Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de avr/mai/jun 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Mas, parrain du numéro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
41 Société... « De il à il », l’histoire : Afin de faire évoluer les mentalités et de soutenir l’association « Le Refuge », des artistes généreux ont créé la chanson : « De il à il ». Au travers d’un texte écrit par Ganaël, entre poésie et cri du cœur, les vers prônent le droit à la différence en toute indifférence. L’essentiel est d’aimer pour être heureux, peu importe le sexe de la personne. Le début : Deux garçons qui s’aiment d’amour tendre. Il n’y a là rien à comprendre L’amour est un Magicien d’Oz Et il se pose où il se pose Pour la musique, on retrouve la chanteuse Ganaël, aidée d’Arnaud Rosenbalt (que l’on connaît aussi pour « Histoire Naturelle » interprétée par NolwennLeroy), à la guitare Maouchi Fodil (qui a longtemps collaboré avec Etienne Daho). Cette chanson est interprétée par Ganaël hétéro, et Frédéric Ange, jeune chanteur gay qui avait sorti un single Intersex et fait parler de lui tant son univers ressemblait à celui de Mylène Farmer. Leurs voix s’accordent à merveille sur « De il à il ». La chanson en écoute sur youtube : http://www.youtube.com watch ? v=2wuBlZdSbs0 Ganaël raconte… Pour être sincère, j’ai toujours eu besoin de faire des chansons. Pendant longtemps, je n’ai eu que des mots et des sons comme seuls amis. Ado, j’étais si seule, si mal, que je partais à vélo, dans la campagne, et là, je chantais, pour le vent qui était le seul à comprendre ma détresse. Photo DR Une chanson contre l’homophobie Deux ans plus tard, le hasard… m’a fait roder dans les couloirs de TF1… et une première rencontre… Un certain Wolfson qui m’avait présenté un autre certain Jacques Dutronc. Résultat : des disques, avec musiques de Dutronc sur mes textes et, des petits succès faciles de chanteuse, à une époque où tu devenais star d’un été. Ensuite, encore et encore des rencontres. Jacques Bedos, le directeur artistique de Moustaki, entre autres, qui m’avait présenté Maxime Leforestier. Là, souvenir ému de ce barbu tendresse, avec lequel j’avais fait pas mal de chansons. Sur ce, encore des disques, avec des arrangements de Jean Musy. Cette époque ? Cool, plus encore, babacool ! Des petits moments de haut, suivis de… bas. Ensuite, une série d’albums, toujours comme chanteuse et auteur. Le premier avec des musiques de Jean Pierre Castelain. D’autres, sous la direction de Claude Dejaques, avec la collaboration de Christian Loigereau. Puis, changement de programme : marre de chanter. Envie d’écrire pour les autres. Résultat : j’ai écrit pour beaucoup de gens… plus d’une centaine ! (Nicole Croisille, Fabienne Thibaut, les Mini Stars, Line Renaud, Jean- Pierre Savelli, etc.). Pour m’amuser, j’ai écrit aussi de nombreux génériques télé qui animent encore aujourd’hui certaines soirées nostalgiques des années 80 (V’la Cubitus. TY et Uan, les Bublies etc.). Et puis… ras le bol. Envie de retrouver une vie de vraie Femme. Un arrêt famille, mari, bébé… la totale ! Aujourd’hui, j’ai une fille de 23 ans, (ma bouffée d’oxygène tendresse) et je me retrouve comme à 10 ans, avec des tas de chansons collées dans le cœur.
