News Mag n°80 22 sep 2018
News Mag n°80 22 sep 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°80 de 22 sep 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 12,5 Mo

  • Dans ce numéro : l'élégance 2018-2019.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
flashy, avec des couleurs très peps, impossibles à retrouver dans la nature... à réserver à ceux qui ont décidé de jouer à fond la carte de la fausse peau de bête. Le cuir reste encore et toujours très présent dans les collections et les dressings. Il s’impose comme l’un des incontournables, qu’il se décline en veste, blouson, jupe, pantalon ou robe. Pour conserver le côté « cocon » de la saison, on le mixe avec les pièces « doudous » par exemple  : le pull en laine ou en cachemire. Dans la catégorie « intemporel », on retrouve également le jean évidemment. Le total look denim s’impose une nouvelle fois et se décline sur tous les vêtements. On investit dans de belles pièces puisqu’on est certain de pouvoir les recycler sur plusieurs saisons. D’autres matières sont aussi proposées, comme le velours lissé, le lamé ou les tissus matelassés. DU FLORAL, DE L’ANIMAL ET DU GALACTIQUE  : CETTE SAISON SERA TOUT SAUF ENNUYEUSE. Malgré un vestiaire résolument tourné vers une lutte désespérée contre le froid polaire qui nous attend (ou pas), on conserve un petit peu de printemps grâce à toutes ces fleurs qui s’installent sur nos imprimés. En mini ou en très très grand, le motif floral est annoncé par certains comme la grande tendance de l’hiver prochain. Il flirte avec une autre grande tendance du moment  : l’imprimé foulard. On verse vite dans le kitsch porté en all over, mais il semble pourtant que ce soit un must cette année. Une autre envie du moment  : avoir la tête dans les étoiles. On embarque dans son dressing les motifs étoilés, mais aussi les fusées, les planètes et toutes les références à l’univers cosmique. Les matières brillantes qui font la part belle aux reflets nous aident à suivre cette tendance galactique. Et comme la mode aime les grands écarts, on passe de l’interstellaire au très terrien avec le grand retour de l’imprimé léopard. De jour comme de nuit, l’imprimé félin s’impose, en touche discrète ou en pièce imposante. 4 « Attention aux tendances  : elles changent tout le temps et ne vont pas à tous les potentiels. Pour adopter certains éléments qui nous mettent en valeur, il faut avant tout bien se connaître. J’aborde le conseil en image de façon très technique. Le premier rendez-vous est dédié à l’étude du potentiel de la personne, avec une analyse colorimétrique. En général, on va naturellement vers ce qui nous met en valeur mais on peut avoir des surprises, c’est donc une étape incontournable et très révélatrice. Cette année, il y a un panel de couleurs assez important qui permet de rester dans ce qui nous correspond tout en étant à la mode. Ensuite, j’étudie la silhouette, du cou aux pieds, je prends toutes les mesures, et on termine par le morpho-visagisme ; on examine la forme globale du visage et apporte des conseils pour la coiffure, le maquillage, les accessoires, etc. Cette première étape s’accompagne d’une 5 Catherine BEAUDOIN, CB Coach. 4. Loin de l’image « magnifaïque » véhiculée par les médias, les conseillers en image aident avant tout à connaître notre potentiel pour choisir nos tenues, qu’elles soient ou non dans la tendance. 5. On assume son côté fauve, de jour comme de nuit, de la tête aux pieds. Plus discrets, mais très présents également, les carreaux prennent de plus en plus de place sur les rayures. On les porte cette année en total look si l’on maîtrise bien la chose... trop d’improvisation peut vite devenir périlleux dans cet exercice. Du côté des « petits détails », on s’offre du glamour avec des petits volants qui prennent plus facilement leur place sur des tenues de soirée. Les franges, toujours dans un esprit cowgirl, confèrent également un style glamour, travaillé NEWS tout MAG en finesse. ‘ I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ LE PETILLANT ‘ 6 discussion sur l’objectif de la personne. Je peux ainsi conseiller les formes, les couleurs, ce qu’il est préférable de porter et ce qu’il vaut mieux éviter. Maintenant, on peut aussi décider de continuer à porter telle couleur ou tel vêtement parce qu’on en a envie  : on a conscience qu’il ne nous met pas forcément en valeur, mais si on l’aime bien, pourquoi se priver ? Être épaulé(e) par un(e) conseiller(e) en image permet d’acheter différemment, pas forcément davantage. C’est même le contraire qui se produit souvent  : on achète moins mais mieux. Cela a des effets très bénéfiques sur l’image de soi, la confiance en soi, cela aide vraiment à trouver sa posture dans certains métiers. Il y a encore quelques freins en France, surtout en entreprise, alors que, dans d’autres pays, c’est tout à fait naturel, mais c’est un métier en pleine évolution. La priorité, c’est de permettre aux personnes de se sentir bien en étant elles-mêmes. » LES MANTEAUX S’IMPOSENT EN PIÈCES INCONTOURNABLES. Les manteaux, blousons, parkas deviennent les pièces fortes de la saison. Logique, pour une tendance qui veut avant tout nous protéger. La fameuse doudoune n’est pas à proprement parler un incontournable, elle est plutôt passée du côté obscur des classiques de la garde-robe hivernale pour les « avec-manches » quand les versions « sans-
PUBLI-INFORMATION FRÉDÉRIC BEAUSOLEIL  : PROFESSION LUNETIER Frédéric Beausoleil n’est pas un simple créateur. Il est lunetier. Une appellation qu’il revendique fort des valeurs de la Maison pour laquelle, depuis 2010, il dessine tous les modèles. Le directeur artistique de la marque française Acuitis s’est confié sur son parcours et son coup de foudre pour le concept Acuitis. Frédéric Beausoleil dans son atelier parisien. On ne devient pas lunetier par hasard. Il s’agit d’un art spécifique, délicat. Frédéric ne déroge pas. Avant lui, sa mère avait excellé dans cet exercice de style en devenant l’une des premières opticiennes françaises. Pourtant, à 17 ans, il se rêve sculpteur. Cependant ses parents lui conseillent la prudence  : il se dirige vers une école d’optique. S’il ne peut travailler la glaise, il façonnera des montures comme il l’aurait fait avec n’importe quel autre matériau. Très vite, la passion le gagne et il se lance corps et âme dans la profession. Avec sa propre identité, d’abord, créée en 1987  : Lunettes Beausoleil. En 2010, Frédéric Beausoleil rejoint l’incroyable aventure Acuitis. Le challenge ? Offrir à leurs invités – c’est ainsi qu’ils désignent leurs clients – des produits de luxe à des prix ultra accessibles. Un pari osé, relevé avec maestria. Avec une gamme de lunettes de vue et de solaires allant de 30 à 300 euros, Acuitis impose sa signature dans le secteur de l’optique. Un constat évident qui achève de sceller leur destin et leurs valeurs. « Nos maîtres mots ? Authenticité, savoir-faire et sens du conseil. Notre parti pris était de mettre l’humain au cœur de nos boutiques. » S’il n’échappe à la logique commerciale et à la concurrence qui fait rage dans le secteur, Frédéric Beausoleil n’en reste pas moins un esthète, amoureux de l’élégance à la française, qui prend un plaisir incommensurable à travailler les matières. Là encore, le lunetier impose sa patte et son mantra. « Que le produit que je dessine soit ostentatoire ou classique, je n’ai qu’un seul critère  : l’élégance. » Pour ce faire, le designer confie « sculpter » chacun de ses modèles. L’impulsion vient de la matière, puis il laisse libre cours à son imagination, se nourrissant de l’air du temps, des univers artistiques et de la mode dans lesquels il évolue. « Et, je l’avoue, j’adore moderniser des formes qui appartiennent au patrimoine lunetier. On n’invente rien  : depuis deux siècles, nous revisitons des formes iconiques, comme les pilots ou les pantoscopiques. C’est pour cela que le choix de la matière est fondamental pour varier les styles. Et les plaisirs ! » Quant à la conception de ses lunettes, Acuitis a sa propre usine, à Nantes, dans laquelle sont fabriquées les modèles les plus haut de gamme. Les verres sont quant à eux tous fabriqués dans l’Hexagone, assurant ainsi le label « made in France. » Pas question de clore cet entretien sans évoquer la délicate question du style. Le créateur confesse que, comme dans la mode en général, il n’y a plus une tendance mais plusieurs, dont trois se dessinent plus nettement  : les iconiques toutes en élégance, les originales, futuristes et audacieuses portées par des stars comme Rihanna, et enfin les sportives, travaillées dans un aspect NEWS plus MAG pragmatique, afin de ‘ I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ LE PETILLANT ‘ Lunettes en bambou. 7 répondre à des besoins spécifiques. Frédéric Beausoleil insiste enfin sur l’importance du conseil, plus que dans n’importe quel autre secteur. « Quand on porte la même monture, tous les jours, pendant plusieurs années, aller vers une autre forme est parfois difficile. Je conseille de demander à votre opticien Acuitis d’effectuer une sélection et de vous guider dans votre choix. Bien sûr, on peut suivre les tendances et les règles morphologiques, mais parfois il faut oser aller au-delà, dépasser ses préjugés. » Il achève de nous convaincre en nous rappelant que les lunettes de soleil sont avant tout des accessoires de mode, et que se constituer une collection au fil du temps permet d’en changer en fonction de nos humeurs, de nos looks, de nos envies… Cela fait combien de temps que l’on ne s’est pas offert une paire de lunettes, d’ailleurs ? Monture en fleur de coton. En vous rendant chez Acuitis, vous pourrez notamment échanger avec Catherine, qui vous accueillera et vous fera partager la passion de son métier. Elle se fera également un plaisir de vous accompagner dans toutes vos démarches administratives. 4, Rue Théodore Dubois REIMS 03 26 24 60 57 Acuitis-REIMS www.acuitis.com reims@acuitis.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :