Nos'Arts n°9H jan/fév/mar 2011
Nos'Arts n°9H jan/fév/mar 2011
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°9H de jan/fév/mar 2011

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 60

  • Taille du fichier PDF : 5,3 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Facebook.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Être Mon parcours ? Aussi chaotique que l’a été ma vie ! Mes influences se trouvent dans la peinture évidemment et aussi la BD et le cinéma. Ce sont les trois domaines dont je suis littéralement accro. Mais je ne suis pas sûr que l’on puisse vraiment parler d’influences dans le sens où tu as beau regarder, ingérer des tonnes d’images, au me peinture. Ma façon de peindre n’est pas réfléchie, elle tient du réflexe. C’est un système établi, invariable. Je ne pense même plus et, quand j’essaye de casser le système le naturel revient au galop. Je pense que la façon de peindre est intrinsèquement liée à la façon d’être. Du 9-3… Mon travail peut évidemment être vu comme un prolongement de la culture Hip Hop, lui même découlant des mouvements précédents. Elle est présente en moi parce que c’est la culture qui m’a construit. J’ai grandi dans le neuf trois à une époque à laquelle en réaction à l’exclusion que la société nous imposait, simple faute de notre accent, de notre lieu de naissance, nous avons essayé de construire notre propre identité, avec nos propres codes, dans un système autonome, en marge de la République avec ses valeurs, son mode de fonctionnement. Et tout ça, c’est le hip hop. Aujourd’hui malheureusement trop souvent résumé, raccourci, stigmatisé par de faux apparats ! …aux galeries La rue n’a pas d’implication. Elle est un terrain de jeux, on peut y faire ce que l’on veut, tester ce que l’on veut. Elle est par essence éphémère et gratuite. Le passage aux galeries est malheureusement une nécessité, au besoin matériel, financier. Soit tu travailles à coté et tu as très peu de temps pour peindre, tu peins seulement par accoups et tu n’avances pas ; soit tu te dis que c’est un moyen pour vivre de ta peinture. C’est aujourd’hui encore la seule alternative, qui a aussi sont intérêt : il est très difficile de vendre, de mettre un prix sur son travail donc lorsque des gens peuvent le faire à ta place, c’est royal ! Sous les bombes… L’envie de graffer ne m’a jamais quittée. Surtout 18 dès l’apparition des beaux jours, à l’approche d’un terrain vague. Le lettrage me manque. Tout comme les fresques énormes. C’est une peinture physique, très gestuelle, difficile pour moi de rester des heures assis devant une petite planche avec un petit pinceau. Pour voir ses œuvres, rendez-vous sur son site : http://www.japone-artiste-peintre.com/index. html ou sur sa page Facebook : http://www.facebook.com/japonepaint Si vous avez des besoins aujourd’hui pour vous aider dans votre développement, quels sont-ils ? Dans l’absolu un mécène ce qui permettrai de rester libre.
(2) 2008 huile sur papier dim 40x40cm (1) 2008 huile sur papier dim 30x40cm 19 Peinture - Portrait



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :