Nice-Matin n°2015-11-27 vendredi
Nice-Matin n°2015-11-27 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-27 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 98,6 Mo

  • Dans ce numéro : Saint-Tropez a rendu hier hommage à Aurélie de Peretti, la jeune Varoise victime des attentats parisiens du 13 novembre dernier.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 34 - 35  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
34 35
Sports Football Ligue Europa (5 e journée) MONACO ANDERLECHT : 0-2 AMonaco, Stade Louis-II, Anderlecht bat Monaco 2à0(1-0). Arbitre : M. Gräfe (All). Buts : Gillet (45+1’), Acheampong (79’). Avertissements : ElShaarawy (44’), Raggi (50’), Fabinho (66’) à Monaco ; N’Sakala (25’), Defour (58’), Praet (70’) àAnderlecht. Monaco : Subasic -Fabinho, Raggi, Ricardo Carvalho, Coentrao -Pasalic (Carrillo 62’), Toulalan (cap,Touré 29’), Moutinho - Silva, Traoré (Echiejile 84’), El Shaarawy. Entr. :L. Jardim. Anderlecht : Proto (cap) - Gillet, Kara Mbodji, Deschacht, N’Sakala -Najar (Ezekiel 65’), Defour, Dendoncker, Praet (Acheampong 76’) -Tielemans, Okaka (Suarez 84’). Entr. : B. Hasi. P auvre Leonardo Jardim. Mettez-vous à sa place, chaque matin on lui demande de faire100 bornes en voiture alors que sa caisse s’est fait siphonner l’essence et voler les roues dans la nuit. C’est un peu tiré par les cheveux mais l’idée est là. Avec une équipe amputée durant l’été, on ademandé au technicien portugais de faire aussi bien que l’an dernier. En football, les miracles ne se programment pas. Surtout quand la chance n’est pas au rendez-vous. Hier, l’AS Monaco a sans doute livré son meilleur match de la saison contre Anderlecht pour finalement s’incliner (0-2). Une rencontre que l’ASM aura outrageusement dominée:21 tirs (6 cadrés), 14 corners à 1 et 53%possession de balle. Des chiffres qui traduisent un match à sens unique. Sauf au tableau d’affichage. Cette défaite fait mal car elle complique sérieusement la LIGUE EUROPA Groupe J Journée 5 Hier Monaco -Anderlecht... 0-2 Qarabag -Tottenham. 0-1 Classement Pts J G N P 1Tottenham. 10 5 2 2Anderlecht. 7 5 2 1 2 3Monaco... 6 5 1 3 1 4Qarabag.. 4 5 3 Dernière journée : Jeudi 10 décembre (21h) : Anderlecht-Qarabag et Tottenham-Monaco. Les deux premiers de chaque groupe sont qualifiés pour les seizièmes de finale. AZUR TRUCKS Groupe IPPOLETO truckplus PRÈS DE 100 VÉHICULES D'OCCASIONS DISPONIBLES À LA VENTE SOMI : Villeneuve-Loubet - 06 60 34 81 81 www.azur-trucks.fr Monaco:c’est Auteur de son meilleur match de la saison, Monaco s’est incliné contre Anderlecht (0-2) et s’est fortement compliqué la suite de l’aventure en Ligue Europa suite. Avec quatre points de retard sur Tottenham –déjà qualifié –et un sur Anderlecht, Monaco n’a plus son destin entreles mains avant son périple anglais (10 décembre). Pis, il faudra absolument l’emporter àWhite Hart Lane et espérer dans le même temps un faux-pas d’Anderlecht à domicile contreQarabag. Ça fait beaucoup… Et puis compter sur les autres quand on n’est pas capable de faire leboulot, c’est une philosophie vouée à l’échec sur le moyen terme. Sans scène européenne pour valoriser les jeunes potentiels en 2016, le projet monégasque va devenir compliqué. Projet illisible, dès lors, il est difficile de comprendrecette équipe au final. C’est ballot car le début de match était prometteur. Une entame Pasalic console Moutinho tête basse, l’ASM apeut-être dit adieu àl’Europa League.comme on n’en avait pas vu depuis bien longtemps avec de l’intensité, de l’envie, du mouvement et un très bon El Shaarawy, décidément plus àl’aise sur la scène européenne. On trouvait même Lacina Traoré intéressant comme point d’appui, ses remises ont mis ses coéquipiers dans le sens de la marche. Sans Toulalan, l’ASM s’est écroulée Dans ces conditions, on a vraiment vu l’utilité d’une pointe haute, dos au but, dans le 4-2-3-1 de Jardim. Les capacités à jouer au sol, àmaintenir le bloc belge près de ses buts, devaient permettre à Monaco de trouver les ficelles de Proto. On a attendu. Attendu. Attendu. Et encore attendu. Le but n’est jamais venu. Ce n’est pas faute d’avoir essayé, surtout en seconde période où Moutinho, Touré, El Shaarawy et Carrillo auront donné des sueurs froides à la défense belge. Mais dans un savant mélange de maladresse, de malchance et d’inefficacité, l’ASM n’a jamais trouvé la faille, confirmant son problème offensif. Même en alignant ensemble ses trois attaquants sur la pelouse, Jardim n’a jamais trouvé la solution.Autre inquiétude, la sortie de Jérémy Toulalan sur blessure peu de temps avant la demiheuredejeu. Sans son capitaine, le bloc monégasque a semblé touché au moral. On asenti l’équipe abattue. Etait-ce inconscient ou pas ? Difficile à savoir. Une chose est sûre, sans son capitaine de route, la voitureprincièren’avançait plus. Et comme le football est cruel, une équipe qui domine autant mais ne marque pas s’expose toujours à des contres. Les buts Sur l’un d’entre eux, Almamy Touré s’oublie au marquage et Acheampong en profite pour fairelebreak (79’). Comme sur l’ouverture du score(45+1’), Monaco encaisse un but au plusmauvais moment. Se relever une fois, c’est possible. Deux, non. Anderlecht en profite et savoure sa victoire. « Gagner ici est un exploit », détaille le coach d’Anderlecht Besnik Hasi. Une équipe belge qui n’avait pas joué de match officiel depuis 18 jours et qui manquait pourtant cruellement de rythme par moments. Monaco n’en a jamais profité malgré une prestation collective intéressante. « Bien jouer mais perdre, ça ne m’intéresse pas », concluait un Leonardo Jardim bien sombre. A force de bricoler, lecoach portugais commence àfatiguer. Et direque demain il va encore se réveiller avec une bagnole sans roue… MATHIEU FAURE Photos : Jean-François Ottonello 45+1’, 0-1 : sur un corner mal renvoyépar la défense monégasque,Gillet reprend de volée,à l’entrée de la surface, et trompe Subasic d’une frappe puissantedudroit. 79’, 0-2 : sur une longue ouverturedeMbodji, Acheampong se déjoue du marquage d’Almamy Touré et enchaîne un contrôle du gauche-frappe qui trompe Subasic. Succès inespéré pour Anderlecht.
nice-matin Sports Vendredi 27 novembre 2015 déjà fini ? SUBASIC : il s’est parfaitement détendu sur le tir de Najar (45’) pour finalement encaisser dans la foulée un boulet de canon de Gillet, à la suite du corner mal dégagé (0-1, 46’). Il n’a pas été inquiété plus que ça. Complètement sacrifié sur le deuxième but (78’). FABINHO : timide dans son couloir, il est repositionné au milieu après la blessure de Toulalan (28’). Il aété l’un des seuls àpercer les lignes au milieu et àapporter le surnombre. Au compteur, un tir de 25 mqui frôlait le poteau. RAGGI : solide, bien placé, il n’a pas manqué son match et n’a jamais été pris àdéfaut par les attaquants d’Anderlecht... jusqu’à son égarement fatal sur le deuxième but belge (79’), alors que son équipe poussait pour revenir. Il était déjà gagné depuis de longues minutes par la frustration. CARVALHO : àl’expérience, il a muselé le bison d’Anderlecht, Okaka, et mine de rien, c’est une sacrée victoire. Mais une très maigre consolation compte tenu du résultat final. COENTRAO : une passe catastrophique en retrait pour s’échauffer.Défensivement, il est resté dans ce ton tout le match. Décevant. Plus à l’aise dans l’autre moitié de terrain. TOULALAN : le capitaine a montré beaucoup d’envie mais amalheureusement été rattrapé par une blessure (28’), signant le coup d’arrêt de son équipe en premièrepériode. Criant ! Remplacé par Almamy TOURE, qui permettait à Fabinho de passer au milieu. Quelques bons centres, et une tête dangereuse sur corner dans le petit filet (64’). Pris de vitesse sur le but d’Acheampong (78’, 2-0). PASALIC : d’habitude si précis face au but, il choisissait la mauvaise surface (extérieur pied droit) pour ce qui aurait dû êtrel’ouverturedu score(6’). S’est franchement montré maladroit dans l’ensemble. Remplacé par CAR- RILLO (60’), remuant mais toujours pas décisif. B. SILVA : bon sans être transcendant, il aeutendance à multiplier les touches de balles, ralentissant le jeu. MOUTINHO : son contrôle magnifique dans la surface n’a été suivi de rien (23’). Au final peu inspiré devant le but et c’est bien dommage. Sa frappe juste audessus (48’) aurait mérité mieux. A manqué de solution devant. EL SHAARAWY : Gillet avait passé un mauvais début de soirée le long de la touche après un splendide double contact de l’Italien en amuse bouche. Le meilleur joueur de la soirée abeaucoup tenté, surtout sa spéciale : la frappe enroulée pied droit (20’, 51’, 90’). Il s’est encore procuré deux occasions de la tête (56’) et d’un tir en pivot (62’). Mais la réussite Photos : Jean-François OTTONELLO Le « Pharaon » atout tenté ne s’est toujours pas penchée sur les attaquants monégasques, hier soir.Deplus en plus inquiétant.L.TRAORE : piégé par le hors-jeu pour ce qui aurait dû être la première grosse occasion(3’), l’Ivoirien lançait ensuite subtilement en profondeur d’une talonnade Pasalic, qui manquait le cadre. Auteur d’une bonne première période avant de sombrer un peu physiquement. Remplacé par ECHIE- JILE (84’). FABIEN PIGALLE LES NOTES SUBASIC.. 5 FABINHO 6 RAGGI. 5 CARVALHO. 6 COENTRAO. 5,5 TOULALAN.nnA. TOURE 5 PASALIC.. 4 B. SILVA... 5 MOUTINHO 5 EL SHAARAWY... 6,5 TRAORE 5,5 Le chiffre 21 Comme le nombrede tirs effectués par les Monégasques,hier contre Anderlecht, pour 6tirs cadrés. LesBelges,eux, auront tentéleur chance à7reprises pour,aufinal, cadrer 4tentatives. Echos Toulalan forfait pour Marseille ? Sorti àla29 e minute, touché àlacuisse,JérémyToulalan passerades examens aujourd’hui pour évaluer la gravitédesablessure. « S’il souffred’unproblème musculaire, cela semble compliqué de compter sur lui pour Marseille » alâché Leonardo Jardim après le match. Ils ont dit Eddy Merckx en VIP Fand’Anderlechtdepuis sa plus tendreenfance, le quintuple vainqueur du Tour de France Eddy Merckx était présent en loges au Louis-II. L’ancien coureur cycliste ne rate jamais un déplacement officiel de son équipe. Il était accompagné par Paul Van Himst, ancienne gloire du club comme joueur et entraîneur. Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco) : « Lameilleure équipe n’apas gagné, nous avons eu de nombreux tirs et corners mais nous n’avons pas réussi àmarquer.L’efficaciténes’explique pas. Lessituations dangereuses,nous les avons mais nous avons du mal àconcrétiser.J’aidit àmes joueurs qu’il fallait êtreefficacemême si on aeulabonne attitude. On ycroit toujours,ilresteunmatch àjouer,on iraenAngleterrepour gagner ». Besnik Hasi (entraîneur d’Anderlecht) : « Onatrèsmal commencé. On manquait de rythme, on n’arrivait pas à sortir le ballon, ni àbien construire, mais on marque un but au momentparfait, justeavant la pause. On afait preuvedepatienceenseconde mi-temps et notregardien afait un très bon match. On marque un second but et on acontrôlé ensuite. Pour gagner ici, il fallait aussi avoir de la chance, on l’aeue. Ce n’était pas un match totalement maîtrisé de notrepartmais ça fait trois points. On irachercher notrequalification contre Qarabag àla maison. » Steven Defour (milieu d’Anderlecht) : « Cen’est pas une surprise pour nous,cette victoire. On n’apas vraimentété mis en danger en deuxième mi-temps,nous étions juste bien regroupés. » Vadim Vasyliev (vice-président de Monaco) : « C’est une défaitedifficile. On est très déçu carils’agissait en même temps de notremeilleur match àlamaison. Preuveque la meilleureéquipe ne gagne pas toujours. La situation est très compliquée pour la qualification. On va devoir aller gagner àTottenham et c’est ce qu’on veut faire. Il faut y croirejusqu’au bout. Mais maintenant, il faut penser au match de Marseille carnous ne sommes qu’à deux points de Lyon. Concernantles attaquants,jepense que c’est justeune question de réussitecar la qualitéest là. » « C’était notre meilleur match àdomicile » regrettait Vadim Vasyliev, ici àgauche de Luis Campos.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 72-73Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 74-75Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 76-77Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 78-79Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 80