Nice-Matin n°2015-04-23 jeudi
Nice-Matin n°2015-04-23 jeudi
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°2015-04-23 de jeudi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : SCIC Nice-Matin

  • Format : (277 x 395) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 83,9 Mo

  • Dans ce numéro : reconstitution du meurtre d’Hélène Pastor.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
nice-matin Le Fait du jour Jeudi 23 avril 2015 Meurtred’Hélène Pastor : Presque un an après, la justice a reconstitué, hier à Nice, le meurtre de la milliardaire monégasque et de son chauffeur. Seul le guetteur a accepté de participer, le tireur ayant refusé Le guetteur qui assure être venu pour un braquage et pas pour un meurtre a traversé la route en guise de signal à son complice pour lui indiquer que le véhicule d’Hélène Pastor démarrait. A droite, le tireur, ici joué par un policier, était embusqué derrière le mur de l’entrée de l’Archet 1. Hélène Pastor. (Photo Claudia Albuquerque) À quelques jours du 6 mai, premier anniversaire de cette tragédie franco-monégasque, le juge d’instruction de la juridiction interrégionale spécialisée de Marseille (JIRS) Christophe Perruault a procédé, hier à Nice, devant l’hôpital l’Archet, à la reconstitution de l’assassinat d’Hélène Pastor et de son chauffeur MohamedDarwich. Prévu de longue date et minutieusement organisée de manière à impacter le moins possible le fonctionnement de l’hôpital, cet acte obligatoire en matière criminelle s’est tenu sous très haute sécurité. Afin d’empêcher la présence de curieux et de la presse, un très large périmètre avait été érigé autour de la scène de crime par les polices nationale et municipale et des consignes drastiques avaient été données aux forces de l’ordre pour éviter les photos. Des véhicules ont même été placés sur la route afin de boucher la vue des photographes et cameramen. Seul le guetteur est présent sur la scène Sans surprise, Samine Saïd Ahmedle tireur, âgé de 24 ans, extrait de sa cellule des Beaumettes àMarseille, arefusé de jouer son rôle présumé puisqu’il nie les faits depuis son arrestation. À peine arrivé sur place en provenance de la maison d’arrêt de Grasse, où il avait été transféré mardi, il aconfirmé sa volonté de ne pas participer. Puis il arejoint sa cellule des Beaumettes où il est incarcéré depuis son arrestation. Absent en raison d’un procès d’assises à Draguignan, son avocat, Denis Fayolle, était représenté par un collaborateur, Samir Bouchama. Joint au téléphone Repères 6mai 2014 Hélène Pastor qui vient de rendre visite à son fils hospitalisé est victime d’un guet-apens alors que sa voiture conduite par son chauffeur et majordome MohamedDarwich sort de l’hôpital L’Archet 1 de Nice. Les deux victimes sont criblées de plombs. 10 mai MohamedDarwich, le majordome et chauffeur, succombe à ses après la reconstitution, M e Fayolle a estimé que « l’attitude de son client était cohérente et qu’il n’avait pas de commentaire particulier à formuler puisque les faits sont contestés. Tout en rappelant que son client est présumé innocent. » Les autres suspects, dont Wojciech Janowski, gendre d’Hélène Pastor et commanditaire présumé, et son coach sportif, Pascal Dauriac, recruteur et organisateur, n’avaient pas été convoqués par le juge puisqu’ils n’étaient pas présents le soir du drame. Le magistrat instructeur, qui était accompagné d’un représentant du parquet de Marseille et entouré des enquêteurs de la PJ de Nice dont le directeur d’enquête, le commissaire divisionnaire Philippe Frizon, a donc dû se contenter du seul guetteur. Mais Alhair Hamadi, qui avait tout reconnu en garde à vue, s’est en blessures. 21 mai Hélène Pastor meurt à son tour. 23 juin Déclenchement de l’opération « Janus ». Vingt-trois personnes sont placées en garde à vue. Neuf seront mises en examen. 2juillet Janowski, devant le juge des libertés et de la détention, revient partie rétracté lors d’une audition, fin décembre comme l’a révélé Nice-Matin en février dernier. Il traverse la route pour alerter son complice Ce franco comorien de Marseille, âgé de 32 ans, se borne désormais à assumer un rôle de guetteur en vue d’un braquage et non pas d’un meurtre. De surcroît, il ne désigne plus personne. Il parle du tireur comme d’un inconnu. Néanmoins, il a accepté de jouer son rôle lui-même. Se plaçant en face de l’entrée du bâtiment de l’Archet 1, il a traversé la route lorsque le Lancia Voyager noir conduit par Mohamed Darwich s’est avancé pour sortir du parking et tourner à droite. C’était le signal adressé à son complice embusqué derrière le mur de l’entrée de l’hôpital. sur ses aveux. 21 octobre Les avocats de Wojciech Janowski déposent une requête en nullité de la garde à vue. 2 février La confrontation entre Wojciech Janowski et Pascal Dauriac tourne court. Les deux hommes campent sur leurs positions et s’accusent mutuellement du double crime. Pour refaire cette scène, c’est le vrai véhicule d’Hélène Pastor qui aété amené sur place sur une remorque. Au terme d’une multitude de mesures, de mises en situation, le tout étant photographié et filmé par l’identité judiciaire, le dispositif a été levé et la route d’accès à l’hôpital rendue à la circulation. Le prochain acte, se jouera en mai devant la cour d’appel d’Aix en Provence où Janowski va tenter de recouvrer sa liberté (lire ci-contre). Puis l’instruction va entrer dans sa dernière ligne droite avant un probable renvoi aux assises en 2016. Dossier : Didier CHALUMEAU dchalumeau@nicematin.fr Photos : Jean-François Ottonello et Sébastien Botella Un drone utilisé Pour la premièrefois en France, un drone aété utilisé lors de la reconstitution du meurtred’Hélène Pastor et de son chauffeur en mai 2014. La direction de la policescientifique autilisé l’engin avec des caméras de type « Gopro » àlademande du juge d’instruction, afin d’avoir une vue d’ensemble des lieux.
nice-matin Le Fait du jour Jeudi 23 avril 2015 la tragédiereconstituée La requêteennullité examinée le 11 mai La requête en nullité déposée àl’automne par les avocats de Wojciech Janowski sera examinée le 11 mai prochain par la chambre del’instruction de la cour d’appel d’Aix en- Provence. L’ex consul de Pologne, âgé de 68 ans, incarcéré àMarseille, ne sera pas extrait de sa cellule pour comparaîtrelors de cette audience très technique. Ce sont ses deux avocats, Erick Campana, ex bâtonnier de Marseille, et Jean-Claude Giudicelli, du barreau de Toulon, qui vont tenter de faire annuler la garde à M es Erick Campana, àgauche et Jean-Claude Giudicelli vont argumenter le 11 mai pour faire annuler la procédure. Adroite Wojciech Janowski qui jouera saliberté ce jour-là. vue de leur client et tous les actes dits subséquents. Ils estiment que la garde àvue est entachée d’illégalité. Par cette action, les deux pénalistes M es PezetetPerez : « Hamadi était venu pour un braquage,pas pourunmeurtre » M e Michel Pezet, (ancien président du conseil régional et figure politique de Marseille) défend le guetteur, Alhair Hamadi avec Fabien Perez. Hier,les deux avocats avaient fait le déplacement pour assister le seul suspect participant àlareconstitution. « Il a accepté de jouer son rôle de guetteur mais en réaffirmant qu’il était venu pour un braquage et non pas pour un meurtre », ont déclaré les deux conseils du Marseillais. Il était venu pour le vol du sac àmain de M me Pastor,enaucun cas pour la tuer », précisent-ils en confirmant qu’Hamadi avait participé à un repérage sur place avec Pascal Dauriac quelques jours avant. M es Michel Pezet etFabien Perez ont assisté leur client, le guetteur, Alhair Hamadi. visent l’annulation de la mise en examen de Janowski. Celle-ci entraînerait de facto sa remise en liberté. « Notre demande porte sur quatre points », détaillent les deux défenseurs. D’abord l’absence d’un avocat, puis celle d’un interprète. Un dossier vide Les troisième et quatrième points sont l’absence d’enregistrement vidéo de l’audition et le fait que les termes de la commission rogatoire du juge d’instruction n’ont pas été lus àleur client avant son audition. « Ses aveux en garde àvue sont inintelligibles », insistent les avocats qui assurent que le dossier est vide concernant Janowski. « Il n’y aque les déclarations de Dauriac, mais pas d’éléments matériels, pas d’écoute téléphonique », assènent les deux conseils du gendre d’Hélène Pastor. Etajoutent : « Iln’y a pas de mobile ». Quant àla reconstitution, « elle confirme que les déclarations de Pascal Dauriac sont des allégations sans fondement. Les vérifications faites par le juge invalident ses assertions », ajoutent encore les deux avocats. La reconstitution s’est déroulée sous hautesécurité. Le Lancia Voyager d’Hélène Pastor avait étéamené sur placepour simuler l’attaque jouée par un policier qui a pris la place du tireur. Les enquêteurs de la police judiciaire de Nice dont la BRI étaient présents en nombre. Ce sont eux qui ont identifié les suspects avec l’aide de la sûreté publique de Monaco. L’avocat du coach sportif : « Il assume toutesaresponsabilité » M e Mathieu Montfort était présent pour le coach sportif. M e Mathieu Montfort, qui défend Pascal Dauriac, âgé de 47 ans, au côté de Jean-RobertPhung, était lui aussi convoqué même si son client n’a pas participé à l’action, mais juste aux repérages quelques jours avant. « Pour mon client, la reconstitution n’a rien apporté de plus. Il n’a pas été question de lui. Il n’était pas présent. Il assume son rôleetsapartderesponsabilité et reste sur sa position », déclarel’avocat montpelliérain. Un rôle de recruteur et d’organisateur que lui aurait confié Janowski ce que ce dernier dément. (Photo Eric Dulière) M e de Vita : « Une scène de crime effrayante » Pour M e Franck de Vita, « leseul mobile, c’est l’argent ». Il défend Claude Pallanca, l’ex-mari d’Hélène Pastor avec laquelle il apartagé vingt-cinq ans de sa vie. Le père deGildo Pastor-Pallanca s’est constitué partie civile. M e Franck de Vita a d’abordvulareconstitution avec un œil de victime. « C’est une scène de crime effrayante, insensée », confie le pénaliste niçois qui estime que la reconstitution n’a pas apporté grand-chose au niveau du déroulement des faits car « 80%del’action est filmée par les caméras de surveillance ». Sur le fond du dossier,l’avocat niçois évoque l’omnipotence de l’argent. « Du commanditaire aux exécutants en passant par les intermédiaires, le seul mobile, c’est l’argent. Il yenaàtous les niveaux », estime l’avocat qui « relativise l’importance de la reconstitution pour insister sur la responsabilité du commanditaire qui est l’instigateur sordide de ce crime effroyable ».



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 1Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 2-3Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 4-5Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 6-7Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 8-9Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 10-11Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 12-13Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 14-15Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 16-17Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 18-19Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 20-21Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 22-23Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 24-25Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 26-27Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 28-29Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 30-31Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 32-33Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 34-35Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 36-37Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 38-39Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 40-41Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 42-43Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 44-45Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 46-47Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 48-49Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 50-51Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 52-53Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 54-55Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 56-57Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 58-59Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 60-61Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 62-63Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 64-65Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 66-67Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 68-69Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 70-71Nice-Matin numéro 2015-04-23 jeudi Page 72