son opération Labels Sud dans le cadre de la 4 ème édition du forum des musiques du Monde Babel Med Music, qui se tiendra cette année du 27 au 29/03 à Marseille. Concrètement, Labels Sud a pour objectif de favoriser les artistes en développement dont la carrière est liée à la région PACA. La Lauréat remportera un prix d'une valeur de 1000 euros, et la possibilité de se produire sur l'un des scènes de la Fiesta des Suds 2008. Conditions et renseignements sur le site Web du groupement Phonopaca. Web : www.phonopaca.com. ✆ 04 91 39 58 78. : 06 : "Sous les Galets... le son ! ", agitateur culturel urbain, se lance dans la production musicale avec le label niçois Bouillaprod. Première signature : FKL, fer de lance de la scène breakcore bruxelloise, qui nous livre un son très noisy, entre thème de fête foraine et bande son post-apocalyptique. Le Bouillaprod 01, baptisé Do number 2 without number 1 sera disponible fin janvier. A l'occasion de cette sortie, Sous les Galets... le son ! organise son Bouillafest, les 24 et 25 janvier au Volume, à Nice. Deux jours d'agitation sonore et visuelle, avec la présence, entre autres de Infraktus, Phat Riderz, Chelou, E.S.B, Romten, Braquage Visuel, No Stress People, Makitoa... Web : www.myspace.com/bouillaprod : 13 : Nomades Kultur, association spécialisée dans le développement d'artiste et la diffusion musicale, propose plusieurs modules de formations en direction des professionnels. Sous la houlette de Cendryne Roe, administratrice de Nomades Kultur, mais aussi manager de Juan Carmona, et formatrice à l'Irma et pour d'autres organismes, les différentes thématiques abordées (Diffusion, Les Contrats du Spectacle, Montage de Tournées, etc.) permettront aux acteurs concernés de mieux cerner le secteur. ✉Ferme de Napollon - Parc d'activité Napollon - 280, avenue des templiers - 13676 Aubagne cedex. ✆ 04 42 03 72 75. Web : www.nomadeskultur.com. Mail : production@nomadeskultur.com. : 13 : La Maison du Chant propose de nouveaux ateliers depuis le mois de décembre. Les inscriptions sont ouvertes à tous. C'est un espace qui permet d'écouter de la musique, de chanter, de diffuser l'art musical et d'échanger avec les autres. Il y aura des chants polyphoniques italiens, des chants arabo-andalous … ✉La Maison du Chant - 57, rue Jean de Bernardy - 13001 Marseille. ✆ 04 91 62 78 57. Web : www.lesvoiesduchant.org. Mail : contact@lesvoiesduchant.org. + d’infos sur MOUSSU T E LEI JOVENTS Inventé à La Ciotat (Manivette Records) Ceux qui ont connu les premiers sound system de la MJC Corderie, les interventions artistiques innovantes et les idéaux ambitieux du Massilia Sound System, qui allait jusqu'à revendiquer la mairie de Marseille dans les années 90, suivent avec intérêt la carrière des membres de cette équipe. Du rock rythmé du Oaï Star, aux projets d'échanges culturels de Jali, Moussu T, lui, s'est replié avec ses Jovents auprès de la petite ville voisine de La Ciotat où les choses doivent êtres plus simples et où l'esprit solidaire ouvrier des chantiers subsiste tant bien que mal. Le CD et DVD Inventé à la Ciotat est très complet avec pistes audio et remix, clips, vidéos live, reportages et soirées du Chourmo, association de sympathisants suivant les aventures Massilia depuis toujours. Moussu T fait revivre la tradition de ces artistes polyvalents qu'étaient les chansonniers marseillais, accompagné d'un excellent batteur et d'un guitariste très polyvalent. Sur scène, il utilise sa répartie légendaire pour aérer une musique un brin trop nostalgique. Moussu T trace son chemin même si les ambitions sont revues à la baisse, ce qui peut rendre son travail un peu