A nouveau envie de partager, de retrouver la scène, la folie, ma vie d’artiste. Mais, voilà je suis un peu paumée dans la nouvelle forêt du showbiz. Tout a tellement changé. Résultat : je suis remontée sur mon vélo de solitude, et je me suis mise à chanter, juste pour le bonheur de chanter et de cracher ce qui me tient à cœur. Et puis j’ai connu…Frédéric Ange, un jeune artiste de talent. Ecorché de tendresse. Et là… miracle de l’amitié, rencontre de deux âmes regardant dans la même direction. Moi, une hétéro, lui, un jeune homo. Tous les deux convaincus qu’il fallait faire quelque chose pour lutter contre l’homophobie, et… un duo est né sur une chanson « De il à il ». Et si une simple petite chanson pouvait faire de grandes choses ? » Frédéric Ange ? C’est en 1998, que Frédéric Ange entre au cours de Fanny VALLON, Présidente-Fondatrice des Prix Arletty du Théâtre et du cinéma. Diplômé, il créé, entre 2000 et 2005, 2 troupes de spectacles avec lesquelles il se produit sur bon nombre de scènes françaises. En 2005, il décide de faire une pause et s’installe dans le Sud de la France où il approfondira durant 2 années son univers musical. En mars 2007 il entre comme animateur sur une web-radio, avec l’émission Derrière le Rideau. C’est alors qu’il rencontre Emmanuel FAURE et devient co-créateur-directeur des programmes et animateur sur PublicG.tv. Il monte alors sa propre émission : Entre 4 Z’yeux. Très vite cette dernière remporte un franc succès et Frédéric Ange y reçoit de nombreuses personnalités telles qu’Armande ALTAÏ, Mélissa MARS, Les Worlds Apart, Michal, Ysa FERRER, Lââm, Jessica MARQUEZ, BB Brunes, Axel BAUER et bien d’autres encore. En Mars 2008, Il décide de franchir un nouveau cap et de produire son premier album. Un rêve de longue date prend alors forme. Il se dévoile, à travers ses textes et sa musique, dans ses plus simples atours pour nous laisser découvrir Photo DR un homme de son temps : fragile et violent à la fois, sûr de lui mais emprunt de doutes, masculin et féminin, riche de qualités et défauts, utopiste et fataliste… Un univers à la texture toute personnelle qui font des chansons de Frédéric Ange le miroir de la Vie, de notre vie ! Septembre 2008, les grands clubs parisiens (Les Bains Douches, le Mange Disque, le Banana Café, le Cud, mais aussi la Belgique et la Suisse), diffusaient le 1 er « REMIX » de « Frédéric Ange » Intersex - Pump My Profile - (Frédéric Ange/Jérémy Poligné). Remixed by My Evidance ! Single vendu à près de 1 500 exemplaires (en auto production). Succès sur toute la ligne pour Frédéric Ange, déjà considéré par les médias comme le porteparole du Pop-Rock Romantique à mi-chemin entre Dionysos et Mylène Farmer (au masculin) DJs, clubbers semblent tous avoir été envoutés par ce premier remix. En 2009, Il décide de s’accorder une pause et enregistre « Pourvues qu’elles soient douces » le titre a déjà fait coulé beaucoup d’encre sur internet. Le 5 juillet, il participe pour la première fois à l’EUROVARTOVISION (parodie de l’Eurovision), il chante en anglais pour la première fois de sa carrière, et ce classe 3 ème avec le titre Mysterious Woomen de l’Irlande. Son titre INTERSEX est diffusé sur une grande radio Russe, DFM radio qui lui ouvre le marché Russe. Il rencontre un jeune auteur-compositeur Nitael avec lui il écrit et craque sur une de ces chanson « Au dela » qui reprend et met en avant sur l’album. Il prépare sont 1 er album « Au dela… » qui contiendra 11 Titres et 3 Remixes, dont est né de sa rencontre avec Xavier Seulmand Pionnier un des grands DJ parisien house téchno, qui lui offre un « Pourvu qu’elles soient douces » version remixer à l’image de ce que pense Xavier de Frédéric. Mais pour l’heure, ils commencent à se produire un peu partout et des labels s’intéressent à eux pour la chanson « De il à il ». Julien Raoul http://www.le-refuge.org 42 Société...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 1Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 2-3Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 4-5Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 6-7Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 8-9Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 10-11Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 12-13Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 14-15Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 16-17Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 18-19Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 20-21Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 22-23Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 24-25Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 26-27Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 28-29Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 30-31Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 32-33Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 34-35Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 36-37Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 38-39Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 40-41Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 42-43Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 44-45Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 46-47Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 48-49Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 50-51Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 52-53Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 54-55Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 56-57Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 58-59Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 60-61Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 62-63Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 64-65Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 66-67Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 68-69Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 70-71Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 72-73Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 74-75Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 76-77Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 78-79Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 80-81Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 82-83Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 84-85Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 86-87Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 88-89Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 90-91Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 92-93Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 94-95Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 96-97Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 98-99Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 100