News Mag n°72 24 avr 2018
News Mag n°72 24 avr 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°72 de 24 avr 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 10,2 Mo

  • Dans ce numéro : réussir son jardin.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
« Il y a une légère hausse de la demande depuis quelques années et cela répond à trois phénomènes. Tout d’abord, l’attractivité du prix  : en dehors des produits haut de gamme, les tarifs ont beaucoup baissé. Ensuite, il y a l’essor du bien-être. Nager est un plaisir et cette activité apporte également d’importants bénéfices physiques. Beaucoup de parties du corps travaillent lorsque l’on nage, cela peut réellement soulager les problèmes de dos ou encore les rhumatismes. Cette recherche de bien-être médicinal explique cette augmentation de la demande. Le dernier argument est l’avènement de la piscine connectée. Le client peut procéder à tous les réglages via son smartphone. La facilité d’utilisation et la réactivité permise sont des atouts majeurs. Si le taux de 10 chlore baisse, une alerte apparaît directement sur son téléphone et il peut agir aussitôt. Toutes les informations concernant leur piscine sont disponibles en temps réel, cela simplifie l’entretien. Les évolutions en matière de dispositif de sécurité ont aussi permis de lever certains freins. Avant, les gens étaient angoissés à l’idée qu’un accident avec des enfants puisse survenir. Avec tous les éléments permettant de sécuriser une piscine, ces angoisses ont disparu, ne reste que le plaisir. Les progrès en matière de chauffage ont aussi joué. Aujourd’hui, avec les pompes à chaleur, on est en mesure de chauffer un bassin durant plusieurs mois à 27° pour une consommation beaucoup plus faible qu’auparavant. Du côté des matières, il y a un vrai retour à la pierre naturelle, avec des nuances de gris, et la demande s’oriente davantage vers des piscines de petites tailles. L’augmentation du prix des terrains est en cause, mais aussi la volonté des gens d’avoir un espace plus tourné vers la détente. On aime pouvoir pratiquer l’aquabiking par exemple, et aussi se détendre dans une banquette à côté des enfants qui jouent. Nous proposons également des prestations de rénovation. Nous pouvons intervenir sur les problèmes d’étanchéité mais nous nous occupons également de remettre les piscines au goût du jour. Les 11 rue de l’Arbalète - REIMS Tél.  : 03 26 25 07 58 Mob.  : 06 08 33 16 40 info@galerie28.com www.galerie 28.com NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 12 liners sont aujourd’hui disponibles en une multitude de coloris alors que le choix se limitait à 6 teintes il y a 20 ans. Nous adaptons aussi les équipements en fonction des besoins et du mode de vie des clients  : le plongeoir et l’échelle installés il y a plusieurs dizaines années ne conviennent peut-être plus à leur usage. On va également moderniser les installations avec des pompes à chaleur ou des volets couvrant. Les nouveaux éclairages LED offrent également beaucoup de possibilités pour créer une piscine unique. » Jean-Christophe CHARLET, Charlet Piscines 10. Grâce à un choix de matériaux très large, la piscine s’intègre parfaitement dans l’environnement existant. 11. Terrain de jeu favori des enfants, le bassin est aussi un formidable lieu de relaxation permettant de profiter de tous les bienfaits de l’eau. 12. Le carré-potager séduit de nombreux apprentis jardiniers depuis quelques années.
11 Dans la logique de nos envies de mieux consommer, de connaître la provenance de nos produits et de mieux contrôler son alimentation, de nombreuses personnes décident de créer un espace potager dans leur jardin. Et cette tendance ne se limite pas au milieu rural. De nombreux citadins tentent aussi de s’aménager un petit coin sur leur balcon ou leur terrasse pour cultiver quelques herbes aromatiques et quelques légumes. Des jardins partagés voient également le jour. Il s’agit d’un jardin conçu, construit et cultivé collectivement par les habitants d’un quartier ou d’un village. Chacun va alors pouvoir entretenir le potager et en récolter les légumes et les fruits. Dans ces lieux règnent les valeurs de solidarité et de co-construction. La transmission du savoir entre les générations se fait ainsi naturellement. Car avant d’obtenir ses premiers légumes, il faut s’armer de patience 12 LE GRAND RETOUR DU POTAGER. NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ et apprendre les ficelles des bons jardiniers. Et même si l’on est abreuvé d’informations, via les différents ouvrages, les blogs, les tutos, le jardin nécessite un entretien régulier et le passage par des étapes bien précises quel que soit le temps qu’il fait. Retourner la terre, la préparer pour l’hiver, enlever les mauvaises herbes, planter, tailler, semer, et enfin… récolter. « Les gens montrent une vraie envie de cultiver leurs propres légumes, mais il y a une méconnaissance totale du monde du potager, explique Philippe Berger, président de Floralie’s Garden. La transmission entre générations ne se fait plus forcément, et même si on a plus de temps, on ne s’intéresse plus forcement à cette pratique. Malgré toutes les informations sur le net, il y a finalement très peu d’émissions de télé consacrées au jardinage. C’est une pratique rigoureuse, régulière, longue avec un langage bien particulier ; donc ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 13



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :