Nightlife n°61 avr/mai 2012
Nightlife n°61 avr/mai 2012
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°61 de avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : Bob Siclar, disco king.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
interview 34 NIGHTLIFE Crédit Photo : DR
 » > Martin Solveig Pour son futur album, Madonna a fait appel à un des DJs phare de la scène française : Martin Solveig, connu pour son tube « Hello » et ses clips décalés tournés à Roland-Garros ou au Stade de France. C’est la deuxième fois que la star travaille avec un musicien tricolore après Mirwais, l’ancien membre du groupe Taxi Girl, pour son album « Music », en 2000. Retour sur cette collaboration plutôt étonnante ! La genèse du projet Le single « Hello », titre tubesque en Europe, traverse l’Atlantique et y devient même disque d’or. Dans la foulée, le manager de Madonna, Guy Oseary, appelle le frenchie pour une demande un peu particulière : savoir s’il serait d’accord pour collaborer avec la superstar américaine sur son prochain album et s’il peut lui envoyer des musiques. La réaction de Martin Solveig Pendant longtemps, Martin Solveig pensait qu’aucun de ses titres ne seraient remarqués aux Etats-Unis. Donc le jour de l’appel de Guy Oseary, le DJ français a cru d’abord à une blague. « Ensuite, j’ai été un peu dépassé. C’est un peu un rêve ultime de travailler avec Madonna quand t’es musicien », a-t’il déclaré au journal Le Parisien. Les premiers jours de collaboration avec Madonna Les premiers contacts se feront par téléphone. En privé, Madonna avoue à Martin Solveig qu’elle a particulièrement apprécié ses titres « Hello » et « Boys and Girls » (utilisé pour un show de Jean Paul Gaultier). Par la suite, les choses s’enchainent et les deux artistes créent ensemble six titres au lieu de… un ou deux comme initialement prévu ! Soit la moitié des titres de l’album. Parmi eux : « Turn-up The radio », « I Fuckedup », « Beautiful Killer » … interview « Madonna est quelqu’un de très accessible » > « Tu oublies rapidement que c’est une icône » L’histoire de « Give me All Your Luvin’ », le single diffusé actuellement en radio… Ce morceau s’est fait très vite, selon Martin Solveig. Les deux artistes sont en studio à Londres. Martin, lui fait écouter. Madonna, elle, décide de prendre le micro. Puis l’enregistrement s’est fait dans la foulée… Les featurings sur ce titre… Martin Solveig et le manager de Madonna invitent M.I.A. à participer au titre. Madonna, de son côté convie Nicki Minaj qu’elle adore. Le travail au quotidien avec La Madone Selon Martin Solveig : « Madonna est très accessible ! Tu oublies que c’est une icône et très vite cela devient une collaboration entre deux artistes. Et elle a beaucoup d’humour, de second degré. Elle m’a affublé d’une dizaine de surnoms comme « professeur » en français ou « le tyran » parce qu’elle trouvait que je lui faisais refaire des voix trop souvent. Elle m’appelait aussi « Roman Polanski » parce qu’elle trouve qu’on se ressemble ! », a t’il dernièrement confié au journal Le Parisien. Et maintenant ? Les deux artistes ont travaillé trois mois ensemble entre Londres et New York. Aujourd’hui, ils restent en contact régulier, notamment par texto. Ils s’envoient également des idées et parle beaucoup de films. Selon Martin Solveig, Madonna aurait d’ailleurs un faible pour le cinéma français des années 1960… Une nouvelle source d’inspiration pour les deux artistes, dans l’avenir ? n Actu) Martin Solveig sur le prochain album de madonna « MDNA » sortie le 26 mars NIGHTLIFE 35



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 1Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 2-3Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 4-5Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 6-7Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 8-9Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 10-11Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 12-13Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 14-15Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 16-17Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 18-19Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 20-21Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 22-23Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 24-25Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 26-27Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 28-29Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 30-31Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 32-33Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 34-35Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 36-37Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 38-39Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 40-41Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 42-43Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 44-45Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 46-47Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 48-49Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 50-51Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 52-53Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 54-55Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 56-57Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 58-59Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 60-61Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 62-63Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 64-65Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 66-67Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 68