Nos'Arts n°7 jui/aoû/sep 2010
Nos'Arts n°7 jui/aoû/sep 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°7 de jui/aoû/sep 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : spécial été... que sont-ils devenus ?

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
27 Pas de cabine, pas de porte, pas de cloison, pas de séparation, pas de chasse d’eau, pas de papier, pas de lavabo pour se laver les mains et encore moins de miroir pour se recoiffer après l’épopée. J’étais seule. Tant mieux, pour une première expérience en ces lieux, je n’avais pas vraiment envie de partager l’intimité de ce grand moment. Mais on ne décide pas de ces choses-là. Une femme entre et, me voyant là, s’arrête. Elle me considère et prend son temps pour me juger. Je tourne la tête vers elle, lui souris d’un air benêt et la regarde me regarder. Au bout d’un moment de réflexion que j’aurais presque jugé vexant, la dame finit par venir occuper le trou voisin du mien. Même si la proximité visuelle était quelque peu déconcertante, j’étais flattée de l’honneur qu’elle me faisait. Nous ne nous connaissions pas, et nous étions pourtant déjà si proches... Dans les trains, l’ambiance est vraiment chaleureuse. Surtout lorsqu’il y a quelques étrangers pour rompre le décor. Certains partagent leur bœuf séché. D’autres partagent leur baïjo. Encore une fois, il s’agit d’honorer ceux qui veulent honorer les laowaï : quand l’un d’entre eux dit “ Ganbeï ! ” en tendant un verre, c’est qu’il faut le boire. Cul sec. Au rythme aguerri de leur descente russe, l’atmosphère détendue se détend davantage. On finit par oublier que l’eau alcoolisée nous brûle la gorge de ses 53 degrés, et on rigole en chœur. On finit par oublier qu’on ne parle pas la même langue, et on parle les mêmes fous rires. Et nous voilà, tous sous l’influence euphorisante du baïjo, à jouer à l’Indien, et à d’autres jeux encore, dont personne ne maîtrise vraiment les règles. Quand on est pressé, on n’a pas trop le temps de réfléchir. Surtout quand il faut réfléchir en chinois. Cette dame avait laissé tomber son foulard au sol. La voyant déjà s’éloigner à vive allure et voulant cependant la prévenir, je vois le regard de mon ami porté par une soudaine panique. La seule suite de mots qu’il aura trouvée à ce momentlà pour l’avertir de son inadvertance n’était pas vraiment logique : “ Xiexie ! Nihao ! Xiexie ! Maidan ! ”... Pour nous, c’est bon, ça veut dire du chinois. Pour eux, ça veut dire : “ Merci ! Bonjour ! Merci ! L’addition ! ”. A Beijing, depuis quelques jours, il tombe des flocons de neige. Mais cette neige-là ne mouille pas. Elle réchauffe. Porté par un ciel radieux, le décor de la ville est traversé par ces prémices de fleurs en devenir. Les petits flocons blancs se laissent langoureusement traîner au gré du vent qui passe, pour se déposer au gré du temps. Il y en a partout, et ne dérangent pourtant personne. Comme une féerie qui, sous le regard émerveillé de l’enfant attentif, se déroule au ralenti. Comme des flocons de printemps qui se déposent à nos pieds pour nous rappeler que sa saison est arrivée.
Ce n’était rien, qu’un peu de neige, mais elle nous réchauffait le cœur. Tous les dimanches, il tombe des couleurs sur la place Tian An Men. Des figures orange, rouge et verte volent dans le ciel. Ils accrochent leur étoile. La plus belle sera toujours la plus lointaine, la plus petite, la plus inaccessible. Comme s’ils couraient après un rêve qu’ils auraient eux-mêmes éloigné. Sans doute pour mieux le retrouver. Que ce soit l’enfant qui s’appuie sur la jambe de sa mère ou le vieillard qui s’appuie sur sa canne, ils lancent leur cerf-volant avec cette même sereine euphorie. Leur regard s’illumine alors de la même lumière. Mus par cette même exaltation, ils contemplent la beauté éphémère qu’ils tiennent à bout de bras. C’est la sagesse de l’enfant qui naît. C’est l’enfance du sage qui renaît. Retrouvez ce carnet de voyage dans le magazine numéro 1 à télécharger du site internet www.nosarts.com. POUR TOUS SOUTIENS Toutes personnes pouvant aider et soutenir Leila Ghandi dans des recherches de sponsors, mécènes, promotion et diffusion, sont les bienvenues et peuvent prendre contact par mail : info@leilaghandi.com 28 Carnet de voyage



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 1Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 2-3Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 4-5Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 6-7Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 8-9Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 10-11Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 12-13Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 14-15Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 16-17Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 18-19Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 20-21Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 22-23Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 24-25Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 26-27Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 28-29Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 30-31Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 32-33Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 34-35Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 36-37Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 38-39Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 40-41Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 42-43Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 44-45Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 46-47Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 48-49Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 50-51Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 52-53Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 54-55Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 56-57Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 58-59Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 60-61Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 62-63Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 64-65Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 66-67Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 68-69Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 70-71Nos'Arts numéro 7 jui/aoû/sep 2010 Page 72