Nice-Matin n°2015-12-06 dimanche
Nice-Matin n°2015-12-06 dimanche
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-12-06 de dimanche

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 48

  • Taille du fichier PDF : 64,6 Mo

  • Dans ce numéro : la saison a commencé dès hier à Auron et Isola 2000.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
nice-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 FOOTBALL LIGUE 1 Nice : lecoup de la panne Muette depuis 3 matchs, l’attaque niçoise peine à s’exprimer après des débuts tonitruants. Pourquoi ? S ur les huit premiers matches Prde Ligue 1, le Gym avait affolé les compteurs offensifs avec 24 buts inscrits (3 buts par match de moyenne). Depuis, Nice a ralenti la cadence avec six petits buts marqués sur les huit derniers matches de championnat et, surtout, une misèreoffensive sur les trois dernières rencontres (Toulouse, Lorient et le Paris-SG). Pourquoi et comment l’équipe frisson du début de saison s’est retrouvée moins efficace devant le but adverse ? Le chiffre 6 Comme le nombrede Depuis victoires consécutives du PSGfaceauGym en Ligue 1, série en cours, depuis le 0-3 de vendredi. Dernier résultat positif pour les Aiglons,le fameux succèsaustade du Rayle1er décembre 2012 (2-1, buts de Bauthéac et Eysseric). Pouplin « out » six semaines Blessé au ménisque lors de son match de reprise avec la réserve de CFA à Marseille il y a huit jours,Simon Pouplin estpassésurlebillard. « L’opérations’est bien passée »,aindiqué son entraîneur Claude Puel avant d’ajouter que le gardienserait « àl’arrêtpendantunmois et demi ».Deson côté, Jérémy Pied, forfait de dernière minute vendredi (adducteurs), passera une IRM lundi. Il espère être rétabli pour le déplacement àReims (samedi, 16 heures). Hatem Ben Arfa n’a plus été décisif en Ligue 1depuis la 10 e journée àRennes. (PhotoC.D.) Nice est attendu Quelque part, c’est le revers de la médaille. Courant octobre, àforce de tabasser tout le monde en prime time (Saint-Etienne,Rennes), Nice a commencé à faire peur. Donc, les adversaires du Gym se sont décidés àjouer autrement. A plus resserrer les lignes, déjà. A moins ouvrir le jeu. Abétonner, parfois (comme Lille à l’Allianz). Nice devait alors trouver des subterfuges pour trouver la faille. Contre l’OL, par exemple, Claude Puel a abandonné son 4-4-2 pour un 3-5-2 plus efficace dans le pressing avec de la présence au milieu de terrain et un verrouillage de l’axe grâce aux trois défenseurs centraux qui obligent l’adversaire à contourner la défense et passer par les ailes. Ce qui avait marché contre Lyon n’a pas marché contre Paris. Le PSG attaque et défend mieux que l’OL, c’est une évidence. Surtout, après une premièredemi-heureàs’amuser avec le pauvreBenjamin Stambouli, Hatem Ben Arfa s’est retrouvé serré par Thiago Silva, un autre client. Àpartir de là, le jeu offensif niçois a eu du mal à s’exprimer.Aujourd’hui, le jeu de l’OGC Nice est disséqué, ce qui n’était pas forcément le cas en début de saison. Les cadres sont fatigués Alassane Plea sur le carreau depuis septembre, l’attaque du Gym repose essentiellement sur le duo Germain-Ben Arfa (13 buts à eux deux). Or, les deux joueurs sortent d’une saison quasi blanche, Le 3-5-2 en question quatre matchs, Claude Puel a délaissé son 4-4-2 avec un milieu en losange (qui avait plus de mal à surprendreles adversaires) pour faire évoluer son équipe en 3-5-2. Payant contreLyon (3-0), ce système n’a pas confirmé à Toulouse (0-2) et contreParis (0-3). Il est vrai aussi que Nice s’est retrouvé àdix dès la 1 re période lors de ces deux confrontations. Difficile donc d’incriminer en partie ce dispositif pour expliquer les défaites. ALorient (0-0), il aété plus convaincant puisque le Gym, assez peu en danger, s’est créé pas mal d’opportunités et méritait de s’imposer. Puel : « Lesystème est secondaire » Interrogé sur le bilan de son expérience du 3-5-2 après Nice -PSG vendredi soir,Puel a minimisé l’impact de ce nouveau dispositif. « Pour moi, le système n’est pas important, c’est secondaire. Défendre à notamment pour Ben Arfa. ValèreGermain avouait en octobre qu’il allait forcément connaître un trou d’air physique durant la saison après son année monégasque en intérim (1356 minutes de jeu cette saison, quasiment le double de son temps de jeu de l’an dernier). Même si Claude Puel afait tourner àLorient (P. Puel et A. Mendy en attaque), les titulaires habituels n’ont peut-être plus le même coup de rein qu’il yaun mois. Le football étant cyclique, ça va revenir. Depuis 4 matchs,le coach niçois utilise le 3-5-2. trois ou à quatre, ça revient au même. Je ne pense pas qu’on était en danger en première mi-temps. Les deux gars en piston, Genevois et Hult, redescendaient et faisaient la couverture à l’opposé. Tous les systèmes sont valables. Ce qui fait la différence, c’est l’animation. On a su aussi bien animer le 4-4-2 que le 3-5-2. » Poursuivra-t-il avec ce dispositif en 3-5-2 ? A cette question, le coach niçois est resté très laconique : « Vous verrez bien... »,a-t-il rétorqué. A. D. (PhotoC.D.) La double peine revient sur le tapis Le penalty provoqué par Niklas Hult sur son compatriote suédois Zlatan Ibrahimovic vendredi soir juste avant la mi-temps de Nice- PSG(0-3) et, surtout, le carton rouge qui a suivi ont relancé le débat sur la double peine. Comme ils ont tué tout suspense dans la partie et offert une parodie de football pendant les 45 dernières minutes aux 31 000 spectateurs. « Aux clubs de prendre en charge ce dossier » « L’arbitreM.Gautier n’arien àsereprocher.Il a appliqué la règle. C’est la règle qui n’est pas bonne »,remarque le Niçois Frédéric Arnault, ancien arbitre assistant international. « Pour moi, c’est même la triple peine puisqu’il y a penalty,expulsion et suspension àvenir pour le joueur fautif »,insistemême Arnault. Hatem Ben Arfa ne peut pas tout faire Contre le PSG, c’était frappant. La meilleurepériode niçoise -entrela 10 e et la 35 e minute -acoïncidé avec le réveil de Ben Arfa. Quand son numéro 9 est en feu, Nice est irrésistible. Ses sorties de balle, ses provocations balle au pied et son sens de la contre-attaque auront fait mal au PSG. Il aura fallu que Thiago Silva s’occupe personnellement de l’international français pour que le match s’équilibre. Plus attendu et surveillé Ce dernier propose une solution : « Cela fait des années que je militepour que la règle soit modifiée. Dans un premier temps,l’arbitredevrait adresser seulementun carton jaune au fautif. Si le penalty est marqué, la fauteest réparée, et on en restelà. En revanche, si le penalty n’est pas marqué, le jaune doit se transformer en comme le lait sur le feu depuis son début de saison incroyable, Hatem Ben Arfa n’a plus délivré de passe ni marqué de but en Ligue 1depuis le déplacement à Rennes, mi-octobre. Et quand le taulier n’est plus aussi décisif il manque, pour l’instant, un garçon capable de prendre le relais de l’international français. La malchance À Toulouse et contre le PSG, le Gym aété réduit àdix avant la pause, avec un penalty dans la besace àchaque fois. Ça fait beaucoup pour espérer trouver la faille et gagner un match. Ça n’explique pas tout mais garder la mainmise et le monopole du ballon quand on évolue en infériorité numérique, c’est très compliqué. Acela, il faut aussi ajouter les blessures qui empêchent systématiquement de faire marcher la concurrence (Pied contre Paris, Plea, Bodmer, Genevois, Ricardo, Bodmer,LeMarchand, Le Bihan, Hult ou Traoré ont tous étés blessés à un moment donné). Enfin, Nice aaussi un peu moins de réussite qu’en début de saison. Sur les trois dernières rencontres de Ligue 1, le Gym atiré 28 fois au but sans marquer le moindre but. Sur les trois matches précédents (Nantes, Marseille et Lyon), Nice avait tenté sa chance 30 fois pour 5buts àl’arrivée. MATHIEU FAURE Prochain match Reims -Nice,samedi, 16 heures (18 e journée). -c. rouge pour qu’il y ait réparation. Les clubs doivent prendre en charge ce dossier et faireentendreleur voix àl’International Board (1), qui se réunit une fois par an en février ou en mars,pour que cetterègle soit modifiée dans les lois du jeu. » A. D. 1. L’instance qui détermine et fait évoluer les règles du jeu du football., _ea c'.a La colère de Niklas Hult, expulsé après avoir provoqué le penalty. (Photo AFP) IV
nice-matin les sports Dimanche 6décembre 2015 FOOTBALL Reconquérir le Vélodrome Bien plus efficace àl’extérieur (13 pts) qu’à la maison (9 pts), l’OM doit s’attaquer sérieusement au syndrome du Vélodrome contre Montpellier (14 h) P ourquoi l’OM peine-t-il àdomicile ? Leclub phocéen a gagné ses quatre derniers déplacements mais n’a plus remporté à la maison le moindre match de championnat depuis le 13 septembre contre Bastia (4-1) et reste sur cinq matches sans victoire. Passée pour la première fois de la saison dans la première moitié du classement, l’équipe de Michel (8 e) abesoin d’enchaîner pour se rapprocher de la tête. Certes, en Ligue Europa, elle a battu Braga (1-0) et Groningue (2- 1) au stade Vélodrome, le mal n’est pas incurable, mais àchaque fois il yavait àpeine une dizaine de milliers de spectateurs. L’OM serait-il paralysé par son bouillant public, àl’heureoùserenégocie la vente des abonnements par les clubs de supporteurs ? « Onn’a pas peur de jouer au Vélodrome », assure Brice Dja Djédjé. Il rappelle aussi que des tribunes ont plusieurs fois été fermées cette saison, pour mesures disciplinaires, et que « cen’est pas évident de jouer sans nos supporteurs ». Le défenseur Stéphane Sparagna, formé au club, « préfère jouer devant un stade plein ». Le chiffre LIGUE 1(17 E JOURNÉE) OM cherche match référence Michel, lui, aundébut d’explication. « Nous jouons peut-être de façon un peu plus individuelle, peutêtre que les joueurs se sentent obligés de jouer comme ça au Vélodrome, nous devons changer ça, car ce n’est pas ce que nous leur demandons àl’entraînement ». « Ondirait qu’on veut attaquer avant que l’arbitre n’ait sifflé, il faut retrouver plus de calme et de patience », ajoute l’Espagnol. Michel reconnaît que son équipe court toujours après un match référence àdomicile. Elle acorrigé Troyes (6-0), qui adéjà un pied en Ligue 2, et Bastia. Cela tombe bien, les Corses sont à la même hauteur au classement que les Montpelliérains, adversaires au bon profil pour lancer enfin une série au Vélodrome. Après un superbe sursaut (14 points sur 18), la formation de Rolland Courbis arechuté contre le Gazélec (2-0) et se retrouve àun pied de la zone de relégation. Montpellier jouera certainement plus en défense, mais Michel ne 6Convoqué pour la première fois après près de neuf mois d’indisponibilité, FRANCK RIBÉRY a signé par un but son retour, SIX MINUTES seulement après son entrée en jeu, pour réduire la marque (3-1) hier àMönchengladbach. Ribéry, qui avait suivilarencontredubanc jusque-là, aremplacéRobert Lewandowski alors que le Bayern était mené 3-0. Servi dans la surface par ArturoVidal,‘‘Francky » a remporté son duel avec le gardien pour marquer du droit, son premier but depuis le 11 mars dernier contrele Shakhtar Donetsk en match deLigue des champions où il s’était blessé àlacheville droite. Nkoudou et ses partenaires olympiens vont-ils enfin rallumer la lumière dans leur antre en Ligue 1 ? Àeux de jouer... (Photo Sébastien Botella) (Photo AFP) Foot actu TOULOUSE Doumbia joue sans bracelet électronique Le milieu franco-malien de Toulouse Tongo Doumbia, contraint de porter un bracelet électronique après une condamnation à 8 mois de prison ferme pour délits routiers,a obtenu l’autorisation de se le faire enlever lors des matchs et des entraînements,a-t-on appris hier de source proche du joueur. ANGLETERRE pense pas que le problème de l’OM àdomicile réside dans l’attitude de l’opposant. « Presque toutes les équipes jouent le contre face ànous, àdomicile ou àl’extérieur, car nous avons très souvent la possession »,explique l’entraîneur espagnol. Le Madrilène ne croit pas non plus que la solution tienne dans le plan de jeu, un joueur plus offensif ici ou un autre plus défensif là. « De toute façon, comme on dit chez moi en Espagne, l’entraîneur atoujours une couverture trop courte : s’il se couvre la tête, il se découvre les pieds, et vice-versa »,plaisante Michel. 15 e journée Stoke City -Manchester City 2-0 Southampton -Aston Villa 1-1 Manchester United -West Ham 0-0 Swansea -Leicester 0-3 West BromwichAlbion -Tottenham 1-1 Watford -Norwich 2-0 Arsenal -Sunderland 3-1 Chelsea -Bournemouth 0-1 ALLEMAGNE 15 e journée Hambourg -Mayence 1-3 Mönchengladbach -Bayern Munich 3-1 HerthaBerlin -Leverkusen 2-1 Ingolstadt -Hoffenheim 1-1 FC Cologne -Augsbourg 0-1 Wolfsburg -Borussia Dortmund 1-2 ESPAGNE 14 e journée Real Madrid -Getafe 4-1 Grenade -Atlético de Madrid 0-2 Valence -FCBarcelone 1-1 ITALIE 15 e journée Torino -ASRoma 1-1 Inter Milan -Genoa 1-0 Pour Mauricio Isla, il n’y apas de syndrome du Vélodrome. « Audernier match, contre une grande équipe (Monaco : 3-3), nous avons démontré que nous pouvions bien jouer », estime le polyvalent Chilien, devenu titulaire au milieu de terrain en complément idéal de Lassana Diarra, qu’il juge être « le meilleur joueur de l’effectif ». Comparant le « Vél’ » aux ambiances bouillantes qu’il a connues au Chili, Isla « necroi(t) pas qu’on joue mieux àl’extérieur qu’à domicile, ce sont seulement les résultats qui sont meilleurs ». Ilest urgent de les inverser pour ne pas passer Noël trop loin du sapin. La phrase (Photo AFP) De MATHIEU VALBUENA, hier,à l’issue de la défaite de Lyon (0-2faceà Angers), qui jouait son dernier match sur la pelouse du stade de Gerland : « On enchaîne les prestations catastrophiques. La force des grandes équipes, c’est de réagir, et aujourd’hui, l’OL n’est pas une grande équipe. » LIGUE 1 Journée 17 Vendredi Nice -Paris SG... 0 -3 Hier Lyon -Angers. 0-2 Caen -Lille. 1-2 Bastia -Monaco. 1-2 Toulouse -Lorient.. 2-3 Reims -Troyes 1-1 GFC Ajaccio -Nantes. 1-1 Aujourd’hui Marseille -Montpellier. 14h (beIN 1) Bordeaux -Guingamp.. 17h (beIN 1) Saint-Etienne -Rennes... 21h (Canal +) Classement Pts J G N P D 1Paris SG... 45 17 14 3 0 32 2Angers 30 17 8 6 3 7 3Caen.. 29 17 9 2 6 2 4Monaco... 28 17 7 7 3 1 5Lyon.. 26 17 7 5 5 5 6Nice.. 25 17 7 4 6 8 7Lorient 25 17 6 7 4 4 8Saint-Etienne... 25 16 8 1 7 0 9Marseille.. 22 16 6 4 6 7 10 Rennes 22 16 5 7 4 2 11 Nantes 22 17 6 4 7 -3 12 Lille.. 20 17 4 8 5 -1 13 Reims. 20 17 5 5 7 -3 14 GFC Ajaccio 20 17 5 5 7 -3 15 Guingamp. 19 16 5 4 7 -6 16 Montpellier. 18 16 5 3 8 -3 17 Bordeaux.. 18 16 4 6 6 -6 18 Bastia. 18 17 5 3 9 -6 19 Toulouse... 15 17 3 6 8 -12 20 Troyes. 617 0 6 11 -25 Journée 18 : vendredi 11 décembre : Rennes -Caen (20h30). Samedi 12 : Reims -Nice (16h), Lille -Lorient, Troyes -Bastia, Montpellier -Guingamp, Nantes -Toulouse (20h). Dimanche 13 : Monaco -Saint-Etienne (14h), Marseille -GFC Ajaccio (17h), Angers -Bordeaux (17h), Paris - Lyon (21h). Journée 19 : vendredi 18 décembre : Nice - Montpellier (20h30). Samedi 19 : Caen -Paris (17h), Troyes -Monaco, Guingamp -Rennes, Lorient -Nantes, Bastia -Reims, Toulouse - Lille (20h). Dimanche 20 : Saint-Etienne - Angers (14h), GFC Ajaccio -Lyon (17h), Bordeaux -Marseille (21h). Hier LYON - ANGERS 0-2 N’Doye(17’,81’). CAEN - LILLE. 1-2 Delort(70’sp) pour Caen, Benzia (28’,57’) pour Lille. BASTIA - MONACO...1-2 Romain (90’) pour Bastia, Traoré (72’,84’) pour Monaco. TOULOUSE - LORIENT.. 2-3 Kana-Biyik (40’) et Ben Yedder (58’) pour Toulouse,Jeannot (47’,48’) et Mesloub (76’) pour Lorient. REIMS - TROYES... 1-1 De Préville (36’) pour Reims,Py(47’) pour Troyes. GFC AJACCIO - NANTES1-1 Tshibumbu (84’) pour Ajaccio, Sala (57’) pour Nantes. COUPE DEFRANCE (8 E TOUR) V Dijon, leader de la Ligue 2, s’est incliné (2-1) hier sur la pelouse des Mosellans de Sarreguemines, pensionnaires du CFA2, lors du 8 e tour de la Coupe de France,tandisquequatreautreséquipes de L2 sont tombées àcestade. Sarreguemines (CFA2) -Dijon (L2) 2-1 Paris FC (L2) -Boulogne (N) 1-3 Moulins (CFA) - Nîmes (L2) 1-0 Trelissac (CFA) -Clermont (L2) 1-0 Saint-Brieuc (CFA2) -Brest (L2) 2-0



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :