News Mag n°88 26 jan 2019
News Mag n°88 26 jan 2019
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°88 de 26 jan 2019

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 8,8 Mo

  • Dans ce numéro : créateurs d'entreprises, emplois et croissance.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
9 TOUTES LES VOIES MÈNENT À L’ENTREPRENEURIAT. Ou presque. Il y a encore quelques années, les voies qui conduisaient à la vie de chef d’entreprise n’étaient pas si diversifiées qu’aujourd’hui. Toujours grâce aux différents dispositifs d’aides et d’accompagnement, il est possible de trouver une façon d’entreprendre qui convient à notre personnalité, nos valeurs et notre métier. Création ou reprise d’entreprise, libre à l’entrepreneur d’imaginer un mode de fonctionnement qui lui ressemble, convienne à ses partenaires tout en étant bénéfique pour son business. Si les générations arrivant sur le marché du travail bousculent les codes en matière d’organisation, de hiérarchie, de management, il en est de même dans le milieu de l’entrepreneuriat. Refusant l’isolement qui semble coller à la peau du créateur d’entreprise, les entrepreneurs se réunissent dès le début de leurs projets au sein d’es- paces de travail partagé. Leurs motivations ? Fuir la solitude bien entendu, mais aussi retrouver une petite routine de boulot, même si ce sont eux qui dictent les règles de cette routine. Ils se rassemblent aussi pour être aidés, épaulés, afin de partager ensemble les difficultés de la création ou de la direction d’entreprise, et de trouver plus rapidement des solutions. Oubliée la concurrence poussée à l’extrême, bienvenue à la collaboration, l’entraide, la bienveillance. Attention, tout n’est bien entendu pas tout rose dans le monde de l’entrepreneuriat, mais ils sont de plus ne plus nombreux à travailler pour bâtir ces relations de coopération qui facilitent le quotidien. L’idée qu’une saine concurrence est plutôt positive pour le business fait son chemin et pousse les entrepreneurs vers de nouveaux modes de fonctionnement. 10 NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 10//Starter Entrepreneur  : le réseau des jeunes entreprises de la Marne Après « Créer au féminin » et « Connecting Entrepreneurs », Starter Entrepreneur s’adresse aux entreprises âgées de moins de 3 ans, sur tout le territoire de la Marne, dans les zones urbaines comme les rurales. Initié par la CCI de la Marne et la Chambre des métiers et de l’Artisanat, son objectif est de permettre à ses adhérents de développer leur réseau professionnel, de partager leurs expériences, de participer à des rencontres, événements, ateliers pratiques, d’approfondir leurs connaissances et de tester leurs projets. Son lancement a eu lieu en décembre dernier, à l’occasion duquel les participants ont pu assister à une intervention sur le thème « Intégrer un réseau, pourquoi ? » et écouter plusieurs témoignages de chefs d’entreprise.//9. Bien choisir son réseau, c’est garantir le meilleur accompagnement qui soit pour son projet. 10. Preuve que l’entrepreneuriat a le vent en poupe, le nombre de structures dédiées à son accompagnement ne cesse d’augmenter.
Le succès grandissant des coopératives d’entrepreneurs et d’activité en est la preuve. Sur notre territoire, deux de ces structures connaissent une forte demande d’adhésion. SYNERCOOP, qui compte près de 90 membres, et SET UP, créée plus récemment et qui quant à elle compte déjà une vingtaine de membres. Pourquoi un tel succès ? Tout d’abord parce qu’elles proposent un statut sécurisant et offrent tout un panel de services administratifs. Et quand on connaît les affres de l’administration liées aux entreprises, la proposition qu’un tiers de confiance s’en charge à notre place rencontre une écoute plus qu’attentive. 12 Passée la phase de lancement de projets, on peut également s’auto-salarier, avec tous les avantages que cela présente en matière de couverture sociale et de prévoyance. Un argument de poids. Mais lorsque l’on interroge les membres de ces CAE, c’est souvent la notion d’équipe retrouvée, de solidarité qui est mise en avant. Si la création d’entreprise répond parfois à un fort besoin de fuir des collègues envahissants, le plaisir de la solitude s’estompe en général au bout de quelques semaines. Et pouvoir échanger sur son activité, son projet avec d’autres personnes qu’un conjoint blasé ou son animal de compagnie devient vital. On retrouve ainsi des collègues de travail, certes, mais que l’on a choisi et qui, a priori, partagent les mêmes valeurs que nous. Les CAE évoluent effectivement dans le secteur de l’Économie Sociale et Solidaire. En cotisant chaque mois à la coopération, ses membres soutiennent ses actions et permettent aux nouveaux entrants d’être accompagnés par des formations, des ateliers, etc. C’est aussi une des forces de ces structures  : l’accompagnement personnalisé, le suivi et l’entraide pour faire aboutir son projet dans les meilleures conditions. Des façons de travailler, d’entreprendre différentes, où l’on tente de nouvelles choses afin d’être plus en adéquation avec ses besoins et surtout ses valeurs. Des initiatives que l’on retrouve dans tous les secteurs, comme dans le domaine artistique, où les créateurs, artisans se regroupent en atelier, ouvrent des boutiques. On peut citer à Reims l’Atelier Hyperespace, le Marché Super (site de vente en ligne de créations d’artistes régionaux) ou encore la Louve Rémoise, boutique dédiée à la mise en avant de productions des créateurs locaux. 13 11. Se regrouper par domaine, profil ou encore ancienneté  : la force des réseaux ne se dément pas. 12. La Louve Rémoise à Reims propose à la vente les créations d’artistes et artisans locaux. 13. Les CAE permettent aux entrepreneurs de tester leur projet avant de se lancer, tout en étant accompagnés et suivis. NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 11 11 Comprendre et accompagner les entreprises innovantes BANQUE POPULAIRE Logo Quad 24/08/2018 24, rue Salomon de Rothschild - 92288 Suresnes - FRANCE ÉQUIVALENCE QUADRI DÉGRADÉ CYAN 100% MAGENTA 85% NOIR 35% VERS CYAN 66% MAGENTA 6% Tél.  : +33 (0)1 57 32 87 00/Fax  : +33 (0)1 57 32 87 87 Web  : www.carrenoir.com CYAN 100% MAGENTA 85% NOIR 35% Ce fichier est un document d’exécution créé sur Illustrator version CS6. CYAN 75% MAGENTA 23% CYAN 100% MAGENTA 85% NOIR 35% UNE COMPÉTENCE DE PROXIMITÉ Des pôles d’excellence NEXT INNOV implantés sur tout le Grand Est pour offrir un service de proximité aux entreprises innovantes. A Reims  : 20 cours Langlet www.cockpit.banquepopulaire.fr #Cockpit Entrepreneurs @BanquePopulaire BANQUE POPULAIRE ALSACE LORRAINE CHAMPAGNE, Société Anonyme Coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L 512-2 et suivants du Code Monétaire et Financier et l’ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux Etablissements de Crédit, dont le siège social est à 57000 METZ, 3 rue François de Curel, immatriculée sous le n°356.801.571 R.C.S. METZ, société de courtage et d’intermédiaire en assurances inscrite à l’ORIAS sous le n°07 005 127. Crédit photos  : Fotolia - Création  : Lotus Bleu.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :