Nice-Matin n°2015-11-27 vendredi
Nice-Matin n°2015-11-27 vendredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-27 de vendredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 98,6 Mo

  • Dans ce numéro : Saint-Tropez a rendu hier hommage à Aurélie de Peretti, la jeune Varoise victime des attentats parisiens du 13 novembre dernier.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
Vallées ROQUEBILLIÈRE La foired’automne ne connaît pas la crise ! On tâte, on compare, on discute avant de se décider àpasser àl’acte d’achat. (Photo R.M.) Bien que pâlichon, le soleil était de la partie pour cette dernière foire del’année. Dès huit heures, les exposants avaient envahi la place de la mairie et les rues environnantes. Mais, dans cette ambiance de crise les chalands seraientils au rendez-vous ? La matinée s’avançait et l’inquiétude commençait à gagner parmi les forains. Quand, vers les dix heures, les stands ont commencé à s’animer. Les clients étaient là et s’ils examinaient avec soin les marchandises exposées tout en restant vigilant aux DRAP I René Massa : « Collectionner fait découvrir » Echanges entre les collectionneurs. (Photo A.B.) prix affichés..., ils achetaient ! « Bien sûr, nous dit ce commerçant de vêtements, on aconnu des jours meilleurs, mais aujourd’hui c’est plutôt une bonne journée ». Quant au fleuriste, il est euphorique : « Les gens achètent plantes et fleurs en pots, peut-être est-ce pour conjurer la morosité ambiante en mettant un peu de gaieté et de beauté dans leur quotidien ! » Pour les Roquebilliérois, cette foire traditionnelle, ils ytiennent, car au seuil de l’hiver elle anime leur village et annonce Noël. R. M. Sous l’égide de l’association philatélique présidée par René Massa, aeulieu la 13 e édition de la bourse multicollections à l’Espace Jean-Ferrat. Les visiteurs ont pu aller àlarencontre des collectionneurs, des « êtres passionnés qui se plongent dans la découverte, l’appréciation et l’investissement dans le court et le long terme », définit René Massa, lui-même collectionneur de timbres. « Tout se collectionne », ajoute Patrick, un exposant qui adu mal àjeter. Effectivement, sur son stand, on retrouve des livres, des pièces de monnaie, des avions, des motos et des voitures miniatures... Un peu plus loin, ce sont des mètres de cartes postales qui s’exposent. Leur point commun est avant tout la passion. AUDREY BOLLARO PIERREFEU Le « Musée hors du temps » au cœur du conseil municipal C’est devant un public beaucoup plus important qu’à l’ordinaire que le conseil municipal a ouvertsadernièreréunion. L’avenir du « Musée hors du temps » était en jeu et l’attention générale s’est concentrée autour de ce patrimoine artistique et même, pour certains, affectif. Le 1er adjoint, Jean-MarcFarnetti, aremercié ses prédécesseurs, MarcCastel et son équipe, pour avoir engagé cette initiative artistique. « C’est en effet grâce àelle », a-t-il expliqué, « qu’au cœur d’une conjoncture contraignante, la réflexion qui va suivre peut être engagée ». Il a commencé par présenter La carte communale révisée a été approuvée LA TRINITÉ Dans le cadredeson exposition culinaire sur le thème « Déambulations provençales », la médiathèque de La Trinité arecu la visite d’Alex Benvenuto. Auteur de livres sur le Comté de Nice, collaborateur à « Lou Sourgentin », il adonné une conférence intitulée « Du garum au pissala... ». Les visiteurs ont ensuite dégusté des tartines de saussun, une pâte mêlant amandes, huiles d’olives, anchois... Le lendemain, les frères Casagrande du groupe Rauba Capeù ont plongé l’auditoire dans leur univers nissart, sur des airs de Bella ciao, La Pissaladiera, Nissa la Bella... Leurs compositions, telle La virenta d’Aspremun dédiée aux virages de la route d’Aspremont et Roccasparviera en hommage à l’ancien fief de Roccasparivera ont également recueilli un tonnerre d’applaudissements. Sylvain Les membres du conseil et le public regardent un diaporama des tableaux qui font l’objet des débats. (PhotoC.P.) Le maire, MarcBelvisi, a présentéles observations qui ont étéfaites sur le projet de cartecommunale ainsi que le rapport et les conclusions du commissaireenquêteur,FrancisLille. Après avoir entendu l’exposé et avoir délibéré, l’ensemble du conseil aapprouvélanouvelle carte, considérant qu’elle correspond aux objectifsfixés par la municipalitéencequi concerne l’aménagement, la protection et la mise en valeur du territoirecommunal. La délibération est actuellement affichée sur les panneaux d’information de la mairie. et Renaud Casagrande ont eu droit à une standing ovation de la part deleur public, aux anges. « Àmon époque, on ne parlait que niçois. Alors quand la situation actuelle au public. Le « Musée hors du temps » est composé d’œuvres qui ont été offertes ou prêtées àlacommune. Son maintien engage la nécessité d’employer un conservateur,une importante couverture enassurance, des locaux adaptés aux normes actuelles de réception du public et une ambiance compatible au maintien des œuvres en bon état. nice-matin Vendredi 27 novembre 2015 La vente des œuvres envisagée De plus, pour qu’un musée puisse renouveler l’attention des visiteurs, il est important de pouvoir attirer des expositions temporaires avec une présentation propre à susciter l’intérêt. « Levillage, n’est pas en mesure de répondre à ces critères ». Le 1er adjoint adonc proposé, après évaluation réalisée par un expert en art, d’engager toutes les démarches nécessaires pour parvenir à la vente des œuvres àl’exception des tableaux liés àl’histoire du village qui seraient conservés. Le maire, Marc Belvisi, a spécifié que le profit de la vente des œuvres (une fois toutes les autorisations légales obtenues) contribuerait àlarestauration de logements locatifs et aux aménagements du réseau d’assainissement pour le vieux village et divers quartiers. Chaque conseiller s’est exprimé àtour de rôle et, à une exception près, ils ont été partisans d’engager les démarches pouvant aboutir àlamise en vente de la collection. CHRIS PONSOT Ambiance « Nissa gourmande et festive » àlamédiathèque Les usagers étaient enthousiastes lors du concert de « Lu Rauba Capeù » avec les frères Casagrande, les rois du balèti ! (Photos M. N.) j’ai su que deux accordéonistes venaient à la médiathèque, je n’ai pas hésité et j’ai amené des amis. C’était très bien et on en aurait voulu encore plus ! »,explique Liline, tout sourire. Avec ses amis et comme d’autres usagers, cette trinitaire n’a pas hésité à se lever pour danser ! MÉLANIE NIEL
Côte d’Azur 1 L’INCROYABLE Prix valable jusqu’au 12 décembre 2015. Voir conditions en magasins. Siège Social : 37rue de l’Entreprise 69380 LOZANNE -RCS Villefranche 332470244 8KG GRANDE CAPACITÉ SÈCHE-LINGE Sèche-lingeàcondensation 399 dont 6 € dʼéco-participation Trois enfantsvalbonnais devront êtrerescolarisés P our l’Éducation nationale, il yaobstacle aux contrôles prévus par nos services dans le cadre d’une demande d’instruction àdomicile. Pour l’Éducation nationale, ces enfants sont en danger. Nous devons les protéger. » Message ferme de Michel-Jean Floch, inspecteur d’académie, qui a officiellement adressé à un couple domicilié àValbonne Sophia Antipolis, au quartier Garbejaïre, un courrier l’obligeant àrescolariser ses trois enfants « dans les quinze jours ». Une injonction qui s’accompagne d’une mesure administrative de rescolarisation prise par la préfecture. Ces décisions s’appuient sur des faits jugés inquiétants recueillis à la fois par la mairie de Valbonne et par l’inspection académique. Isolement Tout acommencé en septembre 2014. « J’ai été saisi par une demande d’instruction àdomicile pour trois enfants, âgés respectivement de 11, 9 et 8 ans, explique Michel-Jean Floch. Comme àl’accoutumée, deux contrôles ont été diligentés. Une enquête sociale par la mairie et un contrôle pédagogique par l’Éducation nationale. » Établi le 6novembre 2014 et transmis àl’Académie, le rapport delamairie aémis des réserves sur le degré de socialisation des enfants, jugé insuffisant. Un avis défavorable aété rendu. Ce que confirme Christophe Ettori, premier adjoint : « L’isolement, notamment des filles et l’absence d’activités extérieures ont particulièrement été pointés. » Mais les enfants ne sont plus allés àl’école primaire deGarbejaïre, pour les deux plus jeunes et au collège, pour l’aîné. En mars 2015, un contrôle pédagogique, effectué par l’Éducation nationale, apermis de mesurer les acquis fondamentaux des enfants (lire, écrire, compter…) ainsi que le niveau de culture générale. « Les résultats ont été jugés insuffisants » souligne M. Floch. Le 4juin 2015, un deuxième contrôle aété programmé. « À la demande du père de famille, le rendez-vous