Nice-Matin n°2015-12-04 vendredi
Nice-Matin n°2015-12-04 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-04 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 75 Mo

  • Dans ce numéro : « Maréchal-Le Pen candidate du mensonge »

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
NICE START(S) UP LE GYM ET NICE START(S) UP UNISSENT LEURS FORCES DANS QUELQUES SEMAINES, L’ALLIANZ RIVIERA DEVIENDRA UN DES PREMIERS STADES CONNECTÉS DE FRANCE. IL HÉBERGE DANS SES MURS L’ACCÉLÉRATEUR ÉPONYME QUI PORTE LE DÉVELOPPEMENT DE CERTAINES DES START-UP NIÇOISES LES PLUS DYNAMIQUES. L’OGC NICE BAIGNE DONC DANS UN ENVIRONNEMENT 2.0, VOIR 3.0. LEQUEL ENVIRONNEMENT ASENSIBILISÉ LE CLUB ÀLANÉCESSITÉ D’ANTICIPER LES PROCHAINS BOULEVERSEMENTS AUXQUELS LA « NOUVELLE ÉCONOMIE » VA CONFRONTER L’INDUSTRIE DU SPORT SPECTACLE. COMME ELLE ADÉJÀ BOULEVERSÉ LE TRANSPORT, LA LOCATION DE DESTINATION DE VACANCES, ETC… ANTICIPER C’EST PRÉVOIR, MAIS C’EST AUSSI PROTÉGER SON HISTOIRE ET SES VALEURS.. t Dans tous les « think tank » dédiés au sport il est question de la numérisation du spectacle sportif. Nul doute en effet qu’après l’avènement des réseaux sociaux, le sport sera impacté par les développements technologiques en cours. Au risque de faire glisser les stades et les clubs vers des univers bien éloignés de ceux qui ont fait leur popularité et leur ferveur. Soucieux de préserver ses aspérités méditerranéennes, l’OGC Nice a fait le choix d’ouvrir ses bras aux acteurs du secteur,de s’associer à leurs travaux pour définir avec eux le meilleur des scénarios d’intégration du digital dans le cœur de son activité. COOPÉRATION TECHNOLOGIQUE Avec Nice Start(s) Up qui fédère les acteurs locaux du secteur, le club acroisé la route d’un acteur animé des mêmes intentions. D’abord parce que ces entrepreneurs sont pour l’essentiel des niçois amoureux du club et conscients de la nécessité de l’accompagner dans ses développements dans le respect de son histoire. « Nous sommes des supporters avant tout » indique Olivier Ricard, fondateur de Full Performance. « Etnous avons plein d’idées sur la façon dont le numérique pourrait s’inscrire dans les développements du club, lui permettre d’amplifier encore ses atouts ». Ainsi, de nombreux échanges et séances de travail (pitch ou hackathon) sont prévus entre toutes les parties concernées pour envisager des dispositifs innovants d’animation du stade ou bien encore des dispositifs contribuant à atténuer les problématiques d’accès. Les supporters seront placés au cœur de tous ces échanges. ALLIANZ RIVIERA, PLATEFORME DE RENCONTRES DE TOUS LES ACTEURS Par ailleurs, ces pionniers de la nouvelle économie niçoise sont emballés par la perspective depouvoir se réunir à l’occasion des rencontres de l’OGC Nice à l’Allianz Riviera. « Notre LA FILIÈREDU NUMÉRIQUE SUR LA CÔTE Articulé autour de quatre bassins dynamiques (Sophia Antipolis, Nice Côte d’Azur, Cannes et Grasse), l’écosystème du digital affirme chaque jour un peu plus son rôle moteur dans l’économie locale. Derrière des champions connus de tous (Amadeus, IBM ou Qwant) c’est une myriade d’acteurs qui nourrissent ce dynamisme. 1.545 entreprises porteuses de plus de 20.000 emplois et 9.000 emplois créés depuis 2000. Le tout générant plus de 4 milliards de chiffre d’affaires dans les secteurs des logiciels embarqués, des technologies réseaux sans fil, des objets communicants, de la microélectronique, de la technologie 3D et images et de l’informatique des systèmes complexes. Lesquels sont déployés sur cinq technologies clés : L’E-santé, l’e-learning, l’e-energie, l’e-environnement et l’e-tourisme. 0 secteur se caractérise par une soif de rencontres permettant le foisonnement des idées » ajoute Félix Kudelka, créateur de Synchronext. « Quelle meilleure plateforme de rencontres que l’Allianz Riviera les soirs de match ? ». A partir du match contre Montpellier le 18 décembre, un salon Nice Start(s) Up localisé à l’Allianz Riviera sera dédié à tous les acteurs de l’éco-système intéressés de se joindre àcette initiative. Un secteur du stade sera par ailleurs destiné à accueillir les salariés de toutes ces entreprises en plein développement. C’est donc toute la filière du numérique qui trouvera très prochainement une place naturelle au cœur des événements du Gym. OGC NICE, VECTEUR DE PROMOTION DE LA FILIÈRE NUMÉRIQUE Enfin, l’OGC Nice contribuera àla FRENCH TECH CÔTE D’AZUR C’est la vitalité de l’écosystème du numérique qui a été reconnue par l’annonce de la labellisation French Tech par l’Etat français. Suscitant les réactions enthousiastes de Christian Estrosi (« Métropole connectée et durable, reconnue comme l’une des cinq plus importantes smart-cities mondiales, Nice Côte d’Azur continuera à être force d’entrainement pour le développement économique de notre département et de notre région ») et d’Eric Ciotti (« La labellisation French Tech place le département parmi les territoires leaders dans le domaine du numérique et de l’innovation »). C’est dit : Le Gym ne pouvait évidemment pas demeurer plus longtemps en dehors de cette dynamique ! promotion de cette filière stratégique du développement de l’économie locale en mettant en avant le logo Nice Start(s) Up sur la manche des maillots des Aiglons pour les rencontres à domicile. Enattendant de le remplacer par le logo de la French Tech Côte d’Azur dès qu’elle aura pris son plein envol ? « Entout cas, positionner une marque de la nouvelle économie auprès des marques plus traditionnelles que sont Mutuelles du Soleil et Pizzorno concrétise assez bien la dimension fédératrice du club » commente Frédéric Larue, directeur commercial de l’OGC Nice. « C’est rafraichissant pour tout monde deréunir autour du carré vert les piliers de l’économie traditionnelle et les pionniers delanouvelle économie ». En cela, le Gym concrétise sa vocation de représentativité dela vie locale et affirme son souci de pleine implication dans la dite vie locale. En attendant d’autres développements sur d’autres filières économiques constitutives du dynamisme de la Région.
1/4 avant UN SUCCÈS MADE IN NICE SI NICE START(S) UP S’AFFICHE DÉSORMAIS SUR LA MANCHE DES AIGLONS, C’EST GRÂCE ÀL’UN DE SES MEMBRES, QWANT, DEVENU PARTENAIRE DU GYM. LE MOTEUR DE RECHERCHE DÉVELOPPÉ ÀNICE AJOUÉ COLLECTIF EN OFFRANT ÀL’ASSOCIATION UNE EXPOSITION NATIONALE. RENCONTRE AVEC ERIC LÉANDRI, COFONDATEUR D’UNE START-UP ÀLASUCCESS STORY EXEMPLAIRE. t COMMENT EN ARRIVE-T-ON À VENIR SUR LE TERRAIN DE GOOGLE ? Le projet est néen 2011, avec l’ambition de proposer un service alternatif à Google. Nous avons lancé une première version en 2013. La particularité de Qwant est d’être un moteur de recherche qui affiche tout le web, c’est àdire réseaux sociaux compris, qui garantit une neutralité de ses résultats et respecte la vie privée des internautes. Nous avons commencé par lever des fonds, le groupe allemand Axel Springer est entré dans notre capital, puis nous avons obtenu un financement àhauteur de 25 millions d’euros de la Banque Européenne d’Investissement. Et une nouvelle levée de fonds est en cours. En termes de croissance, le nombre d’utilisateurs aaugmenté de160% depuis avril. Et en ce moment, on observe une hausse de 5à10% par semaine. PERCEVEZ-VOUS UN CHANGEMENT DES MENTALITÉS ? Il y a 5 ans, se lancer dans la bataille des moteurs de recherche était qualifié d’étrange. Il y a 3 ans, on nous disait que c’était « marrant ». Il y a deux ans, cela devenait « intéressant ». Depuis un an, cela évolue encore. Pourquoi pas une alternative ? entend-on. Et aujourd’hui, on nous demande pourquoi on ne se lance pas encore dans tel ou tel pays. Il faut savoir que Google est surreprésenté ici. Il est utilisé par 93% des internautes en Europe, au Moyen Orient et en Afrique. Ailleurs, cela peut être beaucoup moins. Qwant est déjà présent dans 25 pays, en 15 langues. Sans publicité, uniquement au bouche àoreille. ON PEUT DONC SE DÉVELOPPER À NICE ET DEVENIR UN LEADER EUROPÉEN… Oui, on peut très bien réussir. D’une dizaine de salariés, nous sommes passés à 45. Cela va augmenter. Nous serons jusqu’à 200 dans les mois qui viennent. Nous sommes dans un creuset technologique intéressant àNice, avec la proximité de Sophia Antipolis. Il yadu dynamisme. Le web est mondial, donc une start-up peut se monter de n’importe où. Il y a ici d’énormes plateformes que personne ne soupçonne. Même si naturellement il y a un travail à faire auprès des investisseurs qui sont majoritairement àParis. Puis, laqualité devie est extraordinaire. Nous sommes au cœur de Nice, avenue Thiers. Ici, un développeur peut venir le matin en vélo ou en trottinette en cinq minutes de chez lui. Et il est aussi à quelques minutes de la plage, pour y boire un verre en fin de journée… C’est unenvironnement exceptionnel pour se développer. QUE RÉPONDEZ- VOUS À CEUX QUI VOUS DISENT QU’EN LEVANT 25 MILLIONS D’EUROS, VOUS N’ÊTES PLUS À CLASSER PARMI LES START-UP ? C’est malheureusement faux. En France, on a tendance àconsidérer rapidement comme des nantis ceux qui lèvent des fonds. Qwant, comme toutes les start-up, doit continuer d’investir énormément jusqu’à parvenir à une taille de marché importante nécessaire à son modèle économique. Pour nous, cela revient àviser les 5 à 10%, et donc encore à deux grosses années de travail. C’est important d’avoir les moyens de ses ambitions. Surtout quand ces ambitions sont de venir prendre des points à Google, ce que personne n’a réussi jusqu’à maintenant. POURQUOI AVOIR FAIT LE PARI DE PARTICIPER À LA CRÉATION DE NICE START(S) UP ? Nous sommes à fond là-dedans. C’est un pôle dont la voix porte au sein de French Tech Cote d’Azur qui regroupe toutes les start-up en général. Unir nos forces dans un même écosystème permet d’avancer plus vite, de créer des partenariats plus forts et facilement, de faire des verticaux en associant nos compétences,… C’est pour cette raison que ce partenariat avec l’OGC Nice a du sens. Il est gagnant pour tout le monde. Plutôt que d’afficher Qwant sur le maillot, c’est Nice Start(s) Up que l’on verra. Cela permet à tous d’avoir une belle visibilité, et cela correspond tout à fait à notre philosophie.On y croit, on avance. « En étant totalement décomplexé, en gardant surtout cette fraîcheur qui nous unit pour arriver à faire germer une nouvelle génération d’entrepreneurs capables de s’investir sur la durée et tirer ainsi l’économie numérique et locale vers le haut », répond le président de Nice Start(s) Up, Cédric Messina. « Avec en perspective ce que nous rêvons tous ici depuis pitchoun : faire de Nice un label qui compte ». « Le label French Tech obtenu est un signal fort qui caractérise le potentiel de notre territoire »,appuie Cédric Piazza de WiziShop. « 40% des jeunes actifs veulent créer leur entreprise », rappelle Olivier Ricard (Full Performance). « Soleil, environnement, écosystème, activités, loisirs,… Nice adéjà ILS FONT GAGNER NICE SI BEN ARFA, GERMAIN OU ENCORE KOZIELLO FONT GAGNER NICE SUR LE TERRAIN, D’AUTRES CONTRIBUENT AUSSI ÀFAIRE RAYONNER NOTRE VILLE EN DEHORS, AVEC LEURS IDÉES. « LESUPPLÉMENT ÉCO » LES MET EN LUMIÈRE. PORTRAIT DES MEMBRES DU COMITÉ DIRECTEUR DE NICE START(S) UP. t CEDRIC MESSINA (40 ANS) Président Membre Fondateur de la French Tech Côte d’Azur Fondateur de la start-up mycoach, plateforme consacrée aux entraîneurs de football, accélérée par le groupe Allianz, choisie parmi les 8 start-Ups les plus prometteuses du sport Français par la secrétaire d’Etat à l’économie numérique. OLIVIER RICARD (JEUNE QUADRA) Président d’honneur Membre Fondateur de la French Tech Côte d’Azur Diplômé de Sciences Po, Serial entrepreneur. Sa société, Full Performance est le leader européen du marketing et de la web performance. Classé 3 fois consécutives dans le classement Deloitte Technology Fast500 EMEA. FÉLIX KUDELKA (31 ANS) Vice Président Membre Fondateur de la French Tech Côte d’Azur Diplômé de Sciences Po Aix, fort de ses expériences àNew York et Paris, il trouve dans sa ville natale le cadre propice pour mener à bien son irrésistible envie d’entreprendre. Sa société, Synchronext, œuvre en recherche et développement dans le domaine stratégique du web 3.0 et plus particulièrement le web sémantique. GEORGES FRITSH (45 ANS) Trésorier Après plusieurs années passées dans différentes entreprises d’envergures internationale et nationale, c’est grâce à une rencontre avec Loïc Strullu que Webelse voit le jour. Une société spécialisée dans la création de contenus numériques innovants et de qualité. ERIC LEANDRI (43 ANS) Secrétaire Général Entrepreneur dans les hautes technologies avec vingt ans d’expérience. Son expertise dans le web et la sécurité informatique l’ont amené à occuper diverses fonctions au sein de grands groupes de télécommunication et multinationales. Animé par la passion et des valeurs humaines fortes, il se lance en 2011 dans la création d’un moteur de recherche européen. Il est aujourd’hui le directeur général de Qwant.com. CÉDRIC PIAZZA (33 ANS) Secrétaire Adjoint A25ans, illance avec deux amis d’enfance WiziShop pour démocratiser techniquement et financièrement le E-commerce. Comment ? En proposant une solution de création de boutiques en ligne accessible à tous, avec un modèle de rémunération unique à la performance. 45.000 utilisateurs, déjà. PHILIPPE GARCIA (43 ANS) Trésorier Adjoint A la tête d’une société d’investissement, administrateur de la première école de musique en France imusic-school.com, fondateur de logiciel dédié aux entraîneurs de football www.mycoachfootball.com GEORGES GALLAIS (58 ANS) Membre duBoard Fondateur de VULOG créée en 2006, issue de l’INRIA (cybercars, véhicules automatiques en libreservice). Leader au Canada, avec 2.000 voitures partagées par plus de 100.000 utilisateurs. COMMENT NICE PEUT-ELLE DEVENIR CAPITALE DU DIGITAL ? toutes les qualités pour devenir « San Francisco sur Riviera ».Il faut structurer la filière start-up pour accueillir les centaines de projets qui vont voir le jour dans les années à venir ». Pour Félix Kudelka, également membre fondateur de French Tech Côte d’Azur, « 2 qualités sont essentielles dans nos métiers : la créativité et la persévérance. Pour tenir, il faut une qualité et un cadre de vie exceptionnel. Nice a attiré les plus grands peintres au XXème siècle pour sa lumière, pourquoi pas les entrepreneurs et innovateurs du XXIème ? », interroge-t-il. Le rêve est permis.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 1Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-12-04 vendredi Page 72