Nice-Matin n°2015-11-26 jeudi
Nice-Matin n°2015-11-26 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-26 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 59,5 Mo

  • Dans ce numéro : les Alpes-Maritimes vont manquer d’eau avant la fin du XXIe siècle

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 36 - 37  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
36 37
SPÉCIAL COP21 Mer ou montagne : le tourisme doit s’acclimater Àpartir de 2050, les températures pourraient être trop élevées pour faire fonctionner les canons àneige ou permettre de bronzer sur la plage et se baigner sans désagréments Le dernier rapportdu GIEC amis en évidence plusieurs scénarios. Tous s’accordent sur le fait qu’en été, le réchauffement va se poursuivre jusqu’aux années 2050 et au-delà. Mais le plus pessimistedetous,qui risque d’arriver si aucune politique climatique n’est mise en œuvre, prédit une haussedes températures estivales de 6°CenPACA, àl’horizon 2071-2100. Dans le même temps,les précipitations,bien que difficilement modélisables jusqu’à la fin du siècle,seraient selon certains scénarios moins importantes. Dans les stations de ski de basse altitude, entreautres dans le Mercantour,la neige risque de se transformer plus souvent en pluie. Même si le volume de précipitations était le même,les flocons manqueraient cruellement à l’économie locale. U ne chaleur suffocante, accompagnée d’une hausse de l’humidité en bord de mer, ce n’est pas forcément bon pour le tourisme. Marie Lootvoet est l’animatrice du GREC-PACA, groupe régional d’experts sur le climat. Il y a quelques semaines, il a sorti un rapport détaillant les risques que fait peser le changement climatique sur la région. « Nous avons voulu diffuser les travaux des chercheurs pour alerter et montrer qu’il yades actions à mener à tous les échelons : la région, les départements, les commu nes, les agglomérations, le particulier,les entreprises. Il faut réfléchir àdes modes de vie et de consommation qui permettent d’utiliser moins de ressources, que ce soit de l’eau, de l’espace ou de l’énergie et ce, tout en conservant un confort de vie », explique-t-elle. Et de citer en exemple : l’économie circulaire qu’il faudrait développer.Pas de panique, même si la situation paraît grave, il n’y apas de raison de désespérer. Denouveaux équilibres sont possibles qui passent certes par la phase « adaptation. » Quels sont les impacts envisagés de la hausse des températures sur le tourisme en bord de mer ? Lescanicules risquent d’êtreplus fréquentes sur la côte.Cela peut rendre le tourisme moins attractif àcause des problèmes de confort et de santéque cela peut générer. Comme cela va se réchaufferpartout, on peut imaginer que des vacanciers venus d’Europe du nord préféreront rester chez eux pour profiter de ces nouvelles bonnes conditions climatiques. On sait que le niveau de la mer monte. Certaines plages sont donc menacées de disparition. La baignade pourrait être gênée par les méduses. Il y en a toujours eu, mais avec la hausse des températures,elles seront plus nombreuses et plus souvent présentes. Et en montagne ? Dans la partie alpine des Alpes- Maritimes,les stations situées en dessous de 1500 mètres,voire 1800 mètres,selon le versant, risquent d’avoir un enneigement insuffisant pour la pratique du ski dès 2050. Elles doivent, d’icilà, adapter leurs activités. L’enneigement peut êtrebon certains hivers,puis mauvais plusieurs années de suite et mettre en péril la rentabilité de la station. Lescanons àneige ne seront pas une solution. Avec les températures élevées,ils ne fonctionneront pas. Cet enneigement artificiel se heurte ° a aussi àlanécessitéderéduirela consommation d’énergie et les émissions de gaz à effet de serre. L’alpinisme glaciaireneserapeutêtreplus possible. Le manque d’eau peut-il avoir des conséquences ? Il y aura des tensions plus fortes sur la ressource en eau. Le niveau des cours d’eau, en étépour la pratique du rafting par exemple, ne serapeut-êtrepas suffisant. Cetteeau devraêtrepartagée et des priorités d’usage seront définies. En hiver,pour faire fonctionner les canons à neige,il faudrait créer des bassins de rétention d’eau qui auront un impact sur l’environnement. r 71 111ke-* âme Les températures plus chaudes pourraient profiter àl’arrièrepays du Var etdes Alpes-Maritimes. Les camping-caristes, ici dans le golfe deSaint-Tropez, s’arrêteront dans des endroits plus frais. (Photo Luc Boutria) « Valberg est une station de montagne,pas que de sports d’hiver » « Dire qu’il n’y aura plus de neige, c’est une chanson qu’en tant que président de l’Association nationale des maires des stations de montagne, je ne peux entendre. » Charles-Ange Ginésy,qui est aussi mairedePéone- Valberg, ne nie pas le réchauffement climatique, mais doute de ses effets sur le court terme. L’an dernier en novembre, les températures s’accrochaient tellement en haut du thermomètre que les canons àneige n’ont pas pu produire leursflocons àbasse altitude. Pourtant en 2013, l’enneigement a été exceptionnel. « Les températures augmentent sur le long terme, le manteau de neige ne va pas disparaître du jour au lendemain », explique-t-il. Des voitures électriques en auto-partage Néanmoins, mieux vaut prévenir que guérir. « Nous sommes une station de La station de Valberg a accueilli la neige avec bonheur ces derniers jours. (Photo Franck Fernandes) montagne, pas que de sports d’hiver », prévient-il : « Valberg a commencé sa diversification il yaplusieurs années ». VTT,sentier trail, randonnée, cinéma, piscine couverte et chauffée, etc., sont au programme de cette station située à1700 mdans le parc du Mercantour.Ses pistes grimpent jusqu’à 2066 md’altitude. Elle fêtera ses 80 ans l’an prochain. Il y a huit ans, elle a signé la charte nationale en faveur du développement durable en 2007. Elle ose éteindreles lampadaires entre 23 heures et 6 heures dans les zones périphériques. On peut lever les yeux et voir ànouveau les étoiles autrement que sur son sentier planétairequi offreune balade en raquettes de 9,6 km sur les thèmes de l’astronomie, avec une reconstitution du système solaireet des planètes. Les chauves-souris et autres oiseaux nocturnes sont ravis d’avoir retrouvé l’obscurité. Des véhicules électriques, équipés de pneus neige et porte-skis, sont en auto-partage en douze points de la station. Ce qui a rendu d’autant plus attractifs les billets de bus aller et retour à3 € depuis Nice. nice-matin Jeudi 26 novembre2015 Quelles sont les raisons de ne pas désespérer ? Les touristes qui veulent éviter les canicules en bord de mer, préféreront venir au printemps ou à l’automne. Ils pourront aussi opter pour le tourisme estival en montagne et profiter de la fraîcheur des stations. En réalité, la natureaplus à perdre que le tourisme,qui lui peut s’adapter,sous réserve d’accompagner le changement plutôt que de l’ignorer. Il a encore le temps. La qualité de l’offre et la valorisation du patrimoine continueront de faire duVar ou des Alpes- Maritimes des destinations attractives. Le dico de Pt’it Louis VIII L’économie circulaire c’est quoi ? C’est prévoir,dès la conception d’un produit, son recyclage, donc son utilisation en tant que déchet dans la fabrication d’un produit. Mais c’est aussi consommer sans posséder,enayant par exemple recours à l’auto-partage ou au vélo en libre-service.
Vos déchets ne manquent pas de ressources Ensemble donnons une nouvelle vie à vos déchets. Collecte, traitement, tri, valorisation, recyclage... Veolia propose aux industriels, entreprises, collectivités et particuliers une gamme complète de solutions innovantes dans le respect des budgets dédiés et en conformité des législations. L'expertise Veolia garantit une réponse performante, économique et réactive dans la plus grande transparence. Services aux entreprises et collectivit Veolia Côte d'Azur : 119, route de la Gaude BP 153-06 803 Cagnes sur Mer Pour en savoir plus, appelez-nous vite au 04 92 13 86 86. Ressourcer le monde VEOLIA



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-26 jeudi Page 64