News Mag n°65 20 jan 2018
News Mag n°65 20 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°65 de 20 jan 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 52

  • Taille du fichier PDF : 28,8 Mo

  • Dans ce numéro : le salon des projets.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
l’Université d’Adélaïde en Australie. Les objectifs de ce dispositif ? Attirer des entreprises innovantes et créer des conditions favorables à l’initiative économique. C’est dans ce contexte qu’a été lancé l’Australian eChallenge. Il s'adresse aux étudiants issus des établissements de Châlons-en-Champagne, Reims et Troyes, et regroupe environ 40 participants, de tous niveaux, de toutes disciplines. Le critère de sélection  : avoir une idée innovante, la fibre entrepreneuriale, une bonne maîtrise de l'anglais. Sur une période de douze semaines, les équipes sont formées et entraînées à l'entrepreneuriat pas à pas, grâce à de puissantes ressources en ligne, doublées par six ateliers de coaching encadrés par une équipe de l’Université d’Adelaïde, présente à Châlonsen-Champagne, et par un groupe de mentors australiens. La finale se déroulera au mois de mai prochain  : un panel d’investisseurs potentiels éliront le meilleur projet. L’expérience « Quartier Libre », qui s’était déroulée à Reims fin 2016/début 2017, a marqué les esprits de ceux qui ont pu y participer ou se rendre dans ses locaux transformés par des entrepreneurs, des créateurs locaux. De ces quelques mois chargés en manifestations, rencontres et échanges est née la volonté de proposer un lieu pérenne qui réunisse les conditions facilitant la réussite. Arnaud Bassery et Maxime Valette, créateurs du Blok, la société porteuse du projet, nous en expliquent les grandes lignes. « L’idée est vraiment de réinventer le monde demain et de proposer, d’imposer une autre façon de faire les choses. Avec Quartier Libre 1, on a réussi à créer une « utopie pragmatique », une expérience forte et puissante qui a su fédérer autour d’un projet commun. À l’échelle de notre territoire, QL était un projet innovant ; nous devons aujourd’hui en faire quelque chose de pérenne. C’est très excitant, cela nous a obligé à sortir de notre zone de confort, à nous réinventer tout en conservant quelque chose de très sain, sans nous trahir. Nous sommes les gardiens de notre projet, c’est à nous de connaître nos forces et nos faiblesses, d’identifier les zones d’inertie et comment on peut les contourner. Aujourd’hui, nous sommes 5 personnes à faire partie du Blok, Maxime et moi, une salariée et deux indépendants dont un va bientôt être embauché. Nous NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 12 menons trois gros projets  : le Pavillon du futur, installé sur la Foire de Châlons-en- Champagne et sur le Viteff, des prestations (business developer) et Quartier Libre. La deuxième partie du projet avance bien, avec une ouverture prévue pour début mars. Nous allons proposer deux bâtiments de 100m2 avec deux thématiques précises  : un pour l’entreprenariat et un pour l’évènementiel. Ils seront composés d’un espace de coworking, d’une pépinière, d’un laboratoire, d’un atelier, d’un showroom, d’une salle pour les événements pouvant accueillir jusqu’à 200 personnes debout, un bar à bières et un bar à champagne en partenariat avec Nicolas Feuillatte, etc. Cette phase 2 est une phase intermédiaire sur 4 ans, qui doit préparer le projet pérenne où nous aurons là 10 000m2. L’idée de Quartier Libre est née dans un chalet du village de Noël où nous avions investi 9m2. Passer de 9m2 à 10 000, c’est un beau challenge. » benoitpelletier Arnaud Bassery et Maxime Valette, « Le Bloc »
PAROLE DE START-UP Innovact soutient plusieurs créateurs de startup, dans des secteurs très différents. Ils expliquent ce que représente l’accompagnement et ce que représentent Reims et sa région pour eux.//Une start-up rémoise à Las Vegas. InnovSanté InnovHealth, startup de e-santé, a été sélectionnée pour présenter sa technologie « made in France » au CES de Las Vegas, du 9 au 12 janvier 2018, à l’Eureka Park. « Notre technologie permet l’enregistrement sécurisé des données provenant de l’ensemble des parties prenantes d’un système de santé à travers le monde (médecins, paramédicaux, laboratoires, hôpitaux...). L’enjeu, entre autres, est de réduire les coûts en améliorant le partage de l’information entre les différents intervenants autour du patient ; ce dernier doit avoir le pouvoir », explique le Dr Adnan El Bakri, Président Fondateur d’InnovSanté InnovHealth et chirurgien urologue. « Bichette.fr est une plateforme mettant en relation les professionnels du bien-être et de la beauté avec des clients pour des soins à domicile. Cela fait 2 ans que je développe mon projet. Avant d’intégrer Innovact, j’étais à Paris. Dans les incubateurs parisiens, l’intégration est difficile, il y a beaucoup de concurrence et tout doit aller très vite. J’ai intégré la promotion de septembre 2017  : grâce à Innovact, j’ai pu briser la solitude du créateur. Je suis arrivée dans une ville que je ne connaissais pas et l’équipe d’Innovact a été très bienveillante. Je suis entourée de plein d’autres startupeurs, nous échangeons beaucoup, recevons beaucoup de conseils que ce soit sur le côté technique, le business, … Reims est une ville très dynamique à taille humaine. On rencontre des coachs, des chefs d’entreprise, c’est très enrichissant. » Eric Vandenbossche//Chanèle SERVANT (au centre) Bichette. « Innotic a pour objectif de rendre accessible tous les sites web. Nous voulons œuvrer à la démocratisation d'Internet  : c’est aujourd’hui indispensable à la vie quotidienne, les personnes déficientes doivent y avoir accès. Légalement, les entreprises doivent avoir des sites accessibles, et elles ne doivent pas oublier qu’elles perdent environ 20% de clients, d’acheteurs potentiels en ne le faisant pas. Les diagnostics existants pour savoir si son site est accessible ont des coûts élevés et nécessitent un certain niveau d’expérience. Nous développons des prédiagnostics automatisés, des solutions rapides, à moindre coût et compréhensibles par tous. C’est important pour nous de se positionner au cœur de Reims et de sa métropole et de travailler en partenariat avec des entreprises, des associations pour améliorer la cause des seniors et des handicapés. Innovact m’accompagne notamment dans ma communication  : comment parler de mon projet pour qu’il soit compréhensible par tous, répondre aux craintes, préparer un argumentaire, etc. » Remi VERHALLE, Innotic. « J’ai commencé par une entreprise traditionnelle, une agence de communication. J’ai rapidement été intéressé par l’univers des start-up et j’ai apprécié cet esprit d’innovation  : on s’amuse plus, on a plus de liberté pour réaliser nos rêves, pour développer nos idées. Pour moi, Innovact était ce que Reims avait à m’offrir de meilleur. Ici nous avons un espace accueillant, très bien situé notamment par rapport à la gare, et on côtoie d’autres start-up. On prend ça comme une chance, comme un privilège. Isolé chez soi, on prend le risque de s’enfoncer dans nos erreurs ; ici on échange beaucoup, on confronte nos idées. Chez Meduza Studio, on observe et on identifie les manques ou ce qui peut être amélioré par rapport à une offre. Nous développons des solutions simples pour optimiser l’utilisation d’un produit ou d’un service. » NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ Fred Laurès Romain DUFLOT, Meduza Studio. 13 NOUVEAU BANQUE POPULAIRE DIRECT (appel non surtaxé, coût selon votre opérateur) www.bpalc.fr des chargés d’affaires spécialisés proches de vous.comprendre et accompagner les entreprises innovantes Une compétence de proximité 6 pôles d’excellence NEXT INNOV sont implantés sur tout le Grand Est pour offrir un service de proximité aux entreprises innovantes. A Reims  : 20 cours Langlet www.cockpit.banquepopulaire.fr bpalc@bpalc.fr #Cockpit Entrepreneurs @BanquePopulaire BANQUE POPULAIRE ALSACE LORRAINE CHAMPAGNE, Société Anonyme Coopérative de Banque Populaire à capital variable, régie par les articles L 512-2 et suivants du Code Monétaire et Financier et l’ensemble des textes relatifs aux Banques Populaires et aux Etablissements de Crédit, dont le siège social est à 57000 METZ, 3 rue François de Curel, immatriculée sous le n°356.801.571 R.C.S. METZ, société de courtage et d’intermédiaire en assurances inscrite à l’ORIAS sous le n°07 005 127. Crédit photos  : Fotolia - Création  : Lotus Bleu



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :