News Mag n°68 3 mar 2018
News Mag n°68 3 mar 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°68 de 3 mar 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 38

  • Taille du fichier PDF : 14,8 Mo

  • Dans ce numéro : spécial bien-être.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
l’une des solutions. Il faut cependant que cette volonté du dirigeant soit réelle et sincère, et portée par l’ensemble des cadres dirigeants. Proposer des cours de yoga, instaurer des journées sans mail, installer un baby-foot et offrir des paquets de bonbons sans pour autant baisser la pression commerciale ou rester sur un management descendant n’instaurera en aucun cas un climat de bienveillance. Certaines entreprises vont même plus loin et nomment des responsables du bien-être. Et leurs missions ne se limitent pas à remplir les bocaux de chamallows  : ils doivent être à l’écoute de leurs membres et force de propositions pour rendre le quotidien toujours plus agréable. Les notions d’optimisme et de positivisme sont également très présentes. L’idée est de dire que le bien-être est là, tout autour de nous, mais que nous ne prenons plus le temps de le regarder. S’émerveiller d’un lever de soleil, trouver du réconfort dans sa tasse de café du matin, trouver de la satisfaction dans un échange avec un ami, un collègue ou même un inconnu  : réapprendre à mieux profiter de chaque petit moment de plaisir de la journée, tel peut être le chemin vers un sentiment de bonheur quotidien. Pour cela, les coachs et autres experts du développement personnel conseillent de noter chaque moment de la journée où l’on s’est senti bien et ce qui a provoqué ce sentiment. Tenir un carnet contenant toutes les satisfactions du jour (minimes ou grandes) permet, à la fin de la journée, de dresser un bilan positif. On en profite pour se projeter sur la journée suivante et envisager ce qui va nous apporter de la joie. « Semer du positif » est aussi un des grands préceptes de cette philosophie. En souriant aux personnes croisées, en envoyant des messages à des ami(e)s qui nous sont cher(e)s, en multipliant les petites attentions qui procurerons du bonheur, on entretient ainsi un cercle vertueux. Pris dans cette spirale du positivisme, on se prend à devenir optimiste… et l’optimisme, c’est bon pour la santé ! Les optimistes entretiennent une bonne estime d’eux-mêmes, ils se considèrent plus heureux, sont nettement moins stressés, plus sereins et confiants. 8 NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 10 7 « En général, les personnes qui viennent me voir souffrent de maladies chroniques, comme le diabète, le surpoids, des problèmes hormonaux… Ce sont des maladies récentes, liées à nos modes de vie. Elles entendent beaucoup de choses et ne savent plus trop quoi penser. Mon rôle est d’expliquer comment fonctionne le corps humain et de proposer un accompagnement sur-mesure. À partir du moment où l’on comprend ce qui se passe dans notre corps, tout devient logique, il suffit d’écouter son bon sens. La naturopathie ne se limite pas à l’alimentation  : la santé est un tout. Il y a la nutrition, mais aussi le mental, le physique… si je décèle un souci trop important en dehors de mes compétences, j’oriente la personne vers un praticien expert. Ma mission est d’accompagner la personne tout au long du processus, en lui donnant des conseils et des astuces pour que ces nouvelles habitudes soient faciles à mettre en place. Chaque parcours est personnalisé, on travaille vraiment au cas par cas ; les personnes viennent avec leurs forces, leurs faiblesses et je prends vraiment en compte les spécificités de la personne. Aujourd’hui, trop de gens pensent qu’il y a des remèdes miracles. Lorsque quelque chose fonctionne, on en fait un livre, on lance un blog mais la solution efficace pour un individu ne le sera pas forcément pour un autre. On oublie trop souvent la base  : être à l’écoute de notre corps. Il faut réapprendre son fonctionnement, écouter ses besoins, redevenir acteur de sa santé, son bien-être et retrouver ses bons réflexes. Mais il ne faut pas que cette quête du bien-être devienne une nouvelle contrainte. Il faut faire les choses à son rythme et si elles nous parlent vraiment. Personne ne fonctionne de façon parfaite et la seule hygiène de vie parfaite qui existe, c’est celle qui nous rend heureux. » Sixtine FLIPO, Naturopathe, Reims. 7. Se sentir bien, c’est aussi profiter pleinement des petits plaisirs de la vie et être conscient de tout ce qui se passe autour de nous. 8. Séances de spa, massages, temps de détente  : l’important est de se consacrer du temps rien qu’à soi.
OFFRE SPÉCIALE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :