News Mag n°82 20 oct 2018
News Mag n°82 20 oct 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°82 de 20 oct 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 11,2 Mo

  • Dans ce numéro : centenaire de l'Armistice.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
s, troupes indochinoises  : s, volontairement ou non, e Guerre pour aider leur ière vue, n’était pas le leur.ux graffitis du Chemin des d’août 1917, cet ouvragens négliger les expériences d. e à la somme de travaux st possible, au-delà des cet aspect essentiel de la temporaine à l’Université de que et des conflits mondiaux arseille Université. Il a dirigéons à Aix-en-Provence. -318-5 6//La fleur de bleuet, symbole des collectes du 11 novembre. Le bleuet est choisi afin de rappeler l’uniforme bleu horizon des jeunes soldats baptisés « bleuets » par leurs aînés, les « poilus ». Le bleu est aussi l’une des couleurs de la Nation française, figurant en première couleur du drapeau tricolore. L’œuvre nationale du Bleuet de France est née d’un geste citoyen, sous l’impulsion de deux infirmières de l’institution nationale sous la direction de philippe buton et marc michel les troupes coloniales dans la Grande Guerre Combattants de l’empire sous la direction de philippe buton et marc michel Combattants de l’empire les troupes coloniales dans la Grande Guerre des Invalides à Paris. Émues par les souffrances qu’endurent les blessés de guerre dont elles ont la charge, les deux femmes créent un atelier de confection de bleuets en tissu afin que les pensionnaires perçoivent un revenu complémentaire de la vente des fleurs. Cet élan citoyen se développe et prend une dimension nationale  : la Nation toute entière veut œuvrer pour le Bleuet et ce qu’il symbolise. En 1934, l’association Bleuet de France est créée et une première collecte officielle est autorisée sur la voie publique à Paris. En 1957, un second jour de collecte est créé, le 8 mai. Depuis lors, deux campagnes nationales d’appel aux dons sont organisées chaque année à l’occasion des commémorations du 8 mai et du 11 novembre. Tout au long de l’année, les Français peuvent acheter des bleuets ou faire un don sur le site de l’Office national des anciens combattants et des victimes de guerre. (http://www.onac-vg.fr). Le Chemin des Dames et sa célèbre Caverne du Dragon font également partie des incontournables. Malheureusement, cette dernière est fermée pour travaux et ne sera à nouveau visible par les visiteurs qu’au printemps 2019, à l’occasion des 50 ans du musée. En attendant, d’autres sites sont visibles et une grande exposition sur la sortie de la Première Guerre de l’Aisne sera proposée gratuitement à partir du 11 novembre 2018 (et jusqu’en juin 2019), en collaboration avec la Caverne du Dragon, dans le bâtiment des Archives départementales de l’Aisne, au Parc Foch, avenue du Maréchal Foch à Laon (ouvert du lundi au vendredi de 9h à 17h). Un petit peu plus loin de nous, le musée de la Grande Guerre à Meaux présente, sur 3 000 m2 une scénographie attractive et innovante illustrant les grandes mutations et les bouleversements qui ont découlé de la Première Guerre mondiale. Il montre comment de 1870 à 1918, le monde a basculé du 19 e au 20 e siècle à travers notamment les progrès de la médecine, l’évolution des communications, l’importance de l’industrialisation, les transformations des équipements ou encore le rôle primordial des femmes durant le conflit... La visite se veut être une véritable expérience immersive grâce aux sons et images d’archives et à la présentation d’objets qui peuvent être manipulés. Un parcours est également dédié spécialement aux enfants. À l’occasion du Centenaire, le musée accueille l’exposition « Familles, à l’épreuve de la guerre » jusqu’au 2 décembre 2018. Près de 300 pièces de collection, inscrites dans une scénographie intimiste, permettent de mieux appréhender les répercussions de la Grande Guerre sur les destins individuels. « La guerre de 14/18 a profondément affecté les familles (...), 1 400 000 morts (...), toute la société française est touchée (...). Il y a une évolution des liens familiaux//« Combattants de l’Empire/Les troupes coloniales dans la Grande Guerre », par Philippe Buron et Marc Michel. Cet ouvrage regroupe les actes du colloque de 2013 et sera disponible en librairie début novembre  : « Tirailleurs sénégalais, spahis algériens, troupes indochinoises  : autant de soldats des colonies recrutés, volontairement ou non, sur les fronts européens de la Grande Guerre pour aider leur métropole dans un conflit qui, à première vue, n’était pas le leur. De la bataille NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 10 et des nouvelles familles qui sont en train de naitre dont nous sommes les héritiers aujourd’hui. Cette exposition sur les familles n’est pas seulement une exposition qui parle d’Histoire. C’est une exposition qui nous parle, à nous, parce qu’elle parle de nos aïeux, elle parle de nos familles et c’est cette histoire que l’on vous invite à venir redécouvrir, votre histoire. » Jean-Yves Le Naour, commissaire de l’exposition, Docteur en Histoire, spécialiste de la Première Guerre mondiale et de l’Histoire du 20 e siècle. 6. Le bleuet est le symbole des campagnes nationales de collecte, organisées en particulier les 8 mai et 11 novembre. 7. Près de 300 pièces permettent au Musée de la Grande Guerre de Meaux de nous plonger dans l’ambiance de l’époque (Coll. Musée de la Grande Guerre – Meaux). 8. Véhicules militaires, uniformes, affiches, effets personnels  : un lieu à découvrir à l’occasion des célébrations de ce mois de novembre (Coll. Musée de la Grande Guerre – Meaux). oubliée de Dobro Polje aux graffitis du Chemin des Dames en passant par les mutineries d’août 1917, cet ouvrage aborde la spécificité du cas français sans négliger les expériences des empires anglais, italien et allemand. Cent ans après les événements, grâce à la somme de travaux inédits d’historiens émérites, il est possible, au-delà des polémiques, de mettre en lumière cet aspect essentiel de la Première Guerre mondiale ». 7 8
.FR



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :