Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°57 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Guetta « Pop Idol »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 32 - 33  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
32 33
interview y. 32 NIGHTLIFE Crédit Photo : Jean-Baptiste Mondino Crédit Photo : So Me
 » > PedroWinter « Laissez nous notre naïveté ! Laissez nous faire la fête ! » Beaucoup de kids de Paname et d’ailleurs rêveraient d’avoir un grand frère comme PedroWinter. Fer de lance de l’anti-chambre de la Hype commerciale et glamtrotter d’un underground décomplexé, PedroWinter aka Busy P, est sans doute l’un des personnages les plus influents de la planète Electro actuellement avec son label Ed Banger. Ca tombe bien, on a réussi à lui voler quelques minutes de son précieux temps ! Gracias Pedro ! > Parles-nous déjà de la dernière compil de Ed Banger « Let The Children Techno » que tu as compilé avec Mehdi… L’idée, c’était quoi ? Etre un passeur de témoin musical pour la prochaine génération ? J’aime bien ton idée, ouais ! Passez la main aux p’tits jeunes, j’ai toujours revendiqué cela, il n’y a aucun souci ! Mais à la base avec Mehdi, on ne voulait pas refaire une quatrième compil « Ed Records ». On voulait bosser et mettre en avant des artistes que l’on aime bien, faire découvrir des copains d’autres labels… C’est un projet qui nous tenait à cœur ! On voulait aborder la techno au sens large pour donner une vitrine de ce qui se fait actuellement ! Et tous les bambins qui vous accompagnent sur l’artwork et la com’de ce projet, ce sont des bébés ravers ? (Rires) Non, le thème des enfants, c’est Mehdi et moi qui avons eu l’idée… Notre message c’était : « Laissez nous notre naïveté ! Laissez nous faire la fête ! ». Justement, comment la prochaine génération fera la fête à ton avis ? Oulah ! Aucune idée, vraiment… Mais ce qui est dans l’air du temps, c’est le mélange des genres, des différentes familles musicales. Donc on tend vers un éclectisme accru de la fête et de la musique. Ed Banger est devenu incontournable sur la scène clubbing internationale… Tu vas bientôt concurrencer les grandes majors ! (Rires) Je ne pense pas non ! La recette, depuis le départ, a toujours été de se mettre en danger ! Beaucoup miser sur le Live, les vêtements, la créa... C’était risqué mais ça a payé ! Justice, ce n’était pas gagné au début. Cette compil est un challenge aussi… Interview réalisée par Nicolas George Mais cette diversité nous a réussi ! On a eu aussi beaucoup de chance dans l’histoire de Ed Banger. Les rencontres avec Justice, So Me… Le hasard total ! Avoir une « gueule », ça joue aussi ? Bien sûr… J’ai monté Ed Banger il y a 8 ans et on m’a vite identifié, donc c’était un plus indéniable. Laisse toi pousser les cheveux tu vas voir, ça marche ! Tu te lancerais en 2011 dans la création d’un label ? Si je voulais monter Ed Banger aujourd’hui, tout le monde me le déconseillerait. En 2003 j’ai monté ça par passion. C’est bien aussi de faire des choses. Si tu réfléchis trop, tu n’y vas pas et tu n’avanceras jamais. Je déplore le manque de risques dans l’industrie du disque actuellement. Les gens sont très frileux. Ed Banger, c’est le contraire de ça ! La musique électro te permet aussi de prendre pas mal de risques car il ne faut pas 1 million d’euros pour faire un disque ! T’en as pas marre que l’on te parle toujours de Daft Punk ? (Rires) Maintenant ça va, ça s’est calmé. Mais on me parle tout le temps de Justice ! Si je te suis en soirée, tu m’emmènes où ? Au Social Club à Paris. Incontournable. Cela fait trois ans qu’ils assurent le mélange des genres. Si on file à Londres, on ira au XoYo. Sinon, on fera un petit tour dans un club de la scène dubstep, une scène qui m’a toujours excitée ! n) Actu interview « Si tu réfléchis trop, tu n’avances jamais » COMPILATION « Let The Children Techno » by Busy P & DJ Mehdi Déjà Disponible NIGHTLIFE 33



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 1Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 2-3Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 4-5Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 6-7Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 8-9Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 10-11Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 12-13Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 14-15Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 16-17Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 18-19Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 20-21Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 22-23Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 24-25Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 26-27Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 28-29Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 30-31Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 32-33Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 34-35Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 36-37Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 38-39Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 40-41Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 42-43Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 44-45Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 46-47Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 48-49Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 50-51Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 52-53Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 54-55Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 56-57Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 58-59Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 60-61Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 62-63Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 64-65Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 66-67Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 68