Nice-Matin n°2015-11-25 mercredi
Nice-Matin n°2015-11-25 mercredi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-11-25 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 64

  • Taille du fichier PDF : 66,8 Mo

  • Dans ce numéro : Coldplay le 24 mai 2016 et Rihanna à l’Allianz Riviera le 15 juillet... les grandes stars sont de retour.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
les sorties Notre sélection CANNES "L'Heure d'orgue des jeunes talents" Église Notre-Dame de Bon Voyage. SquareMérimée, 1, rue Notre-Dame. 16 heures. Gratuit. Rens. 06.08.69.14.69. www.orgues-cannes.org MONACO Orchestre philharmonique de Monte-Carlo avec le violonisteRenaud Capuçon Auditorium Rainier-III. BoulevardLouis-II.18heures. Tarifs : de17à50 €, réduit de 6à18 €, enfants de 6à18 €. Rens. 00.377.98.06.28.28. Direction : Alain Lombard. Au programme : Varese, Mendelssohn, Berlioz. CANNES Danse Cie Hervé Koubi : "Les Nuits barbares ou Les Premiers Matins du monde" ThéâtreCroisette. JW Mariott. 15 heures. Tarifs : 14 €, réduit jeunes 12 €, enfants 10 €. Rens. 04.92.98.62.77. Une rêverie sur les origines méditerranéennes de notre civilisation, en création mondiale au Festival de danse de Cannes. Compagnie nationalededanse d'Espagne : "Carmen" Théâtre Claude Debussy. Palais des Festivals et des Congrès -Esplanade Georges Pompidou. 18 heures. Tarifs : 22 et 30 €, réduit 12 à27 €, enfants 10 €. Rens. 04.92.98.62.77. Rés. 04.92.98.62.77. Chorégraphie : Johan Inger. Une Carmen passionnée et fougueuse qui unit un chorégraphe du Nord à une Du 27 au 30 novembre 2015 de 10h00 à 19h00 Fermeture des entrées 1/2 heure avant la fermeture du Salon 04 94 52 80 80 wymvareorganisation.fr Il ! el:11 117111a:11ln compagnie du Sud. Dans le cadre du Festival de danse. MONACO Cie des Ballets de Monte-Carlo : "CassenoisetteCompagnie" Grimaldi Forum. Salle des Princes. 10, avenue Princesse-Grace. 20 heures. Tarifs : de 21 à 36 €, réduit moins de 26 ans 12 €. Rens. 00.377.97.70.65.20. Rés. 00.377.99.99.30.00. Chorégraphie : Jean- Christophe Maillot. Racontant les rêves d’une petitefille qui deviennent réels grâce à quelques êtres bienveillants, Casse-Noisette Compagnie nous révèle un monde où tout devient possible et où la danse est la plus puissantedes magies. ANTIBES Théâtre humour "Quelqu'un comme vous" ThéâtreAntibéa. 15, rue Georges-Clemenceau. 16 heures. Tarifs : 16 €, réduit 14 €. Rens. 04.93.34.24.30. www.theatre-antibea.com De Fabrice Roger Lacan. Mise en scène : Anne Sophie Tiezzi. ParEric Fardeau et KevinPastor. Une plage,deux hommes, autour d'eux trois kilomètres de sable nu, le soleil audessus… DEGUSTATION* GRATUITE VENTE A EMPORTER Mise en scène : Philippe Caubère. Àpartir de 16 ans. La pièce raconte aux jeunes gens d'aujourd'hui comment leurs parents (ou grands-parents) ont passé le bac en cette année emblématique. NICE "Oscar" ThéâtreduCours. 18, rue de la Barillerie. 14h30. Tarifs : 22 €, réduit 15 €. Rens. 04.93.80.12.67. www.theatre-du-cours.com Lire àJeudi. "Familles (re)composées" La Comédie de Nice. 12, rue Auguste-Gal. 15 heures. Tarif : 21 €. Rens. 04.93.56.99.74. www.comediedenice.com Comédie. De Alil Vardar. Par Alil Vardar,Sylvia Delattre, Stephanie Suignard. Ils se sont mariés,ils se sont aimés,ils ont eu des enfants, ils ne sont plus mariés,ils ne s'aiment plus mais ils ont toujours leurs enfants… "Plus si affinités" ThéâtreAthéna. 21, rue d'Alsace-Lorraine. 15 h30. Tarifs : 22 €, réduit 16 €. Rens. 04.93.53.24.83. www.theatre-athena.com Comédie. De Mathilda May et Pascal Légitimus. Par la Cie Athéna. Une comédie déjantée sur le thème de la rencontre entre l'homme et la femme. "Vivons heureux Village de Noël en attendant la mort" Les Allées de la Liberté. MONACO ThéâtreL'Impertinent. Allées de la Liberté. 7, rue Tonduti de l’Escarène. 10 heures. Gratuit. 16 heures. Rens. 04.97.06.40.57. Philippe Caubère : Tarifs : 15 €, réduit 12 €. "Le Bac 68" Rens. 04.93.62.49.08. Idées GRASSE Théâtredes Muses. De PierreDesproges, 45, boulevardduJardin- adaptation de Bruno Loisirs Marché Exotique. 16h30. Tarifs : Mamola. provençal de Noël 28 €, réduit 19 et 24 €, Mise en scène : Bruno Saint-Antoine. Placedela enfants moins de 12 ans 17 €. Mamola. ANDON mairie annexe. Rens. 00.377.97.98.10.93. Parlecollectif L'Impertinent. De 9heures à18heures. Seul en scène. Les comédiens tenteront de Fête de l'avent Gratuit. Rens. 06.20.91.11.74. De Philippe Caubère. répondre àcette question si du pays de Grasse www.grasse.fr g:7 4<#9]Yeu 1)441.14 gaViekie yeee #stee eetee tristement d'actualité:peuton rire de tout ? "Fragments de Nice" Théâtre de l'Eau Vive. 10, boulevardCarabacel. 18 heures. Tarifs : 15 €. Rens. 04.93.27.10.49. www.theatredeleauvive.fr De Patrick Mottard. Mise en scène : Bernard Gaignier. ParBernardGaignier,Peggy Prêcheur. Loin des paillettes de la French Riviera, c'est une Nice humaine que l'on retrouve ici. La Nicedeceux qui la peuplent et qui la vivent, celle des années 70 et d'aujourd'hui. Florent Peyre : "Tout public ou pas" Casino du Palais de la Méditerranée. 15, Promenade des Anglais. 18 heures. Tarifs : 30 €. Rens. 04.93.45.98.00. www.sudconcerts.net One-man-show. TOURRETTES-SUR-LOUP Guillaume Meurice : "Que demande le peuple ? " Salle des Fêtes Paul-Ceuzin. RouteduPré-Neuf. 17 heures. Tarif : 10 €, réduit moins de 18 ans 7 €. Rens. 04.93.24.18.93. One-man-show. Mise en scène : Francisco ECunha. Entrelepeuple et ses dirigeants,le divorce semble inéluctable. Pourtant, Xavier, communicant décomplexé et ambitieux, vient tenter d'apaiser les tensions dans le pays de l'exception culturelle,de Rimbaud et de Joséphine Ange Gardien. LES RÉGIONS DE FRANCE SUR 1500 M2 D'EXPOSITION COUVERTS " L'abus d'alcool est dangere x pour la santé. à consommer avec modération Dans le village.De 10heures à18heures. Gratuit. Rens. 04.93.60.42.30. www.paysdegrasse.fr Marché d'art et d'artisanat local. ANTIBES Salon azuréen de la figurine,de la maquetteetdujeu Espaces du Fort Carré. avenue du 11 Novembre. De 10 heures à 18 heures. Tarifs : 2 €, moins de 15 ans gratuit. Rens. 04.22.10.60.10. Au programme : jeux de rôles,jeux de plateaux et de cartes,échanges… CANNES Marché de Noël École des beaux-arts de Cannes. Deuxième rue du barri. De 10 heures à18heures. Gratuit. Rens. 04.93.99.09.74. www.cannes-beaux-arts.com nice-matin Mercredi 25 novembre 2015 Nice:lespectaclede Bérengère Krief reporté Le spectacle de BérengèreKrief, initialement prévu ce soir,mercredi 25 novembre, au Casino du Palais de la Méditerranée, àNice, est reporté au jeudi 9 juin 2016, au même endroit. Les billets déjà achetés restent valables pour cette nouvelle date. Toutefois, les personnes souhaitant se faire rembourser doivent le faire dans le point de vente de l’achat, avant le 30 décembre 2015. Rens. 04.93.45.98.00. LE ROURET 20 e Marché de Noël de pure tradition Placeduvillage. De 9h30 à19heures. Gratuit. Rens. 04.93.77.20.02. www.mairie-lerouret.fr MONACO Palais des Congrès de Saintillaphaïl Aires de chargement aux sotties du Salon Parking Gratuit Restauration sur place Samedi 28 et Dimanche 29 Novembre — Initiation gratuite à la Dégustation des Vins séances offertes par Ware Organisation et proposées par Franck THOMAS 20 e Monte-Carlo Gastronomie Chapiteaudel'Espace Fontvieille. 5, avenue des Ligures. De 10 heures à19heures. Tarif : 5 €, gratuit pour les moins de 12 ans. Rens. 00.377.97.98.50.00. www.mc-gastronomie.com Plus de cent producteurs de produits gastronomiques français,italiens et européens sur 2500 m² dans un cadreraffiné et convivial. Annie Grimaldi Forum. 10, avenue Princesse-Grace. 16 heures. Tarifs : de39à 69 €, enfants et étudiants de 31 à55 €. Rens. 00.377.99.99.30.00. Comédie musicale. MOUANS-SARTOUX 9 e Salon multicollection Salle Léo-Lagrange. Allée des Écoles. De 9h30 à 18 heures. Gratuit. Rens. 06.68.70.13.65. www.mouans-sartoux.com eL2 SAINT ELA P II Ar. I. 93.0 XII Arrêté Préfectoral permanent du 19/11/1998
France PierreGattaz : « Le programme économique du FN, c’est 1981 » En visite dans le Varaujourd’hui, le président du Medef est très attentif aux programmes économiques des candidats aux régionales. Il entend délivrer un message « d’optimisme et d’espoir » aux chefs d’entreprise Quel est le bon comportement à avoir face àlamenaceterroriste ? Il est important de rester unis derrièrelepays en ces moments troublés. Il faut tout faire pour que l’économie continue. C’est la meilleureréponse àdes terroristes qui veulent nous déstabiliser.LeMedef adéjà pris ses responsabilités en mettant en place quatre groupes de travail sur la sécurité, le commerce et le tourisme,lagestion des tensions en entreprise et la question des réservistes. Mesurez-vous déjà les conséquences des attentats du 13 novembre ? Oui, malheureusement, il y a un impact avec l’annulation de réservations par des touristes étrangers,américains ou japonais notamment, àParis. Nous observons un impact sur les grands magasins avec des baisses de 20 à30%selon les endroits. Nous devons aider les secteurs de l’hôtellerie et de la restauration, touchés au premier chef à l’approche de la période de Noël. C’est vrai pour Paris, mais aussi pour les grandes agglomérations comme Lyon, Lille, Marseille ou Nice. Tout est malheureusement possible,et la vie économique ne doit pas êtreaffaiblie durablement. L’attitude de François Hollande est-elle à la hauteur ? Je me suis reconnu dans ce qu’il a dit et les décisions qu’il a prises. Renforcerlasécurité, la prévention et étendrel’état d’urgence, ce sont des mesures responsables face à une menace multiforme et complexe. ‘‘ Le niveau d’impôts est au plus haut. » Le chef de l’Etat a expliqué que le pacte de sécurité l’emporte sur le pacte de stabilité. Cela vous inquiète-t-il ? Bien évidemment, on ne peut pas jouer avec la sécurité. Il faut la renforcer. Le problème, c’est que dans le même temps,il ne faut pas s’éloigner du cap, malgré les circonstances actuelles. Et le cap pour le pays,à cinq ans,c’est de baisser les dépenses publiques, carnous vivons au-dessus de nos moyens. Lorsqu’on renforce certaines fonctions régaliennes,ce que je comprends parfaitement, cela ne doit pas être au détriment du cap qui aété fixé. Faut-il excluretoute augmentation de la fiscalité ? Le niveau d’impôts est au plus haut. C’est le vrai sujet pour notre pays.La fiscalité doit être plus simple,incitative, compétitiveet stable dans le temps. On ne peut pas avancer avec un sac àdos chargé de pierres dans un marathon international pour lequel les autres sont équipés d’un sac léger. Que peuvent faire et doivent faire les régions pour les entreprises ? Une entreprise apporte àson territoiredelarichesse,des taxes foncières et de l’emploi. Dans tout territoire, l’entreprise, c’est la poule aux œufs d’or. La faculté d’accueil et d’attractivité est fondamentale. La fiscalité est également un élément important. Nous avons eu le pacte de responsabilité avec 40 milliards de baisses en trois ans d’icià2017. Mais on s’est aperçu que la fiscalité locale avait augmentéde10%entre2011 et 2014. On est en train de nous reprendre ‘‘ d’une main ce qu’on nous a donné de l’autre. Nous souhaitons que chacun des candidats aux régionales s’exprime sur ce qu’il va faire pour optimiser les dépenses de fonctionnement dans les territoires. Qu’attendez-vous d’autre des futurs présidents de région ? Il n’yapas de pays fort sans entreprises agiles et compétitives et sans entrepreneurs motivés. J’attends que l’économie et l’emploi, qui est notre obsession à tous, soient dans les priorités des candidats. Qu’ils se rapprochent de nous : nous sommes prêts à partager nos savoirs,nos méthodes,nos moyens. Nos territoires devraient être gérés comme des entreprises. Il faut aussi préparer l’avenir et relancer enfin l’apprentissage. Le président du Medef dans son bureau, vendredi, àParis. (Photo Philippe Dobrowolska) Nos territoires devraient être gérés comme des entreprises. » Avez-vous le sentiment d’être entendu par les candidats ? La Franceest en train d’évoluer au sujet de l’entreprise. C’est ce message d’optimisme et d’espoir que je viens diffuser dans le Var aujourd’hui. Nos concitoyens mettent systématiquement l’entreprise au sommet de la listedes institutions crédibles et vitales de la République. Parailleurs,nos jeunes veulent à 50% devenir entrepreneurs. C’est formidable. Si le Front national remportait une région, ce serait une mauvaise nouvelle pour l’économie et pour la France ? Quand je lis le programme économique du FN, j’ai l’impression de me retrouver en 1981. Le FN prône le retour àla retraiteàsoixanteans, augmenteleSmic qui est déjà un des plus élevés d’Europe et veut sortir de l’euro. Enfin, c’est la fermeturedes frontières et l’augmentation des taxes d’importation. Sur le plan économique,c’est àl’opposé de ce qu’il faut faire ! L’apprentissage est toujours peu valorisé en France. Comment sortir de cette situation ? C’est un énorme problème.Ilya 150 000 « décrocheurs » chaque année en France. Il faut élaborer un plan de crise avec les régions et l’Education nationale de telle façonque les entreprises aient la coresponsabilitédes métiers d’avenir,des professions en tension. Il faut arrêter de dire que les filières d’apprentissage sont des voies de garage.Ce sont, au contraire, des filières d’excellence. On continue à former des philosophes ou des sociologues alors que nous avons besoin de soudeurs,de chaudronniers,decharpentiers, de webmasters... S’agissant de la réforme du Code du travail, le gouvernement est-il sur la bonne voie ? On assisteàundouble consensus droite-gauche historique pour le pays.Un, la législation du travail est beaucoup trop compliquée en France, elle entraîne la peur d’embaucher et ne protège pas correctement les salariés. Deux, c’est l’accord d’entreprise qui doit prévaloir sur les branches et il faut un Code du travail très simplifié avec une cinquantaine de dispositions impératives et non 3500 pages. Il faut aller jusqu’au bout pour ne pas rater cetteopportunitéhistorique. Quel est l’enjeu de la COP21 pour les entreprises ? L’environnement et les énergies nouvelles,cesont des opportunités de croissanceetde créations d’emplois pour la Franceetses entreprises. La transition énergétique et le climat, ce sont des filières d’excellence. Nous sommes en avanceenFrance. Nous avons des champions du monde : Engie,Legrand, Schneider, Lafarge... Nous avons 80% des solutions par l’innovation et la recherche. Simplement,qu’on ne nous rajoutepas des taxesetdes contraintes,cequi serait un réflexe pavlovien très français... PROPOS RECUEILLIS PAR DENIS CARREAUX dcarreaux@nicematin.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-25 mercredi Page 64