Nightlife n°59 oct/nov/déc 2011
Nightlife n°59 oct/nov/déc 2011
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°59 de oct/nov/déc 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 6,4 Mo

  • Dans ce numéro : Snoop Dogg... sex, drugs and Rap'n'roll !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
 » > à l’affiche Rubrique réalisée par Nikola Krsteski (Réalisé par Eric Toledano et Olivier Nakache, avec François Cluzet, Omar Sy, Anne Le Ny, Audrey Fleurot, Clothilde Mollet, …) Sortie le 2 novembre L’union de deux personnages que tout oppose. D’un côté Philippe, éminent aristocrate portant encore les stigmates de son récent accident de parapente. De l’autre, Driss, aide à domicile employé par ce dernier, et tout juste sorti de prison. On dit fréquemment que les opposés s’attirent, et les deux comparses vont ici faire cohabiter leur deux univers pour donner naissance à une amitié des plus savoureuses et cocasses. Après le succès critique comme populaire de « Nos jours heureux », les deux réalisateurs s’attèlent à faire ce qu’ils arrivent le mieux : nous faire rire à chaudes larmes. Ici le duo d’acteur est aussi inattendu qu’étincelant, pour une comédie à partager entre amis ou en famille. 16 NIGHTLIFE INTOUCHABLES RESTLESS (Réalisé par Gus van Sant, avec Henry Hopper, Mia Wasikowska, Ryo Kase, Schuyler Fisk, Jane Adams,...) Déjà dans les salles La rencontre étonnant et incongrue pendant un enterrement de deux jeunes adolescents au destin tragique. La mignonne Annabel Cotton, amoureuse invétérée de la nature et de la vie, est en phase terminale d’un cancer. Le jeune Enoch Brae quant-à-lui a perdu goût à la vie depuis la disparition tragique de ses deux parents. Un film poignant et intense, une habitude du réalisateur. CRAZY STUPID LOVE (Réalisé par John Requa et GlennFicarra, avec SteveCarell, Ryan Gosling, Julianne Moore, Emma Stone,...) Déjà dans les salles Cal Weaver est tout juste quarantenaire et semble mener une vie qui ferait bien des envieux, entre beau mariage, famille parfaite et situation professionnelle avantageuse. Le voilà de nouveau célibataire et prêt pour la séduction, art qu’il n’a plus pratiqué depuis des lustres... Regarder un film avec SteveCarell en tête d’affiche, c’est comme manger son plat préféré. On en connaît parfaitement le goût, mais on a l’impression de ne jamais pouvoir s’en lasser. Une comédie à déguster à plusieurs. LE MONDE DE BARNEY (Réalisé par Richard J. Lewis, avec Paul Giamatti, Dustin Hoffman, Rosamund Pike, Minnie Driver, Rachelle LeFevre,...) Déjà dans les salles Agé et seul, Barney Panofsky se remémore son passé. Lui qui semble être un homme tout à fait simple, atteste en réalité d’une existence absolument extraordinaire ! En effet, ce cher Barney s’est marié à trois épouses différentes. Mais c’est la mort de son meilleur ami dont on l’a soupçonné d’être l’auteur du meurtre qui aura le plus influencé son existence... Emmené par un Paul Giamatti toujours aussi juste dans l’humour noir, ce film est à savourer dans son intégralité. HABEMUS PAPAM (Réalisé par Nanni Moretti, avec Michel Piccoli, Nanni Moretti, Jerzy Stuhr, Renato Scarpa, Franco Grazioci,...) Déjà dans les salles A la mort du pape, le conclave se réunit pour élire un nouveau représentant de la chrétienté parmi les cardinaux postulant à cette difficile responsabilité. Mais à sa nomination, le nouveau pontife semble avoir certains doutes sur sa capacité à endosser un tel rôle et tarde à se montrer aux fidèles rassemblés sur la place Saint-Pierre. Situation de crise au Vatican qui tente de solutionner le problème. Le monument Moretti nous gratifie ici d’une magistrale mise en scène des doutes qui régnaient lors de l’élection de Jean-Paul II.
Q (Réalisé par Laurent Bouhnik, avec Deborah Révy, Gowan Didi, Johnny Amaro, Hélène Zimmer,...) Déjà dans les salles Cécile est provocatrice. Cécile est charmeuse et anticonformiste. Mais Cécile nous fait nous poser des questions existentielles, notamment sur les normes et les tabous sociaux. Celle-ci va bouleverser le quotidien et le destin de plusieurs personnes qu’elle croisera, et peindra ainsi une fresque de la jeunesse française et de ses interrogations sur la sexualité. Un film qui constitue un authentique appel à une nouvelle libération sexuelle et un véritable pied-denez au conservatisme inassumé de nos sociétés. SEXE ENTRE AMIS (Réalisé par Will Gluck, avec Justin Timberlake, Mila Kunis, Emma Stone, Woody Harrelson, Patricia Clarkson,...) Déjà dans les salles L’histoire de Jamie, chasseuse de têtes newyorkaise et de Dylan, directeur artistique de Los Angeles, deux êtres ayant renoncé au mythe de l’amour et qui vont décider d’entretenir une relation purement charnelle. Ici les scènes et gags sont pétillants et efficaces, et le duo d’acteur en présence s’accorde parfaitement. Vous passerez un à coup sûr un moment rafraichissant qui montre après The Social Network qu’il faudra désormais compter sur lui dans le paysage cinématographique hollywoodien. THE ARTIST (Réalisé par Michel Hazanavicius, avec Jean Dujardin, Bérénice Bejo, John Goodman, James Cromwell,...) Sortie le 12 octobre En 1927 à Hollywood, la carrière de la star du cinéma George Valentin est à son apogée. Mais la révolution du film parlant va peu à peu le faire sombrer dans l’oubli tandis que Peppy Miller, une de ses figurantes pour laquelle il va s’éprendre d’amour, sera propulsée au rang de vedette. On assiste alors à un véritable chassé-croisé entre les deux protagonistes, dont l’amour sera mis à rude épreuve. Le pari du réalisateur était risqué mais semble avoir été accompli avec brio dans un film qui sent bon l’hommage aux origines du cinéma. POLISSE (Réalisé par Maïwenn, avec Karine Viard, Marina Foïs, Joey Starr, Nicolas Duvauchelle, Riccardo Scamarcio,...) Sortie le 19 octobre Polisse, c’est l’histoire du quotidien de la brigade de protection des mineurs, aussi appelée BPM. Ici une question est posée à travers l’écran : comment avoir une vie personnelle accomplie quand on côtoie au quotidien ce que l’être humain peut avoir de plus méprisable ? Ici s’alternent fous rires entre collègues, gardes à vue de pédophiles, problèmes de la vie quotidienne, auditions de parents maltraitants, etc. Simplement LE film français de cette rentrée ! » > DRIVE (Réalisé par Nicolas Winding Refn, avec Ryan Gosling, Bryan Cranston, Carey Mulligan, Albert Brooks, Christina Hendricks,...) Sortie le 5 octobre « The Driver », un jeune homme solitaire, mène une double vie des plus chargée en adrénaline. Le jour, il est cascadeur à Hollywood. La nuit, il est pilote pour des malfrats. Il obéit cependant à un code de conduite bien précis : ne jamais prendre part aux délits et crimes de ses employeurs. Mais son destin va vite s’obscurcir lorsque l’un des casses auquel il participe tourne au cauchemar... Nominé dans cinq catégories différentes durant le dernier Festival de Cannes, le dernier né de Nicolas Winding Refn a tout d’une pépite à l’état brut. Nerveux, bien ficelé (prix de la mise en scène au dernier Festival de Cannes) et mené par un Ryan Gosling à son meilleur niveau, ce film est d’ores et déjà assuré d’un succès, ne serait-ce que critique. NIGHTLIFE 17



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 1Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 2-3Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 4-5Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 6-7Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 8-9Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 10-11Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 12-13Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 14-15Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 16-17Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 18-19Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 20-21Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 22-23Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 24-25Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 26-27Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 28-29Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 30-31Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 32-33Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 34-35Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 36-37Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 38-39Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 40-41Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 42-43Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 44-45Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 46-47Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 48-49Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 50-51Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 52-53Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 54-55Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 56-57Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 58-59Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 60-61Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 62-63Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 64-65Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 66-67Nightlife numéro 59 oct/nov/déc 2011 Page 68