Nice-Matin n°2015-11-07 samedi
Nice-Matin n°2015-11-07 samedi
  • Prix facial : 1,50 €

  • Parution : n°2015-11-07 de samedi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 88,0 Mo

  • Dans ce numéro : Louane la belle rencontre les lecteurs de nice-matin.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
Détente I lyadésormais un pont entre la Corse et le continent. Un pont artistique. L’architecte s’appelle Patrick Fiori. Il avait une sorte de nostalgie : celle des artistes insulaires qu’il écoutait sur son tourne-disque, dans sa chambre d’ado. Puis Patrick achanté àson tour. Chanteur incontournable de la scène française, il fréquenteles artistes des deux côtés de la Méditerranée. « Les chanteurs corses, explique-t-il, me demandaient comment étaient les artistes continentaux et les artistes continentaux me posaient la même question sur les Corses. Je ne disais rien et puis un jour je me suis dit : jevais tenter le coup. « J’ai commencé par Patrick Bruel. Je lui ai dit que ce projet était sentimental, je lui ai fait écouter Corsica et lui ai demandé s’il connaissait cette chanson. Il m’a répondu qu’il la connaissait, qu’il en était fou depuis 20 ans. Il m’a demandé de la chanter avec lui. Le premier à avoir embarqué sur le projet c’est Patrick Bruel. Ensuite j’ai demandé àPetru Guelfucci avec qui il rêvait de chanter, ilmerépond : Francis Cabrel. Francis dit oui. Maï Pesce voulait Maurane, Maurane dit oui… » Patrick fait appel àunami, Jean-Charles Papi, un chanteur corse qui a fait partie de plusieurs groupes. Il a, comme Patrick, un cœur gros comme ça. « Avec Patrick, raconte Jean-Charles Papi, on travaillait déjà ensemble depuis un petit moment. C’est un type humain, attentionné et sensible. Bien sûr, aujourd’hui, il ne peut pas être disponible avec tout le monde… mais il adevraies qualités humaines et il acetalent de DANIEL GUICHARD en concert VENDREDI 20 NOVEMBRE LA PALESTRE - LE CANNET regarder dans l’autre. Au départ, notre projet était d’adapter des chansons françaises en Corse et puis… L’idée que tous ces artistes viennent àlalangue corse et chante en Corse c’était une belle reconnaissance pour la culture corse, de la vérité de notre différence même mais qui est prise comme quelque chose qui ajoute et non pas qui divise. » « Tout le monde n’a eu envie sur ce projet personne aeubesoin, renchérit Patrick Fiori. Tous, ils yont mis du cœur, sans doute ont-ils eu un peu peur car cette langue est difficile mais nous leur avons donné des chansons comme si elles avaient été écrites pour eux. Personne ne s’est perdu artistiquement, tout le monde s’est reconnu. La seule difficulté c’était le Corse et tout le monde afranchi ce cap haut la main. » Et quand on lui demande ce qu’il aressenti, il répond avoir été « très touché de la confiance des artistes. Les Corses ne chantent pas leurs chansons mais celles des autres et ils ont pourtant accepté. Quant aux artistes du continent, ils ont dit oui, je n’en revenais pas. Il yavraiment un amour pour cette île, pour les gens que nous sommes et cet album est un élixir de ça ». « Enrico Macias : fallait oser ! » Un élixir certes mais de bonheur tant on est étonné de l’improbable alchimie de certains duos. Jean-Charles Papi chante par exemple avec Chico &les Gypsies : « Ças’est décidé sur le moment. Je suis allé àParis pour les faire répéter en corse et puis il yaeuune vraie rencontre avec eux, ils sont chaleureux, amicaux, bref on était une famille et ils m’ont demandé de chanter la chanson avec eux. Et on aenregistré àune heure du matin ! » Et ce duo Jean Menconi -Enrico Macias ? « Fallait oser ! En rigole encore Jean-Charles Papi. Enrico aété terriblement sympa. Je INFOS - RÉSERVATIONS 04 98 45 98 00 WWW.SUDDONCERTS.COM DE VENTE H Corsu mezu mezu,l’album numéro 1des ventes Interviews Patrick Fiori ajeté un pont (artistique) entre la Corse et le continent dans un album sublime. Bruel, Macias, Maurane, Cabrel, Benabar... chantent en Corse ! Etbien en plus Jean-Charles Papi, le « professeur » delangue corse des artistes continentaux avec Patrick Bruel et Patrick Fiori. (DR) « Tout le monde aeuenvie sur ce projet, personne n’a eu besoin. » J’adoooore Que Patrick Fiori qui a eu cettebelle idée soit