décevant. On souhaiterait, après tous les discours passés, retrouver cette équipe plus présente pour faire vivre culturellement Marseille, alors qu'ils en semblent un peu lassés. C'est ce qui peut arriver quand des urbains se pensent comme des paysans attachés pour toujours à leur terre, une sagesse qui, ils s'en sont aperçus, n'est finalement pas donnée à tout le monde. ✍ Emmanuel Truchet ★★ UPTOWN Bootlegz 1991-1997 (Marseille Underground Recordz) Début des années 1990, « Kartier » Saint Joseph, Marseille XIV eme et XV eme arrondissements. Ici le taux de chômage explose largement les moyennes nationales des quartiers les plus difficiles. 45% des logements sont composés d'HLM. Le décor est planté, c'est ici, dans un contexte d'urbanité à la fois difficile et solidaire qu'émergera le mouvement hip hop marseillais : un groupe d'ados invente le « squattage de caves élaboré », caves qu'ils transforment en véritable lieu de vie, fusionnant home studio, salle de danse et réseau éducatif. Uptown (littéralement « le haut de la ville », les quartiers nord où sont logées les populations défavorisées, mais aussi clin d'œil à Uptown NYC, quartier genèse de la culture MC) est né, et plus qu'un groupe, il s'agit d'un concept… Cette compilation de bootlegz produits entre 1991 et 1997 est tout à la fois : testament musical d'une époque, d'un quartier, et constat inconscient voire désabusé. Le milieu de l'"undaground" et l'industrie du disque sont malheureusement souvent condamnés à se tourner le dos. Car si le collectif Uptown a su imposer l'émergence d'un style, dealer de rimes avant tout, basse très groovy, paroles imagées (slammeurs avant l'heure) au service d'un emcee « qui deale des substances illégales sous forme de K7 », aucune maison de disques ne s'est décidée à signer le groupe. Problèmes de budget d'un côté, restructuration de l'autre. Pourtant, c'est sans prétention de dire que ces bootlegz ont inventé un style, un véritable genre dans le hip hop français : le hip hop de rue, tranchant à vif dans la Vie, le Kartier, la Société. Avant-gardistes et toujours d'actualité, dans l'ombre, Uptown existe encore… signant l'épilogue d'une fin annoncée : « Comme en ce fatal jour du jugement dernier, ceux qui refusent sciemment d'y croire devront se prosterner ». ✍ Yan Degorce-Dumas ★★★★ ✉ Association Phunkee Didactique - Les Micocouliers Tour E/8 bd Roland Dorgeles 13014 Marseille. Mail : ids@phunkeestudio.com. Web : www.uptown-bootlegz.com. ✆ 04 91 03 04 79. ❐ PATAGONY Du coeur aux chaussures (autoproduit) Patagony a un répertoire essentiellement composé de variété française et d'inspiration sud-américaine. Le groupe est composé de six membres : deux guitaristes, un pianiste, un bassiste, une percussionniste et un batteur (tous chantent sauf le batteur). Ils se produisent dans le sud-est de la France. Leur musique est originale, mais elle varie peu tout au long de l'album. ✍ Lucie Bolelli Domingo ★★ ✉ Mail : postmaster@patagony.com. Web : www.patagony.com. ✆ 06 14 11 08 45. ❐C.Y. STRAIGHTAN & DOWNTOWN CREW City madness (Wadada Records/Want More) Amateurs de reggae/ragga, voici de quoi vous rassasier. Fondé sur les cendres de Wadada, formation de reggae roots remarquée sur de nombreuses scènes de la région il y a quelque temps,C.Y. Straightan et le Downtown Crew présente un double album à vous bloquer la mâchoire de stupéfaction. Deux disques où s'entremêlent dancehall, hip hop, nu roots, dub et reggae avec une maîtrise étonnante, à l'image de l'excellent Ruffer écrit et interprété en compagnie du lyonnais Sir Jean (Meï Teï Shô…), excusez du peu. Backing band et invités en pagaille emmènent avec brio la voix si charismatique de Straightan pour une production qui prendra soins de vos oreilles. Un indispensable. ✍ MB ★★★★ ❐ WHAT ? Niçois... ni loi (autoproduit) Moi qui me reconnais aisément et sans la moindre honte un chauvinisme sans norme, je ne peux qu'adhérer à la démo de What ? qui démarre par le morceau M'en Bati et qui après une reprise étonnante de Nizza la belle passe en revue toutes les raisons qui font qu'on est fiers d'être niçois. Le reste de la démo est du même acabit. Dans une constante bonne humeur, le trio nous propose des hommages au rock garage de New York, aux Innocents, à la dépénalisation de la fumette, à Tarantino ou encore au rock des 70's. En somme, c'est un voyage dans la galaxie rock'n'roll que nous propose What's, dans la joie et la bonne humeur qui caractérise les méridionaux. ✍ Simon Pégurier ★★ Mail : jeanmariejml@aol.com. ✆ 06 09 86 35 92. ❐ CHIN NA NA POUN (Daqui/Harmonia Mundi) Un fond rose kitch à souhait, le portrait d'un vieux poète marseillais, trois pommes de terre en premier plan… La jaquette du CD annonce la couleur : un son décalé, guilleret, à la gloire du théâtre burlesque, intemporel. Ici, pas de reconstitution historique ou de vaine modernisation. La mandoline électrique côtoie le baryton de fanfare, la poésie provençale traditionnelle… et c'est tant mieux. Des cuivres espiègles, des percussions ingénues, des paroles graves —signées Victor Gélu, le fameux buste de la jaquette— comme autant de vaudevilles et de mélodrames… dans un patois d'emblée incompréhensible, mais trop suggestif et éloquent pour ne pas l'interpréter. « Ça tchatche, ça réplique, la voix s'emporte, le tuba se fait volubile et la mandoline sautillante, dans une création acoustique occitane conjuguée au présent ». La couv’... il y a 10 ans + de chroniques sur Dixit le communiqué de presse. Un brin subjectif ; n'empêche que je ne vois rien à y redire. ✍ Laurence Masing ★★★ ✉ Cie du Lamparo - 45, rue des Bons Enfants 13006 Marseille. ✆ 04 91 92 89 03. Mail : cielamparo@gmail.com.
n°01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 midem 2008 Dans un marché global de plus en plus saturé, le Midem est là pour répondre aux attentes anxieuses de professionnels de l’industrie du disque (et de la musique en général). Petites explications sur le fonctionnement du plus grand marché musical du monde qui se tient chaque année à Cannes. Le Midem Si vous cherchez des informations sur le Midem, ne vous fiez pas à l’article référant sur Wikipédia, il est à charge contre ce congrès, uniquement parce que celui-ci ne se soucierait que de profits à travers la musique, et non du côté artistique de la création musicale. L’art étant un business, et le business étant un art, il est normal que le marché mondial de la musique qu’est le Midem soit avant tout un lieu et un moment où des contrats se signent, ou des échanges se font, car c’est sa raison d’être. Mais revenons aux réponses pratiques que le Midem peut apporter aux intervenants parfois dépassés par les événements. L’industrie du disque, bien qu’ayant trouvé quelques bouées auxquelles s’accrocher, n’est toujours pas sortie de la tempête qui l’a déstabilisée. Entre baisse des ventes de disques, fusion-acquisition parfois contre-nature, et autres nouvelles peu réjouissantes, le marché, comme dirait l’éternel Jean- Pierre Gaillard, est à la bais(s)e, et particulièrement morose. Malgré quelques perspectives optimistes, la tendance est globalement sombre. Ah ces investisseurs, ils s’enflamment pour un rien, et au moindre coup de vent dans le mauvais sens, ils sont perdus ! C’est pourquoi le Midem propose, comme à son habitude, un nombre important de conférences (avec en invité vedette Paul McGuinness, le manager historique de U2) en tout genre sur la musique, que ce soit de son utilisation dans les jeux vidéos, dans la téléphonie mobile, de l’augmentation du nombre de concerts par les artistes pour palier la baisse des revenus liés à la vente de disques. Incontournable pour tous les pros dignes de ce nom, ce n’est pas sans raison que le monde entier ou presque se donne rendezvous à Cannes tous les ans à ce marchécongrés. Le Midemnet Cinq ans après le dur retour à la réalité et l’éclatement de la première bulle internet, la musique sur le net n’en finit pas de se nicher dans les moindres recoins. Alors certes tout bouge très vite, avec MySpace par exemple, grand vecteur de musique depuis ses débuts, mais qui commence à être sérieusement fui par tous les usagers fatigués de voir leur page de commentaires remplie, entre autres spams pour des sonneries gratuites, par toute la promo sauvage d’artistes franchement pas toujours frais. Du coup, les spécialistes se relancent vers d’autres sites et inventent perpétuellement de nouvelles façons de « consommer » de la musique. De plus, l’adoption de mesures de semi-prévention (et donc de véritable répression) contre les internautes en France, mesures qui seront sûrement copiées dans la plupart des autres pays européens, et l’abandon définitif de la licence globale, vont donner un sérieux coup de pouce à la musique en ligne payante. Au moment où d’ailleurs celle-ci se libère des DRM qui permettaient de plus ou moins contrôler son utilisation et sa destination. Curieux paradoxe que ne manqueront pas relever les participants aux deux jours du Midemnet, en attendant que celui-ci joue définitivement à parts égales avec son grand frère du Midem. Les Concerts L’année dernière c’était EMI qui exceptionnellement ouvrait le bal le dimanche soir lors de la traditionnelle soirée d’ouverture. Cette année c’est DIMANCHE 27/01/2008 13:00 - 14:00 Talent Only Orange Magic Mirrors Astrid Swan 18:00 - 20:30 Talent Only Jazz Carlton - Studio 54 Laurent Assoulen 19:00 - 23:00 Talent Only Orange Magic Mirrors Jake Ziah, 22-Pistepirkko, This Is Radio Freedom LUNDI 28/01/2008 18:00 - 20:30 Talent Only Jazz Carlton - Studio 54 Paddy Milner 19:00 - 23:00 British Acoustic Martinez Hotel - Acajou KarlMorgan, Beth Rowley, Jack Savoretti, Bailey Tzuke 19:00 - 23:00 British at MIDEM Martinez Hotel - Ballroom The New York Fund, Tawiah, Richard Hawley, Reverend & The Makers 19:30 - 23:00 Opera Night Palais des Festivals - Auditorium Debussy ORCPACA conducted by Philippe Bender, Takesha Meshé Kizart 20:30 - 01:15 Swiss Music Club - SUISA & SACEM Night Palais Stéphanie - Salon Méditerranée François Couturier, Motek, Jamie Wong Li, DJ Alex Dallas 22:30 - 04:30 Electronic Club Casino Barrière - Jimmy’z Yuksek, Lopazz, Danton Eeprom, James Priestley MARDI 29/01/2008 10:30 - 12:15 Talent Only Classical - Altara Music Palais des Festivals - Auditorium A Peter & Patrik Jablonski 16:30 - 18:15 Talent Only Classical Palais des Festivals - Auditorium Debussy Bojan Gorisek 19:00 - 23:00 Talent Only - Sonicbids Stage Orange Magic Mirrors Troy Von Balthazar, Phoebe Killdeer and the Short Straws, Chikinki, The Black and White Years 19:30 - 01:30 Swiss Music Club - Swiss Rock & Soul Night Palais Stéphanie - Salon Méditerranée Celyane, Weyermann, Seven, DJ Alex Dallas 19:30 - 21:15 I Feel Slovenia Palais des Festivals - Auditorium Debussy Slovenian Philharmonic Orchestra conducted by George Pehlivanian, Mate Bekavac 20:00 - 23:00 Latin Stage Martinez Hotel - Ballroom Javier Limon Band 21:30 - 01:00 MIDEM & IJFO Jazz