News Mag n°83 3 nov 2018
News Mag n°83 3 nov 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°83 de 3 nov 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 11,4 Mo

  • Dans ce numéro : salon des vins.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 16 - 17  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
16 17
QUELLES TENDANCES POUR LES ALLIANCES ? Il existe une multitude de possibilités pour le choix, et pourtant ce sont les modèles les plus classiques qui remportent tous les suffrages. Et c’est bien logique  : il s’agit d’une bague que l’on va porter chaque jour, durant plusieurs années, quelles que soient notre tenue ou nos activités. On fait donc attention aux effets de modes, aux pièces trop originales dont on pourrait se lasser trop vite. Anneau en or blanc, rose ou jaune, serti de pierres précieuses ou de diamants blancs ou noirs  : on prend le temps de la réflexion sans se précipiter et on multiplie les 15 12 12. Il existe de nombreuses possibilités pour les alliances, du plus classique au plus original. essayages afin de choisir celle qui, en plus de symboliser l’amour des futurs mariés, pourra s’insérer facilement et quotidiennement à leur annulaire. Le choix de la robe de mariée est un moment aussi intense que redouté. Les sources d’inspiration sont légion  : entre les magazines et les réseaux sociaux, les propositions peuvent parfois perdre les futures épouses plus que les aider. Pour bien choisir sa robe de mariée, il est important de bien se connaître. Quelle est sa silhouette ? Quelles sont les formes qui nous mettent en valeur ? C’est peut-être le moment propice pour faire appel à des professionnels qui sauront, non pas NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 16 « Les femmes s’inspirent beaucoup des blogs, de Pinterest pour trouver leur robe de mariée. Les mariages princiers en influencent certaines également. Il existe des grandes tendances mais il faut pouvoir les adapter à chaque silhouette. En surmesure, on va pouvoir adapter les modèles en fonction des formes de chacune. La tendance n’est plus du tout aux robes de princesse, avec beaucoup de jupons, beaucoup de volume. Les futures mariées veulent une robe confortable, avec laquelle elles pourront danser, faire la fête. Elles veulent une tenue facile à vivre le jour J. Elle doit aussi être un prolongement de leur personnalité  : une robe surmesure offre cette possibilité. La tendance est donc aux robes fluides, toujours avec de la dentelle, mais plutôt de la guipure que de la dentelle de Calais ; il y a aussi beaucoup de motifs, pour un côté toujours aussi bohème, romantique. La robe peut être fluide avec des superpositions qui vont donner du vaporeux. Le volume va se faire grâce à la matière, sans jupon, ni cerceau. On va pouvoir ainsi apporter de la modernité en gardant un côté un peu traditionnel. J’attache une grande importance aux belles matières, naturelles, les dentelles que j’utilise sont fabriquées en France. Réaliser une robe sur-mesure, c’est un vrai cheminement  : on commence par faire un moulage de la robe dans une toile à patron, c’est la même façon de travailler qu’en haute couture. On va tracer les décolletés, et puis, au fur et à mesure, on ajuste la robe. On échange beaucoup  : la mariée pense sa robe et moi je la dessine. Rien n’est figé, à chaque essayage, elle voit la robe évoluer. Elle a ainsi une robe qui lui ressemble, qui est unique, que personne n’aura et qui est vraiment faite pour elle, pour sa silhouette. C’est une démarche qui reste accessible par rapport au travail et au résultat obtenu. Les essayages sont toujours des moments privilégiés, des instants précieux qu’on partage avec ses amies, ses proches. Ce sont vraiment de belles rencontres  : on passe du temps ensemble et je suis à chaque fois contente de recevoir les photos de la cérémonie. Je peux ainsi voir la robe « en action » ; j’aime avoir un retour des mariés, savoir que tout s’est bien passé. Ce sont des moments intimes que nous partageons ». Sophie JANDOT, La Femme s’Entête, Reims. 15. Les ajustements se font au fur et à mesure, la robe se créé eau fil des essayages. (La Femme s’Entête.)
LA salle d’un mariage féerique Un vigile et un maître d’hôtel, des tables rondes & leurs chaises Napoléon, la scène, le système son & votre couleur d’ambiance de salle personnalisée  : compris dans la location. À PARTI DE 2 000 € Choisissez ensuite librement votre traiteur, vos boissons. Location de salle Repas de gala, cérémonies, séminaires, congrès etc. 03 26 04 11 11 - 35 rue Buirette, Reims - www.salon-degermann.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :