Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°57 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Guetta « Pop Idol »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
WEEK-END Dossier réalisé par Nicolas George Photos : DR Vous avez fait le tour des nuits berlinoises, barcelonaises ou londoniennes ? Alors voilà quatre destinations coup de cœur, nouveaux Eldorado de la fête, à moins de 4 heures d’avion ! LISBONNE (Portugal) : Noites Quentes ! Si Lisbonne respire la sagesse et la tranquillité le jour, la nuit Lisboète se révèle comme l’une des plus animées d’Europe. Cette vie nocturne commence généralement très tard - vers 1 heure du matin - et se prolonge souvent jusqu’à l’aube. La capitale du Portugal fourmille de bars et boîtes en tout genre : intimes ou jet set, feutrés ou bruyants, branchés ou populaires... qui offrent à chacun une occasion de passer des moments uniques. Allez faire un tour au Campo Pequeno, des arènes à découvrir absolument ! Direction le Bairro Alto, quartier populaire où commence la nuit de Lisbonne. Calme la journée, le Bairro Alto accueille, dès la tombée de la nuit, une population hétéroclite. Autour de la rua Atalaia et de la rua da Rosa, chaque bar a son style et son ambiance. Le Tertúlia do Bairro Alto est un bar calme, idéal pour commencer la nuit. Des expositions de peintures ou de photographies y sont organisées. Un peu plus loin, le Pavilhão Chinês surprend par sa formidable collection d’objets hétéroclites, empilés dans de hautes vitrines. 56 NIGHTLIFE LES NOUVELLES DESTINATIONS docas Avec son ambiance unique et chaleureuse d’inspiration orientale, plus qu’un bar c’est une véritable institution ! Les amoureux de musique brésilienne préfèreront le Pintai, ouvert jusqu’à l’aube. Ceux qui ont la « bougeotte » franchiront les portes du Frágil, l’une des boîtes les plus branchées d’Europe. Dans le quartier de Docas, les entrepôts de pêche abandonnés ont cédé la place aux bars et restaurants. Au Paulinha, décoration moderne, musique variée, clientèle sélectionnée ; ouvert jusqu’à 4h du matin. Le Kapital offre trois étages pour trois types de soirées : la conversation de salon, la danse cool et l’ambiance électrique. L’un des endroits les plus « in est le Plateau, considéré comme l’une des meilleures discothèques de Lisbonne. Juste à côté, le Kremlin, offre une musique branchée et underground. Un peu plus loin, au Xafarix (incontournable), se produisent les meilleurs interprètes de la musique portugaise. Vers Belém, se sont installés quelques-uns des bars et discothèques les plus huppés de la capitale. Campo pequeno OU SORTIR ? Un bar… Dô Chapito, une ancien prison de femmes reconvertie en centre culturel/bar ! Un restaurant… Kais Restaurant, déco recherchée pour cet ancien garage à tramway convivial ! Un club… Lux Fragil, l’une des plus belles boîtes d’Europe ! Un hôtel… Bairro Alto, luxe, art et volupté en plein cœur de la ville ! On y va si…• On souhaite une vie nocturne caliente et éclectique…• On est à la recherche d’une ville douce et riche au niveau culturel• On en a marre de toujours aller chez la grande sœur espagnole ! On n’y va pas si…• On ne jure que par l’électro underground ou que l’on recherche des lineup digne d’Ibiza ! • A 2 heures du mat’, on est déjà couché !
pour faire la fête ! île de Hvar L’AQUARIUS à NOVALJA Zadar NOVALJA, ZAGREB… (Croatie) : Les perles de la Méditerranée A tout seigneur, tout honneur, direction déjà Zagreb, la capitale, qui a su combiner une scène artistique underground, à des musées de grande qualité, des petits bars conviviaux mais aussi des festivals d’envergure. Plongez dans les petits bars le long de la rue Tkalèiéeva, dans la vieille ville. Zagreb peut s’enorgueillir aussi d’excellents clubs de jazz (BP Club, Jazz Club), de clubs à concert live (KSET, Tvornica), sans oublier les grandes discothèques où se produisent des DJs de qualité (Aquarius, Sirup). Fin Juin, c’est le lieu du INmusic festival où tous les amateurs de musique rock et urbaine pourront s’épanouir avec des concerts d’artistes mondialement connus. Surnommée « le Saint-Tropez de l’Adriatique », l’île de Hvar est aujourd’hui considérée comme l’un des endroits les plus branchés de la Croatie. Véritable point de rencontre de la Jet Set et de la jeunesse, cette île regorge de bars, pubs et de clubs, qui feront la joie des plus grands noctambules. Autre petite perle festive de la Croatie : Zadar et sa région ! En été, de grands festivals de musique attirent des milliers de festivaliers sur sa côte, à Petrcane. Cette petite localité toute proche de Zadar est en effet le site de 2 énormes festivals : Le Garden Festival au mois de juin et le Soundwave Festival fin juillet. A voir également, Novajla, l’Ibiza Croate, situé à 3h de route de Zagreb, à côté de Zadar. Elle fait partie des destinations les plus prisées par un public jeune, souvent attiré par sa vie nocturne trépidante. A découvrir absolument : la plage de Zrce à Novalja sur l’île de Pag. Les discothèques Papaya et Kalypso proposent une programmation très riche avec des DJs internationaux. C’est l’occasion de faire la fête 24h/24h, sur la plage ou bien au bord de la piscine en sirotant un cocktail. On peut même faire du sport, à l’intérieur des discothèques ! La Croatie offre un cocktail détonnant et étonnant de spots festifs ! Les paysages sont magnifiques et l’ambiance toujours au top ! L’une des destinations de cette année 2011 ! OU SORTIR ? Un bar… Ceux de la rue Tkalèiéeva à Zagreb ! WEEK-END Un restaurant… Le Marcelino, sans doute le meilleur restaurant de Zagreb ! Un club… L’Aquarius à Novalja ou L’Hacienda à Dodice, la plus grande boîte de Croatie ! Un hôtel… On préférera un bon camping sur la côté Adriatique ! On y va si…• On recherche l’alternative idéale à Ibiza• Les grands festivals de musique, c’est notre tasse de thé• On souhaite un excellent rapport qualité/prix On n’y va pas si…• On n’aime pas les belles filles et les beaux mecs ! • On n’a pas un minimum l’esprit roots et bohême ! NIGHTLIFE 57



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 1Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 2-3Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 4-5Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 6-7Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 8-9Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 10-11Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 12-13Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 14-15Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 16-17Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 18-19Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 20-21Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 22-23Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 24-25Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 26-27Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 28-29Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 30-31Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 32-33Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 34-35Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 36-37Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 38-39Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 40-41Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 42-43Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 44-45Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 46-47Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 48-49Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 50-51Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 52-53Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 54-55Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 56-57Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 58-59Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 60-61Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 62-63Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 64-65Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 66-67Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 68