Nos'Arts n°8 oct/nov/déc 2010
Nos'Arts n°8 oct/nov/déc 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°8 de oct/nov/déc 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 82

  • Taille du fichier PDF : 8,5 Mo

  • Dans ce numéro : spécial été... que sont-ils devenus ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
11 PEINTURE Contact : plastikart@noos.fr Pour en savoir plus : www.myspace.com/plastikart. Eugénie Fauny Arracher les nœuds du ruban de la vie… Comme la littérature, mais avec moins de visibilité, l’art est aussi la façon de mettre à jour, montrer au grand jour, comprendre si ce n’est exorciser ses vieux démons, d’espérer calmer si ce n’est soigner de « vieilles douleurs », celles qui remontent à l’enfance. Partons donc pour un voyage éclair au pays d’Eugénie Fauny, fille du peintre Jacques Fauny-Lerendu. « Alors que je traversais une période compliquée, je suis venue chez mon père pour y trouver un peu de calme. Mais le silence ne me suffisait pas pour soigner une neurasthénie annoncée. En le regardant peindre, je me demandais si je ne pouvais pas essayer, moi aussi, de bricoler quelque chose qui ressemblerait à quelque chose » raconte la jeune femme sans impudeur. Perso « 30 x 20 cm » portrait « Tu peux faire de l’art avec n’importe quoi ! » m’avait-il dit ce jour-là. Le 31 mars 1999, c’est au hasard du désordre de l’atelier qu’un rouleau de ruban d’adhésif arrive entre les mains du paternel. Spontanément, il en déchire un morceau, l’applique sur une page de journal, puis l’arrachant d’un coup sec, révèle un sang d’encre, une peau de papier. Une technique empirique susceptible de faire naître une œuvre en « lambeaux ». À l’artiste en puissance de (re)constituer un ensemble esthétique et « significatif ».
Artiste A découvrir l’agenda page 73. PARIS Cette hasardeuse démonstration collait parfaitement à l’attente d’Eugénie. « Il m’aura fallu attendre 25 ans pour être attirée comme une abeille sur du papier glu » constate-elle avec un sourire aussi lumineux que ses yeux. « Dès lors j’allais pouvoir canaliser mes angoisses… » Voilà donc dix ans qu’Eugénie Fauny fait ce travail… sur ellemême. Transférer ses « blessures », ses traumatismes, adhérer, c’està-dire admettre, « re-connaître », recoller son propre puzzle et ainsi constituer une œuvre « à part, entière » … Son mal de vivre, douleurs et pleurs est devenu un cri. Le bruit sourd, s’écoule enfin et se matérialise dans la matière, les formes et les couleurs de l’œuvre. Comme un pansement qu’on arrache d’un coup pour que sèche la plaie, le scratch du scotch ne fait mal que sur l’instant. Au contraire, l’artiste qui souligne « ne jamais utiliser le dérouleur, toujours sectionner le ruban à pleine bouche, avec les dents », avoue adorer ce son … déchirant. Il initie une reconstruction. Précision d’importance : « ce n’est pas du collage, mais de l’arrachage ! ». Nous sommes loin de la colle et des ciseaux ; du découpage et du « respect » de l’image sélectionnée. Il s’agit ici de l’épaisseur, de la strate, épiderme encre, derme cellulose. C’est dire comme le choix du papier, sa texture, son grammage est important. Celui du « banal » journal, pas du magazine papier glacé 150gr, celui du livre « classique », roman, pas du « beau livre » d’art couché 175gr. Certes, de couches successives il est question, mais aussi et surtout de transparence (de « découverte »), de lumière, de reflet. Histoire de pouvoir ainsi faire un récit, donner un témoignage. Et si le métier d’Eugénie Fauny se situe dans le secteur du packaging DVD, l’artiste lui, « fait » dans le « scotchage » des éléments de son vécu, de ses émotions et de ses espoirs. Dans la transparence de son art « plastifié » on peut tenter de lire quelques extraits de sa propre histoire mais aussi ô combien d’autres histoires. Chacun d’entre nous, spectateur, peut s’y retrouver. Belles, Les Fleurs du Mal « 25 x 20 cm » L’imprévu « 45 x 35 cm » 12 Peinture - Portrait



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 1Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 2-3Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 4-5Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 6-7Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 8-9Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 10-11Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 12-13Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 14-15Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 16-17Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 18-19Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 20-21Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 22-23Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 24-25Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 26-27Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 28-29Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 30-31Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 32-33Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 34-35Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 36-37Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 38-39Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 40-41Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 42-43Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 44-45Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 46-47Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 48-49Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 50-51Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 52-53Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 54-55Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 56-57Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 58-59Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 60-61Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 62-63Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 64-65Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 66-67Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 68-69Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 70-71Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 72-73Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 74-75Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 76-77Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 78-79Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 80-81Nos'Arts numéro 8 oct/nov/déc 2010 Page 82