Nice-Matin n°2015-12-03 jeudi
Nice-Matin n°2015-12-03 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-03 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 85,6 Mo

  • Dans ce numéro : les cartes de paiement préchargées en bureau de tabac offrent une alternative aux systèmes bancaires...

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Vallées En bref et en images CONTES Sclos : « Les couleurs du temps » ont chanté à l’église Composée d’une trentaine de choristes adultes, des pianistes Cédric Grinda et Thierry Breton, d’un percussionniste/guitariste Thomas Fouquet et dirigée par Christiane Basso, la célèbre chorale niçoise a ravi le public de l’église de la place Antoine-Cauvin. Variété ou classique, le répertoire de ces voix d’or a allié finesse, énergie et puissance dans ces notes à la sève savoureuse. Un rendez-vous concocté par l’association Lou Peuy. (PhotoO.F) CLANS Dans la ronde de Noël Le village de Clans, dans la vallée de la Tinée, s’est paré de sapins, guirlandes, boules, illuminations pour que le Père Noël puisse prendre place dans la salle des Fêtes à l’occasion du marché de Noël, organisé par les membres du CCAS. De nombreux visiteurs se sont promenés entre les stands magnifiquement décorés et garnis. Des produits culinaires locaux et régionaux, des olives, du miel, du chocolat, des fromages, des biscuits et bien d’autres mets délicieux ont été proposés aux visiteurs sans oublier des objets de décoration, provenant de l’artisanat local avec des poteries, des bougies, des céramiques. Ici, les coups de cœur n’ont pas manqué… Cette manifestation attire chaque année un public de plus en plus nombreux. On y vient en famille, entre amis pour trouver des idées originales pour faire plaisir sous le sapin. JACQUELINE PRED’HOMME Les écoles de Drap découvrent les calendriers de l’avent On le sait, « compter les jours qui séparentl’arrivée du Père Noël » est une opération que font tous les enfants. Alors pour faciliter cetteaction, la mairie de Drap aoffertuncalendrier de l’avent àtous les enfants des écoles élémentaires et maternelles,ainsi que les enfants des crèches. « Pas moins de 600 calendriers de l’aventdistribués,c’est une première »,précise Virginie Gimenez, adjointeàl’Éducation. Hier,les enfants ont donc ouvertleur premièrefenêtreoùune surprise chocolatéeles attendait... AUDREY BOLLARO COARAZE Prélude de Noël au village des cadrans solaires Sous l’égide de l’association « Les cadrans solaires », avec la complicité de l’Espace de vie sociale, l’Olivaie Piovani s’est mise aux couleurs des fêtes de fin d’année en accueillant un marché de Noël. Sur les étals, des idées de cadeaux bien évidemment mais aussi des objets de décoration. Leur particularité ? Leur origine artisanale, la plupart du temps. « On retrouve aussi une chaleur humaine », confiait un exposant. Pendant que les « grandes personnes » s’attardent devant les étals pour faire leurs emplettes, les enfants, eux, se sont régalés dans les ateliers créatifs ou avec les jeux proposés. Outre le spectacle réalisé par les enfants, le point phare de la journée a été le show de « Wigo et Bullz » présenté par la Compagnie Soukha. Une représentation féerique qui a été partagée en famille. (Photo Audrey Bollaro) CLANS Le moulin a ouvert ses portes -e,.9""ewe 1/4 -'4. titztu dàdivelope,,. -je k.. ts.410 011 nice-matin Jeudi 3décembre 2015 Une soirée ch’ti très attendue à La Tour-sur-Tinée C’est dans la salle du Carrétoun, que les habitués ont partagé le repas concocté par Sam et Ka, les dynamiques « Ch’tis » deLaTour. Tous ont apprécié les bouchées feuilletées au Maroilles avec salade aux chicons, les moules frites et la tarte au sucre, le tout dans une ambiance très conviviale. (Photo H.F.) ASPREMONT Carton plein pour le loto de Noël Avec l’organisation du loto de Noël, Le Comité des fêtes d’Aspremont a enregistré, samedi soir, un nouveau record d’affluence : 250 personnes étaient attablées dans la salle des fêtes Honoré Trastour. Un moment partagé en famille, activité ô combien intergénérationnelle ! Les poussettes et les cannes rangées, l’atmosphère de la salle a évolué au gré des onomatopées et d’interjections plus longues. Les yeux remplis d’espoir allaient et venaient des cartons à la scène, scène sur laquelle Jean-Pierre et « Chanchan », les maîtres du jeu, étaient tour à tour encouragés ou raillés. La tension a monté, puis soudain un bras s’est levé, un cri a retenti à l’énonciation du numéro « Le s p ays de s vio le tte s » ou du numéro « Et que fait la p o lice ? ». Car, ce soir-là, de nombreux lots attrayants étaient à gagner : service à fondu, service à raclette, machine à café, arbres fruitiers, paniers garnis, bouteilles de vin, jambon à l’os, chocolats... Dernier temps fort de ce grand rendez-vous, le loto chinois dont le prix était un aller-retour Nice-Prague offert généreusement par la mairie d’Aspremont. La petite histoire retiendra que le couple vainqueur s’envolera pour la Bohême grâce à « Saint-Hubert ». ERIC SIMONNET Cette manifestation a attiré de nombreux visiteurs. Les mouliniers ont ouvert leurs portes pour leur faire découvrir la fabrication de l’huile d’olive qu’ils ont même pu déguster autour de la Brissaouda. Une bien belle rencontre gourmande et passionnante autour de l’olivier. (PhotoJacqueline Pred’homme)
Côte d’Azur Vous êtes vendeur, nous avons des acheteurs Professionnels en viager : études gratuites, garanties notariales, suivi des dossiers... IAGER CCINSLJLT SPECIALISTE AM - Le Gray d'Albion - CANNES 04 93 68 57 26 - 06 07 59 51 74 De nouveaux « yeux » pourlavigie du Mont-Agel Un nouveau radar, chargé de balayer le quart Sud-Est de la France, vient d’être installé. Objectif : détecter une éventuelle menace venue du ciel, grande ou petite I lest la nouvelle vigie de la France, en tout cas de son quart Sud- Est. Sa mission ? « Détecter une éventuelle menace suffisamment tôt pour pouvoir l’évaluer et le cas échéant déclencher les mesures actives de sûreté aérienne »,explique le colonel Philippe de l’étatmajor des Armées. Autrement dit, lancer les avions, les hélicoptères ou les tirs de missiles pour neutraliser une intrusion hostile. Sur la base militaire du Mont-Agel, face àcette Méditerranée d’où pourrait venir la menace, on ne badine pas avec la sécurité nationale. « Nous sommes en quelque sorte les yeux du ciel, explique le capitaine Julien qui commande le site. Des « yeux », labase en avait deux jusque-là. Deux radars « palmiers » qui dataient du début des années soixante-dix. Après quatredécennies de bons et loyaux services, ils ont été remplacés par un capteur de dernièregénération inauguré hier. Le Mont-Agel ainauguré hier son nouveau radar. (Photos François Vignola) Unique en Métropole Le Ground Master 403 – c’est son nom –dont l’antenne tournoiedésormais au-dessus de la Turbie, est le premier radar de ce type déployé en Métropole. Il s’agit pour l’heure d’un modèle transportable qui, dans les prochains mois, sera remplacé par une version fixe installée sous un radome. Dans le cadre du programme SCCOA (système de contrôle et de conduite des opérations aérospatiales) la France aprévu d’en acquérir une vingtaine àterme. Mais pour l’heure seule Kourou en Guyane était équipée de Interdit de fréquenter sa mosquée un imam saisit le tribunal administratif Un jeune imam, interdit de fréquenter tout lieu de culte àCannes et Grasse dans le cadre de l’état d’urgence, acontesté mercredi devant le tribunal administratif de Nice toute appartenance àune mouvance salafiste, fermement soutenu par le recteur de la Grande mosquée de Cannes. « Onest en train de tuer sa vie et sa renommée », a plaidé M e Emmanuel Di Mauro, l’avocat de l’imam franco-algérien de 32 ans, Afif, qui estime que son avenir professionnel est brisé par l’arrêté préfectoral pris le 24 novembre dernier. « S’il est un danger pour la République, pourquoi pourrait-il aller prêcher àAntibes ? C’est malhonnête », asouligné l’avocat, notant que son client se retrouvait sans ressources. La note blanche du renseignement français n’apporte « aucune preuve que ce monsieur est salafiste »,estime M e Di Mauro. Le recteur en défense Le recteur de la grande mosquée de Cannes, Mustapha Dali, s’est pour sa part félicité devant le tribunal d’avoir