Nos'Arts n°4 nov/déc 2009
Nos'Arts n°4 nov/déc 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°4 de nov/déc 2009

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 18 Mo

  • Dans ce numéro : marraine Caroline Loeb.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
15 Stanislas Garaud Contact : contact@stanislasgaraud.com http://www.stanislasgaraud.com ‘’Malle au coeur » - 85 cm x 55 cm x 40 cm Pièce unique - 2008 SCULPTURE Photographie Cyril Turla Artiste Agenda culturel de la ville page 19. portrait NANCY Ce jeune artiste a de quoi étonner, tellement son art est mature et maîtrisé. Stanislas Garaud habille ses oeuvres de noir, qui est pour lui source de vie. Face à ses oeuvres, on est un peu déstabilisé mais aussi frappé par la puissance qui s’en dégage. Le but étant de pousser le spectateur à s’interroger. Voilà un regard des plus intéressants sur notre environnement et sur l’art. « Je n’ai pas choisi le noir... Mon inconscient l’a fait pour moi ». Nos’Arts : Pouvez-vous vous présenter ? Stanislas Garaud : Je suis originaire de Nancy. J’ai fait des études littéraires puis en histoire de l’art. Je suis passionné par l’histoire, ainsi que par l’astrophysique, la physique théorique, la métaphysique, l’architecture, le design, la mode, la culture pop et l’art de manière générale... Mon travail traite principalement de l’Homme. Ses origines, son avenir ainsi que les relations qu’il entretient avec son environnement, direct ou lointain. Nos’Arts : On pourrait dire que « le noir vous va si bien ». Symboliquement, que représente-t-il à vos yeux ? Stanislas Garaud : Le noir me fascine. J’éprouve une véritable attraction pour lui. Il me séduit, me captive. D’un certain côté, je vois le noir comme la représentation d’un passage, d’une frontière entre le visible et le non visible... Entre le profane et le sacré. De l’autre, en opposition totale, il y a cette idée d’instinct qui lui est propre.
‘’Where do we come from ? » - 140 cm x 320 cm x 25 cm (dimensions variables) Pièce unique - 2008 Le noir est vivant ; il absorbe, ‘’mange » la lumière, les couleurs. C’est sa dualité dans son unité qui me fascine. Le noir est pour moi plus représentatif de la vie que n’importe quelle couleur. Nos’Arts : Ce fut une évidence de l’utiliser dans votre travail ? Stanislas Garaud : Tout dépend de la définition que vous avez de l’évidence. En ce qui me concerne, je pense qu’il en existe deux sortes : l’évidence résultant d’une réflexion consciente et une évidence que je qualifierais d’instinctive, fruit d’une réflexion relevant davantage de l’inconscient. Personnellement, je ne me suis jamais demandé, un beau matin, quelle couleur j’allais principalement utiliser dans mes oeuvres. Par là, je veux dire que je n’ai pas choisi le noir... Mon inconscient l’a fait pour moi. Nos’Arts : Quel regard portez-vous sur le travail du peintre Pierre Soulages* qui utilise également le noir comme moyen d’expression ? Stanislas Garaud : J’ai une grande admiration pour le travail de Pierre Soulages. Contrairement à ce que laisserait croire une analyse superficielle de ses peintures, le noir n’est, pour lui, que le moyen de ‘’peindre la lumière ». Il est davantage un créateur, un manipulateur de la lumière que du noir. En ce qui me concerne, même si cette idée de la matérialisation de la lumière est présente dans certaines de mes pièces, mon travail utilise plus l’opposition d’un noir profond avec un ‘’noir-miroir » reflétant son environnement. À l’instar de Duchamp, Koons, Warhol ou encore Murakami, Pierre Soulages est un artiste dont j’apprécie particulièrement le travail. Il est pour moi le plus grand peintre que nous ayons en France. Nos’Arts : Les crânes, les croix et la série RIP, sont assimilés à des termes joyeux si on regarde le titre de vos oeuvres. Est-ce ironique ? Que voulez-vous dénoncer ? Stanislas Garaud : Certaines oeuvres ont des titres ironiques en effet. C’est le cas notamment de la pièce intitulée ‘’Happy Ending » et qui représente un squelette humain crucifié sur une croix faite de dalles électroniques. Mais plus que de délivrer un simple message, je m’efforce, dans mon travail, de faire en sorte que le spectateur de l’oeuvre soit animé par la même réflexion qui m’a poussé à la matérialiser. C’est le cas par exemple de l’oeuvre intitulée ‘’Where do we come from ? » qui confronte le spectateur, élément à part entière de l’œuvre, à la question des origines de l’Humanité. Il y a autant de réponses à cette Photographie Cyril Turla 16 Sculpture - Portrait



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 1Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 2-3Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 4-5Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 6-7Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 8-9Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 10-11Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 12-13Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 14-15Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 16-17Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 18-19Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 20-21Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 22-23Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 24-25Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 26-27Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 28-29Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 30-31Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 32-33Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 34-35Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 36-37Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 38-39Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 40-41Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 42-43Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 44-45Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 46-47Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 48-49Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 50-51Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 52-53Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 54-55Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 56-57Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 58-59Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 60-61Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 62-63Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 64-65Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 66-67Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 68-69Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 70-71Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 72-73Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 74-75Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 76-77Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 78-79Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 80-81Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 82-83Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 84-85Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 86-87Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 88-89Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 90-91Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 92-93Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 94-95Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 96-97Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 98-99Nos'Arts numéro 4 nov/déc 2009 Page 100