béni ! On reste scié en entendant Patrick Bruel,Benabar,Francis Cabrel. chanter en Corse. Même Enrico(oui oui Enrico Macias)chanteetpas qu’un peu ! On est scié de redécouvrir aussi la beauté de ces chansons mais surtout des nombreuses voix insulaires. Corsu mezu,mezu ça veut dire « Corse moitié, moitié » : la moitié des voix sont insulaires, l’autre moitié du continent et d’ailleurs. Dès le début quand Patrick Fiori entame la première chanson, Corsica, onala chaire de poule. Dès lors c’est trop tard, on est cuit ! Jusqu’au dernier morceau de l’album, le chant religieux de toutelaCorse, Dio vi Salvi regina.Lafin, symphonique,est sublime. A. M. dois dire qu’il aappris assez vite pour la prononciation. Bon, ça n’a pas toujours été facile avec les artistes car certains phonèmes sont très difficiles. On afait sortir les gens de leurs sentiers battus et cela aaussi été une belle expérience ». « Enrico, ajoute Patrick Fiori, nous areçus chez lui àRamatuelle. Un grand monsieur, généreux. Une rencontre magnifique ». Et puis il yacevingt-quatrième et dernier titre de l’album, Dio vi Salvi Regina. « C’est une idée de Patrick ycompris l’idée du collectif : hommes, femmes, enfants chantent ensemble, cela n’a jamais été fait. Quand les enfants chantent, onales larmes aux yeux »,assurejean-Charles Papi. La puissance des voix, la beauté des textes et l’histoired’un peuple racontée par la voix grave d’Antoine Ciosi fait de cet album une totale réussite. On attend vivement une suite. ALAIN MAESTRACCI amaestracci@nicematin.fr
Détente Notre sélection Le Salon Déco Meuble Design ouvre aujourd’hui àNice Désormais organisé par Niceexpo,et non plus par les associations Sadeca et Cnaem, le salon de la décoration et de l’ameublement àNicefait peau neuve, et s’intitule àprésent Déco Meuble Design. À partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche,iltransformeralepalais des Expositions en un immense show-room. Pour le plus grand bonheur des Azuréens,qui n’échappent bien sûr pas à la tendance nationale consistant à chouchouter son cadre de vie intérieur et extérieur,comme en témoigne le boum des émissions et autres magazines de déco. Et pour amorcer en beauté le Déco Meuble Design, plus de soixante-dix exposants (parmi lesquels la prestigieuse galerie Ferrero, qui démontrera plus que jamais comment l’art peut s’intégrer au cadre de vie) proposeront aux visiteurs de passer par exemple d’un salon ultra-design et épuré à une salle à manger cosy et cocooning. Audacieux en diable jeune designers de la Sustainable Design School de Nice et des artistes tels que le collectif KKF,Hervé Nys ou encore Bernard Taride rivaliseront de talent pour réinterpréter la maison, faisant des propositions pour le moins surprenantes, ludiques ou pédagogiques. Que l’on soit classique, écolo,enquêtederenouvellement ou justed’un intérieur àson image, le « DMD », Déco Meuble Design, sera forcément une mine d’idées,de trouvailles et de coups de cœur...L.L. Déco meuble design.Aujourd’hui, samedi 7audimanche 15 novembre,de 10 heures à19heures.Palais des expositions,àNice.Tarifs : 5 €, réduit 4 €, gratuit pour les moins de 12 ans.Rens.04.93.92.83.00. Ah, que la Vie est belle ! àCannes Après le succès des échanges épistolaires Voltaire et Catherine-II, lacompagnie Fauteuil d’orchestre propose une nouvelle création de l’auteur et metteur en scène Eric Starck dans un tout autre registre, légère et joyeuse : Ah, que la vie est belle ! Une comédie policière loufoque qui explore les arcanes du langage populaire, la culture pouvant aussi trouver sa genèse dans la rue. Dans un bar-salon de coiffure, neuf personnages venus d’univers différents et excentriques, sepréparent pour un réveillon de fin d’année. Péripéties, imbroglios, intrigues littéraires se mêlent aux ombres de disparitions étranges, sous la houlette d’un comte désargenté qui tient le bar. Un suspens insoutenable qui déclenche les rires. A. B. (DR) (Photo) Sangoma Everett (DR) Ah, quelavie estbelle ! Demain, dimanche 8 novembre à15heures et 20 h30. Espace Miramar à Cannes.Tarif : 18 €.Billetterie sur place avant le spectacle.Rens.06.86.27.25.27. fauteuil.d.orchestre@free.fr Boléro,les BalletsdeFrance demainàMenton L es Ballets de France est une jeune compagnie qui aété créée par Rémi Lartigue. Les danseurs sont originaires des quatre coins du monde et participent ensemble àlacréation d’une nouvelle vision de la danse, alliant art etnouvelles technologies. Cette union faisant la force, les Ballets proposent quatre-vingt-dix représentations par saison. Jazz sous les bigaradiers à La Gaude Ça va swinguer à La Gaude ! Rencontredepointures internationales et du meilleur du jazz azuréen, le festival Jazz sous les Bigaradiers propose dix jours de concerts. Si les soirées de gala ont lieu salle de La Coupole,d’autres se dérouleront dans différents endroits de la commune : àLa Séguinière, au club du So What, dans plusieurs restaurants gaudois,àl’église,dans les écoles… Tout le village va résonner au son du jazz, du classique àlamusique improvisée et aux musiques actuelles,avecdenombreux concerts gratuits ou à des tarifs très bas. À l’affiche : des pointures internationales, comme le trompettiste italien EnricoRavaetlebatteur américain Sangoma Everett ; le Isolafêtelachâtaigne Bal avec orchestre, dégustation de châtaignes grillées, ventedemarrons, de crème et de produits issus de la castanéiculture… (Photo Philippe Bertini) Samedi soir et dimanche,levillaged’Isola accueilleralaFête de la châtaigne ! Lamanifestation populaire revêt une importance toute particulière pour les habitants,car la châtaigneraie fait partie des traditions depuis les moines bénédictins de l’abbaye de Saint-Dalmas de Pedona en firent un élément de l’économie locale au XI e siècle.LaFêtedelachâtaigne permet de conserverlaprécieuse « perle d’Isola ».Alors rendez-vous ce week-end autour des effluves grillées ! Fête de la châtaigne. Aujourd’hui, samedi 7 novembre, à 19h30, et demain, dimanche 8 novembre, à partir de 10 heures. Isola village.Gratuit, sauf le repas.Rens.04.93.02.18.97. Dimanche après-midi à Menton, on retrouvera les douze danseurs solistes des Ballets de France pour Boléro, un hommage à Maurice Ravel bien entendu. Évidemment, vous entendrez le fameux Boléro de Ravel dansé sur une chorégraphie de l’américain Micheal Fothergill, mais ce sera le final. Auparavant, ces jeunes et beaux danseurs et danseuses auront enchaîné meilleur du jazz national,avec la trompettiste Airelle Besson et le guitariste Nelson Veras, et les plus talentueux azuréens avec entre autres le quartet de Pierre Marcus et la Compagnie So What. Festival Jazz sous les bigaradiers.Jusqu’au samedi 17 novembre.La Gaude. Rens.04.93.24.47.26. Programme complet et tarifs sur http://assowhat.free.fr nice-matin Samedi 7novembre 2015 une douzaine de tableaux pourrevisiter les grands classiques du ballet sur des musiques de CarlCzerny, Mikis Theodorakis, Georges Bizet, Hedvard Helsted et Georges Gershwin. A. M. Bolero par Les Ballets de France. Demain, dimanche 8novembre,à 17 heures.Palais de l’Europe,à Menton. Tarifs : de25à35 €, réduit, de 20 à25 €. Rens.04.92.41.76.50. Enrico Rava (DR) Les grands éclats de Chostakovitch à Monaco L’un des meilleurs chefs d’orchestre de la nouvelle génération, le tchèque Tomas Netopil,serademain, dimanche àlatêtedu Philharmonique de Monte-Carlo.Il dirigera un concert de musique russe aux sonorités flamboyantes. Au programme, la musique de scène de Mascarade de Khatchatourian, avec sa valse,son nocturne,sa mazurka,son galop,le2 e Concerto de Chostakovitch, qui est l’une des œuvres les plus populaires de ce compositeur,et la 15 e Symphonie de ce même compositeur,qui est sa dernière œuvre symphonique,son testament musical en quelque sorte.Le soliste du concerto sera le pianiste écossais Steven Osborne qui a été nommé, en 2013, Soliste instrumental de l’année par la Royal Philharmonic Society de Londres. Ce concert sera le dernier du Philharmonique de Monte-Carlo dans le cadre de la célébration de l’Année russe de Monaco. Après les épisodes romantiques des concerts russes précédents,nous serons entraînés dans le beau modernisme de la musique XX e siècle. A. P.Philharmonique de Monte-Carlo. Demain, dimanche 8 novembre,à18 heures. Auditorium Rainier-III.Tarifs : de 18 à 50 €.Rens.00.377.98.06.28.28.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 1Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-11-07 samedi Page 72