Nice-Matin n°2015-09-17 jeudi
Nice-Matin n°2015-09-17 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-09-17 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 100,0 Mo

  • Dans ce numéro : tickets chocs... Marseille ou Aix pour moins de 10 € ? Montpellier pour moins de 20 € ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 54 - 55  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
54 55
nice-matin Sports Jeudi 17 septembre2015 COUPE DU MONDE-2015/XVDEFRANCE Guilhem Guirado : « Sefaireconfiance » RUGBY En bref L etalonneur du XV de France Guilhem Guirado (RCT) exhorte ses partenaires à « sefaire confiance » et « croire » enleurs forces avant d’attaquer la Coupe du monde samedi face àl’Italie àTwickenham. Le premier match se rapproche,la tension est montée d’un cran ? Oui, on le ressent de jour en jour,au niveau des entraînements. On sent que l’événement va commencer. On a hâte d’être sur le terrain. Je pense qu’on est tous conscients de la tâche qui nous attend. Que vous inspire votre adversaire, l’Italie ? Le meilleur moyen de se préparer est de se faire confiance, de croire en nous. Après, laparticularitéde rencontrer des équipes contre qui on a l’habitude de jouer,c’est qu’on sait àpeu près ce qu’ils vont nous proposer mais on n’est jamais sûr dans le détail.Même si on aune grosse trame,il faudra s’adapter. On va d’abord croire en notre défense,onaplutôt étéprésent sur les trois matches amicaux. Que ça continue. Si notre gros rideau défensif monteenmême temps, on récupèrerades ballons JOUEURS, STADES, ÉQUIPES, CALENDRIER, ARBITRAGE Tout savoir sur la compétition (Photo AFP) Vous connaissez bien le sélectionneur de l’Italie Jacques Brunel... Je le connais comme manager à Perpignan (2007-2011). Il nous a apporté beaucoup de confiance, une certaine vision du rugby. Sa marque de fabrique,c’est son système de blocs répartis sur le terrain, en fonctionnant à 3-4 joueurs sur certaines zones pour essayer d’occuper tout le terrain. Ça se fait un peu partout en ce moment mais quand on l’a utilisé en 2007, c’était assez innovant et ça nous a permis d’évoluer rapidement. Une victoire signifierait que vous avezunpied en quarts de finale ? Ce serait le piège de penser ça, c’est un piège de journalistes (sourires). Si on veut sortir des poules il faudra gagner les 4 matches. C’est notre objectif. Quels souvenirs vous restent-ils de votre premier Mondial en 2011 ? J’ai envie de croire que c’était hier mais quatre années sont passées depuis. J’ai des très bons souvenirs qui me reviennent... J’ai envie de faire justeunpeu mieux (que la finale perdue 8-7), ça suffirait à tout le monde. Votre statut a changé. Vous étiez N.3 à votre poste, vous voilà N.1... Je suis un peu plus vieux, donc plus mature, avec plus d’expérience. J’ai toujours travaillé pour avoir un maximum de temps de jeu. Mais mon cas importe peu, l’important est que le groupe sorte grandi samedi. OMNISPORTS JO2024 : cinq villes en lice Cinq villes ont fait officiellement acte de candidatureà l’organisation des jeux Olympiques d’été 2024 : Budapest, Hambourg, Los Angeles,Paris et Rome, aannoncéleComité international olympique (CIO) qui choisira la ville hôteenseptembre2017. TorontoetBakou, qui avaient montré de l’intérêt ont finalement renoncéà se lancer dans une course de deux ans où LosAngeles et Paris figurent parmi les villes favorites pour succéder à Rio en 2016 et Tokyo en 2020. CANOË KAYAK Ferenforme La championne olympique Emilie Fer, tout comme les deux autres Françaises engagées,s’est qualifiée pour les demi-finales du K1, hier à Londres, lors de la première journée des Mondiaux de canoë-kayak. Sur le bassin de son sacre londonien en 2012, la Colloise a dominé sa série matinale dont les 20 UN MAGAZINE EXCEPTIONNEL DE 124 PAGES POUR TOUT SAVOIR SUR LA COUPE DU MONDE DE RUGBY 2015 Les équipes, avec un focus sur les Bleus Les stades Le calendrier de l'épreuve + un guide du téléspectateur et de l'arbitrage de 16 pages détachable En vente chez votre marchand de journaux premières étaient retenues pour les demi-finales. CYCLISME GP de Wallonie Le Belge Jens Debusschere (Lotto) a remporté le Grand Prix de Wallonie en devançant son compatriote Jan Bakelants et le Français Christophe Laporte. HANDBALL/D 1 MASC. Journée 2 Nîmes -Chambéry. 30-27 Pays Aix -Toulouse 30 -30 Nantes -Créteil. 40 -29 Ivry -PSG... 27 -33 Saint-Raphaël -Tremblay... 26 -21 Chartres -Cesson Rennes.. 23 -25 Dunkerque -Montpellier... A20h45 Classement Pts J G N P D 1PSG.. 4 2 2 0 0 10 2Saint-Raphaël... 4 2 2007 3Cesson Rennes.. 4 2 2 0 0 4 4Nantes 3 2 0 11 5Montpellier. 2 0 0 6 6 Pays Aix... 2 2 0 2007Nîmes. 2 2 1 0 1 -1 8Ivry... 2 2 1 0 1 -5 9Toulouse... 1 2 0 -2 10 Chambéry.. 1 2 0 -3 11 Créteil. 1 2 0 -11 12 Dunkerque. 0 1 0 0 1 -2 13 Tremblay... 0 2 0 0 2 -6 14 Chartres... 0 2 0 0 2 -8 Journée suivante : mercredi 23 septembre PSG -Saint-Raphaël ; Créteil -Pays Aix ; Tremblay -Dunkerque ; Ivry -Nîmes ; Toulouse - Chartres ; Montpellier -Cesson Rennes. Jeudi 24 septembre : Chambéry -Nantes
nice-matin Sports Jeudi 17 septembre2015 BASKET-BALL E nroute vers la finale de l’Euro àdomicile, et un ticket direct pour les Jeux Olympiques de Rio. Comme l’a dit Nicolas Batum, l’équipe de France de basket va disputer ce soir contre l’Espagne l’un des matches « les plus importants de son histoire ». « Ilyatout : l’enjeu, le public, les joueurs, les rivalités, la forme des équipes, tout pour assister àun très grand match »,confie l’ailier des Charlotte Bobcats. Hier,àl’hôtel des Bleus, un ancien couventclassé monument historique, le cadre de la conf’depresse avait un petit côté solennel. Sous les vitraux lumineux et la voûte ancestrale de l’édifice, tour àtour,Vincent Collet, Nicolas Batum, Tony Parker, Boris Diaw et Florent Pietrus EURO-2015 (DEMI-FINALE)/ESPAGNE - FRANCE (21 HEURES) Viser plus haut ! E Dans ce classique électrique contre l’Espagne, les Bleus vont tenter de passer en force Entré dans la légende du basket français en 93, avec son interception sur Toni Kukoc et l’Euroligue remportée par Limoges, Frédéric Forte est depuis 2004 le président du CSP. Un club qu’il aramené au sommet (champion de France 2014 et 2015). A l’Eurobasket, Forte commente les Bleus pour la télé (Canal+). Plus connaisseur,tumeurs... Cette salle de 27.000 places à Lille ? Impressionnant. Il y avait beaucoup d’interrogations. Comment transformer un stade de foot en salle de basket ? Un challenge incroyable,le résultat est bluffant. Maintenant, en France, il sont venus s’exprimer. Au rendez-vous de la bonne parole : une centaine de journalistes. Un chiffre peut-être encore jamais atteint pour une équipe de France de basket. Mais ce n’est rien, évidemment, comparé aux 27.000 spectateurs attendus ce soir au stade Pierre-Mauroy. « Lepublic ? Ilest incroyable, il dépasse toutes nos attentes, toutes nos espérances », glisse Boris Diaw. « On attendra du public français qu’il soit fou, qu’il nous pousse comme jamais », demande Batum. La folie. C’est exactement ce dont la France aura besoin, ce soir, pour repousser une armée ibère au jeu plus académique, plus posé. Une escouade peut-être moins rapide et irrésistible y a le nouveau Bercy et Lille. Mais il faudra d’autres équipements de ce genrepour que l’on puisse dire que le pays a la fibre sportive, ce qui n’est pas le cas. Qu’est-ce qui a le plus changé dans le basket depuis 1993 ? Le physique, la rapidité, la hauteur, tout ça. Mais avant, on jouait plus collectif.C’est une évolution dans nos sociétés : les gens sont de plus en plus tournés vers eux-mêmes. C’est en cela quej’aime bien les Bleus : Parker,DiawetPietrus font toujours en sorte de rappeler et d’imposer les valeurs de groupe aux nouveaux qui percent. que dans ses années d’extrême gloire (deux finales olympiques contre les USA en 2008 et 2012), mais extrêmement revancharde, après l’affront subi contreles Bleus sur ses terres l’an passé lors de la Coupe du monde. Tony Parker : « C’est un clasico » « France-Espagne, c’est comme un clasico, ça aurait fait bizarre un Eurosans cette affiche », a lâché Tony Parker. « Mon pire souvenir,contre eux, c’est la défaite aux JO de Londres 2012. Mon meilleur,c’est la victoire lors de la demi-finale de l’Euro 2013. C’est ce jour-là que la France est devenue une grande équipe,car on est allé chercher l’or ». Entreles deux nations, les affrontements ont souvent été chauds. Voire bouillants. « Je n’ai pas de haine contre eux. Pau Gasol, par exemple, il est venu dîner àlamaison avec sa femme. Simplement, l’Espagne, ils ont souvent été là où on voulait être. Et c’est vrai que la rivalité est très importante ». A 35 ans, Pau Gasol, pour l’instant, n’est autre que le meilleur joueur de l’Euro. À peine la qualification pour les demi-finales acquise aux dépens de la Grèce, l’icône de la Roja aréuni ses coéquipiers pour leur crier : « Nous sommes venus là pour battre les Français ».Lafoule du stade Pierre-Mauroy,lui, a réservé lors des deux tours précédents de belles broncas à la sélection ibère. Ça promet pour ce soir... Frédéric Forte : « Gobert, la différence » Rudy Gobert peut-il relever le défi face àPau Gasol ? Oui, Gobert est capable de contrer Gasol.Il progresse à pas de géant. Aujourd’hui, l’équipe de France attaque à cinq mais défend à six. Certes,Pau Gasol est un joueur beaucoup plus complet. Mais Gobert va deux fois plus vite que les autres grands. Et il s’entend très bien avec Parker,comme on l’a vu sur le alley-oop contre la Lettonie. GobertcontreGasol, ce seradonc l’une des clés ? Oui, certainement. Si j’étais l’Espagne,j’essaierais de faire commettre des fautes à Rudy Gobert. Défensivement, Nando De Colo et les Bleus à l’épreuve de l’Espagne. (Photos AFP) « Pour gagner, il faudra leur rentrer dedans, mais aussi garder le contrôle émotionnel, la lucidité »,prévient Vincent Collet. « Il faudra être agressif, mais intelligent ». Et la nouvelle garde française (Gobert, Lauvergne, Fournier...) ne devra pas craquer sous la pression. « Moi, je crois que nos jeunes sont prêts. Ce public donne des frissons. On ne pense qu’à ça, aller au bout du chemin », souffle Tony Parker.Et c’est le taulier, Florent Pietrus, l’homme de toutes les batailles depuis 15 ans, avec Parker et Diaw, qui résume la foi. « Cela fait des années que l’on attendait ça, cet Euro, chez nous. Ce n’est pas maintenant qu’on va lâcher ». La balle au milieu, place au jeu. il change le visage de l’équipe de France. Personne ne peut limiter son impact sur ce plan. Il est le joueur que la Francen’a jamais eu de toute son histoire sous le cercle,et à ce niveau, ça fait la différence. Si vous aviezles moyens de le prendre à Limoges ? On viserait un deuxième titre de champion d’Europe (sourire). Vous pensez que la Francevabattre l’Espagne ? Ils peuvent le faire, car ils sont loin d’êtrerassasiés. Ce doublé àlamaison, ils en rêvent. LE TABLEAU Quarts de finale Espagne -Grèce 73 -71 France -Lettonie 84 -70 Serbie -Rép.tchèque 89 -75 Italie -Lituanie 85 -95(ap) Demi-finales Espagne - France Ce soir à21h sur France 3etC+Sport Serbie -Lituanie demain 21h Match pour la 3 e place : dimanche (14h) Finale : dimanche (19h) Les cinq majeurs S P A G N E Sergio Rodriguez (1,91m) ; Sergio Liull (1,91m) ; Rudy Fernandez (1,97m) ; Nikola Mirotic (2,07m) ; PauGasol (2,13m). FRANCE Tony Parker (1,86m) ; Nando de Colo (1,95m) ; Nicolas Batum (2,03m) ; Boris Diaw(2,03m) ; Rudy Gobert (2,15m). La phrase « Pau Gasol ? Il est en mission. La raison n°1 de sa présence, c’est de nous battre, de briser notre rêve comme on abrisé le sien l’an dernier (victoire de la France contre la Roja en quartdefinale de la Coupe du monde en Espagne). » Vincent Collet, sélectionneur des Bleus France 2 Espagne 3 Euro-2009 : le coup de froid France -Espagne 69-71 Euro-2011 : l’Espagne encoretropforte France -Espagne 85-98 JO-2012 : les nerfs lâchent France -Espagne 59-66 Euro-2013 : le récital de « TP » France -Espagne 75-72 a.p. Mondial-2014 : l’exploit monumental France -Espagne 65-52 ALille, François PATURLE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 1Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 72-73Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 74-75Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 76-77Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 78-79Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 80