Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°57 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Guetta « Pop Idol »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
ZOOM Sur... 28 NIGHTLIFE Crédit Photo : Jean-Baptiste Mondino
 » > Tout auréolé d’un récent Grammy Awards, notre David Guetta national continue son assaut du monde de la Musique. De ses débuts dans les boîtes parisiennes aux plus grands festivals du monde entier, le nouveau chouchou des Etats-Unis est en train de marquer de son nom l’histoire de la Musique. Et qu’on aime ou qu’on déteste le personnage, impossible de rester insensible face à cette ascension fulgurante ! > C’est à l’âge de 13 ans, au début des années 80, que le DJ français se passione pour l’univers de la musique. Pas de techno ou d’électro à outrance... Mais de l’éclectisme musical à tous les étages ! Son propre style, il le développera en autodidacte. Par la suite, il mixe dans les petites boîtes de nuit locales, puis dans les grands clubs de Paris, comme le Palace, le Broad, les Bains-Douches, la Centrale, le Rex… La machine Guetta est lancée depuis un moment ! Tour à tour, il sera pionnier des DJs Hip-hop sur Radio 7 (eh oui !), puis DJ House sur Radio Nova. En 1994, premier saut de l’autre côté des platines : il reprend le Bataclan et attire nettement plus de monde dans ses soirées. En 1995, il est directeur artistique au Palace, et connaît encore le succès. En 1997, il reprend les Bains-Douches et inaugure les premières soirées Scream. C’est à partir de cette année que le nom Guetta devient une marque de fabrique dans le milieu de la nuit... Mais revenons d’avantage sur les débuts de celui qui est devenu l’un des DJS les plus influents de la planète ! Des débuts au cœur de Paris… Fils d’un restaurateur marocain, David Guetta débute à 17 ans en tant que disc jockey dans des boîtes de nuit locales comme le Factory. Il est parallèlement étudiant en droit. Il vient vivre à Paris et commence par jouer et mixer au Broad, une discothèque gay des Halles dans le centre de Paris. À l’époque, dans les discothèques, le DJ mixait caché du public. David se souvient : « Quand j’ai commencé à Paris, le DJ était un anonyme. Un jour, je suis allé à Londres, et j’ai vu que là-bas, où la House Music cartonnait déjà, toutes les lumières étaient braquées sur lui. J’ai investi toutes mes économies dans des disques d’électro et, à mon Dossier réalisé par Nicolas George ZOOM SUR... DAVID GUETTA Itinéraire d’un enfant doué… retour, j’ai passé un marché avec les patrons de boîtes qui m’employaient : je renonce à mon cachet mais, en contrepartie, je fais ma propre programmation et ma propre promo. ». Déjà excellent communicant (et businessman ?) David Guetta ! Il travaille ensuite au Broad et est repéré par un certain Kien, figure de la nuit de l’époque, lors des premières soirées Acid House. Le Broad devenant trop petit face au succès de ces soirées, Kien lance, la saison d’après, les soirées hebdomadaires Unity au Rex-Club avec David Guetta aux commandes de 8 DJs confirmés dont Didier Sinclair. « Quand j’ai commencé à Paris, le DJ était un anonyme » David Guetta et Kien lancent ensuite des soirées Princess Of The World au Central et des soirées house. Début 1990, Kien et David Guetta prennent la direction artistique du nouveau club Folies Pigalle, un ancien cabaret de Pigalle. Quartier sulfureux, clubbing qui s’installe peu à peu dans le vie nocturne parisienne, musiques émergeantes... La presse commence à s’intéresser au buzz créé dans l’ex cabaret de Pigalle. Un quartier qui d’ailleurs se transforme dans le sillon du Folie’s, devenant tendance et arty,. Ainsi, la Boule Noire, l’Élysée-Montmartre ou même le mythique Chat Noir d’Aristide Bruant deviennent autant de salles de concerts et de clubs à la mode, drainant une foule de plus en plus nombreuse. LE ROI DU QUEEN L’une des pages de l’histoire de Guetta que l’on ne connait pas toujours, se déroule du côté des Champs Elysées... En 1992, Philippe Fatien fait appel à lui pour la direction artistique à l’occasion de l’ouverture du Queen sur la plus belle avenue du monde. David Guetta y invite des DJs : Little Louie Vega, David Morales, DJ Pierre ou Roger Sanchez. Il y applique une méthode qui sera une de ses marques de fabrique par la suite : s’appuyer sur un réseau fort, qui flirte d’avantage sur l’amitié que sur des relations purement « boulot » et surtout, il sait s’entourer d’artistes éclectiques mais surtout, à la pointe. David veut ce qu’il se fait de mieux... NIGHTLIFE 29



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 1Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 2-3Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 4-5Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 6-7Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 8-9Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 10-11Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 12-13Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 14-15Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 16-17Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 18-19Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 20-21Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 22-23Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 24-25Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 26-27Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 28-29Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 30-31Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 32-33Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 34-35Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 36-37Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 38-39Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 40-41Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 42-43Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 44-45Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 46-47Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 48-49Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 50-51Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 52-53Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 54-55Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 56-57Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 58-59Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 60-61Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 62-63Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 64-65Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 66-67Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 68