aété décalé au 2juillet. Mais, cette date afinalement été annulée, toujours par le père. » Le 29 septembre, où une nouvelle rencontre était prévue, la famille était absente B Le + MDA 3 GARANTIE ANS, € 99 ELECTROMENAGER IMAGE CLIMATISATION NICE VILLENEUVE LOUBET GRASSE « Enfants en danger » : c’est la conclusion de l’enquête menée par l’inspection académique auprès d’une famille qui afait une demande, il yaunan, d’instruction àdomicile Le groupe scolaire Garbejaïre, àValbonne Sophia Antipolis, oùdeux des trois enfants devront obligatoirement être rescolarisés, d’ici 15 jours. (Photo P.C.) Joute verbale intense hier au tribunal administratif de Nice. D’un côté, M e Stephen Guezguez, avocat d’Anis, un routier franco-tunisien du quartier des Moulins, assigné à résidence deux jours après les attentats de Paris et Saint-Denis. L’avocat conteste en référé le bien-fondé de l’arrêté du ministèredel’Intérieur appliqué par la préfecture de Nice et demande sa suspension. « Mon client risque de perdre son emploi en étant contraint de pointer deux fois par jour au commissariat Saint-Augustin, plaide l’avocat. [...] Les arguments qui justifient cette décision administrative sont imprécis, voire faux. » De l’autre côté de la barre, François-Xavier Lauch, directeur de cabinet du préfet Colrat, justifie la décision ministérielle : « Plusieurs éléments démontrent qu’Anis fait partie de la mouvance radicale et se livre àduprosélytisme, notamment dans un club de sport deson quartier. » Anis, paisible musulman ou menace pour la sécurité intérieure ? « L’intérêt public est de respecter la Constitution », réplique M e Guezguez. Une note blanche évoquerait des contacts avec des talibans, de la documentation fondamentaliste. « Qu’on nous apporte des preuves ! », exige l’avocat qui dépose en gage le passeport tunisien de son client, produit vingt-six attestations d’amis, de voisins, pour démontrer son pacifisme. Quant aux repérages qu’on reproche à Anis, aux abords de la caserne de la gendarmerie avenue Sainte-Marguerite àNice et d’un autre lieu sensible tenu secret, le conseil apporte une explication : « Son meilleur ami, ici présent, habite en face de la gendarmerie. » François-Xavier Lauch parle d’une mesure « préventive », rappelle que certains éléments d’enquête ne sont pas destinés àêtre rendus publics. Même le de son domicile. « Ilyamanifestement volonté d’obstacle à tout contrôle. Les enfants doivent retourner àl’école » conclut l’inspecteur d’académie. « Degré d’enseignement insuffisant » Quel genre d’instruction était prodigué aux enfants et par qui ? Peut-on parler de risque de radicalisation, la famille étant de confession musulmane ? Michel-Jean Floch ne s’étend par sur le sujet. « Moi, ce que je constate c’est que l’enseignement qui doit être donné à des enfants de cet âge n’est pas assuré… ». Lors de sa conférence de presse récapitulant les mesures administratives prises depuis la déclaration d’état d’urgence, le préfet Adolphe Colrat, citant ce cas précis, l’a motivé ainsi : « aucune raison religieuse ne doit fonder une déscolarisation » (Nice-Matin d’hier). Au quartier de Garbejaïre, les langues ne se délient pas. On évoque une famille très discrète. Selon certains, cette dernière serait composée en fait de quatre enfants. Deux garçons et deux filles. L’aîné, âgé de 14 ans, aurait quitté le territoire national. Pour l’inspection d’académie, il yatrois enfants. Pas quatre. M.-C. A. ET P.C. mabalain@nicematin.fr Nice:un assigné à résidencecontesteladécision du ministre François-Xavier Lauch et M e Stephen Guezguez. (Photos DR et F. Fernandes) magistrat qui s’enquiert du nombre de « fiché S » dans le département se voit signifier une fin de non-recevoir.Lebras droit du préfet rappelle la situation exceptionnelle des attentats sanglants, « le contexte particulier des Alpes- Maritimes avec déjà une cinquantaine de jeunes partis au Jihad. » Àl’issue d’une heure de débats, le juge Bertrand Parisot s’est donné le temps de la réflexion. Il rendra sa décision aujourd’hui. CHRISTOPHE PERRIN chperrin@nicematin.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 72-73Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 74-75Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 76-77Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 78-79Nice-Matin numéro 2015-11-27 vendredi Page 80