employé depuis un an cet homme, qui étudie pour l’obtention d’un doctorat et dont il connaît les professeurs. « On confond radicalité, avec rectitude etrigueur ! »,estime-t-il. « Je n’ai jamais accordé de contrat de travail àaucun des imams autodidactes autoproclamés qui existent dans les Alpes-Maritimes »,at-il précisé, en fustigeant des Le jeune imam est interdit de fréquenter tout lieu de culte àCannes (notre photo) et Grasse. (Photo Frantz Bouton) « formations obsolètes ». « Ilest le seul imam qui aaccepté, alors que des invitations ont été faites àtous les imams des Alpes-Maritimes, de participer à un dialogue interreligieux »,plaide le recteur. « Durant toute mon existence, je n’ai fait que combattre le wahhabisme et le salafisme. J’ai établi ce lieu de culte dans le cadre de la loi de 1905, avec des statuts qui spécifient que c’est un islam du juste milieu, un islam qui repose sur les quatre écoles religieuses sunnites »,ajoute-til. La préfecture évoque de son côté « des faits graves qui présentent un caractère de vraisemblance suffisante ». L’homme, « connu pour son fondamentalisme religieux », pourrait conduire à « une déstabilisation au sein de la mosquée de Cannes de 450 fidèles », a avancé François- Xavier Lauch, sous-préfet des Alpes-Maritimes. ce bijou de technologie. « Ilvoit mieux, plus loin, plus haut et plus bas », résume le colonel Philippe sans rentrer dans les détails. « Les capacités de ce radar sont évidemment classifiées, sourit le militaire. Tout ce que l’on peut dire c’est qu’elles sont évidemment adaptées aux menaces actuelles. » Cela passe par la détection de tous les types d’aéronefs, ycompris les plus petits tels que les drones qui ont fait leur apparition dans l’aviation militaire. En permanence, ce tout nouveau radar scanne donc l’horizon. Les données que ses yeux perçants captent sont transmises en temps réel au centre dedétection et de contrôle de Lyon -Mont Verdun. C’est là que les échos suspects sont détectés et analysés afin d’évaluer d’éventuelles menaces. Dans le cadre delacoopération internationale, les échos enregistrés au Mont-Agel peuvent également être partagés avec nos alliés. E. G. Trois lycéens vendeurs de cannabis àMenton Des stupéfiants aux abords du lycée Curie de Menton ? Le bruit court depuis quelque temps auprès des lycéens, parents d’élèves et du voisinage de l’établissement du Borrigo. Et de façon assez insistante pour que les hommes du commissariat de Menton se mettent rapidement sur la piste. Celle d’un dossier sensible. Les informations vérifiées, les investigations commencent alors… Minutieuses. Délicates. L’enquête permet d’identifier deux jeunes lycéens, qui ne se contenteraient pas de traficoter aux abords de leur établissement scolaire, mais aussi sur le parvis de la gareSNCF.C’est là, dans la pénombredecelundi soir, qu’ils sont interpellés en possession d’une poignée de barrettes. Âgés de 16 et 17 ans, originaires de Menton et de Breilsur-Roya, les deuxlycéens scolarisés sont en train de vendre de la résine de cannabis à un Italien. Ils sont immédiatement placés en garde à vue. Le consommateur, conduit lui aussi au commissariat, écope d’un rappel à la loi. Un troisième larron Les premières auditions permettent rapidement d’identifier un troisième individu qui serait impliqué dans le petit trafic. Lui aussi est élève au lycée Curie, âgé de 17 ans, il réside àNice. Il sera interpellé dans la foulée, avec, dans son sac àdos, 16 grammes de hasch qu’il s’apprêtait vraisemblablement à vendre. Parallèlement, des perquisitions sont réalisées au domicile de chaque mis en cause. Aucune substance illicite n’y est découverte, bien que le chien de recherche de produits stupéfiants marque plusieurs endroits où la drogue aurait pu être stockée.Aucune information ne filtre non plus sur les quantités qui ont pu ainsi êtredistribuées. Laissés libres àl’issue de leur garde àvue d’une durée de 48 heures, les trois lycéens seront convoqués devant un juge pour enfants en mars 2016. A. H.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 1Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-12-03 jeudi Page 72