Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°57 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Guetta « Pop Idol »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 30 - 31  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
30 31
ZOOM SUR... En 1994, Cathy Guetta, à l’époque serveuse travaillant aux Bains Douches, et Franck Maillot, serveur du Bal à Saint-Tropez, rejoignent l’équipe de David. Ce sera l’époque, mythique pour de très nombreux clubbers trentenaires ou quarantenaires aujourd’hui, des soirées au Bataclan : tous les week-ends, c’est le lieu où il faut être, la salle de concert était transformé en club branché sulfureux et électrique. Le Bataclan servira de tremplin à David et Cathy Guetta pour reprendre le Palace. Il prendra ensuite la direction artistique d’établissements comme Les Bains Douches. Puis le couple phare des Nuits Parisiennes revient ensuite dans le coin des Champs Elysées pour ouvrir le Pink Paradise, club de strip tease chic qui connaitra un beau succès et surtout, bénéficiera d’un excellent bouche à oreille ! Si David Guetta est donc un roi de l’Electro aujourd’hui, il aura aussi été un prince de la Nuit parisienne sur laquelle il aura régné durant plus de 10 ans... Mais au début des années 2000, tournant dans sa carrière : il décide de revendre toutes les discothèques dont il est actionnaire pour se lancer comme producteur. Il affirma un jour : « Je n’avais pas choisi ce métier où l’on gère des problèmes de toilettes bouchées. ; un jour, je me suis rendu compte que je ne m’amusais plus. ». Et quand on lui repose la question aujourd’hui, on se rend bien compte qu’il ne regrette pas spécialement sa vie d’avant, même si il ne regrette rien... 30 NIGHTLIFE L’autodidacte C’est en 2001 que sa carrière de DJ redécolle avec un contrat passé avec Virgin. En 2002, « F*** Me I’m Famous » est le nom donné à sa première propre soirée en compagnie de sa femme, Cathy, avec qui il monte tous ses business désormais. Le DJ le plus célèbre de France, revient en 2003 avec un second volet de son album « F*** Me I’m Famous » qui connaît encore le succès. Cet album contient de remix de David Bowie (Just For One Day). Quelques mois après, il sort « Guetta Blaster » où s’enchaîne des tubes techno-dance comme ‘Stay’et qui déchaînent son public. Le DJ français commence à se faire sa place au soleil des nuits mondiales et devient rapidement « bankable » au point d’entrer dans le classement du magazine anglais, DJ Mag. En 2005, il commence à glaner ses premiers trophées avec notamment le prix du meilleur DJ de l’année lors de l’House Music Awards. Espérons qu’il se sera aménagé une cheminée assez grande pour accueillir les prochains...
« Avec Will.I.Am, on a créé un pont entre la culture électronique en Europe et la culture urbaine américaine » Reconnaissance mondiale En 2007, il revient avec le titre « Love is Gone » en featuring avec Chris Willis. nouveau tube dans l’escarcelle du frenchy ! En 2009, son nouvel album, « One Love », devient numéro un en France. Les chansons « When Love Takes Over » avec Kelly Roland et « Sexy Bitch » chanté par Akon deviennent des tubes mondiaux. De nombreuses personnalités du R’n’B américain sont invitées sur cet album, dont Akon, Kid Cudi, Estelle, Will.I.Am, Ne-yo, Samantha Jade. Lors de ce quatrième album, David Guetta cherche plus d’indépendance et se sépare alors progressivement de Joachim Garraud, son ancien partenaire musical avec qui il a travaillé durant 9 ans (2000-2009). C’est avec d’autres DJs/producteurs dont Fred Rister, Afrojack, Sandy Vee, Jean Claude Sindres qu’il collabore pour l’album. Mais le plus grand succès est sans doute celui avec Les Black Eyed Peas. Outre- Atlantique, « I Gotta Feeling », un titre produit par David Guetta pour le groupe de Los Angeles (et écrit avec Frd Rister, ex de Maximum/NRJ) bat tous les records et passe quatorze semaines à la tête des charts. La rencontre avec Will.I.Am des Black Eyed Peas est l’un des tournants de la carrière musicale de Guetta. Séduit par le son de « Love Is Gone » lors d’une soirée passée au Pacha d’Ibiza, suite à plusieurs rencontres derrière les platines, il propose à David Guetta de composer deux chansons sur le prochain album des Black Eyed Peas : « I Gotta Feeling » et Rock That Body. Gotta Feeling, produit par David Guetta et Fred Rister pour l’album des Black Eyed Peas, s’est écoulé à plus d’un million d’exemplaires la semaine de sa sortie, aux États-Unis. Un record pour I Gotta Feeling qui devient le plus grand succès single du groupe et rentre dans le livre des records. Les Black Eyed Peas font un aller-retour en jet privé jusqu’à Ibiza, pour fêter le succès du titre avec David. Il dira par la suite : « Nous avons créé avec Will.I.Am un pont entre la culture électronique en Europe et la culture urbaine américaine » précise David Guetta. Il se rend ensuite aux États-Unis pour travailler dans les studios Universal à Los Angeles, où il rencontre d’autres grands artistes américains comme Pharell Williams, Busta Rhymes et P.Diddy. C’est à cette occasion que les artistes américains découvrent la musique electro du DJ français. Après cette collaboration, Will.I.Am va continuer à contribuer à la renommée internationale : David Guetta est recommandé auprès d’autres artistes américains. Des récompenses à la Pelle ! Le 18 mai 2010, il reçoit le prix de « Meilleur DJ au monde », lors des World Music Awards. Durant cette cérémonie, il a également reçu un prix spécial récompensant « l’ensemble de son travail en tant que producteur de musique ». David Guetta est nominé au MTV Video Music Awards 2010 qui ont eu lieu le 12 septembre, dans la catégorie Meilleur Clip Dance avec Sexy Bitch. Il est ensuite récompensé aux NRJ Music Awards 2011 qui ont eu lieu le 22 Janvier, dans la catégorie Hit de l’année avec « Club Can’t Handle Me ». David Guetta gagne aussi un NRJ Music Award d’Honneur et un disque de platine pour son sucés international. Le 13 février 2011, le français est, pour la seconde fois consécutif, récompensé au Grammy Awards à Los Angeles pour le prix du meilleur remix de l’année avec Revolver de Madonna, réalisé en duo avec Afrojack. Et maintenant qu’il a conquis l’Amérique, nul doute que notre ambassadeur de la musique électronique made in France, ne va sans doute pas s’arrêter là... Actu) ZOOM SUR... Soirée Exceptionnelle « F*** Me, I’m Famous » Samedi 28 Mai au Zénith de Paris NIGHTLIFE 31



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 1Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 2-3Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 4-5Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 6-7Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 8-9Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 10-11Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 12-13Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 14-15Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 16-17Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 18-19Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 20-21Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 22-23Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 24-25Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 26-27Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 28-29Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 30-31Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 32-33Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 34-35Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 36-37Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 38-39Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 40-41Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 42-43Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 44-45Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 46-47Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 48-49Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 50-51Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 52-53Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 54-55Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 56-57Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 58-59Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 60-61Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 62-63Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 64-65Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 66-67Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 68