Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
Nightlife n°57 avr/mai/jun 2011
  • Prix facial : 5,50 €

  • Parution : n°57 de avr/mai/jun 2011

  • Périodicité : trimestriel

  • Editeur : Mediapresse Éditions

  • Format : (200 x 280) mm

  • Nombre de pages : 68

  • Taille du fichier PDF : 15,8 Mo

  • Dans ce numéro : David Guetta « Pop Idol »

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
interview 18 NIGHTLIFE Crédit Photo : DR
 » > Fraichement récompensée aux Oscars, dans la catégorie meilleure actrice pour son rôle dans « Black Swan », Natalie Portman revient sur ce personnage troublant où elle interprête Nina, une danseuse étoile qui ne vit que pour sa passion… Natalie, on vous retrouve dans ce rôle de danseuse étoile, particulièrement exigeant physiquement… Absolument ! C’était de loin le rôle le plus exigeant physiquement que j’ai dû faire jusqu’à présent... J’ai commencé la formation de danse un an avant le début du tournage et je l’ai poursuivi tout au long du tournage. Je bossais 15 heures par jour... C’était intense ! Il y a des jours, j’ai cru que j’allais mourir ! (rires) Mais c’était un formidable défi, tant émotionnellement que physiquement. Pourtant vous étiez danseuse plus jeune ! J’ai fait du ballet jusqu’à l’âge de 13 ans, j’ai donc eu une base. Mais j’ai commencé à m’entraîner pour Black Swan quand j’avais 28 ans… A 28 ans, c’est l’âge où l’on est en pleine carrière, pas l’âge où l’on débute ! Avez-vous continué à danser une fois le tournage terminé ? Non, c’était vraiment extrême et dès que le film était fini, j’ai stoppé. Y a t’il des similitudes entre la vie d’une actrice et la vie d’une ballerine ? Oui sans doute, mais il existe des différences aussi très marquées. Je pense que le dévouement et la technique recquis chez une ballerine n’est pas nécessaire chez toutes les actrices. La danse est un art où la virtuosité se caractérise par un travail acharné et de la technique extrême. interview Natalie Portman « Recevoir un prix n’est pas mon but premier » > « Black Swan était un formidable défi, émotionnellement et physiquement » Avez-vous ce même type de « relation » avec l’univers du cinéma ? Non. J’aime ce travail et je me sens si chanceuse de le faire ! Imaginez ! Arriver à faire quelque chose que vous aimez et être payée pour le faire : c’est plutôt chanceux. C’est d’autant plus une chance que les récompenses sont superficielles (rires). Les critiques ne se sont pas trompées en vous attribuant plusieurs récompenses pour ce rôle... Merci, c’est agréable à entendre ! C’est flatteur mais recevoir un prix n’est pas mon but premier. J’ai eu une expérience enrichissante et c’est ce que je retiens quand je rentre chez moi et cela me rend heureuse ! Quels sont vos critères d’ailleurs dans le choix d’un rôle ? J’aime tout essayer. Mon critère principal est de faire des choses que je n’ai pas faites avant et aussi des choses que je peux comprendre. Un rôle que je pourrais explorer et dans lequel je pourrais me sentir comme dans ma propre vie ! Comment pensez-vous que les américains percevront l’approche de la sexualité dans le film ? C’est certainement une partie de la psychologie du personnage. Mon personnage se libére de ce monde où elle se soucie tellement du plaisir de tout le monde : elle doit apprendre le plaisir elle-même, de sorte que c’est par ce biais qu’elle trouvera son art. Au lieu de se voir à travers les yeux des autres, elle crée sa propre vision du monde à travers ce plaisir : il joue un rôle primordial dans son développement. Mais bien sûr, il y a un côté aussi « délurée » qui je pense fera beaucoup parler ! n Actu) « Black SwaN », de Darren Aronofsky avec Natalie Portman, Vincent Cassel, Mila Kunis... Actuellement dans les salles NIGHTLIFE 19



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 1Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 2-3Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 4-5Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 6-7Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 8-9Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 10-11Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 12-13Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 14-15Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 16-17Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 18-19Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 20-21Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 22-23Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 24-25Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 26-27Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 28-29Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 30-31Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 32-33Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 34-35Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 36-37Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 38-39Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 40-41Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 42-43Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 44-45Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 46-47Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 48-49Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 50-51Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 52-53Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 54-55Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 56-57Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 58-59Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 60-61Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 62-63Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 64-65Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 66-67Nightlife numéro 57 avr/mai/jun 2011 Page 68