Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de avr/mai/jun 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Mas, parrain du numéro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 78 - 79  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
78 79
77 MUSIQUE June Hill http://www.myspace.com/junehillmusic Un pacte d'adolescent, quand il rejoignait son vieil ami des après-midi entières, à digérer et chanter les morceaux qui tournaient alors sur la platine. Les expériences acquises au sein de leurs formations respectives (Eliott, Mark Brenner, Blackstars Utd, Daisy Age, Indica, Hicksville), ainsi que leurs nombreuses premières parties dans l'antre de salles réputées ou pour des artistes reconnus (Joe Cocker, l'Alhambra, le Rockstore,…), les rapprochent au même titre que leurs influences communes, et désormais, il ne leur reste plus qu'à ouvrir ensemble le journal musical intime qui trône dans leurs têtes. La musique et les mots remplissent aisément les pièces vides, et quand au bout d'un mois de travail ils se réunissent, le projet se révèle de lui-même : une base de folk américaine teintée de pop sixties pour certains, des accents pouvant effleurer parfois le rock et la country, une rencontre de cultures et d'horizons différents pour d'autres, qu'importe les termes que l'on puisse apposer pour comprendre cette alchimie. Pour eux, simplement, ce sera June Hill. JH 2009 Facebook : page ‘fans’June Hill Management : KarlBERNIER kberfr@gmail.com Crédits Sarah Dufaure Juin 2009 PORTRAIT La ville dort encore quand les rêves de June le rappelle à cette promesse faite depuis des années. Nos'Arts : Comment s’est créé « June Hill » ? June Hill : Nous nous sommes rencontrés il y a une dizaine d’années. Nos chemins s’étaient séparés mais nous nous étions fait la promesse de se retrouver pour jouer ensemble. Nous nous sommes retrouvés l’été dernier et nous sommes mis au travail, et le projet s’est révélé ! Nos'Arts : Pourquoi June Hill ? June Hill : Les premières compositions étant nées au mois de juin, le mot « June » s’est donc imposé à nous tout naturellement, et puis c’est un prénom que j’adore et que j’aimerais donner à ma fille si j’en avais une ! Ensuite nous avons étudié différents mots qui pouvaient s’accorder avec « June », après une cinquantaine de propositions, nous avons conservé « Hill ». L’ensemble « June Hill » s’accorde parfaitement à notre style de musique. Nos'Arts : Quel est votre style de musique ? June Hill : C’est une base Folk, avec des accents Pop, c’est un style qui laisse plus penser au Folk américain. Et puis, sur scène, nos influences rock se retrouvent ! Mais venez-nous voir en concert, vous comprendrez mieux !
Nos'Arts : Vous avez toujours voulu être dans la musique ? June Hill : Oui, nous avons commencé à jouer d’un instrument entre 15 et 17 ans ; ensuite, la musique ne nous a plus quittés et nous avons toujours voulu en vivre un jour. Nos'Arts : Avez-vous un album en cours ? June Hill : Nous avons rencontré KarlBernier par le biais d’un autre artiste, il a tout de suite aimé nos sons et nous lui avons confié notre management. Avec lui, nous sommes actuellement en phase de développement et cela passe par la recherche d’un label, d’un tourneur et de la planification de concerts. Dès que tout cela sera mis en place, nous pourrons enregistrer en studio. Mais nous allons tout de même commencer l’enregistrement d’un premier EP, nous le ferons à l’ancienne, en prise live ! Nos'Arts : Concernant vos créations, quelles sont vos inspirations ? June Hill : C'est plutôt très personnel à la base, que ce soient des morceaux engagés ou plus abstraits. C’est un besoin d'évacuer, un vécu, des sentiments… Nos'Arts : Quelle qualité doit avoir un musicien ? June Hill : Qu'il se mette plus au service d'un morceau, que de sa propre technique. Ce n'est pas évident de trouver des personnes qui collent avec l'esprit des morceaux. La définition d'un bon musicien, c'est de faire passer quelque chose de personnel lorsqu’il joue et de réussir à partager cela avec le public. Il ne suffit pas de savoir jouer telle note à tel moment avec une maîtrise parfaite de la technique, c’est un ensemble. Nos'Arts : Les concerts déjà faits ? June Hill : On a chacun des expériences professionnelles différentes avec lesquelles nous avons acquis une solide expérience scénique. Nous venons de vivre une superbe semaine après notre concert au Scopitone, une excellente salle parisienne, où l’apport d’arrangements scéniques plus rock semblent avoir séduit le public, en témoignent les commentaires sur notre page Facebook ! Nous jouons également dans d’autres groupes en parallèle de « June Hill », ce qui fait que nous sommes en concert à peu près tous les quatre jours. Nos'Arts : Qui écrit les paroles ? June Hill : Nous écrivons tous les deux et toutes les chansons sont ensuite retravaillées. Nous amenons tous les deux les compos guitares-chant assez abouties puis l’apport de l’assise basse-batterie se fait simplement, à force de travail. Nos'Arts : Concernant les clips ? June Hill : Nous venons de mettre en ligne pas mal de vidéos ! Entièrement live, cela donne un côté plus humain ! Des vidéos que nous avons tournées nous-mêmes mais aussi beaucoup de sessions acoustiques tournées pour et par différents excellents site internet ! A retrouver sur notre myspace et sur notre page Facebook ! Et puis… d’autres arrivent, surprise ! Crédits Alexia Petijean Propos recueillis par Sandrine Morvand 78 Musique - Portrait



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 1Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 2-3Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 4-5Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 6-7Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 8-9Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 10-11Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 12-13Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 14-15Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 16-17Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 18-19Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 20-21Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 22-23Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 24-25Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 26-27Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 28-29Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 30-31Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 32-33Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 34-35Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 36-37Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 38-39Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 40-41Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 42-43Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 44-45Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 46-47Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 48-49Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 50-51Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 52-53Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 54-55Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 56-57Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 58-59Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 60-61Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 62-63Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 64-65Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 66-67Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 68-69Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 70-71Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 72-73Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 74-75Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 76-77Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 78-79Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 80-81Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 82-83Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 84-85Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 86-87Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 88-89Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 90-91Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 92-93Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 94-95Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 96-97Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 98-99Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 100