Nos'Arts n°3 sep/oct 2009
Nos'Arts n°3 sep/oct 2009
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°3 de sep/oct 2009

  • Périodicité : irrégulier

  • Editeur : Arts Connection SAS

  • Format : (210 x 297) mm

  • Nombre de pages : 84

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : parrain du n°3, Étienne Chicot.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 14 - 15  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
14 15
13 Contact : pauline.ohrel@free.fr www.paulineohrel.net Confidences Terre cuite, 25cm ; 2007 Pauline Ohrel SCULPTURE portrait Avocate de formation, Pauline Ohrel a toujours eu une sensibilité forte, un appétit dévorant pour la sculpture qui désormais est devenu son métier. Un parcours atypique pour une artiste attachante et talentueuse. Comment procédez-vous dans votre travail ? Comment se déroule la journée de Pauline Ohrel ? P.O. : Le travail de création est très spontané, il commence à n’importe quel moment de la journée. Je quitte parfois mon univers familier pour disparaitre quelques jours ou semaines, pour trouver un projet. J’aime participer à toutes les étapes de la « fabrication » ; par exemple, pour le travail du bronze qui est souvent délégué par l’artiste au fondeur. Je souhaite ciseler moi-même le bronze après la fonte, afin de reprendre les expressions des visages notamment, qui, sur de petites pièces surtout, tiennent à un détail déterminant. Je travaille dans différents lieux en fonction des matériaux utilisés et des tailles des travaux en cours ; un petit atelier dans le 17 ème, chez mon fondeur puis, pour les pièces en bronze et cire plus imposantes, l’atelier d’un ferronnier dans le limousin, la décharge d’une île bretonne… Quels matériaux avez-vous utilisé et lequel préférez-vous ? P.O. : C’était tout d’abord un rapport très sensuel et physique à la terre qui absorbait mon énergie créative, puis ma curiosité des matériaux a conduit au grillage et fil de fer ou à l’acier notamment qui ont permis une expression plus aérienne et suggérée... Ces matériaux, qui éloignent du rapport strictement sensuel à la matière (comme le permettent la terre ou le plâtre), obligent à une évolution différente puisqu’elles sont plus agressives et physiquement exigeantes dans le travail. Elles ouvrent sur des univers complémentaires.
Le pied Grillage et fil de fer 1m20, 2008 Où puisez-vous votre ou vos sources d’inspiration ? P.O. : Mes sources d’inspiration sont d’abord l’observation et la contemplation permanente des hommes et du monde qui m’entourent... Je suis parfois portée par l’atmosphère, l’humeur de visages habités. Je suis aussi la direction vers laquelle mes ébauches m’entraînent. Je trouve dans le travail non figuratif une « échappée belle » à la gravité de certaines de mes sculptures plus habitées, qui flirtent entre immanence et transcendance. Le travail sur commande, constitue une approche riche en challenges et dépassements grâce aux contraintes qu’il induit. Il permet de sortir de sa propre bulle pour prendre en compte des regards, des attentes, des sensibilités extérieures et les faire siennes. Après le fil de fer, jusqu’où comptez-vous aller dans votre technique ? P.O. : Je ne sais pas où mes rencontres me mèneront mais je sais mon attirance pour la diversité des supports au service de ma ou mes sensibilités. Terre, bronze, plâtre, cire, grillage, fil de fer, chanvre, je suis toujours à la recherche de plus de légèreté et de transparence mais sans renoncer à retrouver régulièrement les « fondamentaux » du modelage de la terre. Quelle est votre opinion sur la sculpture contemporaine ? P.O. : Le terme désigne une multitude de styles et d’expressions auxquelles je suis bien évidemment plus ou moins sensible. Je regrette parfois le rejet systématique d’une certaine émotion, ou le refus de l’esthétique, mais je regrette autant la sculpture qui ne laisse aucune part à l’imagination, où tout ce qui est à voir est visible. Où peut-on trouver vos œuvres ? P.O. : Mes travaux sont visibles dans un certain nombre de collections privées en France et à l’étranger et dans quelques galeries à Paris, Londres, Bruxelles et en province. J’ouvre aussi régulièrement mon atelier à ceux qui le souhaitent. Quels sont vos projets ? Êtes-vous à la recherche d’une galerie ? P.O. : Certains de mes travaux en grillage sont aussi visibles sur le site de la jeune galerie Mondapart, www.mondapart.com. Mais, il est vrai que je suis toujours à la recherche d’une galerie ou d’un agent. Si vous deviez compléter cette phrase, la sculpture en quelques mots pour vous c’est... P.O. : Une aventure au quotidien renouvelée, une source d’émotions autant sensuelles, esthétiques, qu’intellectuelles ou cérébrales. C’est saisir la fugacité des attitudes, la fragilité du moment où le corps se dépasse et devient grâce. Propos recueillis par Juliette Couderc Une petite chose d’importance Bronze original 35cm, 2009 Artiste Agenda culturel de la ville page 75. PARIS 14 Sculpture - Portrait



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 1Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 2-3Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 4-5Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 6-7Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 8-9Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 10-11Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 12-13Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 14-15Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 16-17Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 18-19Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 20-21Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 22-23Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 24-25Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 26-27Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 28-29Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 30-31Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 32-33Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 34-35Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 36-37Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 38-39Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 40-41Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 42-43Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 44-45Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 46-47Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 48-49Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 50-51Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 52-53Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 54-55Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 56-57Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 58-59Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 60-61Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 62-63Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 64-65Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 66-67Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 68-69Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 70-71Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 72-73Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 74-75Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 76-77Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 78-79Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 80-81Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 82-83Nos'Arts numéro 3 sep/oct 2009 Page 84