News Mag n°66 3 fév 2018
News Mag n°66 3 fév 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°66 de 3 fév 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 36

  • Taille du fichier PDF : 9 Mo

  • Dans ce numéro : amour, sexe et marketing !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
Sur le même positionnement, on trouve aussi « Elite Rencontre » qui affiche clairement ses aspirations  : « Elite Rencontre est un site pour célibataires privilégiés, aussi ambitieux dans leur vie personnelle que dans leur vie professionnelle et qui souhaitent rencontrer des personnes ayant le même statut social qu’eux ». Il vise donc les fameuses CSP+, trop accaparées par leurs obligations professionnelles pour trouver l’âme sœur. La valeur ajoutée de ce site ? Le sérieux dans le suivi des membres et la chasse aux fauxprofils. En parallèle de ces sites dits « généralistes », on trouve les spécialisés, en fonction de votre orientation sexuelle ou encore de votre religion, quelle que soit votre confession. DES APPLIS QUI MISENT SUR LA GÉOLOCALISATION. Tinder, Badoo Mobile, etc.  : ces applications ont connu un bel essor grâce au développement de la géolocalisation. Un petit test est proposé à l’inscription, comme pour les autres sites, sur les passions par exemple, mais surtout il vous faut déterminer une zone géographique. Et choisir la bonne photo qui fera que les membres de Tinder auront envie de swiper vers la droite pour un match (une mise en relation). Autant dire que le cliché choisi est très important… Si la proposition de certains sites peut être floue (rencontres pour la vie ou pour une heure), pour d’autres, l’offre est très claire. Si la recherche de l’âme sœur n’est pas vraiment dans votre programme, une multitude d’offres vous promettent des mises en relation rapides avec des personnes de votre région. Malheureusement, au vu des premières photos qui apparaissent à la consultation de ces sites ou applis, on sent bien que la cible est plutôt masculine. Passée cette première barrière psychologique, on peut espérer trouver quelques personnes ayant les mêmes désirs, disponibles rapidement pour assouvir toutes ses envies. Un site a pris le contrepied et a décidé de s’adresser aux femmes. AdopteUnMec.com leur propose de choisir des hommes parmi les différents rayons proposés  : nouvelle collection, produits régionaux, promos à la une, … Tout dans l’ergonomie du site joue sur l’image de l’homme objet que l’on met dans son panier comme sur n’importe quel site marchand. C’est cette nouveauté qui a séduit ses nombreux membres et en a fait un des acteurs majeurs du secteur. Si le site a revendiqué plus de 10 millions de membres à l’occasion d’une campagne de communication, ces chiffres avaient été largement contestés par ses concurrents. Quoi qu’il en soit, AdopteUnMec reste le site avec le positionnement le plus différenciant. 50 NUANCES D’ÉROTISME. S’il n’avait suffi que d’un livre pour mettre l’érotisme au cœur de notre quotidien. Le premier tome de Fifty Shades of Grey – 50 Nuances de Grey, paraît en 2012 et connaît depuis un succès retentissant. À l’origine fan-fiction inspirée de Twilight, cette trilogie écrite par l’auteur britannique E.L. James met en scène le fameux Christian Grey, initiant une naïve jeune fille à la domination et aux pratiques SM. Deux autres tomes sont parus depuis, narrant l’histoire du point de vue de Grey ; cette série, toutes éditions confondues, s’est vendue jusqu’ici à plus de 7 millions d’exemplaires. Trois films, dont le dernier volet sort dans quelques jours, ont été tirés de ces romans, avec dans les rôles principaux Dakota Johnson et Jamie Dornan. Qualifiée de « romance érotique », termes que n’apprécie pas du tout son auteur qui y voit plutôt une grande histoire d’amour, cette saga, décriée par certains, adorée par d’autres, va avoir un impact retentissant sur le public féminin. Il va ainsi démocratiser l’érotisme « au féminin ». Dès lors, les romans érotiques adressés aux femmes se multiplient et les « loveshop » surfent sur la vague en proposant des articles directement liés à la fameuse saga. Dans le même temps, ces boutiques évoluent. Très largement concurrencées par l’arrivée des sites d’achat en ligne, plus discrets à NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 6 4 « Je sortais de relations compliquées et j’avais juste envie de m’amuser un peu. Je suis allée sur AdopteUnMec, parce que c’était gratuit pour les femmes et que le concept me plaisait. J’ai tout de suite été très claire dans ma recherche et j’ai pu rencontrer plusieurs personnes qui correspondaient à mes attentes. Mes intentions étaient très franches, je me suis dès le début préservée de tout sentiment amoureux en choisissant des hommes qui ne correspondaient pas à mon idéal. Au final, j’ai fait des rencontres très sympas, certains sont devenus des amis. Ils étaient un peu surpris, parfois même un peu heurtés de rencontrer une femme qui assume sa sexualité, mais nous avons toujours eu des rapports très respectueux. Au bout de quelques temps, j’ai eu envie de rencontrer quelqu’un pour une relation plus sérieuse. Avec le recul, cette période m’a permis de m’amuser sans tabou  : une fois que chacun est clair sur ses envies, la relation est plus saine et plus complice. Cela m’a aussi redonné confiance en moi, en mon pouvoir de séduction. » Ancienne membre AdopteUnMec.com fréquenter que le sex-shop du quartier, elles vont se transformer pour accueillir une clientèle différente. Ambiance boudoir, intimiste, glamour pour certains, ou carrément grandes surfaces du sexe, les boutiques ne se cachent plus et leurs clients non plus. On parle d’ailleurs aujourd’hui de « love-shop » et non plus de « sex-shop ». La différence ? Ces boutiques ne possèdent pas de cabines de visionnage, cette activité est réservée aux sex-shops et il y en a de moins en moins. À la place, ces magasins proposent toute une diversité de produits, du plus soft à ceux réservés à un public averti. Mais plus question d’éprouver de la gêne ou de la honte à pousser la porte. La boutique est organisée de façon à accueillir tout le monde (à partir de 18 ans bien entendu). À l’entrée, on trouve souvent la lingerie, classique ou plus sexy, viennent ensuite les huiles de massage, 5 4. De moins en moins de frilosité à utiliser les sites de rencontre et des opportunités de plus en plus nombreuses. 5. « AdpoteUnMec »  : un positionnement volontairement à contre-courant.
OUVERTURE COURANT FÉVRIER De votre nouvelle boutique rémoise spécialisée dans le prêt à porter féminin « chic et élégant », robes de cocktail, soirée et cérémonie. 17, rue Carnot REIMS 03 53 13 21 46



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :