Nice-Matin n°2015-11-28 samedi
Nice-Matin n°2015-11-28 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-28 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 82,7 Mo

  • Dans ce numéro : François Hollande a célébré sobrement l’hommage de la nation aux 130 morts des attentats à Paris.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
la santé Ça bouge dans notrerégion Dans vos villes, on innove, on s’équipe, on appelle àlasolidarité... Nous nous en faisons l’écho Ouest-Var : SOS Médecins au cabinet ! Intervenant classiquement au domicile,l’association SOS Médecins propose désormais aussi des consultations (sur rendez-vous)àson centresitué à La Valette pour les patients qui peuvent se déplacer (1).Depuis la mise en placedece système,5%des 120000 consultations annuelles ont été réalisées en cabinet. Une réponse à la problématique de la permanencedes soins. Contact : 04.94.14.33.33 1. Le centre de consultation de SOS Médecin se situe av. Pierre Gilles-de-Gennes,à la Valette du Var. (Photo P.-H. C) L’ADAPEI Var Méditerranée a lancé, àtravers son fond de dotation Handi’dot, sa campagne pour récolter des fonds pour soutenir des projets innovants au profit des personnes en situation CrmiehISA rad. harle.. de solidarité elder ree.ondiers.Menoetreale damé Plonnce.Fes Cite Cm de handicap. L’ADAPEI adéjà retenu quatre projets pour l’année 2016 : l’installation d’un appartement témoin équipé en domotique,la reconstruction du Pôle Enfance et Nice : Art ettrisomie Depuis le 13 novembre et jusqu’au 2décembre inclus, l’association Trisomie 21Alpes-Maritimes, expose les œuvres réalisées lors de ses ateliers arts plastiques. Depuis 2011, cette association accueille une vingtaine de jeunes et d’adultes, âgés de 14 à 45 ans, volontaires pour participer àces ateliers animés par la plasticienne Annie Maya. « Ils travaillent aussi bien l’aplat (dessin, peinture etcollage) que le volume, développe l’artiste. Àl’atelier il n’y apas de jugement. La production est valorisante, elle permet aux personnes Toulon : appel aux dons en faveur du handicap DÉPARTEMENT DES ALPES-MARITIMES VOUS ÊTES SENIOR ET AVEZ BESOIN D’ÊTRE ACCOMPAGNÉ ? LE DÉPARTEMENT RÉPOND À VOTRE APPEL. SENIORS 06 N°Vert IO 800 74 06 06 APPEL GRATUIT DEPUIS UN POSTE FIXE santé famille retraite » mimai TS" Carsat *l'Assurance Régime Social 5trd-Esr des'Indépendants Maladie l’élaboration d’un espacefamilleàLaCrau, la création d’un jardin des cinq sens à la maison d’accueil spécialisée l’Olivier à Puget-sur-Argens et le financement, durant un an, d’un magazine intitulé « J’existeetje veux » qui traitedes questions d’affectivité, d’intimitéetdesexualité. Vous souhaitez faireun don ? Connectez-vous sur www.handidot.org 06 (DR) de se construire ouse reconstruire, de prendre confiance etrestaurer leur estime de soi. Et, au-delà des moments de convivialité, la participation aux ateliers d’arts plastiques permet aux personnes de s’exprimer, d’échanger, de nouer des liens, des’entraider, mais aussi de se concentrer, deseposer. » Ce samedi, des ateliers animés par deux personnes trisomiques de l’association, sont proposés aux enfants. Lieu : siège de l’association (26, bd Risso à Nice), de 14 hà16h. 1. Contact : téléphone : 04.93.80.24.62 -E-mail : associationtrisomie21am@orange.fr Avec Allo Seniors 06, le Département nice-matin Samedi 28 novembre 2015 des Alpes-Maritimes met àladisposition des personnes âgées et de leurs proches, un numéro vert unique pour les renseigner, les orienter et les accompagner dans leur vie quotidienne : aides àdomicile, prévention des risques domestiques, santé, activités culturelles et de loisirs, accès aux droits, lieux de vie et d’accueil... Au bout du fil des conseillers (Photo D.L.) écoutent les seniors et leur entourage avec des réponses adaptées àchaquesituation. DU LUNDI AU SAMEDI DE 8H30 À20H00 Et aussi… VAR Recherche visiteurs de malades L’Association des visiteurs de malades dans les établissements hospitaliers recherche des volontaires disponibles un aprèsmidi par semaine pour apporter une présence amicale aux malades. Les principales qualités pour cetteactivitésont de savoir écouter,être discret, et ne pas porter de jugement. Rens.au04.94.47.25.98. ou rendez-vous sur vmeh.var.free.fr www.departement06.fr Agence nationale posé de l'habitat (Photo A.L.)
la santé René Frydman : « Nepas perdre de vue l’humain » Interview À Antibes pour une émission de radio d’information médicale au Pôle Santé Saint- Jean, le père de la fécondation in vitro insiste sur l’accompagnement des couples infertiles C emec est un grand humaniste. Un vrai gentil. Il n’était pas obligé de venir dans notre émission. » Jasmine Idir est sagefemme au Pôle Santé Saint-Jean. Mais chaque trimestre, elle troque sa blouse blanche pour le micro, dans son émission « Pas si Sages ! » sur les ondes de Sound Radio 06. Vendredi dernier, elle recevait le concepteur de la fécondation in vitro : leP r René Frydman. « Papa » du premier bébé-éprouvette. À cette occasion, le gynécologue-obstétricien s’est livré à Nice- Matin. Accompagnement pré et postnatal, projets en cours, évolutions de la médecine… Petit tour d’horizon avec un des plus grands noms de la médecine. Votre présence sur les ondes de « Pas si Sages » était une forme de soutien aux sages-femmes ? Jasmine Idir m’avait parlé de la volonté de son groupe de sagesfemmes d’insister sur l’accompagnement des couples qui ont un projet d’enfant. Leur travail devait être valorisé ; elles apportent de l’humanitéàcette belle démarche,souvent perturbée par l’anxiété ou d’autres contraintes. Il faut que les couples soient informés, qu’une relation de confiance soit instaurée. Lessages-femmes sont d’excellents intermédiaires. Vous travaillez actuellement sur des greffes d’utérus… C’est en cours d’élaboration à l’hôpital Foch de Suresnes [Île-de- France,ndlr].Sur le principe,je soutiens tout àfait cette recherche. La greffe d’utérus pourrait aider les femmes, dépourvues de cet organe et qui se tournent aujourd’hui vers la gestation pour autrui, interdite en France. La greffe est une solution plus médicale,même si elle est techniquement très lourde,et qui exige de bien peser tous les éléments au niveau du donneur. Donneur vivant plutôt que décédé… Votre équipe a opté pour ce choix. Pourquoi ? Le P r René Frydman aux côtés deJasmine Idir, sage-femme et animatrice del’émission de radio « Pas si Sages » auPôle Santé Saint-Jean d’Antibes. (DR) 1 On travaille avec l’équipe de Göteborg (1) qui, sur 9greffes réalisées àpartir de donneuses vivantes, apermis 4naissances et une cinquième grossesse est en cours. Alors qu’à partir de donneurs décédés,il n’y a pour l’heure aucun succès. Cela ne veut pas dire qu’il n’y en aura jamais. En France, Il faudrait un plan reproduction pour les jeunes. où l’on accuse dans ce domaine du retard, cela pourra être une nouvelle manière de donner la vie. Mais il ne faut pas perdre de vue l’humain et mettreunpeu de douceur dans toutes ces transgressions que nous réalisons ici ou là. Justement, depuis la fécondation in vitro, comment voyez-vous les évolutions dans ce domaine ? Sur le plan mondial,je regrette le business autour de la PMA, en particulier avec le don d’ovocytes. Il y a une commercialisation du corps et beaucoup de pays n’ont pas de règles d’éthiques suffisantes. Cela me préoccupe. Et en France ? Des règles éthiques existent qu’il faut respecteretsoutenir.Mais il y a aussi chez nous des positions Jasmine Idir a un ton résolument positif. Pas question pour elle de revenir sur ce qui a poussé des milliers de sages-femmes àdescendre l’an dernier dans la rue. « EnFrance, c’est ainsi : les femmes enceintes consultent des gynécologues, pas des sages-femmes. Il est impossible de faire changer les mœurs. Ce qui m’importe aujourd’hui, c’est de mieux faire connaître notre beau métier, dans toutes ses dimensions. » Et selon Jasmine Idir,l’une des plus importantes, c’est l’accompagnement. « Lesuivi médical est fondé sur des actes très techniques : l’examen d’un col, la prise de tension… La consultation dure quinze minutes, il yapeu de place pour le soutien humain. Or, l’accompagnement proposé par une sagefemme, c’est justement ça : mettre l’humain au centre de tout acte de soins. » Spécialiste de l’haptonomie, « lascience de l’affectivité », Jasmine Idir insiste aussi sur la polyvalence de son métier. « On peut intervenir à toutes les étapes de la vie d’une femme. » Aider des adolescentes dans le choix d’une contraception. Traiter des femmes qui se plaignent de vaginisme. Intervenir auprès de septuagénaires qui souffrent de fuite urinaireoudoivent bénéficier de rééducation périnéale… Et, bien sûr, accompagner des couples qui rencontrent des difficultés dans la réalisation de leur projet d’enfant. « Souvent, ils nous sont envoyés par des gynécologues, après avoir subi un ou deux échecs de PMA. Il est très important de les préparer parce que, à chaque fois, c’est très douloureux. Il est essentiel que ces femmes soient « accueillantes » pour les embryons à venir. Il y a, en effet, d’autant plus de chance que l’embryon s’implante, que la femme est sereine et détendue. Aussi, le soutien humain de ces femmes, de ces couples, est primordial pour réussir l’acte de soins. » Et Jasmine Idir, de conclure : « Que René Frydman lui-même, grand ponte de la médecine, en soit convaincu me touche infiniment. » Si la voix de la rue n’a pas réussi àporter jusqu’aux plus hautes sphères de l’État, peut-être que des messages comme ceux de Jasmine Idir seront, eux, entendus. NANCY CATTAN nice-matin Samedi 28 novembre 2015 trop réactionnaires. Pourquoi les Françaises,aucontrairedeleurs voisines limitrophes,nepeuventelles pas,par exemple,conserver des ovocytes si elles le décident ? Il y a aussi des blocages politiques àlarecherche sur l’embryon, autreexemple,ouàcertaines libertés données aux femmes. On pourrait être plus performant et on ne l’est pas. On prend du retard. Quelle serait la solution pour améliorer les problèmes d’infertilité ? Il faudrait un plan reproduction pour les jeunes. Nous accusons un retard en termes de prévention, d’information et de recherche. Lesfemmes viennent en consultation pour des problèmes d’infertilité souvent trop tard, au moment où la PMA ne marche pas bien. Elles s’épuisent financièrement et psychologiquement. On essaie, à ce stade,de traiter des choses que l’on aurait pu prévenir si elles avaient bien été informées : l’effet du tabac et de l’alcool,de l’obésité, certains aliments. Et surtout, les effets de l’âge. Lesfemmes ignorent que l’âge a un réel impact sur leur projet de grossesse ? Faites un test autour de voussur les chances d’avoir un enfant à 40 ans ! Les femmes se trompent, elles ignorent que la fertilité baisse avec l’âge.Je propose de faireunbilan de dépistage (comme pour le cancer du sein ou du côlon) àpartir de 30 ans. PROPOS RECUEILLIS PAR THIBAUT PARAT tparat@nicematin.fr 1. C’est en Suède que la greffe d’utérus,première mondiale,a été réalisée avec succès. « Laplace des sages-femmes n’est pas seulement en salle d’accouchement » (Photo Christophe Chavignaud)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-11-28 samedi Page 72