News Mag n°90 23 fév 2019
News Mag n°90 23 fév 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°90 de 23 fév 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 9,7 Mo

  • Dans ce numéro : les aider à choisir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
En pleine saison des journées portes-ouvertes des établissements scolaires, c’est le moment d’amorcer discussions et réflexions sur l’orientation de nos adolescents. Entre les multiples réformes, les particularités de cette génération alpha et les difficultés à se projeter dans un environnement qui évolue très rapidement, comment effectuer les bons choix pour l’avenir de ses enfants ? Par Julie SIMON Rien de tel qu’une bonne discussion autour des futures études pour mettre de l’ambiance à la table familiale. L’adolescence n’étant pas, par définition, la période de la vie où la communication est la chose la plus évidente, il est parfois assez difficile d’obtenir un début de réponse à nos questionnements. Sans compter que les enfants doivent répondre à cette sempiternelle question  : « tu veux faire quoi quand tu seras plus grand/grande ? » depuis qu’ils sont en âge de parler. Avec les « mais qu’est-ce que tu as grandi ! », ils représentent les deux sujets de conversation préférés des adultes un peu désemparés lorsqu’ils doivent s’adresser à des petits ou, pire encore, à des adolescents. Et les choses semblent encore plus complexes aujourd’hui  : il suffit que l’ado, très en verve, décide de répondre qu’il souhaite devenir growth hacker pour créer comme un malaise... Mais si ! vous savez bien  : celui qui va avoir pour objectifs d’augmenter le trafic vers le site web, d’élargir l’audience recherchée, de développer la visibilité et la notoriété du client, de fidéliser les cibles. De nombreux métiers d’aujourd’hui n’existaient pas il y a quelques années et certains de ceux qu’occuperont nos chères têtes blondes ne sont pas encore envisagés. Difficile alors d’avoir une vision précise d’une quelconque orientation. Plutôt que de tabler sur un métier en particulier, on préfère alors privilégier les matières dans lesquelles l’adolescent va se sentir à l’aise, va être performant, afin ensuite de déterminer un environnement de travail. Cette question de l’orientation est centrale dans la nouvelle réforme du baccalauréat et du lycée. Un accompagnement renforcé, une nouvelle organisation des enseignements et un baccalauréat censé mieux prendre en compte le travail des élèves  : voici ce qui est promis grâce à cette réforme. en couverture LA QUÊTE DU MÉTIER IDÉAL. DE LA CONSTANCE DU CHANGEMENT. De la primaire au secondaire, peu d’élèves peuvent se targuer d’avoir suivi une scolarité sans réforme. Modification des rythmes scolaires, des programmes, des dénominations de filières, des organisations des enseignements  : la norme, c’est le changement. Cette rentrée ne dénote donc pas et c’est cette fois-ci le baccalauréat et, avec lui les trois années de lycée, qui sont les sujets du nouveau bouleversement. Pourquoi cette nouvelle réforme ? Afin de rendre le baccalauréat moins complexe, plus lisible, afin de garantir une meilleure réussite dans le supérieur (aujourd’hui, seuls 27% des étudiants obtiennent leur licence en 3 ans). Il a ainsi été pensé afin d’être « un véritable tremplin vers la réussite ». Cette réforme s’appliquant pour la session de 2021, les élèves entrés en seconde à la rentrée 2018 sont les premiers concernés. Ainsi, le lycée a été repensé afin de mieux accom- 2 NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 4 1 pagner les élèves dans leur réflexion autour de leur projet d’orientation et dans l’acquisition des connaissances et des compétences nécessaires afin de poursuivre leurs études au-delà du baccalauréat. Au programme donc  : contrôle continu et déconcentration des épreuves. On retrouvera comme avant le français, oral et écrit, en fin de Première. En Terminale, deux épreuves écrites portant sur les enseignements de spécialité auront lieu au printemps et deux épreuves se dérouleront en juin  : l’écrit de philosophie et l’oral préparé au long des années de Première et Terminale (cycle terminal). Ces épreuves terminales resserrées compteront pour 60% de la note finale. Le contrôle continu comptera lui pour 40% de la note finale. Il sera composé à 30% de la note finale d’épreuves communes organisées pendant le cycle terminal et à 10% des notes des bulletins scolaires de Première et de Terminale, pour l’ensemble des enseignements, afin de valoriser la régularité du travail de l’élève. Trois séquences d’épreuves seront organisées en Première et en Terminale, portant sur des enseignements qui ne font pas l’objet d’une épreuve terminale. Des mesures ont été prévues afin de garantir l’impartialité  : les sujets seront tirés d’une banque nationale numérique, les copies seront anonymisées et corrigées par d’autres professeurs que ceux des élèves et une harmonisation sera assurée au niveau académique. Dans cette nouvelle réforme, l’accompagnement des élèves dans la construction de leur projet professionnel doit être renforcé tout au long du parcours. De quelle façon ? Tout d’abord, par un temps réservé à l’orientation et bien identifié dès la classe de Seconde. Les objectifs de ces séances seront la découverte du monde professionnel et comment s’y préparer, la connaissance des formations de l’enseignement supérieur et leurs
débouchés, et l’élaboration du projet d’orientation. Deux professeurs principaux des classes de Terminale seront dédiés à l’accompagnement des élèves dans ces démarches. Enfin, l’accent devrait aussi être mis sur une meilleure coordination de tous les acteurs de l’orientation. Le lycée professionnel n’est pas oublié et, dans une optique de parcours plus personnalisé, les élèves pourront choisir de s’orienter vers trois familles de métiers. Ces familles de métiers regroupent des spécialités de baccalauréats professionnels. En fin de Seconde, l'élève choisit la spécialité de baccalauréat professionnel qu'il effectuera en Première et Terminale. > CAPA Vigne et Vin > Certificat de spécialisation Tracteurs et Machines Agricoles > Bac Pro Conduite et Gestion de l’Entreprise Viti-Vinicole > Certificat de spécialisation Technicien de cave > BTS Viticulture Œnologie > BTS Technico commercial vins et spiritueux ou agrofournitures NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 5 1. Joueurs de foot, YouTubeurs, influenceurs  : les nouveaux métiers rêvés des jeunes. 2. Les questionnements de l’orientation  : un bon sujet pour le repas du dimanche midi. 3. Dans la Marne, on note une baisse démographique continue des élèves dans le secteur public depuis plusieurs années (50 280 en 2013 contre 49 030 à la rentrée 2019). Et pourquoi pas les métiers de la vigne et du vin en apprentissage « Venez vous former au CFA d’Avize, au cœur de la côte des Blancs » 3 La grande nouveauté reste les spécialités, pour les classes de Seconde générale comme technologique, à choisir dès le deuxième trimestre de Seconde. À la fin du deuxième trimestre de la classe de Première, l'élève indique deux enseignements de spécialités qu'il conservera en Terminale. Il peut aussi choisir des enseignements optionnels. Le choix de la voie technologique porte sur huit séries que l'élève de 2 de choisit à partir du deuxième trimestre et définitivement au troisième trimestre. Autre grand changement de cette réforme, la fin des filières scientifique, littéraire et économique au profit d’enseignements communs que sont le français, la philosophie, l’histoire-géographie, l’enseignement moral et civique, les langues, l’éducation physique et sportive, et l’enseignement scientifique. Viendront s’ajouter trois spécialités choisies par l’élève en Première, puis deux en Terminale ; des options pourront également être suivies tout au long du cursus. Au lycée technologique, des enseignements viennent renforcer la culture commune des lycéens qui continuent à choisir une série afin de se spécialiser. > Licence Pro Commercialisation à l’Internationale des Vins et Spiritueux > Licence Pro Viticulture et Environnement CFA d’Avize Viti Campus 61 avenue de Mazagran 51190 Avize 03 26 57 91 49 - www.avizeviticampus.fr//Les 100 pires métiers du monde. En 2016, le site d’emploi américain Careercast a mené une étude prenant en compte un grand nombre de facteurs pour déterminer les 100 meilleurs jobs du monde et les 100 pires. Parmi ces critères, ont été étudiés l’environnement de travail (émotionnel, physique et les horaires, les revenus moyens, les possibilités d’évolution et salaires), les perspectives (évolutions du secteur et chômage) et 11 critères de stress (deadlines, risques, réputation…). Les résultats ont révélé une liste de 100 métiers censés donc être les meilleurs. Les cinq premiers sont  : data scientist, statisticien, analyste cyber-sécurité, médecin ORL et échographiste. Des professions qui ne font pourtant pas rêver de prime abord. On peut avoir le même étonnement en voyant la fin du classement, et donc les 5 métiers les moins appréciés  : technicien en lutte parasitaire (là on peut comprendre), militaire, DJ, présentateur (Tv/Radio) et bûcheron.//



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :