Nightlife n°61 avr/mai 2012
Nightlife n°61 avr/mai 2012
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°61 de avr/mai 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 7,2 Mo

  • Dans ce numéro : Bob Siclar, disco king.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
interview 32 NIGHTLIFE Interview réalisée par Nicolas George Crédit Photo : Wendy Bevan
 » > AIR « Ce projet est une chance incroyable » Treize ans après le cultissime premier album « Moon Safari » et des projets à l’éclectisme singulier (B.O. des films « Virgin Suicides » et « Lost in Translation », collaboration avec Charlotte Gainsbourg et Neil Hannon…), l’un des duos symbole de la French Touch signe la bande-son de la version colorisée du « Voyage dans la lune » de Méliès. Une prouesse technique et musicale, réalisée en vingt jours et qui nous transporte vers des horizons sonores jusque-là inexplorés… > Treize ans après un premier voyage lunaire à travers « Moon Safari », voilà que vous y retournez avec ce nouveau projet, « Voyage dans la lune » … Nicolas Godin : Ce projet est une chance incroyable pour nous. La Fondation qui a restauré le film nous voulait absolument et c’est un joli coup du destin pour nous. C’est un projet qui nous ressemble : c’est le résultat de 40 ans de boulot en fait. Moon Safari correspondait, pour nous, à une période d’innocence : nous en étions à nos débuts, nous ne pensions pas en terme de carrière. En un sens, les images du « Voyage dans la lune » ont ressuscité en nous cette innocence perdue. Jean-Benoît Dunckel : Entre Moon Safari et cette B.O., nous avons appris à composer pour l’image. Notre musique, à nos débuts, était très pop ; elle est devenue, avec le temps, plus expérimentale. « Une musique, c’est comme une femme, tu dois être sous son charme » L’exercice n’a pas dû être évident, surtout que vous avez eu moins d’un mois pour le réaliser… Nicolas Godin : On voulait que ce soit excitant à regarder : on allait enfin restaurer avec de la couleur le but que Méliès avait, en faisant ce film. Au moment de démarrer, on avait beaucoup d’idées pour cette B.O. ; c’est comme si on faisait un résumé de notre carrière. Un patchwork géant de nos influences. Et puis l’univers de Méliès appartient à la mémoire du monde : l’image de la lune avec la fusée dans l’oeil est ancrée en chacun d’entre nous. Ce film a su traverser les décennies avec un pouvoir d’évocation intact. Le cinéma de Méliès, c’est une source d’inspiration pour vous ? Jean-Benoît Dunckel : On connaissait Méliès surtout par curiosité : il est dans la mémoire collective. Méliès a posé les bases pour plusieurs générations de cinéastes, de décorateurs de plateau, de créateurs d’effets spéciaux. Un peu comme les Beatles avec le format pop dans les années 1960. Si les définitions de Méliès ou des Beatles avaient été différentes, le cinéma ou la musique aurait été radicalement autres. Des fois, on aurait presque envie que votre musique soit remboursée par la Sécurité Sociale, tant elle apport bien être et évasion ! Jean-Benoît Dunckel : Le voyage dispose l’esprit à l’ouverture, au changement. Notre musique a la même ambition : agir sur le corps et sur l’esprit. Ici, il s’agissait de prolonger l’expérience filmique en stimulant le cerveau du spectateur. Nous ne faisons pas du rock, mais de la musique psycho-acoustique, de l’ambiant. C’est pourquoi notre musique se prête aussi bien aux voyages qu’aux bandes originales. Nicolas Godin : Pour chaque album, nous prenons l’auditeur par la main et l’emmenons quelque part. C’est le rôle de la musique. Les morceaux doivent avoir une âme propre. Une musique, c’est comme une femme, tu dois être sous son charme. Enfin, à quand un nouvel album de Air ? Jean-Benoît Dunckel : On y réfléchit, mais nos agendas sont déjà bien remplis. Cependant, on va s’y mettre sérieusement pour 2013 ! n Actu) interview AIR B.O. du film « Le Voyage dans la lune » de Georges Méliès Déjà disponible NIGHTLIFE 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 1Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 2-3Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 4-5Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 6-7Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 8-9Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 10-11Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 12-13Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 14-15Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 16-17Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 18-19Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 20-21Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 22-23Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 24-25Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 26-27Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 28-29Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 30-31Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 32-33Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 34-35Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 36-37Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 38-39Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 40-41Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 42-43Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 44-45Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 46-47Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 48-49Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 50-51Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 52-53Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 54-55Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 56-57Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 58-59Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 60-61Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 62-63Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 64-65Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 66-67Nightlife numéro 61 avr/mai 2012 Page 68