News Mag n°80 22 sep 2018
News Mag n°80 22 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de 22 sep 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'élégance 2018-2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
Nouvel espace Saint James pour l’homme et la femme sur Reims 14 cours Jean-Baptiste Langlet à Reims 03 26 88 40 33 www.wboutique-saintjames.com DGC communication - photo Aurèle Lavalle - Photographie retouchée. manches » jouent les prolongations en demisaison. On joue cette saison sur les proportions, les volumes, pour des modèles innovants ou plus classiques. Les matières se font toujours plus techniques pour en faire l’arme imparable pour affronter tous les aléas météorologiques. Dans la même idée de protection, la parka arrive également pour assurer notre survie et notre confort. Des versions là aussi très classiques comme très décalées, jouant sur des volumes extrêmes et aériens, soufflent un vent de modernité sur notre garde-robe. Les manteaux, en particulier en peau lainée, se portent uniquement en mode XXL. La cape tente ici un come-back. On oublie les volumes extrêmes, on mise sur des modèles chics, adaptés à la morphologie de chacune, pour apporter confort et style à cette pièce forte de la saison. Le blouson « eighties » (encore elles), court, blousant, est à nouveau sur toutes les épaules. Pour un look énergique mais toujours séduisant, les créateurs ont boosté son allure pour une pièce davantage dans l’air du temps. Hors manteaux, c’est la combinaison pantalon qui s’impose dans nos dressings. Malgré la résistance de celles qui ne souhaitent pas vraiment se confronter au port de ce vêtement de tous les dangers pour certaines silhouettes, elle passera bien l’hiver en pôleposition. Mais les modeuses nous l’assurent  : il existe une combinaison pour chaque morphologie, on pioche donc dans les guides présents sur le web et les démos des youtubeuses et on ose la tendance (en assumant de se retrouver nue dans les toilettes, c’est tout de même l’inconvénient majeur de la combinaison, soyons honnêtes). 6 6. Une nouvelle solution pour profiter d’un shopping en centre-ville facilité grâce à Shop In Reims. 7. La cape, tout comme la combinaison pantalon, nécessite réflexion et précision dans le choix pour éviter toute NEWS caricature. MAG ‘ I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ LE PETILLANT ‘ 8 7 « Il existe trois freins à l’achat en centreville  : les horaires, le prix ; (pas forcément le prix réel mais sa perception) et l’accès à l’offre. Le web permet en effet d’avoir accès à plusieurs offres de produits facilement et rapidement avant de faire un choix. Nous sommes cependant convaincus que le futur est dans le local. Avec Shop In Reims, nous proposons une solution digitale facile d’utilisation pour le consommateur, comme pour le vendeur. Nous avons plus de 50 commerçants enregistrés, proposant plus de 3 500 articles. On parcourt les articles, on choisit par thème, par boutique, on règle directement via l’appli et il ne nous reste plus qu’à le retirer en magasin. On conserve ainsi la proximité, le conseil, le « service aprèsvente » si besoin. L’accès à l’offre est permanent, on achète en local et on peut aussi découvrir de nouvelles boutiques, de nouvelles adresses, de nouveaux produits... Pour les commerçants, nous avons aussi travaillé sur une utilisation très simple leur permettant d’avoir une vitrine digitale performante. Le web n’est plus un concurrent mais bien un support complémentaire. 2 000 personnes ont déjà téléchargé l’appli depuis son lancement en juin, plus de 100 transactions ont été enregistrées. Un Shop In Epernay va bientôt voir le jour, les villes de Charleville- Mézières, Soissons, Dijon ou encore Fontainebleau sont également intéressées. Cette solution digitale bénéficie également d’un fort potentiel d’évolution. « Shop In » est une des réponses possibles aux problématiques de désertification des centresvilles  : en assurant à l’usager, comme aux commerçants, une solution facile, agréable et performante pour faire son shopping en ville. » Nicolas VILMART et Christophe LEVY, Shop In Reims.
QUELLES COULEURS PORTER CET HIVER ? Chaque saison apporte son lot de couleurs à privilégier. Heureusement, depuis plusieurs années, l’éventail s’élargit, permettant à tous de trouver au moins une teinte tendance à porter. Grande nouvelle cette année  : malgré le fait que cette couleur soit très installée dans les dressings, surtout pour la saison hivernale, il semblerait que le noir n’ait plus la cote. On lui préférera un bleu marine, conférant le même côté chic et sobre. Les teintes vives sont très présentes dans les collections, comme du vert sapin ou du jaune moutarde que l’on retrouve beaucoup sur les pantalons d’hiver. La couleur orange brûlé, rouille, apparaît en petites touches, permettant de réveiller des tenues un peu trop sages. Le rouge sera aussi omniprésent, avec le violet qui, après avoir investi la garde-robe du printemps-été, joue les prolongations. Au rayon moins « pop », on trouve les teintes de gris, le bleu Klein et le lie de vin. Dans les nuances de vert, on adopte également le kaki, plus sobre, qui peut se permettre le total look. Porter de la couleur en hiver ne se limite pas à quelques touches sur des accessoires et pourtant, les tenues colorées ne doivent pas se limiter au printemps-été. Au contraire, pour vaincre la grisaille ambiante, des teintes vives jouent positivement sur notre Achetez neuve votre future voiture de collection. moral. Trois options sont possibles. Oser le total look coloré  : pour cela, on s’aide des tutos présents sur le web ou on laisse parler son instinct, l’important est de se sentir bien. Un peu trop flashy pour vous ? Aucun souci, la couleur se porte également en touches. On mise alors sur de accessoires tendances, pile dans la teinte du moment. Sacs, chaussures, ceintures, écharpes, bijoux  : tout est possible et la palette des choix est très large. Troisième option  : on investit dans une pièce forte colorée. Petit haut violet, pantalon jaune ou encore gros manteau dans une couleur vive  : elle sera la pièce de votre saison. « J’ai commencé par créer de gros chapeaux pour des cérémonies comme les mariages. Je ne vois pas vraiment ça comme un produit, mais davantage comme une sculpture, un art. Mes créations sont disponibles dans différentes boutiques de Châlons-en-Champagne et à Paris. Je propose également du surmesure. J’ai aussi développé d’autres gammes, comme les bandeaux, qui sont plus accessibles que les chapeaux, en termes de coût mais pas seulement  : les femmes osent de moins en moins les chapeaux, le bandeau est un accessoire plus facile à porter. Je propose des pièces pour toutes les occasions, du plus habillé, avec des voilettes, à ceux que l’on peut porter tous les jours. Les détails sont Quand votre père a acheté sa première Coccinelle, il y a déjà bien longtemps, il était loin de se douter qu’il achetait une voiture qui allait devenir une voiture de collection. Maintenant si vous ne voulez pas acheter l’une des dernières Coccinelle produites… ce n’est pas comme si vous n’aviez pas été prévenu. NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 9 amovibles, certains sont réversibles, tout ceci est pensé pour faciliter la vie de l’accessoire. Pour les messieurs, je développe également toute une gamme de nœuds papillon pour qu’il y ait une certaine égalité dans l’offre et aussi une association possible entre les tenues hommes et femmes. L’accessoire est fait pour s’amuser, j’aime l’idée de proposer un point de vue, dans un univers, pour un individu. Je fais de très petites séries, j’aime la relation qui peut s’installer avec mes clients, cette proximité n’est possible que si on travaille en local. Mes créations sont respectueuses de l’environnement mais aussi de l’éthique humaine. J’ai aussi un autre projet, qui me tient vraiment à cœur. Il s’agit de toute une gamme de turbans, qui peuvent intéresser tout le monde bien sûr, mais qui s’adresse en particulier aux femmes qui suivent des traitements pour un cancer. J’ai voulu leur proposer cette alternative à la perruque, leur offrir un choix supplémentaire. Je suis dans les démarches pour travailler en coopération avec des établissements spécialisés, des associations afin de développer et faire connaître davantage ces créations. » Eve GRASSET, Les Chapeautés. volkswagen.fr Volkswagen Group France -s.a. - R.C.S. Soissons 832 277 370 Cycles mixtes de la gamme (l/100 km)  : 4,3 à 6,8. Rejets de CO2 (g/km)  : 113 à 157. Valeurs au 15/06/2018 susceptibles d’évolution à la hausse. Pour plus d’informations, contactez votre Partenaire. Reims Epernay Châlons vw-reims.fr/vw-epernay.fr/vw-chalons.fr



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :