Nice-Matin n°2015-09-17 jeudi
Nice-Matin n°2015-09-17 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-09-17 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 80

  • Taille du fichier PDF : 100,0 Mo

  • Dans ce numéro : tickets chocs... Marseille ou Aix pour moins de 10 € ? Montpellier pour moins de 20 € ?

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 22 - 23  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
22 23
nice-matin Côted’Azur Jeudi 17 septembre 2015 FAITS DIVERS Apologie du terrorisme : interpellation àNice Une jeune fille, qui avait gentiment prêté son accès internet àunvoisin, s’est retrouvée interpellée par la brigade criminelle de la PJ, mardi matin àNice. Ledit voisin utilisait cette adresse IP pour diffuser des messages considérés comme de l’apologie du terrorisme. La préfecture depolice de Paris arepéré les tweets de l’internaute fondamentaliste et demandé àlaPJniçoise d’intervenir. L’individu, âgé de 35 ans, de nationalité tunisienne, aété appréhendé àson domicile, rue Pertinax, tandis que sa voisine aété rapidement mise hors de cause. Déféré ce matin àl’issue de 48 heures de garde àvue devant le parquet de Nice, il devrait être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate. Le prévenu est déjà connu de la justice pour des affaires devols, de recels, de destructions de biens et d’usage de produits stupéfiants. A8 : les poids lourds forçaient les péages Point de départ de l’enquête du peloton motorisé de gendarmerie de Mandelieu-la- Napoule : une plainte, de la société Escota, gestionnaire de l’autoroute A 8. Depuis quelques mois, ses caméras de vidéosurveillance montraient les véhicules d’une société de transports roumaine, forçant systématiquement les barres de péage du ruban autoroutier. Après avoir étudié les fréquences et jours de passage des véhicules en question, le peloton de la gendarmerie de l’autoroute a déployé ses hommes et posé des alarmes sur les barres de péage. Ainsi, il a pu intercepter,avant-hier,sept poids lourds contrevenants. Après les avoir interrogés, la gendarmerie a placé l’un d’entre eux sous scellés judiciaires, précisant au patron de la société qu’il ne serait libéré que lorsque le préjudice causé àEscota et –ainsi que l’a montré l’enquête –ASF (les autoroutes du Sud de la France) serait remboursé. Le responsable de la société en question s’est acquitté de son amende s’élevant à 30000 €.Son chauffeur a été libéré, les poids lourds restitués et le chef d’entreprise devra répondre de ses actes très prochainement devant le tribunal correctionnel.C. B. Un entrepreneur niçois témoigne à « Envoyé spécial » Jean-Pierre Méliado expose, ce soir, sur France 2les difficultés de son entreprise de bâtiment confrontée aux « retards de paiement de certaines collectivités locales » L’État est-il mauvais payeur ? » s’interroge le magazine « Envoyé spécial » diffusé ce soir sur France 2enprime time. Avec ce sous-titre : « Sil’État peine ou tarde àrégler ses factures, toute une mécanique économique s’enraye. » Pour illustrer le propos, le journaliste de l’émission hebdomadaire ainterrogé le directeur d’une fourrière ou encore une experte judiciaire confrontés aux retards de paiement. Il aéga- lement rencontré àNice un gérant, dont l’entreprise de gros œuvreetdemaçonnerie serait fragilisée par le même problème. « Bienvenue chez vous » : 250 sites à découvrir dont 46 dans les Alpes-Maritimes Jean-Pierre Méliado : « 25 à 30%de la trésorerie de mon entreprise est constituée de créances dues et non payées. » (Photo Franck Fernandes) En procès avec Beaulieu En 2000 dans le quartier de l’Ariane, Jean-Pierre Méliado, 47 ans, a créé Harmonie Concept. Employant une quinzaine de salariés, la société s’est d’abord tournée vers les marchés publics, de l’État et surtout des collectivités locales, qui ont représenté jusqu’à 95% de son activité. « Atteignant 200 milliards d’euros par an, la commande publique est une manne pour les entreprises » admet le patron d’Harmonie. « Lacréance est sûre, les relais bancaires garantis. Depuis 2013, le délai de paiement a même été ramené de 45 à ; 30 jours. Au-delà, les intérêts moratoires sont acquis pour l’entreprise. Sur le papier, ledispositif légal est parfaitement cadré. Dans la réalité, les entorses sont La chèvrerie du Bois d’Amon, àSaint-Cézaire, aaccueilli hier Patrick Allemand pour présenter l’opération « Bienvenue chezvous » delaRégion. (Photo P.P.) nombreuses… » Ainsi Jean-Pierre Méliado estime que « les créances non payées àsasociété, provenant essentiellement de marchés publics, constituent 25% à30%de la trésorerie. » Il cite l’exemple de la ville de Beaulieu qui lors du chantier de la rénovation du casino n’a « jamais respecté le délai de 30 jours, y compris pour verser l’acompte de démarrage. » Il lui réclame vainement « un reliquat de 100000 €. » Après l’échec d’une médiation, il asaisi le tribunal administratif. Le maire deBeaulieu, Roger Roux, dénonce un « mauvais procès »,enfustigeant un « procédurier dont le chantier aconnu diverses anomalies et àqui la ville serait en droit d’infliger 273000 € de pénalités de retard. » « Nous avons toujours respecté les délais de paiement » conclut l’élu. La justice tranchera. En attendant, Jean-Pierre Méliado se tourne vers les marchés privés. En se gardant d’incriminer tous les donneurs d’ordre publics. « Certains font les choses bien. Dans le cadre de la rénovation de lycées, je travaille actuellement avec la Région Paca qui suit la procédure àlalettre… » JEAN-PAUL FRONZES jpfronzes@nicematin.fr Se glisser dans la peau d’un touriste dans sa propre région et en découvrir des richesses que l’on ne soupçonnait peut-être pas. Et même devenirun « ambassadeur » decette région en la faisant visiter àses proches et amis venus d’ailleurs. Telle est l’ambition de « Bienvenue chez vous », opération de découverte de la région PACA par ses habitants, dont la 6 e édition se déroulera du 9octobreau1er novembre. Organisée à l’initiative de la Région, « Bienvenue chez Vous » propose cette année 250 sites à découvrir, classés en quatre catégories : « A nous la culture », « Partez àl’aventure », « Plaisir des sens » et « Soyez nature ». Quelque peu à la traîne les premières années, les Alpes-Maritimes sont, cette année, bonnes élèves puisqu’avec 46 sites à découvrir, elles se classent 2 e département et ont presque doublé le nombre de lieux participant. Parmi eux, la Chèvrerie du Bois d’Amon, àSaint-Cézaire-sur-Siagne, où s’est tenue hier la conférence de presse de présentation de l’événement par Patrick Allemand, viceprésident de la Région. L’occasion de visiter un lieu où l’on peut participer à la traite des chèvres, découvrir les vaches, chevaux et ânes, faire un tour à poney pour les enfants, ou encoreacheter fromages et savons au lait d’ânesse. Autre site que les visiteurs pourront découvrir ou redécouvrir à cette occasion, la confiserie Florian àPont du Loup, où se déroulera le 17 octobre le lancement azuréen de « Bienvenue chez Vous ». Confiseries florales ou chocolat, les gourmands ont rendez-vous pour une visite et une dégustation en musique. Cette année, pas d’inscription préalable pour participer (sauf sur les sites où une réservation est prévue). Des avantages seront proposés sur tous les lieux participant (visites gratuites, dégustations, une place achetée, une place offerte...) Des concours sont par ailleurs organisés en amont et pendant la manifestation. Tout cela est à découvrir sur www.bienvenuechezvous.regionpaca.fr ou au 04.13.59.44.04. P.P.
nice-matin Côted’Azur Jeudi 17 septembre 2015 Baissedes dotations d’État : la mairie de Castellar ferme 7jours Le maire Huguette Layet adécidé d’envoyer un signal fort pour manifester sa grogne contre les coupes budgétaires. Les services municipaux seront fermés du 19 au 27 septembre U ne journée de manifestation, c’est bien mais pas assez. Pas assez pour faire passer le message et faire entendre lagrogne et la détresse financièredes petites communes exsangues face àlabaisse continue des dotations globales d’État. À Castellar, pour Huguette Layet, l’agitation des mots, des slogans et des drapeaux ne suffit pas dans la démonstration de force et l’impact dans la conscience collective. L’élue àlatête de son village de 963 âmes, qu’on sait sanguine, adécidé de réagir au-delà de l’appel de l’association des maires deFrance et prouve une nouvelle fois son impulsivité pour envoyer un signal fort. Elle apris purement et simplement la décision de fermer la mairie et les services municipaux durant une semaine àcompter de samedi et jusqu’au 27 septembre. « Dindons de la farce » Huguette Layet reste certaine que c’est la bonne décision et la seule qui fera mouche àlafois auprès de la population et des services de l’État. « Je pense qu’il est temps de montrer avec fermeté que (E) qi".) « COMMUNES, UN PATRIMOINE EN DANGER » les maires en ont assez d’être les dindons de la farce gouvernementale. Une journée de mobilisation n’est pas suffisante et le message qui sera envoyé ne fera pas comprendre àqui de droit l’importance de soutenir les budgets municipaux pour le maintien des services publics et l’investissement sur le territoire communal. Plutôt qu’opérer des coupes claires et saigner les municipalités. » La décision est donc prise et irrévocable. Dès lundi, l’administré castellarois qui voudra faire des démarches en mairie trouvera porte close. L’information EN SOUTIEN POUR DIRE NON À LA DISPARITION DES COMMUNES : La Mairie de Castellar sera fermée du 19 au 28 Septembre 2015 La commune de Castellar perdra120 000 € d’apportsur son budget équilibré au million d’euros. (Photo M.A.) sera affichée sur les portes de l’hôtel de ville et les panneaux d’informations. (1) Régionales : Christian Estrosi est parvenu à rassembler la droite et le centre Elle est la surprise du chef sur la liste régionale de Christian Estrosi dans les Alpes-Maritimes. Christelle D’Intorni, 29 ans, yfigureendeuxième position. Cette avocate de 29 ans, plus jeune maire du département, a été élue àlatête du village de Rimplas en mars 2014. Pour le reste, le député-maire de Nice aréussi son pari de rassembler très largement les familles de la droite et du centre. Toutes listes départementales confondues, on retrouvera ainsi àses côtés une vingtaine de membres de l’UDI et une demi-douzaine du Modem. Satisfaction générale Avec le parti de François Bayrou, les négociations, longues et compliquées, n’ont définitivement abouti que quelques heures avant la finalisation des listes, mardi soir. Il faut direque dans les rangs du Modem, Christian Estrosi n’était pas forcément la tasse de thé de tout le monde. Mais chacun amis un mouchoir sur ses divergences et revendique désormais une unité sans faille. Y compris ceux qui, il y a peu encore, étaient plutôt réticents àune alliance. « Aujourd’hui, les bases d’un accord nous paraissent réunies avec les Républicains et l’UDI. Cette plateforme, qui sera soumise aux instances nationales du Modem dans les prochaines semaines, est fondée sur le respect de chacune de nos familles politiques, sur l’exigence de conjurer l’impasse des extrêmes et les populismes et de changer radicalement de politique régionale.Le Modem Paca tient àsaluer l’esprit d’ouverture et de rassemblement Christelle D’Intorni, plus jeune maire des Alpes-Maritimes, est deuxième sur la liste. (DR) « Faire preuve de courage » Un geste fort etsymbolique mais qui comporte le risque d’être mal compris de la population et de produire l’effet inverse que celui escompté. Huguette Layet prend le risque quand même et en fait le pari. « Jesuis proche de ma population et les gens comprendront que cette décision apour but de maintenir un service public de qualité dans le village. J’ai appris depuis longtemps que le courage en politique était tout àfait relatif et n’existait quasiment plus. Moi je veux faire preuve d’honnêteté et de courage face àcette situation critique », assène-t-elle. Sur les prévisions d’économies et l’objectif triennal national de 3,5 milliards d’euros de baisse de dotations, la commune de Castellar perdra 120 000 € d’apport sur son budget équilibré au million d’euros. « Une perte conséquente sur un budget déjà tendu. Quand en parallèle les collectivités départementales qui nous soutiennent sont elles aussi mises à la diète et ne peuvent plus nous aider comme dans le passé. Si ça continue, notre seule marge de manœuvre pour continuer nos politiques d’investissements sera d’augmenter les impôts. Et nous serons alors les méchants maires qui taxent la population. » Huguette Layet sait que son action est une goutte d’eau dans l’océan administratif français mais espère qu’elle aura des répercussions positives. VINCENT BASSOULS vbassouls@nicematin.fr 1- L’école du village n’est pas concernée par cette fermeture qui aprésidé au dialogue avec Christian Estrosi et s’en félicite »,a indiqué hier Fabien Besnard, président du Modem 06 dans un communiqué. De la même façon, le Centre national des indépendants et paysans, qui la semaine dernière avait menacé Christian Estrosi d’aller voir ailleurs s’il n’obtenait pas quelques strapontins, s’est réjoui d’avoir hérité de deux places sur la liste azuréenne du maire de Nice. Celles de son président départemental Daniel Philippot et du maire de Guillaumes Jean-Paul David : « Le CNIP apporte ainsi son expertise en matière de ruralité et de sécurité. » Dans ce concertdelouanges autosatisfaites, l’UDI, proche de Christian Estrosi depuis le départ, lui rend hommage d’avoir « pu réaliser le rassemblement le plus large possible. Désormais, l’équipe régionale est en ordre de marche pour rassembler, au-delà des formations politiques, les hommes et les femmes de bonne volonté qui permettront d’incarner la seule alternative crédible pour faire barrage au Front national et construire enfin un avenir commun, prospère et ambitieux pour notre région », selon son chef de file azuréen Rudy Salles. Subtil équilibre Dans les Alpes-Maritimes, on dénombre ainsi, sur les vingt-neuf noms de la liste (1), seize Républicains, dont Philippe Tabarot remis en selle, quatreUDI, dont la fille de Rudy Salles, Jennifer Salles-Barbosa, deux représentants du Modem, deux du CNI, un divers droite et quatre membres de la société civile, dont le président de la Chambre decommerce, Bernard Kleynhoff et celui de la Fédération nationale des chasseurs, Bernard Baudin. La politique, on le sait, est aussi l’art subtil de ratisser large. TH. P.1. Retrouvez la liste détaillée dans notre édition de mercredi et sur notre site web : www.nicematin.fr.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 1Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 72-73Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 74-75Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 76-77Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 78-79Nice-Matin numéro 2015-09-17 jeudi Page 80