News Mag n°64 6 jan 2018
News Mag n°64 6 jan 2018
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°64 de 6 jan 2018

  • Périodicité : bimensuel

  • Editeur : SASU Société de Journaux Gratuits

  • Format : (230 x 300) mm

  • Nombre de pages : 44

  • Taille du fichier PDF : 12,6 Mo

  • Dans ce numéro : la ville de demain.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
4 Cependant, ce concept de Smart City trouve déjà des détracteurs. Cette hyper-connectivité pose la question du respect de la vie privée et du libre-arbitre. On parle ici de troisième révolution digitale. La première est l’apparition d’Internet, qui a connecté les citoyens du monde entier, leur donnant un accès à l’information encore inconnu. La deuxième est la mobilité, avec notamment l’explosion de l’utilisation du smartphone, mettant à mal la frontière entre le réel et le virtuel. Nous sommes ainsi connectés les uns aux autres partout, tout le temps. Après les individus, ce sont les objets qui vont être connectés entre eux  : là est la troisième révolution. Le fameux Internet des objets (loT) intrigue autant qu’il inquiète. En 2015, on estimait à 4,9 milliards le nombre d’objets connectés ; ce nombre devrait atteindre les 25 milliards d’ici 2020. Cette troisième étape est donc celle des objets se transmettant eux-mêmes des informations, sans intervention humaine. Pour se faciliter la vie, l’Homme va lui-même autoriser des transmissions des données qu’il voulait à tout prix protéger. Cet « Internet des objets » n’est pas sans rappeler des récits de sciencefiction avec toujours la même question  : que se passera-t-il si les objets « prennent le contrôle » ? Les questions de la sécurité des données et de la protection contre le piratage se posent également, et ce ne sont pas les seuls freins à l’émancipation de la Smart City. Une enquête réalisée par l’Observatoire société et consommation (l’Obsoco) et Chronos, parue en novembre dernier, révèle le ressenti plutôt négatif des français envers la ville, en particulier si elle est dense et connectée. La première édition de cet « Observatoire des usages émergents de la ville » montre une image plutôt sombre  : elle est, pour la majorité des personnes interrogées, associée aux nuisances, au bruit, à la pollution, à la promiscuité, la fatigue, etc. Bien que ¾ des français habitent en ville, ils sont une majorité (59%) à vouloir « déménager et aller vivre ailleurs ». Le bon compromis ? Des villes à taille humaine, où la convivialité, l’ambiance « village » est avant tout préservée. DU CIEL À LA TERRE  : DES HABITATIONS TOUT EN VERTICALITÉ. Augmentation de la population des villes oblige, les immeubles s’agrandissent et prennent de la hauteur. Loin de la compétition effrénée que se livrent certains architectes, l’idée n’est pas de battre un record de dimensions mais bien de proposer des habitations pour tous. Et c’est la verticalité qui semble être la solution retenue. On s’envole donc dans les airs, mais certains envisagent également une exploitation des soussols, avec des projets de « gratte-terre », donnant le visage d’une ville sur plusieurs niveaux. Certains imaginent également de coloniser les fonds marins. La Terre étant à 70% recouverte par la mer et les océans, il serait dommage de laisser ce bel espace de côté. Des cités aquatiques sont donc envisagées, avec des bulles immergées en guise d’habitations, l’idée étant de trouver un procédé pour transformer l’eau en atmosphère respirable tout en utilisant le mouvement des vagues pour produire de l’énergie. La pénurie de ressources et la conscience de la nécessité de préserver notre environnement amènent les urbanistes à penser des villes productrices de leur propre énergie mais aussi de leur propre nourriture. Les toitures par exemple sont des supports parfaits pour de multiples usages  : production d’énergie, récupération d’eau de pluie, exploitation agricole. La plupart des immeubles du futur accueillent ainsi potager, verger afin de permettre aux habitants de subvenir à leurs besoins. L’autosuffisance énergétique est également l’un des enjeux de ces nouvelles villes, même si cette ambition semble utopique. Chacun pourrait ainsi être producteur, consommateur et distributeur d’énergie. Et qu’en est-il des voitures volantes ? Images d’Epinal des films de science-fiction, elles devraient voir le jour entre 2022 et 2025 selon des experts réunis au Web Submit (événement européen de référence pour le NEWS MAG I N F O - P E O P L E - T V - M A R N E ‘ ‘ NEWS MAG N F O - P E O P L E - T V - M A R N E LE PETILLANT ‘ 6 numérique) de Lisbonne en novembre dernier. François Chopard, fondateur de l'accélérateur de start-up Starburst Aerospace, Alexander Zosel, co-fondateur de Volocopter, et Mathias Thomsen, responsable de la mobilité urbaine à Airbus, assurent ainsi que se déplacer dans les airs sera bientôt à notre portée. Les voitures volantes semblent effectivement résoudre un certain nombre de problèmes  : plus besoin de construire des routes, des tunnels, etc., moins de bruit et d’impact sur la nature. Des dizaines d’entreprises se sont lancées dans l’aventure et les premiers prototypes oscillent entre la voiture ailée et le drone sophistiqué aux multiples moteurs. Plusieurs projets sont d’ores et déjà considérés comme sérieux et pourraient donc embarquer les premiers voyageurs prochainement. La voiture volante n’a pourtant pas pour objet d’être acquise, dans un premier temps, par les particuliers. Il s’agira davantage d’un service de taxis volants. Les experts croient en leur projet puisque l’un des engins les plus aboutis, le « Volocopter », a fait son premier vol d’essai en conditions réelles à Dubaï en fin d’année dernière. Ces mêmes experts prévoient ainsi les premiers tests pour le grand public d’ici trois à cinq ans. 5 4. Les satellites altimétriques mesurent précisément la hausse du niveau des mers due au changement climatique. 5. Habiter au 152 ème étage ou au - 12  : entre gratte-ciel et gratte-terre, il faudra choisir…
BISCUIT ROSE VICTOIRE AILÉE 01 02 C H A M P A G N E L U C H R O N E 04 05 Kopa 9 RAYMOND KOPA 03 ANGE AU SOURIRE 06



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :