Nightlife n°60 jan/fév/mar 2012
Nightlife n°60 jan/fév/mar 2012
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°60 de jan/fév/mar 2012

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 7,4 Mo

  • Dans ce numéro : Guillaume Canet, gentleman charmeur.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ZOOM Sur... 20 NIGHTLIFE > premier récolte les fruits d’un travail harassant. Harassant et sans cesse renouvelé. Martin Scorsese, premier au Panthéon personnel de Guillaume, va même jusqu’à lui proposer de produire son prochain film. Pas question d’accepter par coquetterie envers le maître. « Après on se retrouve à faire un film qui ne sera pas réussi parce qu’on ne le sentira pas » confie-t-il sur Canal Plus. Et si « Ne le dis à personne » fera bel et bien l’objet d’un remake américain, Canet en gardera le contrôle artistique, rare privilège auquel même un Dany Boon, qui a cédé les droits de « Bienvenue chez les ch’tis », n’a pas eu en rêve. L’intéressé ne le dément pas dans une interview donnée à Paris-Match : « J’ai un caractère de cochon, je suis pointilleux, exigeant mais… sentimental ». Associé à son abattage stakhanoviste, ce cocktail explosif a parfois raison de sa santé. Canet est hospitalisé d’urgence à l’été 2006, épuisé par un emploi du temps démentiel. Ses amours n’en survivent pas toujours. Ainsi de son mariage avec Diane Kruger, essoufflé par l’exil des tournages - ils ne se croiseront que cinq fois au cours de l’année 2004. Une soif continue de travail Pas rancunière, l’Allemande se confie dans Femina : « J’ai énormément d’estime, d’amour et de tendresse pour Guillaume. On ne s’est pas quittés fâchés ». Marion Cotillard, sa moitié depuis octobre 2007 aura-t-elle raison de sa soif inextinguible de travail ? En tout cas, une sérénité nouvelle semble l’animer. Sur Canal Plus, il a reconnu s’être débarrassé de ses tocs. Plus de remplacement de ses serrures donc, ni de vérification compulsive de sa robinetterie. Désormais figure majeure du cinéma hexagonal, Guillaume Canet côtoie en 2007 Audrey Tautou dans la comédie romantique « Ensemble c’est tout », adaptation littéraire du best-seller d’Anna Gavalda. Et après avoir dirigé François Cluzet, c’est désormais de l’autre côté de la caméra que les deux acteurs se retrouvent dans « Les liens du sang » de Jacques Maillot. Ils y interprètent deux frères, qui malgré le lien qui les unit, trouvent des difficultés à tirer un trait sur le passé. 2009 plonge l’acteur malgré lui dans le monde dangereux des services secrets. Il enfile le costume d’un bagagiste qui va devoir s’improviser agent secret dans « Espion(s) » de Nicolas Saada. Puis, en pleine guerre froide, Emir Kusturica l’implique dans « L’affaire Farewell », de nouveau devant la caméra de Christian Carion, cinq ans après « Joyeux Noël ». Dix ans après « La Plage », l’acteur tourne à nouveau de l’autre côté de l’Atlantique dans le drame amoureux « Last Night », entouré d’un casting international : Keira Knightley, Eva Mendes et Sam Worthington. Le triomphe des Petits Mouchoirs Après avoir partagé l’affiche avec sa dulcinée Marion Cotillard dans « Le dernier vol » (2009), il la dirige sur son troisième long métrage « Les petits mouchoirs » (2010), un film de potes très personnel pour lequel il retrouve, entre autres, les acteurs François Cluzet et Gilles Lelouch. C’est donc avec ce troisième film en tant que réalisateur, que Canet sera couronné de succès. « Avant je ne travaillais pas beaucoup mes rôles. J’ai depuis, beaucoup plus de plaisir à travailler mes personnages, à rentrer dans les moindres détails » reconnaît-il dans Première. La mise en scène, seconde carrière qui dans son cas, n’a rien d’une issue de secours pour comédien au chômage, plutôt un objectif maintes fois repoussé. La réception critique a été très partagée. Parmi les avis positifs, Le Figaro parle du film le plus personnel de Canet. Pour le journal, le spectateur en sortira « tout drôle, tout renversé ». Le magazine Elle vante les mérites de cette comédie chorale porté par un casting 5 étoiles, qui « soulève des questions universelles dans lesquelles on peut tous se retrouver dans un effet miroir ». Le Parisien appuie sur le bonheur contagieux qui se dégage des images, qui fait la part belle à des « scènes chaleureuses, complices, voire franchement poilantes ». Mais le journal se montre beaucoup plus réservé sur la dimension lacrymale du film. Pourtant, les chiffres parlent d’euxmêmes : le film fait près de 6 300 000 entrées dont près de 5 500 000 en France.
> Après ce succès, Canet revient en ce début d’année aux côtés de Léïla Bekthi pour avoir « Une Vie Meilleure » (voir encadré ci contre) dans le nouveau long-métrage éponyme de Cédric Kahn (« Les Regrets »). Un drame romantico-social où Canet nous démontre une nouvelle fois son talent d’acteur. Boulimique de travail, Canet ne limite pas sa carrière d’acteur, et se prépare déjà à faire son entrée hollywoodienne en tournant le remake des « Liens du sang », film français dans lequel il jouait aux côtés de François Cluzet. Avec l’aide du réalisateur James Gray « The Yards », « La nuit nous appartient » le scénario des Liens du sang serait fin prêt pour ce remake à l’américaine et selon le site américain Screen Daily, beaucoup d’acteurs auraient déjà sollicité Guillaume Canet pour faire partie de la distribution. Mark Wahlberg a notamment fait savoir qu’il serait intéressé par l’un des deux rôles principaux. La star d’Avatar Zoe Saldana serait également de la partie même si son rôle demeure encore un mystère. Reste le rôle du deuxième frère qui demeure encore vacant ce qui peut laisser entendre que Canet lui-même pourrait jouer dans son propre film. Tandis que (sans surprise) Marion Cotillard est d’ores et déjà annoncée au casting. Guillaume Canet a trouvé le remède miracle pour mener de front vie professionnelle et extase sentimentale. « Mon objectif, c’est de durer » a-t-il coutume de dire. Guillaume Canet y travaille. Jour et nuit, en bon insomniaque hyperactif : « J’ai l’impression de perdre du temps quand je dors ». Coup de projecteur sur… « Une Vie Meilleure » (Réalisé par Cédric Kahn, avec Guillaume Canet, Leïla Bekhti…) Genre : Drame - Actuellement dans les salles ZOOM SUR... Yannet Nadia, amoureux, se lancent dans un projet de restaurant au bord d’un lac. Leur rêve d’entrepreneur se brise rapidement à causes de problèmes financiers. Nadia, contrainte d’accepter un travail à l’étranger, confie provisoirement son fils à Yann. Mais elle disparaît sans laisser de nouvelles. Lui fera tout pour empêcher que cet échec ne détruise leur relation. L’avis de la rédaction : Après « Roberto Succo » et plus récemment « Les regrets », Cédric Kahn revient avec un huitième film qui aura pour tête d’affiche, deux acteurs qui auront marqué l’année cinéma 2010 : Guillaume Canet couronné de succès avec « Les petits mouchoirs » et Leïla Bekhti très remarquée aux côtés de Géraldine Nakache dans « Tout ce qui brille ». Tous deux rencontreront certainement un beau succès avec ce film touchant et poignant. Les deux acteurs jouent avec beaucoup de justesse, et arrivent aisément à faire ressentir leurs émotions aux spectateurs. « Une vie meilleure » sera certainement l’un des films français à retenir de cette année 2012. Les récompenses remportées par Guillaume Canet > 1999 : Prix d’interprétation du Festival de Saint-Jean-De-Luz pour Barracuda > 2000 : Prix Jean-Gabin > 2007 : Swan d’Or du meilleur acteur au Festival du film de Cabourg pour « Ensemble c’est tout » > 2007 : César du meilleur réalisateur pour « Ne le dis à personne » > 2007 : Prix Jacques Deray pour « Ne le dis à personne » > 2007 : Globe de cristal pour « Ne le dis à personne » > 2007 : Prix Lumière du meilleur film pour « Ne le dis à personne » > 2011 : Prix d’interprétation masculine au Festival international du film de Rome pour « Une vie meilleure » NIGHTLIFE 21



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 1Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 2-3Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 4-5Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 6-7Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 8-9Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 10-11Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 12-13Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 14-15Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 16-17Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 18-19Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 20-21Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 22-23Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 24-25Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 26-27Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 28-29Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 30-31Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 32-33Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 34-35Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 36-37Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 38-39Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 40-41Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 42-43Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 44-45Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 46-47Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 48-49Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 50-51Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 52-53Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 54-55Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 56-57Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 58-59Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 60-61Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 62-63Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 64-65Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 66-67Nightlife numéro 60 jan/fév/mar 2012 Page 68