Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de avr/mai/jun 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Mas, parrain du numéro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 76 - 77  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
76 77
75 MUSIQUE Billy Obam www.billyobam.com Né au Cameroun en 1967, d’une mère diplomate et d’un père ministre, Billy Obam était destiné à une carrière internationale. Il l’a atteinte, mais peut-être pas dans le sens dans lequel l’auraient pensé ses parents ! Bercé dès l’enfance par la Soul Music, d’origine afro-américaine, représentée en particulier par James Brown et Ray Charles, il s’identifie à ces chanteurs, et se fait vite remarquer pour ses talents. Gainsbourg le met en scène Dès l’âge de seize ans, il accomplit ses premières prestations de danse en club, et progressivement interprète les artistes qu’il a toujours admirés. Danse et chant constituent son univers. Il se présente à un casting en 1987, le producteur de Serge Gainsbourg recherchant un artiste pour l’interprétation chantée et dansée du duo « You’re PORTRAIT Spectacle à l’Olympia le 28 avril 2010 en première partie de Cartouche. Réservation Olympia : 08 92 68 33 68 www.olympiahall.com De l'Afrique à l'Olympia Billy Obam arrive dans la cour des grands under arrest ». Billy est retenu, c’est alors le départ d’une grande amitié entre les deux hommes, et un véritable tournant dans sa carrière. « Me produire avec Gainsbourg m’a permis de vivre des moments inoubliables, et m’a procuré une chance formidable, d’autant que je suis le seul homme à avoir chanté avec lui », indique l’artiste. On le voit partout sur les plateaux aux côtés du grand homme, il découvre cette affinité si particulière qui le lie à la France, il n’est plus un inconnu, les portes s’ouvrent devant lui ! En 1990, il sort son premier single « I can’t get it outta my mind », Soul music, dans la lignée des auteurs qui l’ont tant inspirés, puis en 1994, le deuxième « Do it Good » Il se produit dès lors tant en France qu’à l’étranger. En 2005, il réalise « My life », son premier album solo, toujours à connotation Soul Music.
Photo DR SOUL MUSIC De l’anglais au français Jusque-là, bien que vivant en France depuis de nombreuses années, puisque ses parents sont venus alors qu’il n’avait que sept ans, Billy a toujours chanté en anglais. En 2008, il décide de chanter en français. Après avoir pris des cours de diction, « pour être compréhensible », il enregistre son premier album dans la langue de Molière. De cette manière, il avance dans son travail de musicien, ce qui le satisfait pleinement. Chanter en français est son signe de reconnaissance envers Serge Gainsbourg, mais aussi pour le public qui certainement apprécie cette nouvelle prestation offrant une musique et une sonorisation très américaines. Fred Fisch, le producteur de Cartouche, venu assister à son nouveau single « Avenue Raphaël », en est sorti enchanté. Il a alors proposé à Billy Obam d’être en première partie à l’Olympia, avant le grand comédien et grand danseur « Ce sera la première fois que je chante sur scène à l’Olympia, précise l’artiste, c’est émouvant, mais également un vrai challenge pour moi, ! » Effectivement, ce soir-là, il va disposer de trente minutes pour convaincre, aussi bien la presse que les people. Par là, Billy Obam a la possibilité de se faire mieux connaître et apprécier des producteurs. « L’Olympia est une salle mythique pour tout artiste, c’est un honneur pour Billy de faire la première partie », assure son producteur. Cet artiste a réussi à faire en français, ce que les Etats-Unis ont fait avec la musique Soul, c’est-à-dire investir les scènes et la langue françaises. Bruno Lépine 76 Musique - Portrait



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 1Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 2-3Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 4-5Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 6-7Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 8-9Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 10-11Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 12-13Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 14-15Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 16-17Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 18-19Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 20-21Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 22-23Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 24-25Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 26-27Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 28-29Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 30-31Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 32-33Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 34-35Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 36-37Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 38-39Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 40-41Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 42-43Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 44-45Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 46-47Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 48-49Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 50-51Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 52-53Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 54-55Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 56-57Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 58-59Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 60-61Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 62-63Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 64-65Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 66-67Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 68-69Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 70-71Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 72-73Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 74-75Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 76-77Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 78-79Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 80-81Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 82-83Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 84-85Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 86-87Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 88-89Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 90-91Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 92-93Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 94-95Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 96-97Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 98-99Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 100