Nice-Matin n°2015-11-25 mercredi
Nice-Matin n°2015-11-25 mercredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 66,8 Mo

  • Dans ce numéro : Coldplay le 24 mai 2016 et Rihanna à l’Allianz Riviera le 15 juillet... les grandes stars sont de retour.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
Nice Violences faites auxfemmes : « J’appelleàlarésistancedetous ! » Journée Internationale de lutte contre les violences faites aux femmes : alors que treize d’entre elles sont mortes sous les coups cette année dans le département, Maty Diouf plaide pour un sursaut citoyen C’est un combat. Le sien. Celui des institutions, des travailleurs sociaux, des médecins, des policiers, des associations, de la justice. Mais pas seulement : « Lacause des femmes victimes de violences est la cause de tous »,plaide Maty Diouf. Pour l’adjointe au maire déléguée au Droit des femmes, on ne gagnera qu’ensemble. Unis. Elle explique pourquoi. Notre département est particulièrement touché. Entre janvier et novembre2015, treizefemmes sont mortessous les coups de leurs conjoints ou de leurs concubins dans les Alpes- Maritimes. C’est un tristerecord pour notredépartement. En 2014, trois femmes avaient été tuées. C’était déjà beaucoup trop. Mais cetteannée,il y a une recrudescenceinsupportable. Qui étaient cesfemmes ? On a le sinistre souvenir de cette femme tuée àl’arme àfeu en pleine rue d’Angleterre qui a agonisé sous les yeux de son enfant… Comme elle, toutes ces femmes avaient un visage,une histoire, des enfants. Elles étaient mères,épouses ou concubines, travaillaientparfois. Des femmes issues des quartiers sensibles,des femmes qui avaient pignon sur rue.La violence conjugale touche les femmes quels que soient le milieu social,la confession, l’origine ou la couleur de peau. Pourquoi cetterecrudescence ? On n’amalheureusement pas la réponse.Mais il faut se poser la question. Pourquoi certaines femmes en danger n’ont pas été identifiées ? Pourquoi nous n’avons pas su, pas pu, les protéger malgré les actions mises en place par les pouvoirs publics et malgré les nombreuses associations engagées dans ce combat ? On ne peut, hélas,pas mettre un agent de police derrièrechaque femme. A défaut, établir un diagnostic est essentiel pour apporter les réponses les plus efficaces. C’est En bref Comité dequartier Saint-Roch-Vauban : AG L’assemblée générale du comité setiendra aujourd’hui mercredi 25, à 17h. À l’ordre du jour : propreté, circulation, urbanisme, LePalio… Halle Spada, 16, rue de Roquebillière. Rens. 06.89.95.00.91. Infos Jeunes au CRIJ la mission de l’observatoiredes femmes victimes de violences mis en place à Nice. Une mission compliquée ? Ces violences touchent àl’intime et se déroulent dans le huis clos familial,ce qui rend notre tâche encore plus difficile. Le repérage est délicat.Certaines femmes sont battues pendant 25 ans avant d’oser parler.Une sur dix seulement porte plainte… Ces femmes-là ont peur,honte, elles sont assassinées. Elles sont sous l’emprise du conjoint-concubin violent. Quand elles quittent le domicile,elles sont poursuivies, menacées. Dans certains cas, le pèreretient les enfants en otage… Alors,parfois,elles cèdent à la pression, retournent au domicile. Même quand elles sont hébergées chez nous,elles reprennent attache avec leur bourreau. C’est un cycle pervers, qui a quelque chose du syndrome de Stockholm. C’est ce qui s’est passé pour la femme qui aété abattue,rue d’Angleterre. Comment rompre ce cercle vicieux ? Il faut briser le silence, rendre Côte d’Azur Ànoter demain jeudi 26, de 14 à16h,permanence des carabiniers de Monaco. Par ailleurs, toutes les informations concernant les concours artistiques du Crous ainsi que sur la 9 e édition du prix Charlemagne pour la jeunesse, sont disponibles au Centre régional libérer la parole,faire de la prévention, de la pédagogie. Je suis moi-même maman d’une adolescenteetendiscutant avec elle,je me suis rendu compte que la violence s’était banalisée : le harcèlement moral,sexuel,les violences physiques, psychologiques. D’ailleurs, ilya de plus en plus de jeunes dans les auteurs de violences faites aux femmes. J’ai lancé une campagne auprès des collégiens : plus tôt on sensibilise,plus on ade chance que ces jeunes adoptent les bons comportements. Mais il faut toucher au-delà, il faut rendrevisible àtous la souffrance de ces femmes. C’est une cause citoyenne qui nous concerne tous. Une cause longtemps taboue… Il n’y a pas si longtemps,on n’en parlait pas du tout. Il yaeude belles avancées : l’ordonnance de protection, le téléphone « grand danger ». Les choses changent : les auteurs sont de plus en plus souvent condamnés à des peines de prison ferme. ANice, sous l’impulsion de Dominique Estrosi- Sassone,on a mis en placedes outils. En 2013, on aouvertun information jeunesse Côte d’Azur, 19, rue Gioffredo. Rens. 04.93.80.93.93 ou communication@ijca.fr ; www.ijca.fr Dîner de l’Entente Républicaine Demain jeudi 26, à19h30, aura lieu un dîner patriotique, pour un tour d’horizon de la situation politique, enprésence de M e Jacques Peyrat. Rendez-vous est donné au restaurant « LeLigure », 15, rue Biscarra. Rés. 06.10.65.13.37 (repas : 28 €). Super-Mamies ! : appel àcandidatures Dimanche 6décembre, aura lieu l’élection de la Super Mamie, 20 e édition, (Photo DR) accueil de jour, « L’Abri Côtier ». Depuis,onyareçu des centaines de femmes (183 entre le 1er janvier et le 30 septembre 2015). Nous avons aussi un centre d’hébergement de réinsertion sociale (CHRS), où les femmes, qui demandent une mise sous protection, trouvent refuge et viennent se reconstruire. Nous avons signé des conventions de partenariatavecCôted’Azur Habitat et Nouveau Logis Azur pour que ces femmes trouvent plus facilement un appartement autonome quand elles sont prêtes àreprendreleur envol. C’est bien. Mais les tristes chiffres de 2015 montrent qu’on n’apas gagné. Il faut continuer à se battre. Comment ? Nous manquons de placeen CHRS,nous ne pouvons pas accueillir tout le monde : un deuxième centre devrait voir le jour en 2017 en centre-ville. Il faut aussi que sur le foncier, tous les bailleurs sociaux jouent le jeu. Que les propriétaires privés s’impliquent. L’argent est le nerf de la guerre. Il faut des moyens. à14h30, salle Laure-Ecard. Les personnes souhaitant être candidates, doivent s’inscrire avant le 27 novembre, soit au Comité Super Mamie France, au 03.44.57.94.94 ; ou par mail à comitesupermamie@wana doo.fr ou www.supermamie.com Nice, l’écriture en nice-matin Mercredi 25 novembre 2015 Des moyens humains aussi ? Dans les Alpes-Maritimes,nous avons la chancedebien travailler en lien avec la préfectureet notamment avec Natacha Himerfarb.Nous avons la chance d’avoir des partenaires très impliqués et je rends hommage à leur engagement au quotidien. Ensemble,il nous faut construire des protocoles d’enquête adaptés pour mieux libérer la parole. Cela passe par la formation des professionnels permettant un meilleur repérage et donc une meilleureorientation des victimes. Selon les statistiques,le médecin est un des premiers interlocuteurs que rencontrent ces femmes qui sortent du silence. Puis c’est le policier quand elles vont porterplainte. Ce moment est un moment clé dans leur parcours de résilience, leur parole est fragile. On ne peut plus entendreunpolicier demander à une victime : « qu’est-ce que vous avez fait pour qu’il vous frappe ? ».Il faut que l’on soit en capacité d’écouter ces femmes sans juger. On parle peu des hommes victimes de violences ? C’est vrai. On oublie parfois les hommes victimes… Ils existent même si pour l’instant la tâche immense,lecombatcolossal qui nous attend concerne les femmes. Un combat qu’on peut gagner ? Qu’on peut et qu’on doit gagner. Et depuis le 13 novembre, plus que jamais. Depuis les attentats,les mots sont lourds, endeuillés. Il faut plus que jamais être en alerte sur toutes les formes de violences. Lesbarbares de Daesh, tuent, violent et oppressent les femmes et je suis solidaire de toutes celles qui leur résistent au Nigeria, au Kenya, dans le monde. Contre les violences faites aux femmes ici et là-bas,j’appelle à la résistance de tous ! PROPOS RECUEILLIS PAR LAURE BRUYAS lbruyas@nicematin.fr héritage Didier Van Cauwelaert et Astrid Veillon seront réunis vendredi 27 novembre, à 18h, pour une Lecture Patrimoniale consacrée à Raoul Mille, àla bibliothèque Romain-Gary, 21 bis, bdDubouchage. Entrée gratuite dans la limite des places disponibles. Rens. au 04.97.13.36.75
Nice Théâtre : coup d’envoi du Festival Réveillons-nous ! Jusqu’au 13 décembre, la Ville va se passionner pour la COP21 avec le TNN. La pièce « Les glaciers grondants » lance le mouvement dès demain à20h30 C es trois semaines seront riches, déclinées autour de la COP21. Ce sigle deviendra un guide, on lui consacrera tous les examens, tous les bilans, toutes les radioscopies des situations humaines. Irina Brook, la directrice du TNN aimaginé ce Festival « Réveillons-nous ! » comme une voie ouverte, une version enrichie de toutes les questions qui surgissent àpro- pos de la planète, de son futur.Sans négliger l’êtrehumain, car ce tour du monde, cette prise de température, ramènera invariablement au voyageur. C’est David Lescot, auteur et metteur en scène qui, sous les habits d’un enquêteur méticuleux lancera le mouvement avec sa pièce « Les glaciers grondants ». Il s’agit aussi de repousser les lisières du réel et de plonger au cœur de l’humain, de l’émotion. Première semaine Jeudi 26 novembre - AuTNN, 20h30 : « Les glaciers grondants ». Vendredi 27 novembre - TNN : 9h30, rencontre « Le théâtre à l’épreuve de l’actualité » avec David Lescot et Brigitte Joinnault. - TNN à 19 heures, spectacle, « Les empreintes de l’âme » sur le texte de Giovanni De Martis. -AuTNN à20h30 : « Les glaciers grondants ». Samedi 28 novembre - TNN, Esplanade de la Bourgada (en face de l’église du Vœu), marché bio et artisanal (9-13 heures). -TNN 11-20 heures, Performance Carpet 21 - TNN, 12 heures lecture « ? » écrit par Stefano Massini avec les Éclaireurs. -TNN, 13h30, film de Xavier Bougeard « Le climat, En images HenriMaccheroni expose àNucéra Le peintre photographe Henri Maccheroni expose ses œuvres jusqu’au 31 janvier à la bibliothèque Louis Nucéra dans un travail intitulé « des attitudes socio−critiques à l’archéologie virtuelle ». De sa série sur l’archéologie aux œuvres sur le Christ et en passant par une analyse des villes, l’artiste explique que les œuvres d’aujourd’hui seront « l’archéologie de demain ». Et plus encore, l’auteur donne un côté militant à ses créations à l’image du « cadeau pour les partisans de la peine de mort » créée à l’occasion d’un procès qui s’est soldé par la mise à mort de deux condamnés. Bibliothèque Louis Nucéra. 2, place Yves Klein. Ouvert du mardi au dimanche.Rens. 04.97.13.48.00. (PhotoB.B.) Expo au salon de l’Agriculture pour le 27 e Aigle de Nice Vendredi dernier, s’est déroulé, au Palais de l’Agriculture, le vernissage du 27 e Aigle de Nice International sous la présidence d’Alain Bideaux. Parmi les artistes exposants participants au Concours, on notait la présence de Ghyslaine Leonelli, sculptrice qui avait remporté l’Aigle de Nice d’Or, section sculptures. Quelques invités, également, étaient présents comme Alain Benedetto, président du jury 2015 ; Xavier Colin, qui sera celui de l’année prochaine ; Pari Ravan et Paul-Louis Rebora ainsi que Richard Conte, conseiller municipal de Villefranche-sur- Mer et Bernard Cortez, maire d’Utelle. L’adjoint au maire M e Gérard Baudoux a reçu des mains d’Alain Bideaux, une Marianne sculptée par Michel Durand. C’est vendredi qu’aura lieu la remise des prix à 18h. Salon ouvert tous les jours de 11 hà17hau Palais de l’Agriculture,113 Promenade des Anglais. PhotoDR DavidLescot amené une véritable enquêtependant deux ans afin de construire son argumentaire. (Photo AFP) les hommes et la mer ». - TNN, 15h30. Conférence de Jean-MarcLévy-Leblond « Quelle science pour le XXI e siècle ? ». - TNN, 15h30 Atelier pour les enfants. -TNN, 17 heures, projection de « Labelle verte » etrencontreà19heures avec Coline Serreau. - TNN, 20h30, soirée et dîner musical. Dimanche 29 novembre Hôtel Negresco, déjeuner Locavorepuis à14heures, 43 14h45, 15 h30 et 16h30 quatreconférences par des spécialistes des écosystèmes sur la mer, les végétaux. (Le Festival continuera jusqu’au 13 décembre). Rens. : tnn.fr et 04.93.13.90.90. 742, boulevard du Mercantour - Nice Tél. 04 93 29 87 78 - www.jardiland.com Heures d'ouverture : du lundi au vendredi 8h30-12h30 et 14h-19h Le samedi : 8h30 - 19h00/Le dimanche : 10h - 13h et 14h - 19h nice-matin Mercredi 25 novembre 2015 Agenda Week-end cinéma àlaVillaArson L’Eclat aprogrammé du 26 au 28 novembre unlong week-end autour du cinéma français àlaVilla Arson. Avec la présence des cinéastes Claire Simon, Véronique Aubouy et Luc Joulé et du sociologue Jean-PierreGarnier. Jeudi à18h30 seradiffusé « Jesuis Anne-Marie Scharzenbach » de Véronique Aubouy. Le lendemain, vendredi, vous pourrez assister àla projection en avantpremièredufilm de Calire Simon « Lebois dont les rêves se chauffent ». Enfin, samedi à18h, Luc Joulé présentera lefilm qu’il aréalisé avec Sébastien Jousse « C’est quoi ce travail ». Enfin, à 21h, « Lafêteest finie » seraprésenté. Parailleurs,l’Eclatorganise vendredi, toujours àla Villa Arson, la « Rencontre annuelle du Pôle Cinéma PACA », rencontre professionnelle des acteurs de l’éducation au cinéma, ouverte àtous sur inscription (info@leclat.org). Cinéma:tarif8 €, adhérent3 €, jeune, chômeur 2 €.Villa Arson, 20 av. Liegeard. Rens www.leclat.org L'ESPRIT DE NOEL, S'INVITE A LA MAISON Venez découvrir nos accessoires et décoration de Noël Jardiland CULTIVEZ VOTRE BIEN-ÊTRE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 64