Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
Nos'Arts n°6 avr/mai/jun 2010
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°6 de avr/mai/jun 2010

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 9,2 Mo

  • Dans ce numéro : Jean-Pierre Mas, parrain du numéro.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
9 Zoom sur... la Restauration Anne-Pascale Jacomo est restauratrice de tableaux depuis plus de dix ans. Installé au cœur du quartier du Marais à Paris, son charmant atelier accueille une clientèle de particuliers, de marchands d´art et d´antiquaires. Quels sont les grands principes qui guident votre travail ? En raison du vieillissement naturel ou par accident, toute œuvre d´art a besoin, un jour, d´être restaurée. Le restaurateur est là pour l´accompagner dans le temps. Il assure la transmission et la valorisation du patrimoine dans un souci d´authenticité. Restaurer une oeuvre d´art est un travail délicat. Trois principes guident l´intervention du professionnel : la réversibilité des produits (on doit pouvoir les retirer si nécessaire), la lisibilité de l´oeuvre (redonner une cohérence à l´image) et la compatibilité des matériaux utilisés (afin d´éviter les réactions incontrôlées et dommageables pour l´oeuvre). Quelles études avez-vous suivies ? Après un baccalauréat en arts plastiques, j´ai fait d´abord une année d´initiation à la restauration de peintures de chevalet dans une école parisienne puis, en grande amoureuse de l´Italie, je suis partie suivre une formation spécifique au Palazzo Spinelli à Florence, école réputée pour ses techniques à l´ancienne et aussi modernes. L´Italie reste pour moi la référence absolue en matière d´art et de techniques de restauration. Par la suite, j´ai régulièrement suivi des stages de perfectionnement dans cette école (retouche illusionniste, restauration d´œuvres sur papier, techniques de rentoilage...). Anne-Pascale Jacomo Comment est née votre passion du métier ? Je crois qu´elle m´est venue à l´adolescence. Gamine déjà, je m´intéressais au dessin et à la couleur. Je cherchais un métier qui me permette d´allier travail manuel et amour de l´art. Je n´ai jamais eu la prétention de devenir une artiste. Ce qui m´intéresse, c´est plutôt de soigner, de réparer. Quand j´interviens sur un tableau, je suis totalement absorbée, plus rien n´existe autour de moi. Je suis dans une bulle et je m´y sens bien ! C´est une façon d´entrer discrètement dans l´univers du créateur, un privilège que je savoure depuis des années. Quelles techniques utilisez-vous ? J´adapte mes techniques au support. Je restaure des huiles sur toile, des huiles sur carton ou sur papier, des peintures sur bois, des sculptures sur bois polychromes, des peintures sur métaux, des peintures murales ou encore des gravures. Parmi les interventions proposées : examen ultraviolet, décrassage et/ou allégement du vernis, enlèvement des repeints, consolidation de la couche picturale, rentoilage, doublage, traitement des déchirures, structures des mastics, retouches. Tout dépend de l´état de l´oeuvre. Parfois, une intervention légère suffit.
Anne-Pascale Jacomo Anne-Pascale Jacomo Avez-vous déjà restauré des œuvres importantes ? Cela vous fait-il peur ? Je suis déjà intervenue sur des toiles d´artistes célèbres. C´est assez flatteur mais au niveau du geste, cela ne change rien. Chaque oeuvre, même anonyme, est importante pour son propriétaire. Il s´y attache une histoire, des sentiments, et cela mérite d´être respecté. Tous les tableaux doivent être traités avec la même attention. Mais évidemment, pour les œuvres de valeur, des précautions sont prises en termes d´assurance et les tests préliminaires doivent être plus poussés. Quelle est votre clientèle ? Sur quoi vous spécialisez-vous ? Je travaille pour des collectionneurs privés, des particuliers, des antiquaires, et des marchands. Je restaure aussi bien des œuvres anciennes que des œuvres modernes. J´ai tout de même une prédilection pour les tableaux du XVIIe siècle. Concrètement, comment procédez-vous ? Avant chaque intervention, je pratique des tests sur le tableau pour déterminer la complexité de la tâche. Je propose ensuite un devis. Pour les rentoilages, je pratique des prix au mètre carré. Pour le reste, le calcul dépend du temps et/ou de la difficulté. Je reste en contact avec mes clients pour les informer à chaque étape importante du travail. Le petit plus de l´atelier : souvent, à la fin, un mini-dossier est remis, avec la liste des interventions pratiquées et quelques photos. C´est en général très apprécié des clients ! Quelles sont les qualités d´un bon restaurateur ? Je dirais qu´il faut être observateur, patient, minutieux. Avoir à la fois un sens poussé du détail et une vision globale de l´oeuvre. Et rester modeste, pour que la restauration n´empiète pas sur le travail de l´artiste. Jérôme Saglio Atelier Anne-Pascale JACOMO 14, rue de Normandie (angle rue Charlot), 75003 Paris Contact : ap.jacomo@aliceadsl.fr jacomo@restauration.net 10 Zoom sur...



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 1Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 2-3Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 4-5Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 6-7Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 8-9Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 10-11Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 12-13Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 14-15Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 16-17Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 18-19Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 20-21Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 22-23Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 24-25Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 26-27Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 28-29Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 30-31Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 32-33Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 34-35Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 36-37Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 38-39Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 40-41Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 42-43Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 44-45Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 46-47Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 48-49Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 50-51Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 52-53Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 54-55Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 56-57Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 58-59Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 60-61Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 62-63Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 64-65Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 66-67Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 68-69Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 70-71Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 72-73Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 74-75Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 76-77Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 78-79Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 80-81Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 82-83Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 84-85Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 86-87Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 88-89Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 90-91Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 92-93Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 94-95Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 96-97Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 98-99Nos'Arts numéro 6 avr/mai/jun 2010 Page 100