News Mag n°75 9 jun 2018
News Mag n°75 9 jun 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°75 de 9 jun 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 72

  • Taille du fichier PDF : 30,5 Mo

  • Dans ce numéro : spécial coupe du monde.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Peu de répit pour les fans de football  : après la Coupe du Monde des équipes masculines, ce sera au tour des meilleures nations féminines de se confronter sur le terrain. Et quel terrain puisque c’est la France, et même Reims qui accueillera cette compétition. Du 7 juin au 7 juillet 2019, c’est à Reims donc, et dans huit autres villes de France, que seront accueillies les 500 joueuses composant les 24 équipes engagées. REIMS, L’UNE DES HÔTES DE LA COUPE DU MONDE FÉMININE. Après la Coupe du Monde masculine... PLACE À LA COMPÉTITION FÉMININE. Depuis quelques années, le football féminin connaît un regain d’intérêt, même si la médiatisation est loin d’être à la hauteur de leurs homologues masculins. Cette Coupe du Monde, organisée en France, est l’occasion de promouvoir ce sport « au féminin » et de mettre en lumière les qualités de jeu, d’endurance et de technique des différentes équipes présentes pour cette compétition. L’histoire du football féminin est étroitement liée à la ville de Reims depuis 50 ans. La section féminine du Stade de Reims a en effet été fondée en 1968 et les joueuses ont fait figure de « pionnières ». Cet anniversaire a été fêté en avril, à l’occasion notamment de la sortie du film du réalisateur Julien Hallard, « Comme des garçons », avec Max Boublil dans le rôle de l’entraîneur, Vanessa Guide, Solène Rigot, etc. Ce film s’inspire de l’histoire de la création de l’équipe rémoise, dans un climat plutôt machiste. Aujourd’hui, même si les critiques mysogines sont toujours présentes, le football féminin connaît un bel essor et de plus en plus de filles se tournent vers ce sport. Sur les 2,2 millions de licenciés comptabilisés par la Fédération française de Football, 160 000 sont des femmes (chiffres au 30 juin 2017). 1 SIX OCCASIONS D’ASSISTER AUX MATCHS DE LA COUPE DU MONDE FÉMININE. Les matchs de la Coupe du Monde féminine se joueront à Paris, Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Rennes, Valenciennes et Reims. Les supporters pourront ainsi assister dans la Cité des Sacres à cinq matchs de poule (les 8, 11, 14, 17 et 20 juin) et à l’un des 8ème de finale, le 24 juin. Le match d'ouverture aura lieu au Parc des Princes. Les demi-finales et la finale auront lieu à Lyon, ville de référence pour le football féminin français depuis les succès de l'Olympique Lyonnais, quintuple championne d'Europe en 2011, 2012, 2016, 2017 et 2018. En dehors des matchs, différentes animations seront proposées par la Ville de Reims, afin de permettre à chacun de vivre au rythme de la compétition. S’il va être difficile de mobiliser les foules sur le sport féminin avant la fin de la Coupe du Monde masculine, Reims a un cahier des charges à remplir, comme toutes les villes hôtes, l’engageant à fédérer au-delà même du sport, dans les domaines du social, de l’éducation, etc. Le 7 juin, c’est-à-dire à J-365, aura lieu le lancement officiel à Reims  : une fresque sera dévoilée, réalisée sur le mur de la direction des sports, en présence de tous les officiels et des partenaires, comme les clubs, 2 NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 24 le District de la Marne et la Ligue Grand Est. À partir de cette date, toutes les actions grand public vont être aux couleurs de la Coupe du Monde Féminine. Lors de l’ouverture de la coulée verte, de Festiv’été ou de la Foire de Châlons-en-Champagne par exemple, un stand sera présent pour communiquer sur ce grand événement. La FFF et les différents clubs comptent beaucoup sur cet événement mondial pour promouvoir le football féminin. L’objectif ? Passer le cap des 200 000 licenciées en 2020. 3 1. De plus en plus de joueuses viennent grossir les rangs des équipes féminines. 2. 24 équipes, 50 matchs, 500 joueuses et plus de 10 millions de spectateurs sont attendus pour cet événement exceptionnel. 3. Grâce à la Coupe du Monde 2019, la FFF espère donner envie aux filles de s’inscrire dans les différents clubs.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 1News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 2-3News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 4-5News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 6-7News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 8-9News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 10-11News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 12-13News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 14-15News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 16-17News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 18-19News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 20-21News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 22-23News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 24-25News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 26-27News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 28-29News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 30-31News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 32-33News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 34-35News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 36-37News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 38-39News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 40-41News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 42-43News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 44-45News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 46-47News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 48-49News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 50-51News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 52-53News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 54-55News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 56-57News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 58-59News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 60-61News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 62-63News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 64-65News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 66-67News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 68-69News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 70-71News Mag numéro 75 9 jun 2018 Page 72