Nice-Matin n°2015-12-06 dimanche
Nice-Matin n°2015-12-06 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-12-06 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 64,6 Mo

  • Dans ce numéro : la saison a commencé dès hier à Auron et Isola 2000.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 26 - 27  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
26 27
nice-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 RUGBY ThierryDusautoir : salut capitaine ! C apitaine exemplaire pendant six ans d’un XV de France souvent traversé par les tempêtes, Thierry Dusautoir a finalement choisi de mettre un terme à sa carrière internationale, laissant l’image d’un cadreàpart, par son intelligence, sa discrétion et ses performances. Ce n’est somme toute pas un hasard si Dusautoir (34 ans), apris le temps de la réflexion. Jamais dans l’excès, ni dans la précipitation, mais posé, calme, pesant le pour et le contre. « Si j’avais essayé de continuer,de faire du forcing, j’aurais plus fait preuve de vanité qu’autre chose. En fait, je crois que c’est la décision la plus sage »,aexpliqué l’emblématique flanker des Bleus dans un entretien à l’Equipe paruhier. Il aurait pourtant pu immédiatement jeter l’éponge de dépit, dans les cendres de l’humiliante déroute des Bleus le 17 octobre face aux AllBlacks (62-13), en quarts de finale de la Coupe du monde. Mais sans doute la prise de pouvoir de Guy Novès àlatête du XV de France l’a amené à réserver sa décision : pourquoi ne pas tenter l’aventure avec FFR : Camou candidat Le président de la Fédération française de rugby, PierreCamou, aannoncé hier àMarcoussis qu’il briguerait un troisième mandatlors de l’élection prévue fin 2016 qui devrait l’opposer àBernard Laporte. « Jeserai candidat pour poursuivrelamodernisation de l’institution »,a-til précisé, évoquant aussi sa volontédemener à bien le « projetdeGrand Stade » de la FFR. M. Camou avait étéélu en décembre2008 puis reconduit en 2012. BernardLaporte,ancien sélectionneur du XV de France(2000-2007) et actuel manager de Toulon, aquant alui lancéofficiellement sa candidature le 1er septembredernier, se révélant comme un farouche contempteur de M. Camou et sa politique. XV DE FRANCE Thierry Dusautoir pourra regretter que son niveau d’exigence et son aura n’aient pas été suivis jusqu’au bout ou n’aient pas suffi pour sublimer sa dernière campagne, lors de la Coupe du monde 2015 en Angleterre. (Photo AFP) celui qui l’a amené àlaconquête de trois Boucliers de Brennus (2008, 2011, 2012) et une coupe d’Europe (2010) avec le Stade Toulousain ? Né et enterré àCardiff Mais le capitaine le plus capé de l’histoireduXVde France (56 en 80 sélections) a voulu s’épargner le match de trop en Bleu. « Cen’est pas un rôle plein de lumière mais je m’en fous, l’important c’est que je sois utile à l’équipe »,expliquaitil en mars dernier. HANDBALL Cardiff aura en quelque sorte été le berceau et le cercueil de son histoire en Bleu. Appelé pour la première fois face àlaRoumanie en 2006, Dusautoir a explosé aux yeux de la planète en rendant une partition majuscule au Millennium Stadium le 6 octobre 2007, en quart de finale du Mondial face aux All Blacks (20-18). Une compétition pour laquelle il n’avait pourtant pas été sélectionné, avant de rejoindre le groupe à la faveur du forfait d’Elvis Vermeulen. Avec un essai et surtout 29 plaquages comptabilisés - MONDIAL FÉMININ 38 selon l’entraîneur de la défense David Ellis qui a également retenu les « assistances » -,Dusautoir a réalisé une prestation toujours inégalée dans l’histoire des Bleus. Il yagagné son surnom de « Dark Destroyer » etsaplace dans l’équipe. Derrière lui, le chantier de la successionest immense. Et l’on mesure levide qu’il laisse au peu d’options (Maestri, Guirado ?) dont dispose Guy Novès pour le remplacer àlatête d’une équipe orpheline et plus que jamais dans l’inconnu. Un départenfanfare Les Françaises ont pris un départ idéal au Mondial de handball en balayant l’Allemagne 30 à20hier àKolding. Arrivées au Danemark avec des ambitions de podium, voire mieux, les Bleues ont montré leur force d’entrée en dominant de la tête et des épaules l’une des bonnes équipes européennes. Elles se méfiaient de la « Mannschaft » qui les avait tenues en échec l’an passé àl’Euro-2014. Le point lâché les Pasderetardàl’allumage pour Allison Pineau et les Bleues. (Photo AFP) avait finalement privées du dernier carré. Les filles d’Alain Portes n’ont laissé aucune place au suspense. Après six minutes, il y avait déjà 4à1grâce àquatre buts de la même joueuse, Allison Pineau, en grande forme (7 buts au total). C’est surtout en défense que les Françaises ont fait la différence. Parfaitement organisées, elles n’ont jamais laissé les grands gabarits allemands s’exprimer. Au milieu de la première période, le filet d’Amandine Leynaud, excellente, n’a pas tremblé pendant 11 minutes, le score passant de 8-5 à 14-5. Les Françaises ont déjà commencé à engranger de la confiance, après une préparation durant laquelle elles n’ont rencontré (et battu) qu’un adversaire d’envergure, la Roumanie. La jeune ailière Estelle Nzé Minko s’est particulièrement mise en valeur avec 5buts, souvent spectaculaires. Groupe C Hier : Argentine-Congo 23-15 ; France-Allemagne 30-20 ; Brésil- Corée du Sud 24-24. Demain : Congo-Brésil (16 h) ; Corée du Sud-France (18h15) ; Allemagne-Argentine (20h30) Biathlon Quarantième rugissante pour Martin Fourcade Décevant mercredi dans l’individuelle, Martin Fourcade a retrouvé sa splendeur pour asséner, dès le premier sprint de la saison hier à Östersund (Suède), une leçon à tous ses adversaires et décrocher la 40 e victoire de sa carrière en Coupe du monde de biathlon. Fourcade n’est plus qu’à 4 longueurs de Raphaël Poirée, leader historique français en terme de succès. Un autre Tricolore a des ailes également en ce début de saison. Déjà magistral 4 e de l’individuelle mercredi, Quentin Fillon Maillet a remis ça samedi, de nouveau au pied du podium. (PhotoEPA/MAXPPP) En bref SKI ALPIN Beaver Creek : pas mal,Théaux... MarcelHirscher aremporté hier le super-G de Beaver Creek. L’Autrichien, vainqueur des trois derniers éditions de la Coupe du monde,s’est imposé en 1’06 » 90 devant les Américains Ted Ligety, 2 e à0 » 33, et Andrew Weinbrecht, 3 e à0 » 36. Médaillé de bronze du super-G des Mondiaux- 2015 sur cette même piste, Adrien Théaux, 4 e, a échoué à 0 » 14 du podium. Lake Louise : Vonnforce2 Lindsey Vonna doublé la mise en remportant hier la seconde descentedeLake Louise,sa69 e victoireen Coupe du monde et la 17 e dans la station canadienne. BASKET -PRO A Journée 11 Pau-Lacq-Ort. -Orléans. 85 -70 Châlons-Reims -Nanterre. 70 -72 Paris Levallois -Dijon 75 -89 Antibes -Limoges.. 83 -71 Monaco -LeMans. 79 -74 Cholet -LeHavre... 77 -84 Chalon/Saône -ASVEL... 89-86 Nancy -Rouen... 18 h Strasbourg -Gravelines. demain Classement Pts J G P D 1Chalon/Saône.. 19 11 8 3 33 2Monaco... 19 11 8 3 27 3Gravelines. 18 10 8 2 116 4ASVEL 18 10 8 2 104 5Antibes... 18 11 7 4 51 6LeMans.. 18 11 7 4 17 7Dijon. 17 10 7 3 46 8Strasbourg. 16 10 6 4 59 9Limoges... 16 11 5 6 47 10 Nanterre.. 16 10 6 4 10 11 Pau-Lacq-Ort... 16 11 5 6 -17 12 Châlons-Reims. 16 11 5 6 -48 13 Orléans... 15 10 5 5 -22 14 Paris Levallois.. 14 11 3 8 -60 15 Cholet 13 11 2 9 -110 16 Rouen 12 10 2 8 -88 17 Le Havre.. 11 10 1 9 -111 18 Nancy 10 9 1 8 -54 Journée suivante : samedi 12 décembre (12), Le Mans -Strasbourg ; Paris Levallois - Cholet ; ASVEL -Nanterre ; Gravelines -Pau- Lacq-Ort. ; Dijon -Châlons-Reims ; Orléans - Monaco ; LeHavre -Nancy ; Limoges -Rouen ; Chalon/Saône -Antibes En 1’50 » 43, la reine de la vitesse a devancé la Suissesse Fabienne Suter de 1 » 05 et l’Autrichienne Cornelia Huetter,sa dauphine vendredi, de 1 » 16. Quatrième la veille -son meilleur classement en Coupe du monde -, l’Azuréenne Margot Bailet n’a pas renouvelé sa performance, terminant hors du top20. HANDBALL Montpellier,unpas vers la qualification Montpellier est allé chercher une victoiretrès importante hier à Kristianstad (Suède) 30 à29 lors de la 10 e journée de la Ligue des champions de handball,faisant un grand pas vers la qualification pour les 8 es de finale. VOLLEY -LIGUE AMASC. Journée 8 VIII Toulouse -Poitiers. 2 -3 Cannes -Sète 0-3 Lyon -Narbonne 3-2 Nancy -Chaumont. 0-3 Ajaccio -Montpellier. 0-3 Beauvais -Paris. 15 h Tours -Nantes Rezé... 17 h Classement Pts J G P D 1Chaumont. 20 8 7 1 12 2Poitiers... 17 8 6 2 9 3Sète.. 15 8 6 2 6 4Cannes... 15 8 6 2 5 5Ajaccio... 13 8 4 4 0 6Lyon.. 12 7 4 3 4 7Montpellier 12 7 4 3 1 8Toulouse.. 12 8 3 5 1 9Paris. 9 6 3 3 0 10 Beauvais.. 9 7 3 4 -1 11 Nantes Rezé... 9 7 3 4 -3 12 Tours. 8 6 2 4 -1 13 Narbonne. 4 8 1 7 -13 14 Nancy 1 8 0 8 -20 Journée suivante : mardi 08 décembre (9), Paris -Toulouse ; Sète -Montpellier ; Tours - Nancy ; Narbonne -Cannes ; Nantes Rezé - Ajaccio ; Chaumont -Lyon ; Poitiers -Beauvais
nice-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 VOLLEY-BALL Le Palais est tombé Au Palais des Victoires àLa Bocca, Cannes -Sète, 0-3 : 24-26 (27’), 23-25 (26’), 21- 25 (24’). Arbitres : MM. Gauppet Baklouti. Cannes : 2aces (Radic, Petkovic) ; 7contres (Aguenier, 3) ; 35 attaques (Petkovic, 14) ; 20fautes directes (dont 13 au service). Pujol (1), Aguenier (7), Radic (7), Gommans (9), Petkovic (15), Ragondet (5). Libéro : Kovacic. Puis : Kasic, Carle, Basic. Entr. : I.Kolakovic et E. Rouer. Sète : 6 aces (T. Rossard, 3) ; 9contres (Moreau, 3) ; 39 attaques (Moreau, 14) ; 21 fautes directes (dont 15 au service). Hernan (1), Senger (cap., 3), Lafitte (5), Moreau (19), Mendez (9), T. Rossard (17). Libéro : N. Rossard. Puis : Hervoir, Petrov.Entr.:P.Duflos. Hier soir, les Cannois ont subi une double peine. Ils ont concédé leur première défaite de la saison à domicile, et sans pouvoir prendre le moindre set à l’Arago. Un zéro pointé encore inédit en cet exercice 2015-2016. En accueillant les hommes en « rose » deSète, les Cannois savaient que rien ne serait simple et cela s’est confirmé dès l’entame du match. Dans un premier temps, les fautes s’accumulaient dans les deux camps. Un partage équitable qui laissait les deux équipes dos àdos au terme du deuxième tempsmorttechnique (16-16). Un point de départpour des Cannois qui prenaient alors un peu d’avance après deux blocs gagnants de Radic (18- LIGUE AMASCULINE (8 e JOURNÉE) Première défaite delasaison àdomicile pour Pujol et les siens. (Photo P.Lapoirie) 16). Mais les Héraultais n’étaient pas loin et s’offraient même une première occasion de conclure (21- 24). Ragondet et Gommans retardaient l’échéance mais Marien Moreau se rappelait au bon souvenir de son ancien club dès la quatrième occasion (24-26). La suite n’était guère plus profitable aux locaux qui accumulaient les fautes et plongeaient peu àpeu dans le doute. Une nouvelle fois, les deux équipes se répondaient coup pour coup (19-19). Mais c’était encore les Sétois qui basculaient du bon côté avec l’aide bien involontaired’Ascéistes trop fébriles. Rossardpermettait à ses équipiers de prendre le deuxième set (23-25). Il yaeuune petite lueur d’espoir en tout début de troisième set. Petkovic, le pointu azuréen, retrouvait un peu de fougue (8-4). Cannes sera en tête jusqu’à un contregagnant de Gommans avant de céder sur deux aces de Rossard(13-15). Cannes tentait de s’accrocher mais Rossard s’amusait avec la ligne pour placer un dernier service gagnant et permettre aux Languedociens de se hisser en troisième position. Les Cannois, eux, rétrogradent de deux places (4 e). Mercredi, les joueurs de l’AS Cannes devront retrouverleurs vigueurs physique et mentale pour s’imposer à Narbonne avant de recevoir Ajaccio samedi. K. NATTON LIGUE BMASCULINE (8 e JOURNÉE) Le NiceVB pas si facile AS CANNES -SÈTE : CAMBRAI -NICE VB : 0-3 0-3 ACambrai, salle Vanpoulle, Nice bat Cambrai 3à0(30-28, 33’), (25-23, 28’), (27-25, 31’). Arbitres : MM. Havard etPraud. Cambrai : 1ace (Milivojetic), 10 contres (Ducange 4), 50 attaques gagnantes (Rabiller 21), 20 fautes directes dont 11 au service. Milivojetic (10), Marinkovic (7), Villard (11), Gauthier, Ducange (11), Dillies (cap.), Rabiller (22), Guittet (L). Entr.:C.Dubois. Nice : 4aces (Seppanën, Corre, Ristic, Radevic), 7contres (Cubrilo 4), 51 attaques gagnantes (Seppanën), 15 fautes directes dont 11 service. Cubrilo (13), Malejac, Suc (1), Béclin (9), Seppanën (15), Corre (cap., 5), Gras,Ristic (8), Radevic (11), Ribbens (L). Entr.:M.Kasic. HOCKEY-SUR-GLACE DIVISION 1(14 e JOURNÉE) LesAigles patinent au ralenti TOURS -NICE : 3-2 AP ATours, patinoire municipale,Tours bat Nice 3à2(0-1, 2-1, 0-0, 1-0). Arbitres : MM. Peronnin, Levasseur et M me Torribio. Buts Tours : 33’19 (ass. Rundgren, Kafan), 36’10 Eischen (ass. Mikhaylov), 65’08 Crosnier (ass. Delorme,Eischen). Buts Nice : 4’53 Kubus (ass. Slovak), 31’45 Varga. C’est en co-leaders, mais sur la lancée d’une défaite frustrante face à Anglet, que les Aigles se déplaçaient à Tours hier soir pour retrouver la victoire. Avec, comme annoncé à Tours, la présence des Tchèques Radek Stepan à l’arrière et Krystof Kafan à l’avant, tous les deux fraîchement ajoutés à l’effectif des Remparts. Le coup d’envoi était donné très tardivement, autour de 21h05, mais cela ne nuisait aucunement àl’intensité de la rencontre. Les deux équipes se rendaient coup pour coup : aux Tourangeaux l’impact physique et le jeu direct, à Nice la technique individuelle et collective. Le premier coup d’accélérateur des Aigles allait leur permettre d’ouvrir la marque. Après un tir dévié de Brejka, Kubus marquait sur une passe magnifique de Slovak (0-1, 5 e). Kubus manquait de doubler la mise. Nice dominait mais sans prendre totalement le dessus. Encore mieux pour les Azuréens, Varga, habituel bourreau des Tourangeaux, collait une frappe sublime au fond (0-2, 32 e). Mais la troupe de Bob Millette était loin d’avoir dit leur dernier mot. Kafan, de plus en plus àl’aise, tentait un shoot ras la glace Le Nice d’Hamrak est en panne. (Photo S.B.) Pour bouger les Niçois, il fallait de sacrés arguments hier soir. Cambrai ne les a pas eus. La bande àDubois a réalisé un bon match sans parvenir à faire vaciller la réception azuréenne. Et elle afini par se casser les dents sur son bloc, qui aralenti nombre de ballons et bouché multiples angles d’attaque. Avec Rabiller mais sans Smalzer,le CVEC n’est pourtant vraiment pas passé loin. Le score, dès plus étriqué, en témoigne. Dans la première manche, Cambrai s’est même offert une balle de set(27-26). Rabiller n’est pas parvenu à concrétiser. Béclin, l’ex-Cambrésien, en profitait alors pour briller en attaque, sur la cinquième balle de set du NVB (28-30). Dans la deuxième manche, c’est encoredans le moneytime (20-20) que le set s’est joué. Radevic claquait la balle à terre (23-25). S’ils pouvaient enrager à la pause, les Cambraisiens se voulaient dépités une demiheure plus tard. En tête 24- 19, ils encaissaient un 6-1 ravageur.Uncoup de marteau dont ils n’allaient pas se remettre(25-27). sur lequel Sedlacek se montrait parfait. La révolte avait sonné, et c’est Rundgren, en renard, qui scorait (1-2, 34 e). Puis Mikhaïlov, perle des Remparts, trompait toute la défense niçoise, tombait sur Sedlacek, mais Eischen se jetait pour égaliser (2-2, 37 e). Hamrak trouvait le casque de Kubis sur sa route, mais Mikhaïlov donnait encore le tournis aux Aigles. Le dernier tiers arrivait pour départager deux équipes aux qualités différentes mais très intéressantes à voir évoluer. Et incapables de se départager,puisque le talent des gardiens et la volonté au fil de la période des deux équipes de sauver au moins 1 point amenait tout droit en prolongation. Un extra-time où les fautes niçoises coûtaient cher,puisque Crosnier scellait le sort du match (3-2, 66 e). Nice n’a pris que trois points sur neuf possibles lors de ses trois derniers matches. « Onn’a jamais lâché ce soir (lirehier,ndlr), malgré nos erreurs au service en début de match, confiait Béclin en fin de partie. On aété présent au bloc.Onaaussi été bon en réception et offensivement, ça atenu. Ça fait plaisir de gagner dans le Nord, ma terre. Au départ, l’objectif était de viser les trois premières places. Au regard de notre première partie de championnat, c’est désormais les deux premières que nous visons. » LIGUE BMASC. Journée 7 Cambrai -Nice... 0-3 Plessis-Robins -Tourcoing. 1-3 Saint-Quentin -Rennes.. 1-3 Martigues -Asnières.. 2-3 Classement Pts J G P D 1Rennes... 19 7 6 1 14 2Nice.. 17 7 6 1 10 3Tourcoing. 10 7 4 3 -1 4Asnières.. 8 6 3 3 -1 5Saint-Quentin.. 7 6 2 4 -2 6Martigues. 7 6 2 4 -2 7Cambrai... 6 7 2 5 -10 8Plessis-Robins.. 4 6 1 5 -8 Journée suivante : vendredi 11 décembre (8), Asnières - Saint-Quentin ; Cambrai - Martigues ; Nice -Plessis-Robins ; Tourcoing -Rennes. EliteFéminine (8 e j.) AToulouse,Institutfédéralduvolley-Mougins 1-3(25-27, 32-30, 20-25, 26-28). DIVISION 1 Journée 14 IX Neuilly/Marne -Courbevoie. 5-4(ap) Cholet -Toulouse... 8-0 Tours -Nice... 3-2(ap) La Roche/Yon -Mulhouse.. 1-3 Nantes -Dunkerque. 5-6(ap) ValVanoise -Caen. 5-3 Mont-Blanc -Anglet.. 0-5 Classement Pts J G P D 1Anglet. 33 14 11 3 52 2Nice... 31 14 10 4 25 3Cholet. 31 14 11 3 19 4Neuilly/Marne... 29 14 11 3 21 5Mulhouse... 27 13 9 4 23 6Dunkerque.. 25 14 7 7 4 7Nantes. 20 13 7 6 -2 8Tours.. 17 14 6 8 -11 9Caen... 16 13 5 8 -10 10 Courbevoie. 14 13 4 9 -10 11 ValVanoise. 14 13 5 8 -21 12 Mont-Blanc. 14 13 4 9 -20 13 La Roche/Yon 8 13 3 10 -7 14 Toulouse 3 13 1 12 -63 J. suivante : sam. 12 déc. (15),Toulouse - Courbevoie ; Caen -Cholet ; Nice -V.Vanoise ; Mulhouse - Tours ; Nantes -LaRoche ; Anglet -Dunkerque ; Neuilly -Mt-Blanc



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :