Nice-Matin n°2015-11-30 lundi
Nice-Matin n°2015-11-30 lundi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-30 de lundi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 86,3 Mo

  • Dans ce numéro : chaud devant.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
l’économie Lundi 30novembre 2015 LesTrophées de l’économieet de l’emploi du Var, c’est demain BtoB Aqui le prix de la création d’entreprise ou du manager de l’année 2015 ? Le palmarès sera dévoilé demain, àpartir de 18h, au Palais du commerce et de la mer, àToulon E npartenariat avec la chambre de commerce et d’industrie du Var et Pôle Emploi, Varmatin organise pour la cinquième année consécutive, sa cérémonie de remise des Trophées du Club de l’Eco, demain, à 18 heures à Toulon. Cette édition 2015 s’annonce exceptionnelle puisque la soirée est placée sous le signe de l’emploi et donc de l’espoir. Belles histoires Cette année, le jury du Club de l’Eco adécidé de récompenser six entreprises. Le palmarès est équilibré : tous les territoires du Var sont représentés, la nature des activités et la taille des entreprises également. Le jury a décidé de privilégier les belles histoires en mettant l’accent sur les chefs d’entreprise qui se battent au quotidien pour faire grandir l’économie du département. Cette cérémonie va marquer la fin d’une année de rendez-vous passionnants avec le Club de l’Eco de Var-matin qui reprendra ses activités, naturellement, en janvier 2016. Cette année encore, la chambre de commerce et d’industrie du Var(CCIV) accueille cette cérémonie, dans son Palais du commerce et de la mer.LaCCIV L’Union patronale du Var vient de publier la quatrième édition du Top 500 des entreprises du Var. Ce magazine établit un palmarès en fonction du chiffre d’affaires des sociétés puis, dans un autre chapitre, les classe en fonction de leurs territoires. Un outil indispensablepour qui s’intéresse àlavie économique locale. ? Qui seront les lauréats varois ? Lemystère sera levé demain soir, àToulon et notre dessinateur Deligne croquera leur portrait devant le public. (D.R.) est un pilier essentiel de la soirée. Grâce àson implication,l’an passé environ 500 invités avaient répondu présents. Signalons enfin que cette année encore les trophées ont été réalisés par la Verrerie de Biot. Une véritable prouesse que l’on doit àla détermination d’Anne Lechaczynski puisqu’on le sait, l’unité de production biotoise a été détruite à près de 90% par les intempéries d’octobre. Réformes indispensables Le lancement du Top 500 varois s’est déroulé en présence de Pierre Gattaz, le président du Medef qui a rappelé les grands enjeux de demain et les réformes « indispensables » àses yeux en matièredefiscalité notamment. Gérard Cerruti, président de l’UPV,a pour sa part déterminé quatre grands enjeux : le social, le numérique, l’environnement et la formation. Concernant le premier point, Gérard Cerruti aévoqué le « nouveau » code du travail. « L’entreprise doit devenir un lieu de régulation normative en matière sociale par la négociation et le dialogue en tenant compte de la réalité du terrain. » Le président de l’UPV a cité le numérique : « Combien d’entrepreneurs ont-ils opéré leur transition numérique ? Trop peu, hélas. Pour beaucoup, le réveil sera douloureux et ce que nous avons vécu récemment avec les réactions contre le dispositif Uber pour les taxis, n’est que le soubresaut, le dernier souffle d’un conservatisme qui nous condamne. Internet est ouvert tous les dimanches et ce simple fait devrait nous faire réfléchir. » Au Belle nouveauté cette année, Pôle Emploi adécidé de s’associeràl’événement. Six trophées seront également attribués. Ils récompenseront la diversité, une démarche innovante, la proximité, l’alternance, l’insertion professionnelle et la création d’entreprise. Pôle Emploi a convié notredessinateur Deligne qui croquera en direct, devant le public, les lauréats. C’est à ne pas manquer. PHILIPPE COURTOIS rises TOP 500 Palmarts des entreprises leader dans1ella/TCP 500 =1 Clealernerr. un. ToeleÇa[j1111011% soo.Tu.n1.. I p Nurneriqua xi Top ataHeasErs luanuaummanovonmi Repères La remise des trophées se déroulerademain, mardi 1er décembre, àpartir de 18 heures,au Palais du commerce et de la mer de Toulon (364, avenue de l’Infanterie-de-Marine). Parking Mayolconseillé. Entrée sur réservation : 06.80.04.47.84. ou bharel@nicematin.fr Soirée suivie d’un cocktail. L’édition 2015 du Top500 publiée En çantcnazix:.uu La couverture duTop500. (D.R.) sujet de l’environnement, Gérard Cerruti estime que « Les entreprises ont un rôle majeur dans la lutte contre le changement climatique. » Enfin, le dirigeant a indiqué que « Ledéveloppement des compétences au sein de l’entreprise doit être un des socles majeurs sur lequel fonder l’avenir de notre économie. En ce sens, l’alternance et l’apprentissage doivent être des moyens àprivilégier pour y parvenir. » PH.C. Notre partenaire Pôle Emploi « Après le succès de la premièreédition des Trophées de l’emploi organisés par Pôle Emploi Varen2014, la manifestation change de dimension, s’associe aux Trophées de l’Eco et devient les Trophées de l’éco et de l’emploi en partenariat avec Var-matin et la chambre de commerce et d’industrie du Var, explique Jean-Charles Blanc,directeur de Pôle emploi Var. La direction territoriale de Pôle Emploi Var donne encore plus d’envergureàcet événementrécompensant les entreprises qui se mobilisent tous les jours en faveur de l’emploi local. Les entreprises mises en lumière à l’occasion de ces trophées font le pari de la confianceenrecrutanthors des sentiers battus : utilisation de méthodes de recrutementinnovantes, investissementsur la formation, luttecontreles stéréotypes… Lesconseillers Pôle Emploi sontàleurs côtés pour les accompagner, assure Jean-Charles Blanc avant d’ajouter : Le juryde SERVIR L'AVENIR, AVEC bpi. Oreca : le groupe diversifie ses activités autour du sport automobile. Oreca aété fondée en 1973, par son actuel PDG, Hugues de Chaunac. La société, petite entité àsacréation, est devenue une entreprise ambitieuse, comptant plus de 210 salariés et réalisant 55 millions d’euros de chiffre d’affaires. « Nous développons 3 activités autour du sport automobile. Un département technologique, qui conçoit et fabrique des prototypes, pour les courses. Une activité de distribution d’accessoires, pour la pratique du sport automobile. Et enfin, nous sommes également une agence évènementiel » explique le directeur administratif et financier, David Soulat. Oreca accompagne les constructeurs pour le lancement de produits ou pour la réalisation d’évènements vers les clients. Présente àSignes et àMagny-Cours, l’entreprise peut compter sur le soutien de ses partenaires. « Bpifrance, par exemple, nous a accompagnés pour du fonds de sélection des Trophées de l’emploi, composé des principaux partenaires économiques du Var (chambred’agriculture, chambre de commerce et d’industrie, chambrede métiers et de l’artisanat, Union patronale du Var, Union professionnelle artisanale, Banque populaireCôted’Azuret Pôle Emploi), ont récompensé les entreprises qui s’engagent au quotidien pour mettrelecapital humain au centre des enjeux économiques. » Jean-Charles Blanc, directeur de Pôle Emploi Var. (D.R.) David Soulat, directeur administratif et financier de la société Oreca. roulement aux côtés de nos banques traditionnelles. En ce moment, nous travaillons sur un projet de développement à l’international » précise David Soulat, pour qui l’implantation de son entreprise aux Etats-Unis et en Asie du Sud-Est est une priorité. Oreca dispose déjà d’antennes à Charlotte -US-etHong Kong. VIII Entrepreneurs, Bpifrance vous soutient en prêt et capital. Contactez Bpifrance de votre région : bpifrance.fr Crédit photo : Oreca
l’économie Lundi 30novembre 2015 Rica Lewis, l’hyper mode plusque jamais Le marché Du pop-up store àl’affichage, Rica Lewis affûte ses arguments pour 2016. La marque qui siège àCarros renforce ses atouts pour créer plus de désir en grande distribution I lyest, il yreste. Rica Lewis maintient son positionnement sur le marché de masse. Le textile yétant en souffrance, le pionnier du jean en France pourrait être tenté par des voies alternatives comme des boutiques en propre ou une migration vers les magasins de mode spécialisés mais il préfèrerenforcer ses bases, fidèle à ses 4000 distributeurs, 2000 en hyper et 2000 en supermarchés. Comment ? En innovant et en théâtralisant l’offre. « Il faut réenchanter les hypers et supermarchés,indique Dominique Lanson,ledirecteur de la marque qui aramené le siège social de Rica Lewis de Marseille àCarros en 1988 quand l’actionnariat est devenu italien. Le textile en grande distribution connaît des années compliquées. La crise est passée par là. Le non alimentaire a beaucoup perdu. Mais la baisse n’est pas que conjoncturelle. Le développement du drive aaussi retiré des gens des rayons. Ceci dit, un hyper, en moyenne, c’est encore 7500 visiteurs par jour.Il y a toute une clientèle à retravailler. » Comment la marque s’y prend-elle ? « En faisant ce que nous savons faire de mieux : dujean. » Lemarché se tend. Rica Lewis s’adapte. Finie la silhouette complète, terminés le « Laclé de 2016 est d’innover partout. » V joli pull, la petite robe et le blouson qui étendaient la gamme. Retour aux fondamentaux, le jean et le teeshirt, point. « Nous sommes pionniers sur ces deux produits et nous pouvons compter sur notre savoirfaire pour continuer à proposer des innovations. » Pour Dominique Lanson, la clé de 2016 est là : innover, innover et innover.Innover sur les matières, sur la présentation et sur le plaisir d’achat. Dominique Lanson (à droite) et DavidViallardon veulent réenchanter le textile en grande distribution en lui apportant des innovations sur les produits et leur présentation. (Photo Franz Chavaroche) Donner envie « La mode, c’est la rencontre d’une envie et d’un besoin, complète David Viallaron, le directeur commercial de Rica Lewis. Quand on analyse le marché général, on s’aperçoit que les consommateurs achètent toujours autant de textile en volume mais qu’ils achètent moins cher.Alors pourquoi la distribution spécialisée a-t-elle été plus attractive que les hypers ? » Parce que de nouveaux acteurs sont apparus, des acteurs capables d’apporter une offreaccessible avec une image très mode. Ils ont amené plus de désir. Et Rica Lewis de repenser la théâtralisation de son offre. « Côté produits, notre marque a de quoi rivaliser. Avec des jeans aux coupes actuelles à29,90 euros pour les adultes et 14,90 euros pour les enfants, on aun positionnement correct, au vu de la qualité. Nos produits sont hypersécurisés, avec des passages de tests et de contrôles incroyables. Ce qu’il faut, c’est donner envie. » Là encore, le choix de la grande distribution impose des codes à la marque. Pas de vendeurs en rayon pour conseiller,des linéaires peaux de chagrin… Rica Lewis y répond en innovant sur le merchandising. Clarifier l’offre Au-delà des visuels modernes et sensuels pour segmenter son offre produit, pour les hommes, le fabriquant de jeans amis un maximum d’infos sur les étiquettes de poche arrière. Droit, ajusté, coton, stretch, fermeturezip, boutons. Un code couleur pour chaque famille : Des entrepreneurs engagés Rica Lewisest labellisée Entrepreneurs engagés depuis le 16 mars 2015. Ce label aété créé par la fédération des entreprises et entrepreneurs de Francequi regroupe plus de 600 entreprises. Il signe l’engagement de la fédération pour la revalorisation du rôle des PMEfrançaises dans l’économie nationale.Ilvise l’amélioration de leurs relationsaveclagrande distribution en intégrant une communautéd’excellenceettravaille àlapromotion de leurs marques et produits vers les consommateurs. Le label valorise des entrepreneurs àladémarche écoresponsable,qui développent d’une entreprise citoyenne,respectueuse de ses collaborateurs,de ses fournisseurs,deses clients et des consommateurs. L’entrepreneur doit également prendredes engagements RSEdans le cadre de l’ISO 26000. Le label crée une bleu, jaune, orange, vert. Facile à repérer,même en piles. Idem pour les enfants. Et pour les femmes, même chose, avec une astuce packaging en plus : présenter les jegging, les jeans seconde peau créés en 2013, comme dans le rayon collant. Un code auquel notreœil est exercé. C’est bien vu. Mais est-ce suffisant pour faire ressortir l’offre dans l’océan marchand que proposent les hypers et les supers ? communautéd’engagement. Dans les Alpes-Maritimes,les cafésMalongo sont également labellisés. Certification ISO 9001, respectdutravail des enfants,de l’environnement social,des droits de l’homme,mutualisation avec les transporteurs,arrêt du sablage des jeans,économie d’eau pour le délavage,RicaLewis est engagée dans bien des sujets,y compris la facilitation des liens avec la grande distribution. Repères IX Depuis 1928 La marque est créée à Marseille par Rica Levy. En 1947, sa fille s’installe aux États-Unis,elle ramène le denim bleu. En 1988, l’entreprise est rachetée par le groupe familial italien Grim. Il positionne la marque dans les grandes et moyennes surfaces. Innovations textiles En 2006, Rica Lewis lance le premier jean équitable,labellisé Max Havelaar.En 2009, elle crée le RL70 Fibreflex, 100% flexible. Après le jeggins en 2013, elle lance l’Aqua Save (économise 50% d’eau pour le délaver) et le Push Up en 2015. Le thermolight est prévu pour 2016. Le chiffred’affaires 70% pour les hommes.70%en jeans,17%en tee-shirts.75% en grandes surfaces alimentaires,15%en grandes surfaces spécialisées,10%sur le web. « C’est l’un des segments sur lequel la grande distribution doit innover : la création d’îlots de mode, comme elle est actuellement tentée de le faire pour l’alimentaire. » Du généraliste au multispécialiste « Chez Rica Lewis, nous avons créé le pop-up store, un ensemble de mises en avant « prêt à vendre » qui peuvent être agencées en îlot attrayant. » Une combinaison de podium homme, display jeggins, frontons et box différenciants, sur fond de rayon homme et/ou femme, qui amène une atmosphère temporaire, un espace VIP, un environnement de marque. Comme si vous entriez dans une boutique, les cabines d’essayage en moins. « Là aussi, comme on n’a pas forcément envie d’essayer dans un hypermarché, et que bien souvent la femme achète pour l’homme, astuce : les emballages ont des bandes adhésives repositionnables. Si la taille ou la forme ne convient pas, on peut ramener le produit et le distributeur n’a pas à le reconditionner. Pas d’altération de la qualité visuelle du rayon. » Tout est pensé. Jusqu’au making of du shooting photo qui attire l’œil sur l’écran vidéo. Et l’efficacité a été testée sur des sites pilotes. « Clarification de l’offre, lecture, mise en avant… Quand ces moyens sont mis en œuvre, les ventes sont multipliées par dix. »C.Q.F.D. CHRISTELLE LEFEBVRE clefebvre@nicematin.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 72-73Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 74-75Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 76-77Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 78-79Nice-Matin numéro 2015-11-30 lundi Page 80