Club Carlton - Studio 54 Bratko Bibic, Gajo Jazz Quartet, Big Band RTV Slovenija 22:30 - 04:30 Electronic Club Casino Barrière - Jimmy’z Dennis Ferrer MERCREDI 30/01/2008 11:00 - 13:30 Tribute To Christa Ludwig Palais des Festivals - Auditorium A Christa Ludwig 14:30 - 16:15 Talent Only CNIPAL Rising Stars Palais des Festivals - Auditorium A Olivia Doray, Nina Uhari 16:30 - 18:15 Talent Only Classical - Disques Solstice Palais des Festivals - Auditorium A Diego Tosi & Emilie Benterfa 19:00 - 21:00 MIDEM Classical Awards Palais des Festivals - Auditorium Debussy ORCPACA conducted by Philippe Bender la Chine éternelle qui sonne le retour au bon temps où un pays différent se charge de l’organisation de cette soirée. Sûrement échaudé par le coup de pub magistral que s’était payé Taïwan en organisant une soirée, l’Empire du Milieu fera découvrir aux occidentaux ébahis le mélange des genres tels qu’on le voit vers Shanghai. Tradition et modernité seront les maîtres mots de cette cérémonie. En 2008, l’heure est à la découverte. Avec la précision d’un métronome, les organisateurs du Midem ont concocté une programmation ambitieuse, et ont aussi relancé le Magic Mirror pour dénicher les nouveaux talents lors d’un concours dont la sélection était ouverte à tous sur midem.com. Compagnon des heures de gloire du Midem de la fin du second millénaire, le retour du Magic Mirror est une bonne nouvelle. Tout comme l’est la programmation de l’Eletronic Club, dont l’accès pour les nonbadgés relève dans ce cas du véritable parcours du combattant avec des invitations délivrées comme des visas à l’ambassade de France de chaque pays dont notre cher Brice Hortefeux voudrait voir les ressortissants user le bitume dans leur pays d’origine... Mais trêve de considérations géopolitiques, au Jimmyz donc, puisque c’est là que ça se passe, on pourra voir aussi bien l’excellent Dennis Ferrer (pour un set deep house infernal), la tornade Yuksek, le magnifique James Priestley, que le marseillais (oui c’est un superlatif parfois) Danton Eeprom. Dans la programmation, on pourra aussi se régaler de l’habituelle soirée British at Midem, la soirée I Feel Slovenia (!) ou encore la soirée Swiss Club. A noter cette année, la présence des géniaux finlandais de 22-Pistepirkko ! Et pour les plus endurants et plus chanceux, la coutumière soirée de clôture par Pschent (la prog n’est pas encore disponible au moment où ces lignes sont rédigées, mais on peut parier sur la présence d’Albert de Pompougnac, voir de Stéphane de Paname). Bref, pas de quoi s’ennuyer, alors regardez le détail dans le programme ci-dessous, et rendez vous sur le site midem.com pour voir tout ce qui se rajoutera au fur et à mesure dans cet événement qui ne cesse de nous étonner par les découvertes improbables que l’ont peut y faire (qui se souvient qu’Amy Winehouse y a joué en 2007 ?). Cannes ★ ✍ David Bartoli Nouvelle Vague offre des places * à ses abonnés ** pour le MIDEM 2008 ! Pour recevoir vos invitations*, il vous suffit de renvoyer ce coupon (ou votre choix sur papier libre), avant le 15 janvier 2008, accompagné d’une enveloppe timbrée à 0,86 euros portant votre adresse pour l’envoi des billets à : Nouvelle Vague - BP 62 - 06142 Vence cedex. * Dans la limite des stocks disponibles. ** Voir offre d’abonnement page 3. Offre limitée à 4 places par abonné à Nouvelle Vague. Indiquez plusieurs choix en cas de rupture de stock. Choix n°1 :. Nb de places :. Choix n°2 :. Nb de places :. Choix n°3 :. Nb de places :. Choix n°4 :. Nb de places :. Choix n°5 :. Nb de places :. Choix n°6 :. Nb de places :. ✁



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :