Nice-Matin n°2015-12-05 samedi
Nice-Matin n°2015-12-05 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-12-05 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 76,8 Mo

  • Dans ce numéro : la barre était trop haute pour les Niçois, battus 0-3 par le PSG.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Sports Football Ligue 1 (17 e journée) NICE -PARIS SG : 0-3 ANice (Allianz Riviera) : Paris SG bat Nice 3à0 (mi-temps 2-0) Spectateurs : 31 008 Arbitre : A. Gautier (remplacé à la 49e par H. Ben El Hadj) Buts : Cavani (35), Ibrahimovic (44 s.p., 61) Avertissements : Matuidi (40), Aurier (85) Exclusion : Hult (43) Les équipes Nice : Cardinale - Genevois (Boscagli 62), Baysse, Bodmer (cap), Le Marchand, Hult - Koziello (Raheriharimanana dit Dada 83), Seri, N. Mendy -Ben Arfa, Germain (Benrahma 77) Entraîneur : Claude Puel Paris SG : Trapp-Aurier, Marquinhos,Thiago Silva (cap), Kurzawa - Stambouli, Thiago Motta (Lavezzi 76), Matuidi (Rabiot 58) -DiMaria, Ibrahimovic (Lucas 77), Cavani Entraîneur : Laurent Blanc Pour nos 30 ans, continuez avec la même mentalité. » Les joueurs du Gym n’ont pas trahi les supporters de la Sud qui les avaient appelés à persévérer dans la voie empruntée depuis le début de saison. Ils ont même fait mieux que résister durant une grosse demi-heure, période durant laquelle Hatem Ben Arfa a été le meilleur joueur sur la pelouse. Ah si sa frappe enroulée du gauche avait terminé dans la lucarne de Trapp... Une action magique qui a fait frissonner l’Allianz et donner un bon tour de rein à Stambouli. Hélas, ce bel élan s’est heurté au réalisme glacial des Parisiens qui ont battu pour la sixième fois de suite le Gym et prolongé leur impressionnante série d’invincibilité en Ligue 1. Celle-ci s’étire depuis mars dernier et une défaite à Bordeaux. Il n’y a donc rien d'honteux à perdre face à cette équipe parisienne qui trace, sans jamais caler, sa route vers un quatrième titre de champion de France de suite. Entre Paris et les autres, il y a un monde d’écart et il ne cesse de se creuser au fil des saisons. Quand Claude Puel a fait entrer Dada, Benrahma et Boscagli, tous formés au club, Laurent Blanc a, lui, lancé Rabiot, Lucas et Lavezzi... Et dire que Verratti, Pastore, Van der Wiel, Maxwell ou encore David Luiz, blessés ou remplaçants, n’ont même pas joué hier soir... Raviver la flamme à Reims Dans la semaine, les Niçois s’étaient promis de jouer, promesse qu’ils ont tenue jusqu’à cette percée plus qu’heureuse d’Ibrahimovic pour le but de Cavani qui a changé la face d’une rencontre alerte et enjouée. Une rencontre qui a définitivement tourné en faveur du PSG après un penalty transformé par Ibrahimovic suite à une faute inutile de son compatriote suédois Hult, expulsé logiquement sur le coup. A partir de là, il n’y a plus eu de match, le Gym s’accrochant à son courage pour ne pas prendre une fessée mémorable. A l’arrivée, il n’en a pris que trois, un moindre mal compte tenu de la balade du PSG en seconde période qui, en jouant à la baballe, a préservé la différence de buts niçoise. Alors qu’il n’a plus marqué depuis trois matchs, période durant laquelle il n’a pris qu’un point sur neuf, le Gym s’avance désormais vers une fin d’année à gros enjeux. Dès samedi prochain, à Reims (16 heures), on pourra mesurer sa capacité à ne pas gâcher la belle impression d’ensemble qu’il a laissée en cette première partie de saison. Pour repousser ce qui pourrait lui pendre au nez en cas de faux-pas face aux Rémois ou contre Montpellier une semaine plus tard (18 décembre à l’Allianz), il lui faudra refaire le même type de match qu’à Lorient, tout en y ajoutant une bonne grosse dose d’efficacité. A Claude Puel et ses hommes de mettre un dernier coup de collier... VINCENT MENICHINI Consultez la Carte du logement 06 www.fnaim06.fr Le site référence des Professionnels du Logement achat Vente location syndic expertise diagnostic CÔTE D’AZUR AGIR POUR LE LOGEMENT Nice : unpari Malgré une première demi-heure encourageante, le Gym a été sèchement battu par le PSG sur le score de 3-0 (Cavani et doublé d’Ibrahimovic). Dur à encaisser... Photo : Sébastien BOTELLA Cyril DODERGNY Le film 13’ : Di Maria lance Ibrahimovic dans la profondeur. Du bout du pied, Bodmer touche le ballon, ce qui profite à Ibrahimovic qui bute sur Cardinale,auteur d’une bonne sortie. 20’ : coup franc frappé par Di Maria que prolonge Aurier de la tête vers Ibrahimovic. Le Suédois enchaîne avec une volée qui passe juste au-dessus de la cage de Cardinale. 30’ : après s’être amusé de Stambouli, Ben Arfa se joue de Marquinhos et déclenche une frappe de vingt-cinq mètres qui passe juste au dessus la lucarne de Trapp. 35’(0-1) : Ibrahimovic s’engouffre dans la surface niçoise et profite de plusieurs contre favorables pour centrer pour Cavani qui n’a plus qu’à marquer dans le but vide. 40’ : Ben Arfafrappe un coup franc qui finit sur la tête de Bodmer qui bute sur Trapp. 44’(0-2) : Hult accroche Ibrahimovic dans la surface et obtient un penalty qu’il transforme sans trembler. 60’(0-3) : Di Maria sert Ibrahimovic qui s’offre un doublé en battant Cardinale au premier poteau. Conception graphique : Orange Vif
nice-matin Sports Samedi 5décembre2015 impossible Le chiffre 1 Hatem Ben Arfa a perdu pour la première fois de sa carrière contre le PSG. Avant cela, il l’avait battu à cinq reprises avec Lyon puis avec Marseille. Une époque où Paris était encore une équipe comme les autres. Echos Kurzawa était là ! Touché au dos dans la semaine et annoncé très incertain par Laurent Blanc la veille du match, Layvin Kurzawa était finalement bien présent sur la pelouse de l’Allianz Riviera au coup d’envoi. L’ancien Monégasque a pu évoluer sous les yeux de ses proches et notamment ceux de son petit frère Yrlès qui évolue en U19 Nationaux à l’OGC Nice. Pied forfait, Genevois titularisé Ayant ressenti une douleur aux adducteurs lors de l’échauffement, Jérémy Pied a dû déclarer forfait. Il a été remplacé dans le onze par Romain Genevois. Par ailleurs, Pied a été récompensé, hier soir, du trophée de l’Aiglon du mois. Il a récolté 51% des suffrages. Un trophée qui vient récompenser l’excellent début de saison du nouveau latéral. Photos : Sébastien BOTELLA Cyril DODERGNY Programme Journée 18 Reims -Nice (samedi 12/12 à16h) Coupe de la Ligue (8e) Guingamp - Nice (mardi 15/12 à20h) Journée 19 Nice-Montpellier (vendredi 18/12 à 20h30) Ben Arfa(ici devant Kurzawa) afait un début de match de folie. Cardinale : préféré à Hassen après ses prestations convaincantes à Toulouse et Lorient, il ne peut absolument rien sur les deux premiers buts parisiens. Il laisse en revanche son premier poteau ouvert sur le troisième. A 0-0, il avait parfaitement anticipé un ballon dans le dos de sa défense et empêché Ibrahimovic d’ouvrir la marque. Deux ou trois belles parades aussi àson actif après la pause. Baysse : il a livré de gros duels et s’est jeté comme un mortdefaim sur tous les ballons. Mais, parfois, ça allait beaucoup trop vite... Légèrement en retard sur la percée de Zlatan qui amène le premier but parisien. Une petite erreur qui ne pardonne pas face àune telle équipe. Bodmer : il ajoué àl’expérience et avec gnac mais n’a pas pu endiguer toutes les vagues parisiennes... Une tête rageuse (40’), bien captée par Trapp, bien placé. Le Marchand : il s’est appliqué à bien défendre, même si Di Maria lui amené la vie dure. Courageux, il a sauvé quelques ballons très chauds quand le Gym était acculé sur son but en 2e période. Genevois : aremplacé Pied (dont les adducteurs ont sifflé à l’échauffement)... au pied levé ! Etcela ne lui a pas vraiment réussi. Dans un rôle de milieu droit inhabituel pour lui, il a certes proposé des solutions sur son côté. Mais, comme Baysse, il rate son intervention sur l’action qui amène le premier but parisien et a eu trop de déchets dans ses transmissions. Remplacé par Boscagli (62’). Koziello : il s’est attaché à jouer propre et à perturber les transmissions parisiennes par son placement ou son harcèlement sur le porteur du ballon. Un travail payant pendant trente minutes, avant que Paris ne décide d’accélérer... Remplacé par Dada (83’). Seri : très haut dans le milieu à5concocté par Claude Puel en première période, il n’a pas reproduit son match haut de gamme d’il yaquinze jours face à Lyon. L’opposition n’était pas la même non plus. Redescendu d’un cran quand le Gym s’est retrouvé àdix, il n’a pas été plus en vue et amanqué d’impact et de clairvoyance. Une prestation décevante. N. Mendy : impressionnant dans la récupération en première période, il a également été très utile dans l’utilisation du ballon. Il a logiquement baissé de pied en fin de match, payant ses nombreux efforts. Hult : logiquement expulsé après avoir provoqué le penalty du 0-2 sur Ibrahimovic, il ascellé le sort du match juste avant la mitemps. Dommage car, à onze contre onze, le Gym aurait peut-être encore eu son mot àdire. Avant ça, le Suédois avait été plutôt remuant et cohérent sur son flanc gauche. Ben Arfa : comme l’a reconnu Laurent Blanc en conférence de presse, Hatem est un « formidable accélérateur de jeu ». Vous pouvez aussi demander à Stambouli qui yalaissé un rein sur le terrain. HBA aen effet réalisé une première demi-heuredefeu, assurant le spectacle et enflammant l’Allianz par trois envolées ponctuées de trois frappes du gauche qui auraient mérité meilleur sort (7’, 10’, 30’). Puis, le rêve s’est envolé. Après la pause, la flamme du génial attaquant PSG : Ibra, encore Zlatan Ibrahimovic. Deux buts, une passe, le Suédois continue de marcher sur la Ligue 1. Avec 87 buts en première division, il vient d’effacer Mustapha Dahleb des tablettes du PSG. Précis, altruisteet physique, Ibraconfirme qu’il est la star du championnat. Hier, c’était ses 7e et 8e buts contre le Gym en Ligue 1. Top 601. Benjamin Stambouli. Même s’il a fait preuve de bonne volonté, l’ancien Montpelliérain a du mal à se mettre au niveau de ses camarades de jeu. Parfois, ça semble aller trop vite pour lui et il a perdu des ballons chauds en début de match. M.F. Flop Ben Arfa : un rêve passe du Gym s’est logiquement éteinte. A dix contre onze, difficile d’en être autrement. Germain : en début de partie, son pressing a permis à Nice d’obtenir plusieurs corners et sa disponibilité a gêné l’arrière-garde parisienne. Puis, après la pause, il s’est retrouvé bien trop esseulé pour pouvoir exister. Remplacé par Benrahma (77’). ANTOINE DELGOULET LES NOTES CARDINALE 5 BAYSSE... 5 BODMER. 5 LE MARCHAND... 5 GENEVOIS. 4 KOZIELLO.. 5,5 SERI... 3 MENDY. 5,5 HULT.. NN BENARFA5,5 GERMAIN4,5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 1Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-12-05 samedi Page 64