Nice-Matin n°2015-12-03 jeudi
Nice-Matin n°2015-12-03 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-03 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 85,6 Mo

  • Dans ce numéro : les cartes de paiement préchargées en bureau de tabac offrent une alternative aux systèmes bancaires...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Nice Eurosud publicité : 04.93.18.70.00 Rédaction : 15-17, rue de la Liberté -Tél. 04.97.03.24.50 -agencenice@nicematin.fr L eprincipal du collège Jules- Romain, Philippe Vallée, tenait àêtre présent. Non pas qu’il ne fasse pas confiance aux équipes d’ADSEA 06. Bien au contraire ! Sinon, il n’aurait pas autorisé cet événementausein de son établissement. « Ils réalisent un travail formidable, et je sais qu’ils feront tout pour que cela se passe bien. Mais je voulais être là, car c’est de ma responsabilité. Et je suis forcément un peu inquiet ». Un principal responsable,encon- fiance, mais vigilant. Vigilant, car, ilsait que malgré toutes les compétences présentes et toutes les précautions prises, cette rencontre defootball organisée par l’association entre ses collégiens et ceux d’Élisabeth Renucci, principale du collège Frédéric Mistral, peut déraper. ; r Comme ça dérape régulièrement devant les deux établissements scolaires… Rivalité deterritoires C’est Abdel Marzouk, médiateur scolaire pour l’ADSEA 06 qui a monté ce projet, dans le cadre de sa formation. Un projet, né d’un constat que lui et ses collègues ont établi sur le terrain, aux Moulins. « Jemesuis rendu compte que des jeunes de Romain montaient à Mistral pour avoir un rapport de forces », dit-il, micro enmains, alors que les 4 e des deux collèges tapent dans le ballon. Conséquence de cette rivalité de « territoires », « des bagarres, des insultes, des provocations, des jets de pierre », explique encore le jeune médiateur. « Avec ces matchs de foot, nous avons voulu MICHÈLE FRÉDÉRIC BERNIER DIEFENTHAL Une pièce de LAURENT RUQUIER DIMANCHE 6 DÉCEMBRE - 18H00 - ce LA PALESTRE - LE CANNET RECETTE REVERSÉE AUX SINISTRÉS DES INONDATIONS les faire se rencontrer en dehors de ces tensions. Ici, plus de Jules Romain, plus de Mistral ! Que des jeunes… Et nous avons aussi imposé au moins une fille dans chaque équipe, car nous avions fait un autre constat aux Moulins : la mixité est loin d’être présente ». Àchaque inscription d’élèves pour cet après-midi de football, Abdel Marzouk a mis les points sur les i pour éviter tout débordement. « Maprincipale crainte était la sécurité. Je n’ai pas eu le même discours pour chaque ado. Avec certains, il faut être diplomate, avec d’autres plus directs ». Les matchs s’enchaînent. Quelques rappels à l’ordre. Mais tout se passe bien. Les baffles crachent du Maître Gims, et les rivalités semblent oubliées. D’ailleurs certains ne savent même pas d’où elles viennent, finalement. Wilton, 14 ans, collégien de Mistral esquisse un sourire : « On est deux collèges rivaux, pourtant on se connaît tous. Et je ne sais même pas d’où ça vient cette guerre, je n’étais pas encore né ». Alex, 15 ans, précise : « Avant, on allait se battre nous aussi, maintenant c’est fini. On veut évoluer, grandir, sortir du quartier et travailler ». De l’autre côté du terrain, Yacine, Saïf et Kaylan se livrent. Du haut de leurs 11 ans. « Cegenre d’aprèsmidi, ça nous apprend àvivre ensemble. Les bagarres, ça sert à rien. Il faut travailler et se dire qu’on partage tous ce quartier ». Un quartier, où les éducateurs ont fortàfaire. Où les éducateurs, mettent du cœur à l’ouvrage et travaillent main dans la main avec les collèges. STÉPHANIE GASIGLIA RENSEIGNEMENTS - LOCATIONS : 04 03 46 AS 00 LAPALESTRE.CON & POINTS DE VENTE HABITUELS ADSEA:des cramponscontre lesbastons aux Moulins Collégiens de Romain et de Mistral : une difficile coexistence, marquée par des bagarres et des provocations. Hier, àl’initiative des médiateurs et éducateurs, ils ont enfilé le maillot… L’ADSEA06 fêtecemois-ci ses 70 ans. Elle fait partie des plus anciens partenaires des pouvoirs publics en tant que délégatairedemissions d’intérêt général.Fondée en 1945, après-guerre, cetteassociation, qui emploie aujourd’hui 650 personnes, œuvreà accueillir et accompagner, les enfants, les adolescents et les adultes souffrant d’un handicap mental,detroubles psychiques ou de difficultés d’insertion sociale.Etcetteassociation n’a cessé d’étendreses compétences et a ainsi contribué à donner une impulsion décisive dans la prise en charge des personnes les plus fragiles du département. « C’est une association humaniste qui permet de progresser,d’insérer,de s’épanouir et de demeurer dans notre société »,explique Charles Abécassis, son président. « Nous avons au cœur, aux tripes, cette France solidaire, altruiste, qui ne laisse aucun de ses enfants sur le bord du chemin ». L’ADSEA 06 a signé, en 2012, avec le conseil départemental, présidé par Eric Ciotti, un « contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens ». Parmi ses missions : aider les jeunes en difficulté sociale, leur apporter des clés pour mieux vivre ensemble. Hier, aux Moulins, une rencontre de footballa été organisée entre collégiens de Jules Romain et de FrédéricMistral.Reportage… C’est Abdel Marzouk, (à gauche) qui a coordonné le projet, aidé de trois autres médiateurs scolaires, Sarah Menasri, Prescylia Dos-Reis Borges et Mehdi Mohamedi. Aussi au cœur du projet, les éducateurs de prévention spécialisée du quartier des Moulins, Virginie Lefevre et Philippe Danaé. Le tout sous la houlette du chef de service pour Nice Ouest, Lionel Cazorla. En bas àgauche : AlexetWilton en 3 e àMistral.Àdroite:Yacine,Saïf et Kaylan, 11 ans àMistral. (Photos Jean-Sébastien Gino-Antomarchi) 70 ans d’histoire -1er décembre1945 : Création de l’« Association Départementale pour la Sauvegarde de l’Enfance Déficiente et en Danger Moral ». -1945 –fin des années 50 : Deux nouveaux établissements dans le giron de l’association : la Fondation Lenoir (actuellement l’Institut La Luerna) et le centred’apprentissage Le Vieux Château (le CEP La Nartassière). -Années 60 : Apparition de la problématique de la prise en charge des enfants inadaptés. L’ADSEAsedéveloppe et gère:2 établissements relevant du secteur justice et 3 spécialisés accueillant des enfants handicapés mentaux (Les IMP Bariquand Alphand, géré par le Conseil Général,Les Terrasses et Le Sauvetage,aujourd’hui Le Val Paillon). - Années 70 : Création àNicedel’IMP LesChênes puis celui du Mont-Boron. Se développe aussi un service de Prévention Spécialisé (A.S.P.) sur deux secteurs de Nice(Ouest &Nord) et sur Menton. -1977 : Création du Centred’Aide par le Travail Joseph Blancard àNice (aujourd‘hui l’ESAT EPIS). -1978 : L’Association répond d’une manière innovanteàunnouveaubesoin en créant le 1er Service d’Éducation et de Soins à Domicile (S.E.S.S.A.D.) de l’IMP Les Chênes,suiviunanplus tard par le S.E.S.S.A.D.2 e Unité. -1979 : Ouverture de La Géode,foyer pour jeunes filles en difficulté sociale. -1989 : L’Association devient l’« Association pour la Sauvegarde de l’Enfance, de l’Adolescenceetdes Jeunes Adultes des Alpes-Maritimes ». -1993 : Création de l’IME Le Moulin. -2002 : Création du Complexe EPIS. -2004 : Création du CAPTA (Centred’Actions Psychothérapeutiques et de Travail Adapté) ainsi que l’UPT(Unité Prévention Transport). - 2007 : L’association devient l’ADSEA06 -2010 : Rapprochement du CEP La Nartassière et du FoyerLaGeode en un lieu mixte unique dénommé CEP La Nartassière.
nice-matin Nice Jeudi 3décembre 2015 Carnaval:fleurs de casting On recrute les mannequins chargés d’animer cinq parades fleuries sous le prochain règne du Roi des médias. Première sélection hier. Laprochaine samedi. La beauté doit être dynamique « Tant que vous êtes àla vue de gens, vous êtes sur scène avec sourire du début àlafin… La semaine prochaine, vous aurez une réponse. Voilà les filles ». Ça, c’est Caro. Douce, mais cash. Caroline Roux, chargée de recruter 18 jeunes filles, qui devront donner vie aux tenues éphémères créées par cette étonnante costumière enchef des batailles de fleurs. Porter des toilettes courtes, espiègles, circassiennes, bouger,animer un char.Pas sur le char,une main qui fait bonjour façon reine d’Angleterre et l’autrebalançant mécaniquement des tiges de mimosa. On n’est plus au règne du sois belle et tais-toi. Hier,àl’Office du tourisme et des congrès, lors du premier casting (1) des mannequins du carnaval 2016, Roi des médias, on recherchait de la beauté féminine, certes, mais tonique, vivante, limite sportive. « Désormais, les filles marchent deux heures à côté du char. D’ailleurs, il n’y aplus de chaussures àtalons. Elles sont àplat ou en compensées. Elles doivent jouer une belle vie immobilière JOURNÉES PORTES OUVERTES LES 4 ET 5 DECEMBRE 2015 DE 10H À 17H Rencontrez nos équipes autour des métiers de la transaction, du syndic, de La gestion locative, de l'achat dans le neuf et découvrez tous les services proposés par Nexity ! Lesfutures miss des batailles de fleurs passées au crible… Le passage sous la toise et entrelecentimètrede couturière est obligatoire. Même si les critères sont moins sévères que pour le mannequinat, une haute stature, de longues jambes, unjoli minois sont le prix àpayer pour jouer àlacour du roi Carnaval...(photos J.S. Antomarchi) Longues jambes avec le public. Si elles font la roue enjetant des fleurs aux spectateurs, c’est bien… » RENDEZ-VOUS DANS VOTRE AGENCE : NEXITY ST. SYLVESTRE : 144, boulevard de Cessole Nice -0497 03 35 45 Le message est clair.Cependant, le physique compte autant que la pêche. Pas question d’être courte sur pattes ou adipeuse. La toise est là. Sans appel. Le centimètrede VENEZ RENCONTRER NOS EQUIPES D’EXPERTS ! NEnlY LAMY - par actions enplike au ced œ 219 389 000 ému.- Siège Soœf : 19 ex de —TSA 10034 —75801 PANS GEde 08 - SFIEN 487 530 099 Wu5 PARIS.- Caœs.p.4seiconeres : Trarnandors sur inanalœs el ronds de commerce if T15608, et GE6É11 ennictillre Prœtattos tcœstq.sœ n°G6328 Mmes par a Prefeene de Pedrode Pat - Gararlies Ferunciken, Goinœgrie anopœnno de Garantes et Celions "SCCAMAEO 16 lue Hoche, Tariq:ka 13-15A 39999, 92919 La Défense Cedex. Ce3cil Moto Neeily 112015 Henda, la couturière, aussi. Pas moins de 1,70 màlaverticale et de longues jambes pour avoir une chance d’être OFFRES SPECIALES JOURNEES PORTES OUVERTES. a. Lic a. remarquée. Taille des vêtements ? Du36au40. L’âge aussi compte : de 18 à 25 ans. Ensuite, intervient la personnalité. Décryptée rapidement par Caroline. « Lorsque je vois une fille, je sais généralement dans quelle toilette elle sera au top ». Souvenir joyeux Donc, passage en maillot, prise des mensurations, tour de tête compris àcause des coiffes, photos, dialogue. Un tamis pas évident. Qui ne semble pourtant pas effriter la motivation de la centaine de candidates. Les nouvelles. Les « anciennes ». Comme la blonde Jessica, esthéticienne : « J’ai adoré le contact, les échanges avec les tribunes. C’était très festif, très interactif. J’en garde un tel souvenir joyeux, que je retente l’expérience. Mais cette année, avec ma sœur, étudiante, qui postule pour la première fois. » CHRISTINE RINAUDO crinaudo@nicematin.fr (1) Second casting samedi 5décembre,de 10 hà16h,àl’Office du tourisme et des congrès, 5, Promenade des Anglais. Renseignements : 06.43.46.08.09.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 1Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 72