Nice-Matin n°2015-12-01 mardi
Nice-Matin n°2015-12-01 mardi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-12-01 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 74,2 Mo

  • Dans ce numéro : manger local.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
Nice L’altruisteDavid Vaqué cuisinepour lesautres Le patron du Bistrot gourmand sera l’un des onze chefs de tables remarquables àservir, jeudi, au Château de la Bégude, àOpio, un dîner de gala au profit des Restos du Cœur D epuis cinq ans, David Vaqué fait partie des tables remarquables des Châteaux Hôtels de collection pour servir une cuisine gourmande qu’il abaptisée « méditerranéenne bourgeoise ». Dans l’assiette, les saveurs et produits du terroir enrichis de foie gras, truffes, langoustines, homards… Des plats qu’il servira, jeudi, au château de la Bégude, àOpio, lors d’un grand dîner,organisé au profit des Restos du Cœur. (1) Festival du théâtresenior:dans la troupe, y’a pas d’langue de bois ! Comme pour la StarSeniors, lorsqu’on écoute s’exclamer certains comédiens du festival du théâtre senior, on finit par oublier qu’ils sont de simples amateurs. Quasiment des pros. Qui s’éclatent. Qui ont fait éclater de rire ou d’émotion, le public venu suivre, durant quatre jours de représentations dans différentes salles, six troupes en compétition. Soit cinquante acteurs âgés de 55 à87ans très à l’aise dans six pièces écrites par eux-mêmes. Un bon cru l’édition 2015 ? Oui. Jean-Michel Galy, créateur de l’événement et président du jury, l’a dit haut et fort, félicitant cette « génération spontanée et enthousiaste d’acteurs, tout à fait représentative de la nouvelle génération senior ». Comme l’année dernière, le premier prix a récompensé la compagnie de L’Echo-Errant, remarquable dans Roucoulades et ruptures, d’après un texte de Michelle Bottaro et une mise en scène de Jean-Pierre Pour DavidVaqué « être utile grâce àmacuisine, cela caresse le cœur » (Photo J-F Ottonello) Le choc de l’étoile S’il est né àAgen, c’est àNice, que David Vaqué, s’est installé en 2010. Pour ouvrir, après 28 années derrière les fourneaux de cuisiniers toqués, son propre « gastro ».Dès sa création, son « Bistrot gourmand » décroche une étoile au guide Michelin, pour la perdre deux ans plus tard. « Du succès fulgurant, je suis tombé dans l’oubli. Sans transition. Cela atrès dur psychologiquement, avoue-t-il. Avec le recul, c’est la meilleure chose qui me soit arrivée ! ». Car David n’oublie pas. La frénésie en cuisine et en salle, des cadences àtenir en même temps qu’une carte alléchante. Sans temps mortnijour de repos. « Et puis l’étoile tombe et tout s’arrête. Le nombre de couverts se réduit de moitié et vous ne savez pas pourquoi… Je ne me rendais La Black Box dePasteur, scène d’une remise des prix àdes théâtreux passionnés. (Photo DR) Blandin. Deuxième prix ex æquo à la compagnie Albatros pour Bonjour la cure thermale ! (texte de Pascale Valentini-Daniel et mise en scène de Martine Talon) et à la troupe de l’Office niçois des personnes âgées dans Propriétaires and Co et Une journée de chasse (textes de Pascale Valentini-Daniel et mise en scène de Martine Talon). pas compte que je m’épuisais ». Alors, la perte de son étoile aété un choc « salutaire ». « Pour faire une pause, me ressourcer en famille et tout remettre àplat ». Avec en cuisine, une équipe resserrée autour d’une carte qu’il a réinventée. Trois prix Coup de cœur ont été attribués à:La compagnie des cent causes (texte collectif signé de tous les acteurs et mise en scène de Christophe Turgie), Erwannde la troupe Poivre et Sel, qui a incarné avec une grande sensibilité et une forte émotion dans la pièce qu’il aécrite et mise en scène, le rôle d’un poilu de la guerre de 14/18, enfin à Christiane Bernardi pour son rôle principal dans Les Cop’s,pièce écrite et mise en scène par Laure Bemon. Devant l’engouement du public, les organisateurs ont imaginé un nouvel acte pour le prochain festival 2016 : il durera deux semaines au lieu d’une.Le scénario s’étoffe… CH.R. L’ouverture aux autres Lent démarrage. Retour d’anciens clients et la venue de nouveaux. Dont le directeur des Châteaux Hôtels de collection qui le persuade d’intégrer les tables remarquables. C’était il yacinq En bref Journée mondiale de luttecontre le sida Aujourd’hui mardi 1er décembre, àpartir de 13h, rassemblement, ruban rouge humain, place Bourgada ; à14h30, représentation par le Collectif Art-Spes,du spectacle Rétrosexuel (tout public, entrée libre). Rens. sur nice.fr La boutique solidaire L’AJEF, association action pour la jeunesse,l’enfance et la famille,organise chaque 1 e semaine du mois,dans ses locaux, 4bd de Cimiez un vide armoires : vêtements bébés,enfants,femmes et hommes. La Boutique solidaire sera ouverte aujourd’hui mardi 1 er, jeudi 3et vendredi 4décembre, de 9 à13h.Ouvertàtous. Rens.06.03.62.27.54. Club Soroptimist NiceAzur Aujourd’hui mardi 1er décembre, à20h, réunion en présence d’Odile Pons, hypnothérapeute, àl’hôtel nice-matin Mardi 1er décembre 2015 ans. Depuis son entrée dans ce club fermé de restaurants sélects, le chef du « Bistrot gourmand » a appris à travailler en réseau. « Ons’échange des idées, des conseils, on monte des projets. Une manière de s’ouvrir aux autres et sur le monde ». Comme ce dîner de chefs jeudi, au château de la Bégude. Avec menu élaboré par Alain Ducasse, président des Châteaux et Hôtels de collection, et plats réalisés par onze chefs de tables remarquables. « Ici, c’est chacun pour tous et tout le monde s’y colle. Les frais de ce repas sont ànotre charge, pour que la totalité des recettes soit versée aux Restos du Cœur. » L’objectif affiché : réunir 80 000 € pour financer 80 000 repas pour les plus démunis. Pour lui, « penser aux autres, être utile grâce ànotre cuisine, cela caresse le cœur ». VÉRONIQUE MARS 1. Château de la Bégude,route de Roquefort-les- Pins àOpio. Tarif : 90 € au profit des Restos du Cœur. Réservation auprès du Bistrot gourmand, tel.04.92.14.55.55. West end, 31 Promenade des Anglais. Entrée : 10 €. Contact:07.83.32.74.59 ou 06.61.80.48.48. La Nativitédans l’art Aujourd’hui mardi 1er décembre, à17h,SteveBetti évoquera les nombreuses représentations de la naissancedeJésus,depuis l‘époque des catacombes jusqu’aux temps modernes,salle Laure- Ecard, 50 bd, Saint-Roch. Entrée libre. Rens. 04.89.04.30.86. CDMM : promenades pédestres et ludiques Le Centre de Découverte du Monde Marin organise des sorties découverte du patrimoine végétal en bord de mer,sur le sentier des douaniers,pour adultes et enfants accompagnés (à partir de 6 ans). Prochaines sorties : aujourd’hui mardi 1 e r et jeudi 17 décembre, de 14 hà 16h, au départdelaBase de l’Aigle Nautique. Ins. obligatoireau 04.93.55.33.33 ; rens. www.cdmm.fr
Nice Au cœur de Bon-Voyage avec les médiateurs sociaux Ils sont présents la nuit comme le jour. Ils apaisent les quartiers de l’est de la Ville. Immersion dans les pas des médiateurs de Paje. Association formée en 2002 1 9h,route de Turin. Ça papote. Ça rit. Ça se fait des checks. Scène de vie au cœur de l’est de la ville. Un moment de partage entre les médiateurs de nuits, Alexandre, Fahmi et Nathalie, de l’association Paje dirigée par Faouzi Lachelak et des jeunes du quartier. Depuis neuf ans, les médiateurs sont présents, de jour (depuis 2006), comme de nuit (2010), à Bon-Voyage comme àPas- teur. Concilier. Réconcilier Dans les écoles, comme dans les tours des immeubles (lire ci-contre). Médiation sociale. Médiation sportive notamment dans les clubs du secteur.Leur mission : apporter du lien, réguler les comportements, informer, apaiser, prévenir. Concilier.Réconcilier.Prendre, au quotidien, la température decequartier dit « sensible ». Ce qui émeut la médiatrice Nathalie, c’est Les équipes de médiateurs sont sur le terrain le jour et la nuit. Ci-dessus : Fahmin, 30 ans et Nathalie, 42ans. Grand frère etgrande sœur du quartier. Ouassim, 17 ans, avec qui elle discute. Le gamin du quartier atrouvé un job dans le centre commercial du coin grâce àPaje (1). « Onest fière quand on voit ce genre de parcours »,lance Toc, toc ! Qui est là ? En partenariatavec Côte d’Azur Habitat, les médiateurs sociaux mènent une campagne de porte-à-porte.Un dispositif mis en place en marge de la réhabilitation de la tour 23, qui abrite96 logements. Prospectus à la main « Pour mieux vivre ensemble » et un carnet sur lequel Alexandrenote les doléances,il se déplace d’étage en étage. Il toque à la porte. -C’est qui ? -Bonsoir,c’est la médiation de nuit. La porte s’entrouvre. Une dame jette un œil dans l’embrasuredelaporte. -Jevous donne le documentmadame. Nous sommes là pour créer du lien… Alexandresourit. La riveraine installée ici depuis 1982, ouvreen grand sa porte. - Vous tombez bien. Vous savez àcôté, il yaun studio qui est vide. Dans la nuit, j’entends taper à la porte.Il y a des cris,ça me fait peur. Le médiateur s’applique à écrireprécisément les propos. -Voilà, j’ai tout dit, merci. La porte se referme. Puis se rouvre. - Dis donc,vous allezle signaler ça ? - Oui Madame, nous sommes là pour ça. - C’est bien ça.À bientôt alors. Alexandresedirige vers un autrefoyer.Autre personne. Autre problème. Un porte-àporte qui s’effectue jusqu’à 21h. « Ce dispositif assure une proximité. C’est un lien de confiance constant »,explique Dominique Estrosi- Sassone présidentede Côted’AzurHabitat. Porte-à-porte dans la tour23. Nathalie qui félicite le jeune homme. Sourires échangés. « Eux, ils sont là. Présents. Dans le contact »,commente Ouassim. 1. L’association Paje, 4 Rue Raoul Lesueur, a été créée en 2002. Au-delà de la Quartier à fleur de peau. Sirènes hurlantes des camions de pompiers. Au sous-sol de la résidence « Les Loggias du Paillon », un feu alittéralement détruit deux véhicules. Le sinistre n’a fait aucune victime. Mais, le soir, c’est la panique : l’alimentation en eau a été coupée. Expliquer.Répéter. Rassurer « Mais qu’est ce qu’il se passe ? » demande un homme s’adressant aux médiateurs. Ils expliquent. Répètent. Rassurent aussi. « C’est notre rôle, certaines familles sont inquiètes. Il y a des enfants », précise Nathalie. Pour les trois médiateurs sociaux,la soirée devait être axée sur le porte-à-porte. C’est finalement Alexandre qui sera chargé de parcourir les étages de la tour 23 (lire ci-contre). Fahmi et Nathalie resteront auprès des habitants de la résidence. Ils prendront les numéros de téléphone des plus angoissés. Puis, avec le soutien de Côte médiation,Pajeproposedusoutienscolaire, de l’aide à l’insertion professionnelle, Textes : Sahra Laurent Photos : Jean-François Ottonello Il adit « Dumieux vivreensemble. De la convivialité » Janem, 33 ans, habitant Janem habite dans le bâtiment n°23 depuis 20 ans. Il tient un camion de pizza sur la route deTurin. « Lui, c’est le meilleur pizzaïolo du quartier », commente un jeune. Pour Janem : « la médiation permet d’améliorer le cadre de vie. Ils sont là pour rappeler les droits et aussi les devoirs des habitants. C’est une super-idée d’avoir des personnes qui s’occupent des gens, qui sont proches d’eux. Tout cela participe au vivre ensemble. C’est même du mieux vivre ensemble. De la convivialité ». Ils gèrent les situationsd’urgence Alors qu’un incendie s’est déclaré dans le sous-sol de la résidence, route de Turin, les médiateurs sociaux ont distribué des bouteilles d’eau. Lesréseaux ont été endommagés. d’Azur Habitat, des bouteilles d’eau ont fait leur apparition dans la soirée. Les médiateurs accompagnés par des agents du bailleur social ainsi que des représentants de l’association ADAM, iront livrer les nice-matin Mardi 1er décembre 2015 1 habitants chez eux. Logique partenariale intense face à unenuit de galère. Une présenceprimordiale.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 1Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-12-01 mardi Page 72